AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782359494754
320 pages
Éditeur : Don Quichotte éditions (27/08/2015)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Sauf exception, vous et moi, on ne fréquente pas les mêmes types. Mes potes sont dangereux : ils pensent toujours en avance des autres. Vous croyez que je dis ça parce que je vis en banlieue et que j’y suis prof ? Pas du tout. Pour vous, Montaigne, par exemple, c’est un vieux mort il y a des siècles, qui parle dans un langage qu’on ne comprend pas et dont on n’a rien à fiche. Pour moi, c’est un gars qui en a, parce qu’il faut en avoir, au XVIe siècle, pour braver ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Kaya
  12 décembre 2015
Je remercie l'opération Masse Critique de m'avoir permis de découvrir cet ouvrage. Je l'ai choisi dans la liste car je ne savais pas trop comment aborder la thématique Charlie Hebdo avec mes élèves, j'avais besoin d'y réfléchir. Et au final c'est tombé à pic : quelques temps après avoir choisi ce livre, les attentats du 13/11 avaient lieu.
Bilan de ma lecture: je suis plus fière que jamais de mon métier de prof, je suis plus déterminée que jamais à former des citoyens, et je suis plus convaincue que jamais que "scientia vincere tenebras", qu'on peut vaincre les ténèbres par la science, mais la science au sens large, y compris les sciences humaines.
Commenter  J’apprécie          82
LeslecturesdeFrimousse
  11 novembre 2015
Titre : JE NE CAPITULE PAS. Après les attentats de Charlie Hebdo :
à quoi ça sert un prof ?
Auteur : M.S. Lamoureux
Prix : 18,90€
Edition : Don Quichotte
Résumé :
Sauf exception, vous et moi, on ne fréquente pas les mêmes types. Mes potes sont dangereux : ils pensent toujours en avance des autres. Vous croyez que je dis ça parce que je vis en banlieue et que j'y suis prof ? Pas du tout. Pour vous, Montaigne, par exemple, c'est un vieux mort il y a des siècles, qui parle dans un langage qu'on ne comprend pas et dont on n'a rien à fiche. Pour moi, c'est un gars qui en a, parce qu'il faut en avoir, au XVIe siècle, pour braver la censure, risquer l'exil ou la mort, regarder autrement que tout le monde, et déclarer face à un Indien exhibé par le roi que c'est pas de la marchandise, c'est un humain. Ils sont comme ça, mes potes. Ils s'appellent Aristote, La Boétie, Molière, Voltaire, Victor Hugo, Robert Desnos, Prévert ou Camus. Y'en a même des vivants : Schmitt, Pennac, Abd al Malik, Daoud… Mon boulot, c'est de faire le “truchementˮ, le passeur d'art entre eux et la centaine d'ados qu'on me confie tous les ans depuis plus de vingt ans.
Le 11 janvier 2015, ça m'a paru tout à coup évident de réaffirmer ce que sont en réalité les profs : des interprètes du savoir… Parce qu'entre le 7 et 9 janvier, j'ai comme eu l'impression qu'on essayait de dézinguer mes héros, vos héros, qu'à travers l'horreur d'une liste de noms d'humains assassinés pas bêtise, on essayait de détruire ms copines Liberté, Egalité, Fraternité. C'est donc l'urgence de les sauver que je vous invite à m'accompagner sur mon sentier, histoire de voir par vous-même comment à force on devient prof, et surtout de réfléchir ensemble à ce qu'on va faire maintenant.
[Pas de Résumé personnel]
J'ai beaucoup apprécié ce roman, il m'a changé de mes lectures habituelles pour me plonger dans un monde que je connais un peu mais pas complètement, car je ne connais qu'un seul côté de la médaille car je suis une élève et qu'ici on va découvrir l'autre côté de la médaille, celui que beaucoup de personnes traitent de fainéant ; les profs ! L'auteur nous fais découvrir ces classes, son approche pour que les élèves s'intéresse au cours et comment les mettre en confiance, j'avoue j'aurais adoré avoir une prof de français comme elle ! Toujours dynamique, prête à aider ses élèves et toujours bienveillante, on voit qu'elle aime son métier, qu'elle se bat pour lui ! Nous autre, nous les traitons comme des moins que rien, des personnes qui ne bosse jamais mais derrière ses stéréotypes on découvre un monde bien plus dure et compliqué !
Ma note : 17,5/ 20 Je vous invite à découvrir ce roman très sympathique !
#Frimousse
Lien : https://www.facebook.com/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bina
  18 octobre 2015
MS Lamoureux est enseignante de lettres en quartier sensible depuis 25 ans. Depuis ce temps, elle s’investit pour développer ces cerveaux en construction qui est les matériaux sur lequel nous travaillons au quotidien.
Ce qui fut pour elle le déclencheur de cet ouvrage est la réaction de la ministre de l’Education Nationale, Najat-Vallaud Belkacem, dans un discours du 20/01/2015 quelques jours après les attentats de Charlie-Hebdo.
Pointer du doigt l’échec de la transmission des valeurs qui fondent notre République (rôle des enseignants entre autre), avant de faire appel aux hussards de la République (ces mêmes enseignants), c’est un peu paradoxal.
De plus, une prof de lettres a une déformation professionnelle, elle épie les mots et leur donne sens. Par exemple : Certaines victimes sont désignées par leur religion. Doit-elle être mise en avant dans un état laïc ? Peut-on parler de religion sans mentionner les communautés qui font que des élèves se sentent blessés, victimes, stigmatisés ?
MS Lamoureux profite de ces événements pour analyser sa pratique depuis son premier poste à l’analyse des attentats sur lesquels il faut revenir, à travers de nombreux exemples de textes abordés en classe. ‘’Passeur d’art’’, voilà ce que sont les enseignants.
Cessez de taper sur eux, prenez conscience de la nécessité de tous travailler dans le même sens que celui de milliers d’anonymes qui œuvrent pour l'éducation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
binabina   18 octobre 2015
On paye modestement les gens pour lesquels on manque d’estime, et tous ces métiers utiles ne sont guère estimables, il faut croire. On paye modestement l’infirmière qui prend soin de toi, on paye modestement la dame ou le monsieur qui balaie tous les jours les couloirs de ton immeuble. Eux sont franchement utiles. Tandis qu’un prof, vous pensez bien !
Commenter  J’apprécie          20
binabina   18 octobre 2015
Cessez de taper sur l’école et prenez conscience de la nécessité de travailler dans le même sens que celui des milliers d’anonymes qui œuvre pour elle
Commenter  J’apprécie          43
binabina   18 octobre 2015
Non, franchement, on est peut-être un peu démunis mais le premier qui me dit que l’Education Nationale ne fout rien, je lui fais avaler une copie du texte
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : education nationaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre