AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782228888554
294 pages
Payot et Rivages (18/03/2005)
4.06/5   9 notes
Résumé :
Dans le monde entier, des millions de lecteurs connaissent les oeuvres de Jules Verne, Ils ont rêvé d'aventures extraordinaires et se sont émerveillés devant les machines fabuleuses décrites par le romancier.

Porte-parole d’une société secrète qui infiltra une bonne partie du monde littéraire et artistique du XXe siècle, Jules Verne a caché derrière le texte apparent des romans un message que seuls pouvaient découvrir à l’époque ceux qui étaient da... >Voir plus
Que lire après Jules Verne, initié et initiateurVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Difficile de donner un commentaire synthétique sur Jules Verne, initié et initiateur de Michel Lamy (Payot 1984, réédité en 1994). Disons simplement que j'ai adoré sans aucunement adhérer ! Il s'agit en tout état de cause d'un ouvrage fondamental pour qui étudie la création du Mythe, car nous sommes en présence de la première opération de « récupération d'oeuvres littéraires pour accréditer le mystère » ! Michel Lamy donne du reste clairement l'identité de celui qui l'a mis sur cette incroyable piste, le Marquis Philippe de Chérisey.
Et la thèse est effectivement incroyable : Jules Verne (1828-1905) était un initié bien au fait du secret de Rennes-le-Château et son oeuvre est truffée d'éléments destinés à nous mettre sur la piste. Après nous avoir indiqué que l'écrivain populaire était un familier des jeux de mots et autres facéties linguistiques, l'auteur passe au laser l'ouvrage principal consacré à l'énigme ; Clovis Dardentor bien sûr (cf 1896). Et là, c'est le tour de force ! On se souvient que le roman commence par une traversée de la Méditerranée sur un navire commandé par un Capitaine Bugarach. Commentaire : En effet, lorsqu'on prend la route qui mène de Rennes-les-Bains au village de Bugarach, dans l'Aude, au bout de quelques kilomètres, on aperçoit en contrebas un….. navire. En fait, il s'agit de l'emplacement de l'ancien château-fort de la Vialasse qui présente l'aspect d'un vaisseau à trois ponts ; cocassement, depuis quelques années, une immense antenne de télévision vient renforcer cette ressemblance en prenant la place d'un mât. Il ne fait guère de doute que c'est bien à ce bateau terrestre que pense Jules Verne lorsqu'il écrit : « Il est certain que sur terre, les navires se ficheraient du roulis et du tangage……. Cela viendra, cela viendra ». Voilà le bateau, plus loin c'est le Bugarach, et si l'on continue la route en direction de Camps-sur-Agly, on passe tout à côté de la ferme des Capitaines. Et nous voilà nantis d'un capitaine Bugarach et de son navire…… Ceci n'est qu'un échantillon. On pourrait le compléter par cette savoureuse analyse du nom du héros, Clovis Dardentor qui évoque bien évidemment le premier roi mérovingien et renvoie au rejeton ardent que revendique de nos jours Pierre Plantard.
Mais le décryptage n'est en fait qu'une partie du travail de Michel Lamy dont l'essentiel de la démonstration se situe plus en profondeur. Jules Verne était un grand initié proche de tous les mouvements ésotériques de l'époque : la Franc-Maçonnerie, la Rose-Croix, la Golden Dawn, les Illuminatis, la Société Angélique, voire d'obscurs mouvements Thuléens. Aucune preuve de tout cela ne nous est bien sûr apportée, mais à chaque fois des évocations littéraires font que le rapprochement est évident…. Pour la F+M par exemple, l'auteur fait un parallèle entre l'opéra maçonnique de Mozart, la Flûte Enchantée, et le roman de Jules Verne, Les Indes Noires. le tout se termine par une étude noire des dernières années de la vie de l'écrivain d'Amiens, devenu soudainement triste et taciturne, certainement parce qu'il avait trahi un secret indicible et se sentait menacé.
Je ne serais pas complet si je n'indiquais pas qu'outre Jules Verne, Michel Lamy ouvre la porte à d'autres décryptages sulfureux, notamment dans les oeuvres de Maurice Leblanc ou de Gaston Leroux. D'autres chercheurs, comme on le sait, exploiteront par la suite le filon.
Au total, j'ai adoré, parce que j'ai cru relire les numéros de la revue Planète des années 60 où les rapprochements les plus osés avaient le don de me faire délicieusement rêver : bon sang, si tout cela pouvait être vrai !
Commenter  J’apprécie          50
A la suite de l'écrivain Richard Khaitzine et souvent sans le citer, se sont engouffrés bon nombre d'écrivains qui ont pris leurs fantasmes pour des réalités. Jouant sur les mots, mésusant de la langue des oiseaux et des cabales phonétiques, ils se sont saisis de tous les écrivains ayant abordé les genres du fantastique tels que les Leroux, Leblanc et bien sûr Jules Verne dont on ne sait même pas s'il fut maçon.
Comme l'universitaire Patrick Ferté dans un moment d'égarement, Michel Lamy se sert de coïncidences, de l'attrait de Verne pour les cryptogrammes pour en faire aussi un initié du "fabuleux" mystère de Rennes-le-Château, allant même jusqu'à se servir d'un itinéraire de voyage en Algérie pour le calquer sur le Razes audois dans le but bien sûr de retrouver un trésor !!
Vous pouvez toujours vous y laisser tenter vous aboutirez en plein roncier !

Autant dire que nous sommes en plein délire poétique et que là encore, il aurait mieux valu faire de tout cela un roman !
Commenter  J’apprécie          80
un excellent livre sur les sociétés secrètes connues de verne, les secrets de rennes le chateau et les secrets disséminés dans les livres de l'auteur. pour qui connait les mystères de Rennes le chateau ce livre a l'obligation de se trouver dans la bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
... ce sujet est si cher à Jules Verne qu'il va lui consacrer tout un roman : "Le rayon vert". Même si jules Verne fait de celui-ci un phénomène naturel, le sujet réel est bien notre rayon vital. Nous nous trouvons une fois de plus dans la tradition rosicrucienne. ...
(...) "Avez-vous quelquefois observé le soleil qui se couche sur un horizon de mer ? Oui ! sans doute. l'avez-vous suivi jusqu'au moment où, la partie supérieure de son disque effleurant la ligne d'eau, il va disparaître ? C'est très probable. Mais avez-vous remarquer le phénomène qui se produit à l'instant précis où l'astre radieux lance son dernier rayon, si le ciel, dégagé de brumes, est alors d'une pureté parfaite ? (...) Ce ne sera pas, comme on pourrait le croire, un rayon rouge qui viendra frapper la rétine de votre oeil, ce sera un rayon "vert", mais d'un vert mystérieux, d'un vert qu'aucun peintre ne peut obtenir sur sa palette, d'un vert dont la nature, ni dans la teinte si variée des végétaux, ni dans la couleur des mers les plus limpides, n'a jamais reproduit la nuance ! S'il y a du vert dans le Paradis, ce ne peut être que ce vert là, qui est sans doute le vrai vert de l'Espérance !"
Commenter  J’apprécie          00
Quel est donc ce mystérieux rayon, lié au spectre, à la face verte d'Osiris ? Jean-Louis Bernard écrit : "le pouvoir phosphoros dont parle la mythologie grecque serait la mystérieuse radiation verte, à la fois arcane de vie et de mort. Ce rayon vert fut l'un des secrets des temples égyptiens, en tant qu'héritage d'Osiris, le dieu à la face verte. Il aurait pour effet de stimuler les cellules saines jusqu'à la mutation, mais aussi d'accélérer la dégénérescence des cellules malsaines." "La déesse verte Hathor-Sekhmit concentre la force divine en un "rayon vert" qui est l'essence de la vie biologique en tous règnes de la nature". J.-L. Bernard nous fait remarquer qu'à l'état brut, hautement intensifié et concentré, le rayon vert se révèle insupportable. N'est-ce pas la couleur verte qui est la couleur traditionnelle des dragons, gardiens du seuil ? Le vert n'est-il pas toujours le symbole de l'éternelle jeunesse ?
Commenter  J’apprécie          00
Et si Jules Verne a dû crypter son oeuvre, n'est-ce pas en référence à cet avertissement figurant au début des "Noces chymiques de Christian Rosenkreutz" : "Les arcanes s'avilissent lorsqu'ils sont révélés, et profanés, ils perdent leur grâce. Ne jette pas de marguerite aux pourceaux, et ne fais point à un âne une litière de roses."
Commenter  J’apprécie          10
(...) "Ce rayon Vert se rapportait à une vieille légende (...) : ce rayon a pour vertu de faire que celui qui l'a vu ne peut plus se tromper dans les choses de sentiment ; c'est que celui qui a été assez heureux pour l'apercevoir une fois, voit clairement dans son coeur et dans celui des autres."
Pas de commentaire.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : Rose-croixVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (28) Voir plus



Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
92 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre

{* *}