AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791041412099
160 pages
Points (27/10/2023)
4.22/5   32 notes
Résumé :
En octobre 2017, #MeToo se propageait sur les réseaux sociaux, et le monde ne serait plus jamais comme avant. Si l’on sait que ce mouvement marquera l’histoire, on peine encore à en mesurer toutes les conséquences, tant il est en évolution permanente et ouvre des fronts de lutte multiples.
Cinq ans plus tard, ce collectif dirigé par Rose Lamy réunit neuf femmes et autrices.
Elles sont journalistes, militantes, musiciennes, étudiantes, philosophes, cher... >Voir plus
Que lire après Moi aussi : MeToo, au-delà du hashtagVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ce livre rassemble les écrits de 9 femmes, sous la direction de Rose Lamy, qui gère la page Instagram "Préparez-vous pour la bagarre" et qui est l'autrice de l'excellent "Défaire le discours sexiste dans les médias". Ce livre est différent du 1er puisqu'elle ne l'a pas écrit seule mais s'est entourée de 9 femmes chercheuses, philosophes, journalistes, qui toutes se sont penchées sur l'arrivée du #metoo et surtout sur les suites de ce mouvement.

A travers l'oeil de chacune, le mouvement Metoo est décortiqué, parfois un peu malmené car même si toutes reconnaissent qu'il a permis que la parole des femmes victimes de violences sexistes et sexuelles soit entendue, il a aussi des effets qu'on n'imaginait pas. Ainsi, elles sont plusieurs à relever que Metoo n'est pas apparu en 2017 avec l'affaire Weinstein mais en 2007, grâce à Tarana Burke, une travailleuse sociale noire qui a créé une association pour venir en aide aux femmes pauvres victimes de violences sexuelles. Toutes insistent sur l'importance de la parole, sur le rassemblement qu'il y a eu autour de ce mouvement...

Certaines, comme la chanteuse Angèle, nous font partager leur expérience, la violence des réseaux sociaux aussi pour celles qui y expriment des idées féministes. D'autres mettent le doigt sur la limite de ce mouvement, qui certes permet de mettre en lumière les violences sexistes et sexuelles que subissent les femmes au quotidien dans le monde entier, mais qui omet parfois certaines catégories de femmes, notamment les plus précaires et les plus pauvres, mais aussi les femmes trans. Elles apportent une véritable analyse du féminisme, de ses différents pans qui parfois s'entrechoquent et insistent sur l'importance d'une vision intersectionnelle du féminisme, qui ne prend pas uniquement en compte le sexe biologique.

Ces différents points de vue sont hyper intéressants car ils remettent quelque peu en cause l'idée selon laquelle les femmes se soutiennent toutes et que la sororité prévaut. En creusant, on s'aperçoit que même le féminisme, qui est pourtant un courant de pensée visant à l'égalité de droits pour tous et toutes, connaît des dérives de classe mais aussi des dérivés racistes ou transphobes.

Un livre très intéressant et riche d'enseignements.
Commenter  J’apprécie          30
Un panel intéressant de ce que représente Me too pour ce collectif choisi exclusivement dans les domaines intellectuels et artistiques.
J'ai tout particulièrement apprécié les articles de Camille Froideveaux-Metterie qui replace le mouvement me too en France dans le mouvement féministe plus global depuis les années 70, le point sur le procès Amber / Depp de Rose Lamy, les écrits toujours précis et bien écrits de Rokhaya Diallo qui rend à Tarana Burke la maternité du terme me too.
Une lecture à destination de personnes déjà au fait et bien documentées sur le sujet
Commenter  J’apprécie          00
Cet ouvrage collecte les textes de différentes pionnières du féminisme actuel en France. J'ai été plus ou moins inspirée par les différentes autrices.

On est là face à une analyse pointue du monde après Me too. le texte de Rokhaya Diallo fait partie des meilleurs pour moi, car il éclaire le racisme inhérent au féminisme mainstream que la France met en avant. J'ai été sensible à l'écrit de Rose Lamy, qui en décortiquant le procès d'Amber Heard et de Johnny Depp montre comme la haine misogyne peut atteindre des sommets. Louz est, elle, claire lorsqu'elle parle de la politique et de ce carrefour où on retrouve à la fois le sexisme, le racisme et le capitalisme, trois copains qui se serrent les coudes par les lois et les instigateurs de celle-ci (coucou Shiappa et Darmanin👋).

En définitive, j'ai trouvé que cet ouvrage visait bien, permettait de réfléchir à la France après Me too et le féminisme sous différentes lumières, prouesse que les trois autrices que j'évoque ici ont particulièrement réussi à accomplir.
Commenter  J’apprécie          20
Cet ouvrage est sorti lors des 5 ans du mouvement « MeToo ». Neuf voix féministes, représentant une certaine diversité de parcours, d'identités et donc de rapports au monde, se mêlent pour partager leurs réflexions sur ce que ce mouvement signifie et en faire un premier bilan. On y parle des espoirs, des avancées et des nombreuses limites qu'il invite à creuser.

A plusieurs endroits, les autrices rappellent l'origine de ce mouvement, à l'initiative de la travailleuse sociale noire et américaine Tarana Burke, et l'amplification mondiale qui a ensuite été observée lorsque l'actrice américaine Alyssa Milano a elle aussi lancé un mouvement portant le même nom, faisant suite aux enquêtes ouvertes contre Harvey Weinstein.

J'ai adoré lire la contribution d'Elvire Duvelle-Charles, qui raconte à quel point ce mouvement a permis aux victimes de se reconnaitre et de se sentir entourées, et de quelle manière il a montré les défaillances du système judiciaire concernant les violences sexistes et sexuelles. « Vous voulez que l'on arrête de faire appel au tribunal des réseaux sociaux ? Réparez le tribunal. Tant que la justice ne fonctionnera pas, on continuera à se faire justice avec les moyens du bord ».

J'ai aimé la réflexion intime d'Angèle qui se questionne sur la construction de son féminisme, et sur son rôle en tant que personnalité publique et populaire pour porter les convictions qui l'animent. J'ai aussi beaucoup aimé le décryptage de Rokhaya Diallo, toujours aussi juste dans ses propos, qui met en garde contre l'impression linéaire et très occidentalo-centrée que donne le mouvement MeToo au féminisme.

J'ai moins accroché avec la contribution de Camille Froidevaux Metterie qui parle beaucoup de l'intérêt du mouvement MeToo pour repenser des relations sexuelles épanouies, ce qui me semble un peu hors de propos et également très occidentalo-centré (pour moi lorsqu'on parle de violences sexuelles systémiques, avoir des rapports sexuels épanouis ne semble pas la revendication numéro une, il s'agit plutôt de repenser les relations et le rapport aux autres dans leur ensemble).

--

Ce livre insiste sur la nécessité de penser un féminisme aux multiples facettes, qui ne peut pas se réfléchir en dehors des autres systèmes d'oppression, en particulier racistes, capitalistes, transphobes. Je n'avais pas vraiment suivi l'actualité concernant ce mouvement, en tous cas je n'en ai pas un grand souvenir, donc je suis contente d'avoir lu cet ouvrage collectif que je trouve très précieux pour les archives féministes.

Lien : https://www.instagram.com/fr..
Commenter  J’apprécie          00
Un regroupement d'essais sur le mouvement #MeToo.

J'ai adoré voir les autrices explorer les répercussions de cette nouvelle révolution féministe.

Elles rendent justice aux minorités exclues et amplifient les voix silenciées.

Des textes puissants sur lesquels se jeter au plus vite !
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
MadmoizellePresse
09 janvier 2023
De Camille Froidevaux-Metterie à Louz, en passant par Rokhaya Diallo, Angèle, Lexie ou Christelle Murhula, cet essai choral, entre témoignage intime et enquête, est bien loin du classique « livre anniversaire ».
Lire la critique sur le site : MadmoizellePresse
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Ces commentateurs, si disposés à défendre le bon exercice de la justice pour les accusés s'interrogent-ils avec la même implication sur notre système inopérant et injuste pour les victimes ?
Commenter  J’apprécie          60
Oui, en raison de leur genre, les femmes subissent de nombreuses inégalités dans presque chaque parcelle de leur vie, du monde professionnel à l'intime.
Commenter  J’apprécie          40
Un recueil de témoignages de différentes femmes qui nos expliquent leur vision du féminisme vis à vis de leurs vie à elles. Nous parcourons à la fois le féminisme classique (égalité etre homes et femmes) mais aussi des différents milieux (culture, femmes transgenres etc)
Personne ne dit détenir la vérité absolue mais des questionnements autour de ce sujet aussi précis que global.
Commenter  J’apprécie          00
Il s'agit d'en finir avec l'assignation des femmes à leur corps, il s'agit d'en finir avec la banalité des violences qui leur sont faites, il s'agit d'en finir avec l'impunité dont jouissent ceux qui les exercent.
Commenter  J’apprécie          00
Discréditer les accusatrices est une tactique patriarcale classique.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Rose Lamy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rose Lamy
A l'occasion des 6 ans du mouvement #MeToo et pour la sortie du livre #MeToo l le combat continue aux éditions du Seuil, Mediapart a organisé une soirée spéciale le 19 octobre 2023 à la salle Olympe de Gouges dans le 11ème arrondissement de Paris.
#MeToo : À quoi servent les médias ?
- Rose Lamy, autrice de « Défaire le discours sexiste dans les médias » - Valence Borgia, avocate et membre de la force juridique de la Fondation des femmes - Alexis Levrier, historien des médias et maître de conférences à l'Université de Reims - Laure Heinich, avocate - Camille Aumont Carnel, autrice et animatrice de @Jemenbatsleclito
00:00:00 - 00:09:35 : Introduction par Lénaïg Bredoux co-directrice éditoriale de Mediapart, et présentation des invités par Marine Turchi journaliste au pôle Enquêtes de Mediapart.
00:09:35 - 00:17:53 : A quel moment la presse a-t-elle commencé à s'intéresser aux questions de violences sexuelles et sexistes ? avec Alexis Levrier.
00:17:53 - 00:27:31 : Comment percevez-vous le mouvement Metoo ? avec Rose Lamy.
00:27:31 - 00:37:15 : Quel est le rôle des médias et des réseaux sociaux dans ces affaires de violences sexuelles et sexistes ? avec Camille Aumont Carnel.
00:37:15 - 00:43:45 : Les médias accompagnent-ils le mouvement de libération de la parole et de l'écoute ? avec Valence Borgia.
00:43:45 - 00:50:15 : L'utilisation par les médias du langage judiciaire dans ces affaires, et la question de la présomption d'innocence, avec Valence Borgia.
00:50:15 - 01:00:25 : Comment voyez-vous le rôle des médias ? Quelle place pour que chacun et chacune puisse raconter son récit ? avec Laure Heinich.
01:00:25 - 01:08:15 : Présomption de culpabilité et tribunal médiatique, avec Laure Heinich.
01:08:15 - 01:15:50 : Quand est-ce qu'apparaît l'expression de "tribunal médiatique" ? Pourquoi cette expression est-elle un piège ? avec Alexis Lévrier
01:15:50 - 01:19:08 : Quid des "carrières brisées" ? Est-ce que les médias ne se trompent-ils pas d'analyse lorsque de nombreux mis en cause sont toujours invités sur les plateaux et les victimes mises au ban ?
Mediapart n'a qu'une seule ressource financière: l'argent issu de ses abonnements. Pas d'actionnaire milliardaire, pas de publicités, pas de subventions de l'État, pas d'argent versé par Google, Amazon, Facebook… L'indépendance, totale, incontestable, est à ce prix. Pour nous aider à enrichir notre production vidéo, soutenez-nous en vous abonnant à partir de 1 euro (https://abo.mediapart.fr/abonnement/decouverte#at_medium=custom7&at_campaign=1050). Si vous êtes déjà abonné·e ou que vous souhaitez nous soutenir autrement, vous avez un autre moyen d'agir: le don https://donorbox.org/mediapart?default_interval=o#at_medium=custom7&at_campaign=1050
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (117) Voir plus



Quiz Voir plus

Les emmerdeuses de la littérature

Les femmes écrivains ont souvent rencontré l'hostilité de leurs confrères. Mais il y a une exception parmi eux, un homme qui les a défendues, lequel?

Houellebecq
Flaubert
Edmond de Goncourt
Maupassant
Eric Zemmour

10 questions
559 lecteurs ont répondu
Thèmes : écriture , féminisme , luttes politiquesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..