AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ivre_de_mots


Ivre_de_mots
  19 novembre 2018
Un grand merci aux éditions Milady ainsi qu'au site NetGalley pour leur confiance en ce service presse.

Ce qui m'a en premier lieu attiré en ce livre, c'est le titre et puis ensuite le résumé. J'aime découvrir des histoires dont le personnage principal n'est pas commun et Edward ne l'est en aucun cas. le fait qu'il ai un handicap tel que le syndrome d'Asperger le rend atypique, d'autant plus qu'il est aussi atteint de TOC (trouble obsessionnel compulsif). Avec ce récit, on en apprend beaucoup sur lui et sur sa routine toute établie. le matin il se réveille à 7h38 et le note sur un carnet ainsi que les prévisions de la météo noté dans le journal (bien qu'il n'aime pas les suppositions, lui, il préfère les faits.). Ensuite son emploi du temps est chronométré à la minute prêt. Les achats qu'il effectue sont à chaque fois les mêmes comme beaucoup de chose dans sa vie. Quand il ne respecte pas les horaires, il se retrouve frustré et tourneboulé (comme il le dit si bien), par exemple le fait de rater le soir, l'heure à laquelle il regarde un épisode de sa série préféré, Badge 714 est impensable pour lui. Depuis des années, il la regarde et quand il la termine, il recommence du début pour visionner une nouvelle fois les épisodes, encore et encore. C'est la présence de ses nouveaux voisin dans sa vie qui va engendrer peu à peu des modifications de son quotidien, minime pour nous, mais gigantesque pour lui ce qui le fera évoluer dans ce monde.

« 600 heures dans la vie extraordinaire d'Edward Stanton » est un roman qui m'a paru long et redondant à certain moment. le protagoniste se répète mainte et mainte fois ce qui rend la lecture lente et m'a fait sauter des nombreux passages présents dans le bouquin. Edward est un homme de fait, pas de supposition. Chaque journée qu'il vit est planifié et se ressemble pendant un certain temps. Après, quand on y réfléchi, je pense que c'est le but rechercher de l'auteur, se mettre dans la peau du personnage, comprendre que vivre de cette façon est rassurante, comment sont ses TOC et comprendre une des facettes du syndrome d'Asperger. À travers lui, on pense et on vit. Il n'est pas comme nous, il n'agit pas comme nous. Les réactions qu'il a sont souvent disproportionnés ; chaque soir avant de se coucher, il rédige une lettre de réclamation dans laquelle il émet ses plaintes envers une personne et les gardes précieusement dans des pochettes afin de l'éviter de les envoyer comme il a pu le faire dans le passé. Edward est vraiment quelqu'un qui sort du moule, un marginal, mais qui, d'une certaine façon, nous ressemble parfois un peu. En soi, il n'y a pas vraiment d'histoire, chaque chapitre raconte sa journée comme un journal de bord et nous montre les changements qu'il effectue.

Ce qui m'a fait apprécié ce roman, c'est de voir évoluer le personnage au côté de ses voisins, il supporte mieux les interactions à leur contact, il accepte de voir son quotidien perturber... Aussi, il m'a fait rire à certain moment, car il est très honnête face aux gens quand il se posent des questions et a une façon bien à lui d'évoquer ses doutes ce qui rend parfois certaines situations cocasses.

En ce qui concerne la plume de l'auteur, j'ai beaucoup apprécié la façon de décrire la routine bien huilé d'Edward qui devient très vite assez ennuyant pour le lecteur, car ça montre qu'on est pas comme lui. Certes c'est lent, mais ça montre bien que chaque journées qu'il vit se ressemblent beaucoup. le style de l'auteur a permis d'ajouter de la douceur, de la tendresse et de l'humour en nous faisant sentir proche du personnage. Pour ce qui est de la fin du livre, elle ressemble vraiment au personnage et respecte bien l'entièreté du roman ainsi que l'évolution d'Edward, elle est simple (ce n'est pas un défaut!).

En conclusion, c'est un récit que je conseille si vous aimez en tant que lecteur, en apprendre un peu plus sur l'humain. Ici, dans la tête d'Edward, on comprend ce qu'est le syndrome d'Asperger ainsi que les TOC. L'histoire est assez lente, pour une personne « normal » ça ne bouge pas, mais correspond bien au personnage et suit sa routine qui fini par ne plus l'être. Au grès de son entourage, Edward évolue et fini par ne plus se sentir accablé quand ses journées changent et deviennent différentes de ce qu'elles étaient avant.
Lien : https://ivredemots.weebly.co..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus