AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809436303
128 pages
Éditeur : Panini France (04/06/2014)
3.28/5   9 notes
Résumé :
Tony Stark découvre que son amie, la scientifique Maya Hansen, vient d'être assassinée. Celle-ci a fabriqué une arme redoutable, le technovirus Extremis, qui risque désormais tomber entre de mauvaises mains. Iron Man doit affronter des ennemis sans pitié et, pour cela, mettre au point une nouvelle armure !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Presence
  16 décembre 2014
Ce tome fait suite à la série réalisée par Matt Fraction et Salvador Larocca (à commencer par Dans la ligne de mire). Il comprend les épisodes 1 à 5 de la nouvelle série qui a débuté en 2013, dans le cadre de l'opération Marvel NOW. le scénario est de Kieron Gillen (un scénariste qui avait déjà succédé à Matt Fraction sur Uncanny X-Men), les dessins de Greg Land, l'encrage de Jay Leisten, et les couleurs du studio GURU-eFX.
Le tome s'ouvre avec Tony Stark dans une armure noir & or survolant New York et faisant partager sa profession de foi par le biais de sa voix intérieur : il ne croit pas en Dieu, il croit dans le futur. Peu de temps après il reçoit un appel de Maya Hansen lui indiquant qu'il s'agit d'un message pré-enregistré, qu'elle est vraisemblablement morte et que des individus aux objectifs criminels ont mis la main sur la technologie Extremis (une technologie à base de nanites programmables que Stark avait utilisé pour sa dernière armure). Première objectif pour Tony Stark : s'immiscer dans une vente secrète animée par l'AIM (Advanced Idea Mechanics) pour détruire les exemplaires d'Extremis, et déterminer combien en ont déjà été vendus. Réponse : 4. Il ne reste plus qu'à Iron Man de récupérer ces 4 souches ce qui va l'emmener de la Colombie au vide spatial en passant par les catacombes parisiennes.
Passée la première scène, le lecteur peut avoir l'impression de lire la suite des épisodes de Fraction, sans solution de continuité. La première scène dépare un peu parce que Tony Stark avait dû reconnaître l'existence de notions échappant à la science pendant Fear Itself. Passé cet étrange credo, le lecteur retrouve un Tony Stark hâbleur, sûr de son génie (non sans raison), séducteur (il commence avec une belle blonde), toujours angoissé à l'idée que sa technologie puisse être employée à des fins criminelles, avec une capacité intellectuelle impressionnante pour changer de système de références (penser en dehors de la boîte). La structure de l'histoire est un peu plus traditionnelle que celle de Matt Fraction qui visait une épure, et donc plus facilement accessible. Une fois les détenteurs illégaux d'Extremis identifiés, Stark apporte des aménagements à son armure pour s'adapter à l'environnement et à l'ennemi et il affronte le criminel (et ses hommes de main). du fait qu'il s'agit de la technologie Extremis, Gillen reprend l'idée de Fraction : Iron Man se bat exclusivement contre des individus dotés d'armure technologique, ou améliorés par la technologie. le lecteur retrouvera même Firebrand et le Living Laser (dont Greg Land donne une interprétation encore plus élégante que celle de Larocca).
Les dessins clairs, réalistes et très propres sur eux de Land, sont encrés avec minutie et un grand sens du trait joli, pour un rendu très léché qui met aussi bien en valeur le monde de la haute société que fréquente Stark, que la haute technologie lisse et impeccable. le tome comprend quelques pages de crayonnés de Land, en vis-à-vis des mêmes pages une fois encrées, en noir & blanc. le lecteur peut apprécier le travail de chacun des artistes et l'importance de la mise en couleurs pour l'aspect final. Il émane des images un fort pouvoir de séduction qu'il s'agisse des personnages féminins (avec cette charmante blonde qui explique qu'elle fait semblant d'avoir un QI moitié moindre, ou encore Pepper Potts et ses moues méprisantes), ou des scènes d'action. Greg Land sait rendre les combats visuellement intéressants, sans donner dans le surenchérissement d'effet spéciaux. Il sait aussi s'appuyer sur eux pour les capacités spécifiques de l'armure furtive, très bien rendues par GURU-eFX. Land prend le temps de s'appesantir sur un ou deux décors par épisode pour donner plus de crédibilité à ces endroits. Il ne généralise pas ce dispositif à tous les lieux. D'un coté le bureau de Potts dispose d'une magnifique bibliothèque et d'une belle baie vitrée ; de l'autre Land n'a pas du passer beaucoup de temps à chercher des références visuelles pour les catacombes. Globalement les illustrations permettent au lecteur d'accompagner Tony Stark dans un monde glamour et high-tech, et d'être aux coté d'Iron Man dans les affrontements entre coups assénés avec force, et fournaise générée par les décharges d'énergie.
Kieron Gillen et Greg Land relancent la série en conservant l'ambiance installée par Fraction et Larocca dans la précédente. le récit est plus premier degré et moins épuré, avec affrontements en bonne et due forme, et Tony Stark conservant toujours une longueur d'avance sur ces opposants. Ces derniers réservent plusieurs surprises au lecteur, Gillen ayant pris soin de présenter 4 cas de figure différents. Contrairement à ce que laissait croire la fin de la série précédente, Iron Man ne s'élance pas tout de suite dans l'espace à la recherche de nouveaux stimuli. le lecteur peut supposer que Gillen a dû concocter une histoire intermédiaire pour que l'éditeur Marvel coordonne les différents plannings de sortie des séries, afin d'avoir une concomitance entre la série Iron Man, et la participation du personnage à la nouvelle série des Les gardiens de la galaxie de Brian Michael Bendis et Steve McNiven.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Javableue
  11 janvier 2020
Alors qu'il vient de ramener sa nouvelle conquête dans son somptueux appart et qu'il n'est pas loin de conclure, Tony Stark reçoit un message vocal des plus inquiétants : son amie généticienne Maya Hansen vient de perdre la vie dans une rue de Buenos Aires, et le virus Extremis qu'elle tenait sous clef a été libéré. C'est une catastrophe : si jamais le puissant Extremis tombe entre de mauvaises mains, la Terre entière va en souffrir. Elle a confié à Iron Man la lourde mission de le récupérer.
Hélas, l'engrenage s'est déjà mis en route. Tony Stark va devoir revêtir ses armures les plus efficaces et s'affairer aux quatre coins du monde pour récupérer le précieux. Ses pérégrinations vont le mener à d'anciennes connaissances qu'il aurait préféré oublier..
Lien : https://pulco-suivezlepapill..
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
BDGest   02 septembre 2014
Si l'ensemble est bien boulonné – le scénariste connaît son métier -, la lecture de ce premier arc n'en demeure pas moins dramatiquement superficielle, pour ne pas dire plus.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Hippolyte78Hippolyte78   25 février 2017
Quand mes parents m'ont parler du père noël, j'ai pensé: bon sang, l'affaire de ce type ne peut pas être viable.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
autres livres classés : iron-manVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
199 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre