AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cats26


cats26
  10 février 2018
Un roman de bit-lit français? de quoi susciter ma curiosité, surtout que j'en avais eu des échos favorables.

Ce tome est celui qui introduit la série, le monde, les personnages. C'est celui de l'initiation pour la protagoniste.
Nous sommes à la fin du 16ème siècle, Eileen Rose est une aristocrate anglaise réfugiée en France. Elle essaie à tout prix d'éviter de se marier afin de rester libre (je suis encore étonnée qu'elle y réussisse, étant donné que les filles nobles étaient souvent mariées à peine nubiles. Est-ce pour rendre l'héroïne plus proche des lectrices potentielles de la série?).
Lors d'une réception, elle fait la connaissance d'Artus de Janlys, fascinant et irrésistible.
Bon, on l'a compris; les codes de la bit-lit sont respectés.

Par contre, l'attention porté au contexte historique et le temps que prend l'auteure à poser ses personnages m'a fait très bonne impression.
Ajoutons que le roman est particulièrement bien écrit, bien loin de la qualité souvent médiocre du style fréquemment rencontré dans le genre (souvent des traductions; ceci explique cela?).
Bref, tous ces éléments ont remporté mon adhésion, même si ce n'est pas un coup de coeur.
En effet, j'ai eu du mal à croire au désir aigu de liberté de Rose. Quels éléments dans son éducation (dont on ne connaît rien), dans son enfance ou sa vie lui donné ces idées aux antipodes de la façon de penser des femmes de son temps? Est-ce pour éviter de ressembler à sa mère, personnage exécrable dont je n'ai pas vraiment compris la mesquinerie envers la jeune fille?

L'auteure a travaillé en profondeur les éléments historiques mais l'histoire psychologique des personnages manque, de même que leur ancrage dans leur temps.
Rose par exemple (toujours célibataire à 28 ans malgré sa "beauté radieuse" et sa fortune) suit Artus sans égard pour sa réputation et n'éprouve aucun blocage mental à devenir sa maîtresse. Est-ce le pouvoir des seigneurs de la nuit? C'est la seule explication.
De la même façon, je m'étonne que la dimension spirituelle et religieuse soit absente de l'univers mental de l'héroïne alors que c'était prégnant à cette époque-là, surtout à la fin du 16 ème siècle (les guerres de religion ont sévi).
Bref, j'ai trouvé le comportement et la mentalité de Rose un peu trop moderne et en avance sur son temps. Cela la rend moins crédible.

Ces réserves mises à part, je me suis régalée en fan que je suis de ce genre. En outre, cela se déroule en France lors d'une période qui a tous les attraits de l'exotisme.
Vivement la suite.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus