AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782354883287
331 pages
Éditeur : Gulf Stream Editeur (18/02/2016)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Fin du IXe siècle. Une sphère mystérieuse envoyée par Chaac, le dieu de la Pluie, déclenche des cataclysmes qui mettent fin à la civilisation maya et à ses sacrifices sanguinaires. 2005. Keith, un délinquant irlandais exilé au Venezuela, part à la recherche de cette sphère avant qu'elle ne tombe entre de mauvaises mains : celles de Gabriel Keane, un collectionneur véreux et narcissique, susceptible de déclencher une nouvelle fois la puissance destructrice de Chaac. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LaChimere
  24 février 2016
J'avais une idée très précise de ce que je m'attendais à trouver dans L'oeil de Chaac, idée construite par ma lecture de la 4ème de couverture : un roman dans lequel il y aurait beaucoup d'action, un long périple dans la jungle, avec plus d'aventure que de psychologie. Eh bien, même si cette idée m'enchantait fort, j'ai été très agréablement surprise !
Je ne l'ai en fait découvert qu'à la toute fin du livre – c'est alors expliqué en quelques paragraphes – mais le côté intense et hypnotique de l'écriture d'Emma Lanero est en fait parfaitement voulu et calculé. Par une suite de concepts et de techniques suivant des idéaux tels que le symbolisme, le taoïsme ou le chamanisme (mon préféré), l'auteure nous entraîne dans son petit théâtre à la fois réaliste et onirique. Vous pouvez le voir dans l'extrait ci-contre : réalité et rêve se mélangent, se mêlent au gré des sensations du narrateur, grâce à des descriptions puissantes et des adjectifs surprenants ("sirupeux" revient régulièrement, c'est un très joli mot que j'avais presque oublié tant il est rare aujourd'hui). Comme j'ignorais complètement que c'étaient des procédés voulus, je me suis laissée prendre par ma lecture, je me suis complètement immergée dans l'histoire ; mais je pense que c'est faisable même connaissant les techniques d'Emma Lanero. C'est là l'un des gros points forts du roman, j'insiste, car moi qui généralement ne parvient jamais totalement à me couper de la réalité quand je lis, là, j'ai eu du mal à lâcher le roman tant l'immersion est efficace.
Emma Lanero nous fait découvrir un univers dur qui est celui de l'Amérique Latine de 2005, car même si alors la situation économique et sociale commençait déjà à s'améliorer, on est encore loin de notre époque, bien plus avantageuse pour eux. Chercheurs d'or et carabine dans le dos, nos héros risquent de se fait saigner pour un rien par des trafiquants d'armes et autres chercheurs d'embrouilles ! En plus Keith étant un ancien trafiquant, il ne fréquente pas toujours les milieux les plus faciles à vivre… le roman nous fait balancer entre les quartiers pauvres des grandes villes, écrasants de pauvreté, et les jungles fantastiques dans lesquelles le corps et l'esprit s'égarent avec délice. La documentation est présente : Mme Lanero connaît bien son sujet et, si elle n'étale pas sa science comme dans un roman historique, elle sait s'en servir avec suffisamment de justesse pour immerger son lecteur juste comme il faut dans ses aventures. Elle l'a elle-même écrit à la fin de L'oeil de Chaac, ici chaque petite partie de l'histoire fait partie d'un grand tout, et chaque petite scène contribue à instaurer cette atmosphère si particulière au roman.
On découvre aussi des cultures bien différentes via les protagonistes : quand Keith nous présente le milieu violent et urbain des trafics illégaux et la misère de la mentalité des hommes qui y évoluent, avec Kaya nous apprivoisons les esprits et les subtilités de leur univers, les rituels chamaniques, les apparitions et les visions, semi-conscientes ou oniriques. Un délice qui se renouvelle sans se lasser au fil des pages.
Cette Amérique du Sud est bien rarement exploitée dans les romans ados, et c'est dommage, quand on voit ce qu'a su en faire Emma Lanero. L'oeil de Chaac a le mérite d'être à la fois original et bien écrit – parfois on a soit l'un soit l'autre et c'est frustrant.
Il n'y a pas de personnages que j'aie vraiment détesté ; ils ont tous des psychés si travaillées qu'apparaissent sans difficulté les points forts et faibles de chacun, leur part d'ombre comme celle de lumière (m'enfin Gabriel il est pas trop sympa du tout quand même) et même si pour certains ce sont des personnes plus ou moins ordinaires, leur mentalité décortiquée nous permet de davantage s'attacher à eux. Chacun des personnages est traité avec précision et minutie, l'un après l'autre à un moment ou un autre de l'histoire, et ainsi pas un ne nous paraît inutile.
L'intrigue, un peu complexe par moments, compte pas mal de temps morts, de temps "de repos", qui contrastent comme il faut avec les passages de grande action. Nos héros se ressourcent régulièrement – développement du côté psychologique du roman – mais l'action haletante de certaines scènes rééquilibre la balance.
Petite touche finale, je voulais parler du titre. En effet, dans celui-ci et dans la quatrième de couverture, on nous parle de Chaac, le dieu de la pluie. Or, je tiens à préciser que nulle part il n'est question de lui dans le roman, et que nulle part non plus on ne parle d'"oeil"… C'est certainement un effet voulu, une espèce de référence aux mythologies d'Amérique du Sud, mais je trouve vraiment dommage que ce ne soit pas abordé dans le livre, quand le titre du coup est prometteur mais ne satisfait pas nos attentes. Donner un nom à la sphère aurait peut-être un peu gâché son côté mystérieux, mais en même temps si c'est fait dans le titre, pourquoi pas après dans le livre…
Intéressés par le reste de ma chronique ? C'est par ici : https://lemondefantasyque.wordpress.com/2016/04/18/loeil-de-chaac-demma-lanero/
Lien : https://lemondefantasyque.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Victor10
  14 mai 2016
La collection Electrogène est sans aucun doute la collection qui me tente le plus en ce moment, notamment grâce à ses titre très différents les uns des autres. Elle propose ainsi une large palette d'auteurs et de genres. Alors quand j'ai vu que ce titre était encore disponible, j'ai sauté sur l'occasion sans hésitation ! Et je peux vous dire que je ne suis pas déçu du détour.
Avant de commencer son récit, l'auteure nous propose tout d'abord de remonter aux origines de cette mystérieuse sphère dans le prologue. J'ai beaucoup aimé ce retour aux origines, car il permet une meilleure compréhension de l'histoire, ainsi qu'une meilleure immersion au sein de l'univers mis en place par Emma Lanero. Cet introduction donne aussi un petit aperçu de la plume de la romancière. Et je peux vous dire que si j'ai savouré ma lecture des premières lignes jusqu'aux derniers mots, c'est en très grande partie grâce à l'écriture de ce bouquin. Cette dernière est juste, sans déchet, l'auteure emploie beaucoup de comparaisons et de métaphores qui rendent le récit plus beau, plus fort, plus percutant. Les passages descriptifs m'ont particulièrement marqué. Les mots employés sont beaucoup plus soutenus, les comparaisons plus recherchées, les tournures de phrases plus belles et percutantes. Cette plume m'a vraiment marqué et charmé, et c'est une véritable source d'inspiration et c'est en grande partie à cause d'elle que ce roman est un gros coup de coeur.

Après ce prologue qui nous offre un bel aperçu du talent d'Emma Lanero, on rentre définitivement dans l'histoire, qui se déroule en 2005. Nous rencontrons ainsi Keith, un jeune délinquant irlandais en exil au Venezuela. C'est un personnage, auquel je me suis attaché à défaut de m'identifier à lui (lui et moi avons un caractère ainsi qu'un passé très différents). Ce jeune homme, en quête de paix intérieure, qui tente de faire table rase de son passé, m'a beaucoup touché. L'auteure nous donne très peu d'informations sur son passé tout au long du roman ainsi que très peu sur son caractère et sur ses pensées, du moins au début de l'histoire. Malgré cela, on apprend assez vite à le connaître, et à le cerner, mais il reste quand même un personnage à la personnalité plutôt complexe. du côté des personnages secondaires, Kaya a su me charmer malgré son caractère fort. J'ai trouvé intéréssante sa perception de notre monde actuel ainsi que la relation entre les humains et la Nature. Bien qu'Aru est pour moi un personnage détestable, je ne considère pas qu'il soit le principal "méchant" de l'histoire. Pour moi, c'est vraiment la sphère qui fait toute l'histoire, et c'est autour d'elle que se base cette dernière.

L'histoire justement est totalement basée sur cette mystérieuse sphère comme je l'ai dis plus haut. Emma Lanero ne nous laisse pas de répit. Elle laisse toujours une action ou un question en suspens, ce qui nous donne envie de continuer la lecture. Elle structure aussi très bien les chapitres, les arrêtant pile au moment fatidique, créant ainsi une véritable addiction chez le lecteur. Comme vous auriez pu le devinez, j'ai donc lu ce livre à vitesse grand V. La romancière dévoile assez tôt la base de l'intrigue, répondant à toutes nos interrogations concernant la sphère notamment. On laisse ensuite se dérouler cette quête au trésor, dont le dénouement ne se fait que dans les derniers chapitres.

La fin a tenu toutes ces promesses. L'action y est, les pages défilent, et le lecteur est vraiment plongé au coeur de la mêlée, aux côtés de Keith et Kaya. La chute est porteuse d'espoir. L'espoir d'un renouveau pour Keith, d'un avenir meilleur.

J'espère vous avoir convaincu de lire ce roman, ou au moins de vous arrêter dessus, parce qu'il en vaut vraiment le détour. L'écriture sublime contribue grandement au fait que ce roman soit un gros coup de coeur. L'histoire haletante et addictive le conforte encore plus. La fin est à la hauteur du reste du bouquin, aussi bien en terme d'action qu'en terme de révélations. Un roman à ne surtout pas louper !

Lien : http://lecture-pour-tous-les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nenvyal
  08 mai 2016
Je remercie Babelio et les éditions Gulf Stream d'avoir permis de donner mon avis. =D
Nous sommes au XXIe siècle. On va suivre des personnages comme Keith et Kaya dans une aventure et empêcher la fin du monde ! MOUHAHAHA !
Le résumé me tentait un moment et je me suis plongée dans l'histoire. Rien que le prologue est intriguant, puis on se questionne pour le premier chapitre. Je me demande où l'auteur voulait nous mener mais en fait, c'était très simple, juste voir le commencement de l'histoire et d'où tout part en nous donnant quelques indices car on sait qu'il y a encore des cachotteries ! *-*
C'est du jeunesse et j'ai lu au détour d'internet qu'on ne dira pas que c'est du jeunesse. Cette personne n'a pas tort ! Quand j'ai lu jeunesse je suis restée un peu bête d'ailleurs, ça ne se ressent pas.
Apparemment c'est du jeunesse et je l'ai lu quelque part que ça ne ressemble pas à de la jeunesse. C'est vrai. C'est aventureux, un peu violent, nous sommes bien dans un roman teinté de fantastique avec des péripéties qui se précipitent plus ou moins vite. le roman est prenant. Sérieusement, on ne s'attend à ce début ni à cette structure. Ça change de d'autres romans d'aventures fantastiques.
J'ai bien aimé ma lecture. C'est vrai que j'ai eu du mal car en ce moment lire, je n'y arrive pas trop.
Je ne m'attendais pas à ça en lisant le résumé et c'est une véritable et agréable surprise.
Certains passages sont « affolants », les points de vue que l'auteur a mis, sont pertinents et plus réalistes. Ça met un rythme, une cadence surtout vers la fin.
Les pages défilent et on se pose des questions sur cet univers. Il est relativement simple mais nous sommes fascinés devant certains phénomènes, indices ou encore certains passages avec un air interrogateur. Remarquez, vous me dites civilisations perdues, légendes et je deviens Gaga !
J'ai pris un plaisir à suivre les pages. Emma Lanero a une écriture fluide. Elle apporte une autre approche, si je peux dire, à ce genre de romans. Les mots choisis ou les phrases sont percutants, des indices, la structure de l'histoire. J'ai adoré !
Je ne vais pas parler des personnages, je sais ce n'est pas bien mais les découvrir vaut le coup sans qu'on dise qui ils sont. Je me suis laissée souvent surprendre par leurs caractères, leurs sentiments et également face aux événements qui se passent.
Il y a une atmosphère « pesante », « angoissante » mais aussi légère. Des tonnes de questions sur soi enfin les personnages. J'avais envie de secouer Keith un moment donné. J'allais dire qu'il y a des choses qu'on voit venir mais pas tellement. Une sacrée surprise. Pouf ! Pouf ! Pouf ! Retournement de situations et quelques rebondissements passent devant nos yeux. L'adrénaline est montée. =P
Il faut lire jusqu'au bout, je dis ça car il y a l'épilogue puis le post-face & co qui sont très important et qui peuvent nous expliquer certains choses du roman. =)

C'est un roman qui nous embarque dans une aventure fantastique où on prend plaisir à suivre les personnages et lire ce qu'il y va se passer. Un agréable moment qui change d'autres romans du même genre.
Lien : http://de-fil-en-histoire.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livreovert
  20 juin 2016
L'Oeil de Chaac est l'histoire d'une quête initiatique dont le but est de mettre en lieux sûrs, une sphère dangereuse, au Guatemala. Annoncé comme un roman fantastique, ce livre correspond plus, à mon sens, à un roman d'aventure. Bien que le côté fantastique et mystique soit présent tout au long du livre, il reste écrasé par les aventures de Keith et Kaya. L'histoire de la sphère et le contexte géographique, qui auraient pu faire davantage voyager le lecteur, sont malheureusement très peu présents dans ce roman.
On y trouve très peu de descriptions, dues au rythme soutenu de l'histoire. Pourtant, ce sont ces passages qui auraient permis une plus grande immersion dans le livre. L'écriture est donc bien en adéquation avec le rythme et est plutôt prenante. On se sent prit dans cette accumulation d'événements qui va faire vivre les trois protagonistes, et la quête est loin de prendre fin facilement.
Les personnages sont atypiques et étonnamment différents. Keith, personnage le plus central de l'histoire, est le plus proche de la réalité. Un jeune qui est passé par la prison puis dans gang de trafiqueurs, il est le personnage qui va le plus évoluer lors de cette quête initiatique. Cette évolution, va notamment se faire grâce à Kaya, qui représente les populations étrangères avec les coutumes. Ses tatouages, la domination des hommes ou encore le fait d'être chamane, le montrent. Mais Kaya, va également remettre en cause l'intrigue et va peu à peu devenir la quête de Keith, au détriment de la sphère. Quant à Gabriel, il a le profil type de la personne égoïste et machiste. Trois personnages totalement différents, qui vont rendre l'aventure
On retrouve également la réalité dans la structure de l'histoire. Les personnages ne sont pas pris pour des héros, mais comme des personnes normales, ce qui rend leurs actes encore plus héroïques. Ils ne réussissent pas ce qu'ils veulent du premier coup et ont des doutes sur leur capacité à réussir leur mission. Cette idée, peut aider n'importe quel lecteur, à se mettre à leur place et à relativiser une situation.
J'ai apprécié cette lecture, sans pour autant l'adorer. Je pense notamment, que le résumé m'a rendue trop exigeante face à ce livre. Finalement, j'ai été déçue de ne pas en savoir plus sur cette sphère et de ne pas être emportée dans un contexte géographique et historique prononcé. Je vous conseil donc ce livre, plutôt comme un livre d'aventure, et non pas fantastique, puisque les attentes fantastiques pourraient vous décevoir, comme moi. Cependant, ça reste un très bon roman, sur le terme de l'aventure !
Lien : http://www.teamlitteraire.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Horaive
  21 mai 2016
Un grand merci à Babelio et aux éditions GulfStream pour ce partenariat.
Mon avis
J'ai beaucoup aimé ce roman au rythme très vif, à l'écriture enlevée. Les deux personnages principaux sont plutôt attachant et j'ai trouvé assez intéressant de voir comment un irlandais qui met les pieds pour la première fois en Amérique du sud arrive, totalement par hasard, à être initié au chamanisme ; certes de loin dans un premier temps.
Cependant, j'ai choisi ce livre dans la masse critique à cause de son titre et la mention du dieu de la pluie Maya : Chaac. Dans ma prime jeunesse j'étais passionnée par toutes les légendes mayas et incas (merci aux « Mystérieuses Cités d'Or ») et j'ai donc été un tout petit peu déçue de ne retrouver que très peu de mentions aux légendes qui m'avaient fascinées autrefois. Mais ça n'enlève rien à la qualité du roman. Il est juste différent de l'idée que je m'en faisais avec le résumé.
J'ai beaucoup aimé les derniers chapitres qui rattachent le pouvoir de la sphère à la réalité de 2005.
En conclusion : très bon roman d'aventure qui nous tient en haleine jusqu'aux dernières pages.
Lien : http://chezhoraive.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet   23 mars 2016
Maîtrisé d’une main de fer, écrit sans hésitations, l’ouvrage ne ressemble qu’à lui-même : on aime ou pas, la lecture est toujours intéressante.
Lire la critique sur le site : Ricochet

Videos de Emma Lanero (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emma Lanero
Bande annonce du nouveau roman Young Adult d'Emma Lanero ! Troisième titre de la collection Électrogène aux éditions Gulf Stream. Sortie prévue le 18 février 2016 !
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Arsène Lupin

Quel est l'auteur d'Arsène Lupin?

Emile Zola
Maurice Leblanc
Gaston Leroux
Arthur Conan Doyle

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , littérature jeunesse , enquête policièreCréer un quiz sur ce livre