AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782874491528
240 pages
Éditeur : Les Impressions nouvelles (05/10/2012)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Au XXIe et dernier siècle de l’ère chrétienne, une pandémie décime les pays du Sud. Le Nord s’en protège en érigeant un mur qui coupe le monde en deux. Les deux hémisphères s’ignorent pendant des siècles et l’Histoire dit que plus rien ne survit au Sud.
Jusqu’au jour où un enfant du Nord reçoit le don de voir à travers les yeux d’un animal vivant dans le Sud. Cham est le fils de la femme la plus puissante de l’Urbe. Il a 5 ans quand son père l’enlève et l’emm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
argali
  14 novembre 2012
Après avoir signé le scénario de deux albums pour enfants, Katio Lanero Zamora publie son premier roman jeunesse.
Bien que je ne sois pas fan de la fantasy, je suis rentrée aisément et avec plaisir dans ce récit dystopique qui voit la Terre coupée en deux : le Nord, riche maître du monde où la science a pris la première place au détriment de la nature et le Sud, pauvre, exploité où la sagesse populaire, les traditions et la solidarité essaient de renaître après avoir été mises à mal. L'enjeu principal est l'eau (abondante au nord, spoliée au sud). La description qui est faite ici de l'avenir de la planète est sans complaisance et fait froid dans le dos car on se dit que la réalité n'est pas si éloignée de la fiction.
Très certainement élevée dans les valeurs scoutes, l'auteure y puise une intéressante et originale inspiration. Cette particularité m'a beaucoup plu tant elle rend crédible les jeunes habitants de Spes et leur manière de survivre dans un monde de chaos et de technologie qu'ils ignorent.
L'univers de Katia Lanero Zamora est riche de fantaisie et de poésie malgré les apparences. Ce roman inventif est palpitant d'un bout à l'autre et nous entraine page après page à la découverte de ces deux mondes parallèles dont il nous tarde qu'ils se rencontrent enfin. L'écriture est vive, concise au service des actions qui s'enchainent, donnant une densité dramatique à l'histoire. La psychologie des personnages est fouillée et d'une grande justesse.
On ferme le livre avec un seul regret, celui de devoir attendre un an la suite de ce roman d'aventures passionnant.

Lien : http://argali.eklablog.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
shogwun
  18 décembre 2012
Livre découvert par le biais de l'opération Masse Critique de Babelio.com je dois avouer avoir bien failli abandonner le livre dès les 5 première pages, ce qui n'est pourtant pas dans mes habitudes.
Mais grand mal m'en aurait pris!
Certes le début peine un peu à convaincre par son aspect contextuel très naïf: au nord les méchants capitalistes technophiles qui ont, je cite, "en horreur la nature" et au sud des africains(seul continent mentionné pour le moment) pauvre, sans une once de technologie mais très orientés magie et à prédominance société patriarcale.
Il faut alors se rappeler que c'est une lecture de jeunesse qui peut s'en doute expliquer certains raccourcis.
Puis après plusieurs pages, la sauce finit par monter et on commence à comprendre ce schisme et les causes de ce maintien de situation des 2 zones. Mais il faut s'accrocher.
L'intrigue finit par prendre le dessus et on se délecte à suivre la vie de nos jeunes protagonistes séparés par un mur mais surtout par un mode de vie bien différent.
Ce premier tome très (trop?) court, n'a pas non plus pour vocation à nous faire prendre conscience des dérives de chaque systèmes mais peu amener le lecteur à se poser quelques questions si il est un tantinet curieux.
Bref, même si je ne lui met que 3 étoiles car le début reste vraiment rebutant, je pense que cette saga va faire partie des livres que je vais suivre afin d'en connaitre la fin, car l'auteur a vraiment su piquer ma curiosité par la suite (rendez-vous donc en septembre 2013).
A noter au passage de ne surtout pas lire la liste des personnages qui se trouve au début du livre car risque de spoil!
(je ne vois d'ailleurs pas l'intérêt d'une liste de personnage pour un premier tome).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Azilice
  22 janvier 2013
J‘ai mis du temps à lire ce roman jeunesse, mais ne croyez pas qu'il en soit la cause d'une quelconque manière ! Ma première année d'enseignement est très chargée, je suis constamment en train de travailler et en général je m'arrête de travailler pour aller dormir… Ce petit roman est une petite merveille à mes yeux, je m'explique.
L‘univers du roman se place dans le futur – et même un futur proche de celui qui pourrait être le notre. le moins qu'on puisse dire, c'est que cet univers est très riche et très original. En 240 pages, le lecteur est plongé dans un monde complexe mais bien pensé et bien défini, qui tient la route et qui a des réponses aux possibles questions que l'on peut se poser… Ou presque. Ce premier roman aurait peut être néanmoins gagné à être encore plus détaillé sur ce monde dans lequel il se déroule, parce qu'il est vraiment dense et profond, et que personnellement, je me suis questionnée à plusieurs reprises, notamment sur la fin du roman. J'espère que mes questions trouveront leur réponse dans le tome suivant !
J'avoue que lorsque j'ai découvert la liste des personnages du roman (un peu à la manière des pièces de théâtre) au début du livre, je me suis dit “oh là là, je ne vais jamais retenir tout ça, c'est compliqué !”, et finalement, tout passe tout seul… C'est clair, c'est limpide et je n'ai jamais eu besoin de retourner voir cette liste. Les personnages sont bien introduits, à bonne dose et aus bons moments. Parlons d'ailleurs un peu des personnages principaux : ils sont terriblement attachants ! Je porte mention spéciale à Mangwa, le caracal de Sagana… J'aime les animaux-amis dans les histoires (un peu comme dans les Disney !) et Mangwa joue parfaitement son rôle. Il est même un pilier central et essentiel de cette histoire, et j'apprécie !
L'originalité de ce roman, de mon point de vue, réside dans le bon équilibre entre :
- le réalisme sur ce que pourrait être l'avenir de nos civilisations dans un futur relativement proche, basé sur la distinction un peu caricaturale mais justifiée “pays du nord riches” et “pays du sud pauvres” et sur le trait de caractère humain qui le pousse à chercher le pouvoir
- l'utilisation de folklore tel que les totems (ici les animaux totems) et les croyances tribales (danse pour appeler la pluie chez les tribus africaines par exemple). Ce folklore, ces croyances, apportent une touche de magie à ce roman. Elle semble presque réelle car elle est parlante et utilise des images et des traditions du monde que nous connaissons.
Vous l'aurez compris, ce premier roman est très prometteur et j'ai vraiment hâte de découvrir la suite ! Je ne peux que vous inciter à le découvrir à votre tour.
Lien : http://livresdemalice.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Themahyperlibrairie
  26 décembre 2012
Notre terre a subi un cataclysme sûrement inévitable. Nous savions que les gens du Nord se différencient de ceux du Sud mais dans ce roman la scission devient radicale. Pour se protéger d'une maladie mortelle qui est née dans le Sud, le Nord a construit un mur entre les deux hémisphères afin de maintenir un peuple qui au fond a toujours été considéré comme la plaie de ce monde. Ce mur va renforcer les différences: un Nord riche, hyper technologique, tout en profusion voir même en abondance. le Sud est de plus en plus appauvri mais surtout le pays vit une sécheresse abominable qui se paie très lourdement.
Dans chaque monde, un jeune enfant Cham kidnappé par son propre père afin qu'il ne grandisse pas dans un monde qui n'a plus aucun lien avec la nature et dans le Sud, nous trouvons Sagana une jeune fille qui doit à tout prix cacher sa vraie nature. Leur lien jouera un rôle important dans la suite de l'histoire. Cham a été reccueilli par un peuple qui le rebaptisera Caracal, un totem animal, un félin précisémment que possède justement de son côté Sagana.
J'avoue avoir été perdue à la première page car l'auteur a fait une liste de tous les personnages qui allaient intervenir dans l'histoire avec une description très sommaire qui ne permet pas vraiment d'avoir des points de repères. C'est quelque chose dont je ne suis pas fan à la base, je préfère franchement découvrir les personnages dans le roman et les rattacher aux différents éléments. Maintenant l'histoire est complexe et les tournures de phrases ne sont pas toujours là pour faciliter la fluidité du texte. On sent bien que l'auteur voulait partager énormément de choses sur le monde qu'elle avait créer.
Se sera donc un 3/5 mais un trois hyper optimiste car j'ai vraiment accroché à ce roman et j'ai vraiment hâte de découvrir la suite.
Béné
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lejardindestephanie
  09 décembre 2012
Si par hasard tu te perds entre les lignes de ce livre, peut-être nous croiserons-nous.
Je m'y suis égarée, non sans plaisir, mais j'ai éprouvé quelques difficultés à garder la tête hors de l'eau.
Façon de parler puisque l'eau, c'est bien d'elle dont il s'agit. C'est elle qu'on cherche, qu'on espère, qu'on attend.
Me sont revenues des images de Mad Max, entre autres choses assez confuses.
J'ai dû souvent revenir en arrière afin de replacer les personnages dans l'un ou l'autre des mondes dans lesquels ils évoluent, ce qui tu l'imagines bien, a cassé le rythme et la poésie de l'histoire.
Ce livre est arrivé entre mes mains grâce à un partenariat entre Babelio -son opération Masse Critique- et Les Impressions Nouvelles que je remercie chaleureusement.
Je vais à mon tour l'offrir au CDI du collège: je suis curieuse de voir quelles émotions il procurera et quelles réactions il suscitera auprès de son public de prédilection. Je crains que cela ne soit trop compliqué (bien que le début de l'ouvrage présente, carte à l'appui, les lieux et les personnages), mais les adolescents regorgent de ressources parfois inattendues et se plaisent dans les univers fastidieux, alors...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
GerydePierpontGerydePierpont   08 décembre 2012
Le Naaba Azaam regarde la nuit s'étendre sur Waga-la-blanche au pied de son Palais. La capitale luit sous le lune, paisible. Il éteint la bougie qui éclaire sa chambre et s'allonge sous les voiles du lit à baldaquin. Il s'endort et rêve qu'il marche dans la forêt aux pieds des cascades de Baän-Forah, sous les ramures des baobabs. Azaam aime cet endroit paisible pour cette impression d'être petit et insignifiant, même s'il est Naaba. Il marche entre les racines énormes et arrive devant le prince des baobabs de la forêt. Des oiseaux nichent et chantent dans ses branches chargées de fruits. Le Naaba Azaam, qui n'a plus mis les pieds dans une forêt depuis trop de décennies, est ému. Il dispose de peu de temps pour lui-même depuis qu'il administre le Faso et qu'il habite le Palais de la capitale. Il s'imprègne de sérénité, de calme, de solitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Cham est entouré d'un halo argenté. Il est loin, perdu dans un cocon de douceur. Une image commence à se former dans l'obscurité de ses paupières. Trois personnes à la peau noire le contemplent avec tendresse.

- Regarde, Ma', qu'il est beau ! Regarde, ses cils blancs à l’œil droit !

- Comme ça tu le reconnaîtras entre mille ! Alors, comment vas-tu l'appeler ?

Le plus jeune des deux enfants dit :

- Mangwa. Je vais l'appeler Mangwa.

Et comme elles sont apparues, l'image et la lumière disparaissent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
- Le Conseil a tranché, annonce le chef. L'animal qui te correspond est un lynx solitaire. Son pelage doré lui permet de se camoufler parfaitement dans son environnement désertique. Ses oreilles sont pourvues d'un plumet de poils noirs captant le moindre son. Agile, rapide, souple, il ne s'apprivoise pas facilement, mais lorsqu'il se trouve un maître, il lui reste fidèle toute sa vie.
Commenter  J’apprécie          10
Kilou13Kilou13   23 septembre 2013
Dans ces grandes villes, personne ne se connaît, tout le monde se ressemble, on crève ensemble mais dans la solitude.
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
- Tu porteras ton totem toute ta vie car c'est celui que le Conseil t'attribue. Hannaya, accueille ce nouveau frère que je nomme aujourd'hui et pour toujours...

Le flot argenté fuse dans le ciel, explose et noie les étoiles.

- ... Caracal.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Katia Lanero Zamora (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katia Lanero Zamora
Le Bal des Poussières - Katia Lanero Zamora .Interview de Katia Lanero Zamora à propos de son roman jeunes adultes "Le Bal des Poussières", premier volume de la trilogie des "Chroniques des Hémisphères", publié aux Impressions Nouvelles en octobre 2012 http://www.lesimpressionsnouvelles.com/catalogue/chroniques-des-hemispheres-1-le-bal-des-poussieres/
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Français ou Belge ?

Georges Simenon

Francais
Belge

10 questions
339 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature française , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre
.. ..