AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Lunalithe


Lunalithe
  07 avril 2021
J'ai eu le plaisir de recevoir cet ouvrage en Masse Critique, avec des goodies : un boulon, comme sur la couverture ! Eh bien ça m'a fait ma journée ! (Oui, je suis tellement bon public, et si facilement corruptible).
#Rougemachine
En vrai, je connaissais Katia Lanero Zamora grâce aux Ombres d'Esver, très bon roman ado/YA qui avait été une très bonne surprise et une lecture qui m'avait bien marqué. J'étais donc impatiente de découvrir son nouveau roman, d'autant plus qu'il semblait plus à destination d'un public adulte.

J'ai été assez rapidement embarqué par cette histoire palpitante, et rudement bien menée. On y suit deux frères, entre disputes et réconciliations dans un pays déchiré.
L'atmosphère hispanique change beaucoup de ce qu'on a l'habitude de voir en littérature SFFF, et ça fait un bien fou ! D'autant plus que l'autrice a soigné le contexte et les ambiances, et qu'on s'y croirait.
D'ailleurs ici, peu de SFFF en réalité - si l'univers est fictif, on peut largement y retrouver des situations dramatiques qui ont existé, et les parallèles sont faciles à faire. Pour autant, ce n'est pas tant le réalisme (ou non) du contexte qui me semble être au centre de cette histoire, mais bien les personnages. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont très touchants. On pourrait penser qu'il y a des bons et des méchants, ceux qui sont pour la démocraties, contre les vilains royalistes, ça pourrait être "simplement" manichéen, et pourtant... Grâce aux flash-back et retours en arrière, grâce aux codes de la saga familiale, l'on se met à éprouver de la sympathie pour quasi tous les personnages, y compris ceux qui partaient mal (je pense au père notamment, que, si on ne peut pas vraiment aimer, on pourra prendre en pitié). Ils sont tous humains, avec leurs peurs, leurs désirs, leurs valeurs, à essayer de vivre - parfois de survivre - dans des existences qu'ils n'ont pas toujours choisi.
Par dessus les apparences, et la société qui se déchire - tout comme se déchire la famille Cabayol - il y a des secrets enfouis qui refont surface, mais aussi et surtout beaucoup d'amour. Un amour infini entre ses deux frères qui ne peuvent pas se fâcher totalement, de l'amour paternel (même s'il est maladroit), un amour de la vie et beaucoup de bienveillance parmi les "ongles sales"... Bref, sous les destins tragiques et le désespoir, beaucoup d'humanité et de beauté.

L'ensemble est très bien écrit, et nous embarque façon page-turner. J'ai dévoré cet ouvrage, qui se termine sur un climax insoutenable.
J'en garde le sentiment d'une lecture pleine d'émotion, d'observer un soleil ardent et de frissonner dans un froid glacial, le tout avec la musicalité de la langue espagnole, qui embellit le texte de ses sonorités par des interjections familières.

Une très grande réussite !
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus