AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de ConfidencesLitteraires


ConfidencesLitteraires
  16 novembre 2019
Amaryllis et sa mère mènent une vie monacale dans leur manoir d'Esver. Sous la conduite de Gersande, obsédée de botanique, Amaryllis étudie les plantes jour après jour, sans jamais que l'une d'elle ne sorte du domaine. Chaque soir, Gersande administre à sa fille un sirop qui éloigne les démons qui la guettent pendant la nuit. Jusqu'au jour où la jeune fille, suite à une dispute, s'éloigne de sa mère et ne prend pas son fameux sirop. Elle découvre alors un univers parallèle où l'Armée de Lumière combat toutes les nuits contre les démons qui tentent d'envahir le domaine…

Ce roman n'est pas aussi simpliste qu'il en a l'air. Sous ses airs de roman d'apprentissage classique se cache en fait une histoire fantastique sur les traumatismes et la maltraitance familiale.
Les romans où la frontière entre le fantastique et la réalité est floue me fascinent et me touchent tout particulièrement. C'est ce que l'on doit appeler, dans le plus pur sens du terme, le fantastique. J'adore quand c'est à la lectrice ou au lecteur de choisir si le monde féérique est bien réel ou n'existe que dans l'imagination du personnage. Je trouve ça très poétique, mais aussi très réaliste, puisqu'en tant que lectrice un peu rêveuse, je crois dur comme fer que toutes les histoires existent « quelque part » (ne serait-ce qu'en nous…).

J'étais un peu sceptique au début de ma lecture, mais j'ai beaucoup apprécié la direction que prenait l'histoire. Malgré quelques maladresses ou facilités, je l'ai trouvée très intelligente et sensible et elle a fini par me toucher.
J'aurais surtout aimé mieux me plonger dans l'atmosphère de ce manoir, car malgré les efforts de l'autrice, quelque chose ne fonctionnait pas pour vraiment s'immerger dans les lieux, alors qu'il y avait vraiment de quoi (les plantes qui prennent possession des pierres, la décrépitude, les détails insolites…).

Je pense que le mieux est de prendre ce roman comme un conte. Un conte qui aborde finement les traumatismes d'enfance, le deuil, la culpabilité, mais aussi la violence familiale.
C'est donc une jolie surprise que cette lecture !
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus