AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782353252800
48 pages
Éditeur : Clair De Lune (18/11/2010)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Après avoir délivré avec succès la disgracieuse statuette de Gladeulfeurha à leur étrange commanditaire, les aventuriers pensaient enfin rentrer chez eux, couverts de gloire et la bourse pleine d'or.
Erreur, grossière erreur ! Ils avaient en fait oublié un détail : la prophétie de la porte de Zaral Bak peut déclencher la fin du monde en permettant le retour de Dlul, dieu du sommeil et de l'ennui ! Les voilà donc partis pour une nouvelle aventure au cours de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ariane84
  15 février 2017
Dans ce septième tome (début de la troisième saison) nos héros qui croyaient en avoir fini avec leur quête doivent partir pour de nouvelles aventures.
Le dessin est toujours aussi chouette et les dialogues savoureux.
Un petit bémol tout de même pour ce tome : l'histoire est assez difficile à suivre, entre les différentes compagnies, les oracles, la prophétie, les statuettes... on ne sait plus toujours où l'on en est.
Cependant c'est toujours un bon moment de lecture et je n'hésiterai pas à poursuivre avec cette série.
Commenter  J’apprécie          160
NatachaNEA
  06 février 2020
Toujours a fond dans le donjon de Naheulbeuk en ce moment, je poursuis donc mon aventure !
J'adore ! Ça ce lit vite, ça détend, et on rigole ! Les vannes sont toujours aussi drôle même si certaines reste un peu "facile" entre le nain et l'elfe 😉 d'ailleurs la pauvre lorsque la compagnie tombe sur la compagnie des nains 😂 !
Il semblerait aussi que dans ce tome nos aventuriers ont trouvé le nom de leur compagnie...😉
J'ai apprécié qu'au début, il y est un petit rappel sur ce qu'ils ont déjà accompli !
Les dessins sont toujours aussi beaux !
Et la couverture est une de celle que je préfère !
Commenter  J’apprécie          70
bdelhausse
  15 octobre 2018
Le groupe d'aventuriers se rend compte qu'ils ont fait une énorme boulette en livrant la statuette de Gladeulfeurha. La fin du monde se rapproche à grands pas. Ils doivent intervenir avec leur sagacité, leur efficience et leur vaillance habituelles. C'est-à-dire que l'on frôle la catastrophe et l'inertie à chaque page.
Mais il faut récupérer la statuette.
Ils pensaient acquérir la gloire et la richesse, ils sont poursuivis par des dizaines de groupements cultistes qui veulent qu'ils échouent. D'ailleurs, la glorieuse troupe n'a rien à faire, quand deux cultes se rencontrent, cela finit toujours maL Genre: destruction complète d'un village paisible.
Un tome plaisant, rapide, bien envoyé, avec quelques running gags comme les habituelles rivalités nain-elfe, ou le fait de trouver un nom à la fraternité... comme les fiers de hache, même si seul le nain manipule une hache.
Commenter  J’apprécie          40
Skritt
  18 octobre 2011
Ce septième épisode correspond au début du roman La couette de l'oubli paru il y a quelques temps déjà. Un roman que j'avais eu le plaisir de lire et qui m'avait fait découvrir une nouvelle facette de l'auteur, après les enregistrements comiques, la bande dessinée, il publiait un récit de plusieurs centaines de pages. La couette de l'oubli, rappelons-le, est la troisième saison.
Les héros, ou plutôt la bande de bras cassés qui a dérobé les statuettes, cherchent un endroit pour les vendre correctement. Alors que toute la terre de Fangh est à leur trousse, ils tentent par tous les moyens de s'extraire des ennuis qu'ils ont la fâcheuse tendance à créer et dans lesquels ils n'hésitent pas à s'enliser.
Une bande dessinée qui se repose sur une histoire déjà toute faite et connue, l'effet de surprise est un peu éventé. Mais retrouvez le coup de crayon de Marion Poinsot est plaisant.
Quelques différences m'ont sauté aux yeux dans ce septième opus. Premièrement, la carte de la Terre de Fangh, imprimé au dos de la couverture est plus jolie, non pas parce qu'elle a été retravaillée mais parce que les couleurs utilisées la mettent plus en valeur. Deuxièmement, alors que l'humour se situait principalement dans les situations, la dessinatrice a tenté de placer des moments comiques grâce au dessin, je pense bien sûr au mini-héros (ou mini-anti-héros) qui apparaissent lorsqu'ils ont un comportement enfantin. J'ai eu l'impression, mais peut-être je me trompe, que l'inspiration s'est fait du côté des dessins animés japonais dont le premier innovateur du genre était « le collège fou fou fou ». D'ailleurs, elle n'hésite pas à ajouter des bulles de consternation, d'étonnement, à la manière des mangas. Ce n'est pas déplaisant mais il faudra trouver le juste milieu je pense pour éviter de perdre l'âme de la série et s'égayer n'importe comment en empruntant ici ou là des techniques qui je pense -oui, je pense beaucoup- ne s'adapteront pas facilement au style voulu ni au scénario.
Hormis cette critique que je revendique mais qui ne vaut pas l'avis de toutes et tous, j'ai apprécié cet épisode, bien que le scénario s'étale un peu trop formant alors des creux dans le rythme. Pour les aficionados, vous aurez même l'occasion de voir l'elfe aux formes très généreuses nue en train de bronzer ou encore une troupe de nains se moquer ouvertement du peuple des forêts –mais faut dire qu'il le cherche.
Un bon moment, même si l'épisode, adaptée en bande dessinée, se situe un peu en dessous du reste de la série. Mais vous pourrez toujours prendre votre pied avec le roman.
Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hippolyte78
  20 juin 2018
Le septième tome de la bande dessinée du donjon de naheulbeuk, marque le début de la troisième saison, qui n'est disponible qu'en partie en audio.
Bon bah comme a son habitude, le donjon de naheulbeuk me fait rire, et je dois avouer que je n'ai pas forcément un avis toujours objectif dessus, car j'ai grandis avec cette univers.
Alors pour une fois tentons de l'être plus. Certes ce n'est pas du grand art, les scénarios ne sont pas toujours très bon, les blagues peuvent être des fois un peu facile, et peu subtile. Pour ce qui est du dessin, personnellement je l'apprécie, je trouve que le coté cartoon correspond bien à l'univers.
Cependant a noté que ce tome nous offre plus de scènes et de dialogue inédit par rapport aux précédents.
Donc pour moi, ça reste un oui.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Hippolyte78Hippolyte78   18 juin 2018
-Je sais ! Je vais attaquer les gardes avec ma hache de jet, et prendre la fille du gouverneur en otage pour les obliger à coopérer !
-Super, mais si le gouverneur n'a pas de fille ?
-Ah, ouai, merde, ça m'oblige à reconsidérer l'intégralité du plan.
Commenter  J’apprécie          40
Hippolyte78Hippolyte78   18 juin 2018
-Un nain magicien ? Hum... Jamais vu ce modèle de bâton !
-C'est parce qu'il est en fer.
Commenter  J’apprécie          20
Hippolyte78Hippolyte78   18 juin 2018
-C'est étrange, je trouve qu'il y a beaucoup d'aventurier dans ce village...
-Peut-être que le pâté est vachement bon ?
Commenter  J’apprécie          10
Hippolyte78Hippolyte78   18 juin 2018
Par les tétons de la grande courtisane ! Encore ces saloperies d'oracles !
Commenter  J’apprécie          20
Hippolyte78Hippolyte78   18 juin 2018
C'est toujours pratique une enclume. Mais j'en ai pas sur moi.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de John Lang (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Lang
À l'occasion de son 20e anniversaire, Japan Expo vous propose une soirée musicale Donjon de Naheulbeuk avec le Naheulband !
En 2002, le créateur de la saga, John Lang, alias Pen of Chaos, réunit autour de lui quelques musiciens pour créer le Naheulband, suite au succès des premières chansons rolistichaotiques et des premiers concerts semi-improvisés par le Maître. Bientôt sort également un CD, Machins de Taverne.
Composé à l'origine par Pen of Chaos, Knarf, Lady Fae of Chaos, Tony Beaufils, Ghislain Morel et Dimitri Halby, remplacé un temps par Jade de Nazca, le groupe est rejoint en 2004 par Lili la guerrière. Cette formation donne des concerts à travers le monde (France, Belgique, Suisse, Québec) avec un succès grandissant.
Naheulband est avant tout un hommage drolatique à l'univers médiéval du Donjon de Naheulbeuk, fort de ses personnages les plus farfelues. le groupe séduit les fans comme les curieux qui passent un bon moment entre partage, rire et fête.

Retrouvez nous sur nos réseaux sociaux : - Abonnez-vous ici pour ne rien rater : https://www.youtube.com/channel/¤££¤33Du Donjon de Naheulbeuk11¤££¤1_¤££¤31Du Donjon de Naheulbeuk29¤££¤?sub_confirmation=1 - Facebook : https://www.facebook.com/japanexpo - Twitter : https://twitter.com/japanexpo - Instagram : https://instagram.com/japanexpo_fr/ !
+ Lire la suite
autres livres classés : parodieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Donjon de Naheulbeuk

Quel personnage mange souvent des "chiantos" ? Les bonbons qui rendent chiant, grincheux, désagréable...

Le ranger
l'elfe
Le nain
Le barbare

10 questions
75 lecteurs ont répondu
Thème : John LangCréer un quiz sur ce livre