AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350873664
157 pages
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (12/05/2016)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Amsterdam, 1928. À la surprise générale, Ahmed Boughera El Ouafi remporte le marathon qui clôt les JO. Ce français d'origine algérienne, débarqué en 1918 d'Alger, est alors ouvrier chez Renault à Billancourt. Totalement inconnu du public, il s'était déjà classé 7ème aux Jeux de Paris en 1924. Face aux perspectives d'une vie meilleure, il accepte la proposition d'un américain lui promettant la fortune. Il finira embauché par le cirque Barnum & Bailey pour courir chaq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
kikibaba
  08 juin 2016
Comme dans La pomme d'Alan Turing, Philippe Langenieux-Villard choisit son héros parmi ceux que l'histoire a oublié. Après le génie britannique qui a sauvé l'Europe avant d'être condamnée pour homosexualité, il s'intéresse ici à Ahmed Boughera El Ouafi, athlète français né en Algérie. Celui-ci est arrivé en métropole en 1918 pour une guerre qui s'est arrêtée avant qu'il ne soit envoyé au front. Resté en France pour travailler et nourrir sa famille restée en Algérie, il consacre son temps libre à sa seule passion, la course à pied. Doué pour les courses de fonds, il est vite repéré dans le club d'athlétisme de l'usine Renault où il travaille. Son entraîneur lui propose des compétitions qu'il gagne les unes après les autres. En 1928, il s'aligne pour le marathon des Jeux Olympiques d'Amsterdam alors qu'il est complètement inconnu et décroche la plus belle des médailles. Mais l'époque n'est pas encore à la glorification des héros sportifs et le champion revient en France pour replonger dans son anonymat.
Le héros du roman fait partie de ces oubliés, de ceux dont l'histoire ne retient pas le nom. Il faut des livres comme celui-ci pour faire découvrir cette histoire presque un siècle plus tard. L'écriture de Philippe Langenieux-Villard a du mal à se lancer dans la fiction au début, mais très vite on part avec lui sur les traces de cet homme humble et digne jusqu'au bout, mort presque dans l'indigence. Un grand merci à Babelio et à Masse critique pour m'avoir permis de découvrir cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ConfidencesLitteraires
  04 juin 2016
La Course à l'oubli, c'est l'histoire d'un destin à la fois beau et triste, comme il en existe tant.
Quand Ahmed El Ouafi part servir la France à la toute fin de la Première Guerre Mondiale, il ne se doute pas qu'il ne reverra jamais l'Algérie, ni que son goût pour la course à pieds le mènera à participer à deux Jeux Olympiques, avec une médaille d'or en 1928 aux JO d'Amsterdam !
Le livre comporte à peine 150 pages. C'est court, mais finalement parfait pour éviter les longueurs et retracer la vie d'Ahmed en toute simplicité.
J'aime beaucoup découvrir ce genre de destin. Dans ce qu'ils sont à la fois ordinaires et splendides, ils nous montrent que chaque vie vaut la peine de raconter. Ahmed n'était pas destiné à être un grand sportif, il n'a pas vraiment bénéficié d'aide, avec la dose de chance et de malchance que l'on reçoit tous. Ahmed a fait ce qu'il a pu avec ses moyens, pour finir à participer et gagner les JO.
D'ailleurs, pour ne rien gâcher, j'aime beaucoup l'esprit des JO, cette compétitivité teintée d'un certain patriotisme qui m'émeut très souvent. Cette année, je serai donc particulièrement attentive au marathon : selon l'auteur, trois français sont prometteurs, que je ne connaissais pas tous de nom.
Philippe Langenieux-Villard s'est apparemment donné pour mission de faire revivre certains oubliés de l'Histoire ; c'est une entreprise louable qui permet d'apprendre beaucoup de choses que je n'oublierai pas :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marieemmy
  29 mai 2016
Voici un livre qui m'a fait découvrir Mr Ahmed El Ouafi,ce Français d'Algérie, ouvrier à Boulo­gne­- Billancourt, qui gagna à la surprise générale le ma­rathon des Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928.
Je connaissais pas du tout ce Mr et pourtant j'aime le sport.
Dans ce roman, on suit l'arrivée d'Ahmed sur le sol métropolitain, sa détermination à mener une carrière sportive et on découvre sa vie d'ouvrier, de personnage de cirque, de prorio d'un café jusqu'à son décès tragique lors d'une fusillade.
On découvre que ce marathonien était un homme humble, naïf, qui a traversé de nombreuses difficultés...
Je pensais pas accrocher à ce roman, mais finalement la vie de cet homme m'a accroché.
On est tous tombé dans notre vie, et on va surement encore tomber... Mais l'essentiel est de faire preuve de courage et de se relever, encore et encore!
Commenter  J’apprécie          10
JLDragon
  19 juin 2016
Philippe Langenieux-Villard fait plus qu'écrire une biographie sur Ahmed Boughera El Ouafi, il lui rend véritablement hommage en retraçant un parcours semé d'embûches.
La vie du médaillé d'or aux J.O d'Amsterdam dans la discipline qu'est le marathon vaut vraiment la peine d'être contée. Grâce à Langenieux-Villard, El Ouafi ne fait plus parti des oubliés.
Le récit de l'auteur est sobre, sans exagération et donc tout en simplicité. D'un point de vue totalement neutre, il n'en demeure pas moins bouleversant. Pas de longueurs dans le texte. C'est court, mais juste.
Le livre nous permet aussi de voyager au travers une époque révolue. Cela peut paraitre bizarre, mais ça dépayse en quelque sorte. Découvrir une époque où les J-O n'étaient pas synonyme d'argent gaspillé à tout va fait aussi du bien. L'amour du sport, le vrai. le dépassement de soi basé sur de vraies valeurs…
Au premier abord, ce roman n'a pas beaucoup d'atouts en sa faveur et pourtant… Et pourtant, j'ai vraiment été attendri par ce destin incroyable avec ses très-hauts et ses très-bas.
Un très beau moment de lecture donc, un peu triste, mais surtout très touchant.
Lien : http://jldragon.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
tomsoyer
  16 février 2017
magnifique petit livre qui nous raconte l histoire d'un émigré qui veut faire carrière dans le sport on le sait mais on a du mal à s'imaginer comme c'est dur d'arriver à réaliser son rêve j ai beaucoup aimé
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ConfidencesLitterairesConfidencesLitteraires   04 juin 2016
Tenir, tenir juste un peu plus longtemps que l'autre : telle est maintenant l'obsession d'Ahmed qui sent le souffle de Plazza dans sa nuque.
Dans ces instants, lorsque tout brûle en soi, lorsque tout souffre, lorsqu'il faut puiser dans les dernières réserves, dans son cerveau, dans sa volonté et dans son orgueil, les gestes appris à l'entraînement et l'habitude de la douleur deviennent les ultimes alliés.
Comme lors des premiers mètres de la course, Ahmed s'échappe dans l'irréel : il entend les exclamations et le bruit du stade tout proche, perçoit cette dernière silhouette à dépasser pour être le premier, le seul et le vainqueur.

Yamada lui lance un regard de détresse lorsqu'à mille-cinq-cents mètres de l'arrivée, Ahmed le dépasse sans faiblir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
booklivre1456booklivre1456   04 juin 2016
La grande force d'Ahmed, c'est sa joie de vivre, cette infinie gentillesse qui s'offre sans calcul ni réserve à tous ceux qu'il rencontre. Il a la victoire généreuse comme d'autres l'ont orgueilleuse. Ce petit champion a un cœur de géant.
Commenter  J’apprécie          30
ConfidencesLitterairesConfidencesLitteraires   04 juin 2016
L'haltérophile Roger François ne saura jamais que son attitude hautaine, que son sourire photogénique dans une gare bondée, que son indifférence aux propos méprisants d'un journaliste mal élevé, a révélé à Ahmed la vraie nature du combat olympique : une course à la gloire qui se construit en soi-même, en se détachant des autres, en luttant contre eux avant même le coup de starter lançant l'épreuve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ConfidencesLitterairesConfidencesLitteraires   04 juin 2016
Là, maintenant, aujourd'hui, il est exclusivement tendu vers l'objectif fou d'un succès d'or qu'il ne peut avouer à personne. C'est à la fin une affaire de superstition mais aussi, plus simplement : la peur du ridicule.
Commenter  J’apprécie          10
pasphilpasphil   30 mars 2019
Ce qu'il y a de surprenant dans le bonheur des autres, c'est qu'on y croit.
Marcel Proust
Commenter  J’apprécie          00

Video de Philippe Langenieux-Villard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Langenieux-Villard
Emission Historiquement Show — Les Frères Rattaires avec Philippe LANGENIEUX-VILLARD
autres livres classés : marathonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
844 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre