AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Roman du roi Arthur tome 1 sur 5
EAN : 9782843462689
Coop Breizh (11/01/2006)
3.71/5   24 notes
Résumé :
Merlin, Uter Pendragon, Arthur, Guenièvre, Viviane, Lancelot, Gauvain, Tristan et Iseult, Perceval, Galaad, Morgane… Évoquer la galerie de personnages du cycle arthurien, c’est aussitôt pénétrer dans un monde merveilleux où les combats homériques et les amours contrariés qui formaient le quotidien de ces lointains temps aventureux conservent une formidable puissance d’évocation sur nos imaginaires modernes. Roman courtois aux étranges consonances celtiques, des deux... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
gill
  27 mars 2013
Ce "Roman du roi Arthur" est le premier volume d'un cycle qui comprend cinq tomes. le thème de l'ouvrage n'est pas nouveau, il est emprunté au fonds commun des romans courtois du XII° siècle dont Chrestien de Troyes fut, en France, l'un des principaux adaptateurs.
Pourtant Xavier de Langlais, peintre, graveur et écrivain français revendique une certaine originalité dans la manière de conter. Il s'est forcé de rendre à la geste du roi Arthur, par une adaptation moins littérale, son unité perdue.
Il a pour cela retranché, du foisonnement excessif de l'épopée, de nombreux épisodes secondaires et intercalé, ça et là, quelques passages de transition
indispensables à la progression dramatique de l'action.
Est-il nécessaire de préciser que l'auteur a procédé à ces remaniements avec la plus grande prudence en s'efforçant de subordonner coupures et additions à un plan d'ensemble équilibré.
Les noms des lieux ont généralement été respectés, du moins ceux se rapportant à la petite Bretagne, ou si l'on préfère à l'Armorique. Mais Xavier de Langlais, en ce qui concerne les noms et les prénoms des personnages, s'en est tenu aux formes françaises usuelles plutôt que de recourir à leurs synonymes celtiques primitifs.
C'est ainsi que Arzur, ou même Artus, devient Arthur, que Gowen devient Gauvain, que Marc'h se transforme en Mark et que Guenivar devient Guenièvre...
Xavier de Langlais, toute son existence, fut le témoin d'une culture bretonne vivante. Écrivain bretonnant, il fut à l'origine en 1941 d'une réforme orthographique. Malheureusement, il se déconsidéra durant la seconde guerre mondiale par de violents articles antisémites. La première édition de son livre "L'île sous cloche", premier ouvrage de science-fiction écrit initialement en breton, est détruite par un bombardement de la ville de Rennes.
Pourtant il n'en reste pas moins qu'il est un écrivain brillant et que sa relecture de la geste du roi Arthur est une oeuvre originale, intelligente et vivante. A l'heure ou ce thème, parfois galvaudé, est devenu très à la mode avec l'avènement de la "Fantasy", cette version, rendue très littéraire par son style d'écriture élégant, repositionne cette épopée à sa juste place dans la littérature française d'origine celtique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Laureneb
  23 mai 2018
C'est dans cette version de 5 tomes que j'ai découvert assez jeune la légende arthurienne, que je me suis passionnée pour ses personnages. Il s'agit d'une ré-interprétation de Chrétien de Troyes et de Malory, avec des personnages et des épisodes forcément très connus. Mais la langue est claire, poétique et évocatrice. Les personnages sont attachants, ils expriment des sentiments réels. L'auteur est Breton - de petite Bretagne - et tient à mettre à l'honneur sa région, insistant notamment sur la forêt des légendes, Brocéliande, mais aussi sur Gaunes... Enfant, je regrettais cependant la forte présence de l'aspect religieux - c'est cependant une histoire qui s'inscrit dans le cadre chrétien.
Commenter  J’apprécie          10
Lisielle
  14 décembre 2013
Le travail de Xavier de l'Anglais n'a pas été sans raison couronné par L Académie Française.
En sélectionnant les principaux épisodes du cycles arthurien et en leur donnant un fil conducteur, il rend ce chef d'oeuvre du XIIème siècle accessible au grand public.
Commenter  J’apprécie          10
Anbook14
  16 janvier 2021
La légende arthurienne me passionne depuis quelque temps, ce livre m'a permis d'en apprendre beaucoup sur bon nombre de personnages emblématiques. Très accessible, l'écriture est agréable et soutenue, et nourrit notre soif de chevauchées et d'aventures. Je recommande !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   10 avril 2013
La quête du Graal leur apparaissait comme la montée d'un escalier vertigineux, taillé à même le roc, au flanc d'un abîme. Sans doute ceux qui tenteraient une telle entreprise auraient-ils à lutter contre la crainte des ténèbres et l'attirance du vide, c'est à dire contre eux-mêmes.
En outre, à chaque palier sinon à chaque marche, ils devraient vaincre quelque ennemi terrifiant, homme, bête ou démon. Cependant, chaque marche gravie, chaque palier emporté de haute lutte, les rapprocheraient de la cime d'où ils pourraient contempler enfin, perdu dans les nuées, le calice de lumière.
Mais en quel lieu situer cet escalier miraculeux ? Qui pourrait leur dire, sinon Merlin, vers quel horizon cheminer pour le découvrir....
(extrait de "Merlin dresse la table ronde", quatorzième chapitre du volume paru aux éditions " d'Art H Piazza" en 1965)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gillgill   27 mars 2013
Longtemps l'Ennemi parcourut le monde à la recherche de celle dont il ferait son épouse d'une nuit, sans trop savoir à quel choix s'arrêter. De sa décision allait dépendre le Salut ou la Damnation éternelle d'un nombre infini d'âmes, or la science du démon ne va pas au delà du seuil des choses présentes et l'avenir lui est fermé.
Ses regards se fixèrent, enfin ! sur la Bretagne bleue.
Là vivait une jeune fille d'humble naissance mais parfaitement pure et belle.
Cette jeune fille, qui n'avait plus ni père ni mère, demeurait dangereusement seule, cependant son confesseur la conseillait si bien qu'elle avait toujours suivi la voie droite.
Le démon lui envoya, pour la tenter, une vieille femme du voisinage dont il connaissait l'entière soumission....
(extrait de "Les enfances de Merlin", premier chapitre du volume paru aux éditions d'art "H.Piazza" en 1965)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : graalVoir plus





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1314 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre