AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de RogerRaynal


RogerRaynal
  27 juillet 2022
Anne, qui a su prendre ses distances avec un passé douloureux, s'adonne à la sculpture en compagnie de sa chienne et de ses amis dans un village d'art. Une histoire d'amour a, dans un passé récent, éclairé son existence, et elle fait désormais l'apprentissage du bonheur. Ce fragile équilibre, cette existence enfin sereine en apparence va être bouleversée par la découverte d'une grossesse dont elle ne voulait à aucun prix. Prise au piège de son propre corps, Anne va devoir affronter ses anciens démons et tenter de trouver, sinon une solution, au moins une porte de sortie pour échapper au statut maternel qu'elle ne peut investir.

Dans ce roman aux accents de tragédie grecque, aux phrases sobres et puissantes, l'auteur nous invite à partager les pensées de cette mère par accident qui voit son équilibre malmené, chaviré, rongé et détruit au fur et à mesure que germe en elle cet être qu'elle rejette, comme une marque infamante venue d'un passé qu'elle voulait révolu.

Au fil des pages, de l'attente muette par l'héroïne d'une libération qu'elle sait impossible, certaines phrases impressionneront le lecteur, d'autres le rendront mal à l'aise, le choqueront peut-être, mais comme le disait René Char, « ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience ».

Si pour beaucoup s'identifier à l'héroïne sera difficile, l'écriture intimiste et juste de Karine Langlois souligne les brisures de l'âme, les cicatrices du passé, les origines d'un désespoir, et pose de redoutables questions sur la construction du sentiment maternel.

Un court roman sincère et puissant sur une grossesse vécue comme une passion christique.

Un livre intense qui suscite de nombreuses réflexions et ne s'oubliera pas une fois lu.
Commenter  J’apprécie          100



Ont apprécié cette critique (6)voir plus