AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2729121579
Éditeur : Editions de La Différence (01/02/2015)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
ourquoi revenir une fois encore sur l’affaire Seznec qui, depuis près de cent ans, accumule à son sujet des milliers d’articles de presse, d’émissions de radio, de télévision, quantité de films et de livres ?
En 1924, la cour d’assises de Quimper condamne sur des présomptions Guillaume Seznec au bagne à perpétuité pour le meurtre du conseiller général Pierre Quémeneur. Le cadavre de Quémeneur n’a jamais été retrouvé et Seznec n’avouera jamais le crime.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
Valerie78120
29 septembre 2015
Tout a été dit ou presque sur Guillaume Seznec depuis ce 24 mai 1923 où l'on perd la trace de Pierre Quémeneur, son compagnon de voyage, quelque part entre Houdan et Paris.
Les deux compères étaient partis de Rennes pour Paris, dans une Cadillac déglinguée, pour y négocier l'achat et la revente de voitures américaines. Après un voyage calamiteux (la Cadillac fait panne sur panne, crevaison sur crevaison ...), les deux voyageurs épuisés arrivent, en soirée, à Houdan où, après un énième arrêt pour réparer la voiture, ils décident de se restaurer avant la dernière ligne droite : plus que 60 kms pour - enfin ! - atteindre Paris.
A partir de là, les récits divergent : Guillaume Seznec affirmera avoir laissé Pierre Quémeneur, désireux de finir le trajet en train, à la gare de Houdan (il n'y avait pourtant plus de train avant le lendemain), le chef de gare et ses cheminots indiqueront avoir vu les deux voyageurs repartir en voiture après avoir demandé leur chemin.
Une chose est certaine : plus personne (ou presque : le "presque" est capital) ne verra Pierre Quémeneur vivant à compter de cet instant.
Le lendemain, au lieu de rejoindre son ami à Paris, Guillaume Seznec décidera, de manière incompréhensible, après une énième panne à La Queue les Yvelines et alors qu'il est presque arrivé, de ... rebrousser chemin et de retourner à Morlaix dans la même Cadillac déglinguée !
Alors que la famille de Pierre Quémeneur commence à s'inquiéter - au bout de trois semaines - de n'avoir aucune nouvelle, un télégramme providentiel leur parvient le 13 juin.
Envoyé du Havre, d'où les paquebots partent pour les Etats-Unis, le message de Pierre Quémeneur les rassure : tout va pour le mieux, il sera de retour dans quelques jours.
Il n'en sera rien.
Le 20 juin, on trouvera même la valise de Pierre Quémeneur à la Gare du Havre.
Elle est tachée de sang et contient la promesse de vente d'un "château" appartenant à Pierre Quémeneur au bénéfice de Guillaume Seznec. La vente est consentie moyennant la somme de 35.000,00 Frs alors que la propriété en vaut 140.000 ...
En 1924, Guillaume Seznec - qui n'a jamais cessé de clamer son innocence - sera condamné aux travaux forcés à perpétuité à la fois pour le meurtre de Pierre Quémeneur et pour les faux en écriture (l'enquête démontrera - de manière difficilement contestable - qu'il est à la fois l'auteur du télégramme et de la promesse de vente).
Ainsi commence l'interminable affaire Seznec qui occupe, avec une régularité de métronome, la presse et les médias depuis plus de 90 ans.
La famille Seznec a, en effet, déposé, depuis la condamnation de leur mari, père, grand-père, quatorze demandes de révision, lesquelles ont toutes été rejetées avec la même régularité de métronome.
Denis Langlois, qui a été l'avocat de la famille Seznec pendant quatorze ans, livre un ouvrage passionnant et mesuré.
L'auteur y fait le point :
- sur les éléments à charge (qui sont tout sauf négligeables),
- sur les éléments à décharge ou à tout le moins susceptibles de créer le doute (il en existe qui n'ont jamais été exploités à l'époque),
- sur le parti pris inadmissible de l'enquête et de l'instruction,
- sur les conséquences terribles du procès et de la condamnation sur la femme et les enfants de Guillaume Seznec, jusqu'aux petits-enfants qui aujourd'hui encore portent le poids de cette affaire,
- sur les théories absurdes développées par un nombre incalculable de détectives amateurs depuis le meurtre,
- sur les multiples croisades entreprises en vue de la réhabilitation de Guillaume Seznec,
- sur les mensonges et les approximations relayées par la famille et les médias pour tenter de faire croire à l'innocence totale du bagnard (ce qui relève davantage du credo que d'un examen impartial du dossier).
Denis Langlois livre in fine sa propre théorie issue du témoignage (jamais révélé jusqu'à aujourd'hui) de l'un des fils de Guillaume Seznec.
Ce témoignage a été enregistré par Bernard le Her, neveu du premier et petit-fils du second, et confié sous le sceau du secret à Denis Langlois alors qu'il était en charge des intérêts de la famille.
Les révélations que cet enregistrement contient donnent de cette affaire un éclairage nouveau et, à ce titre, méritaient sans doute d'être portées à la connaissance du public et des historiens.
Deux bémols cependant.
La révélation de cette confidence m'interroge sur la violation, par l'avocat, du secret professionnel auquel il est tenu. Au nom de l'Histoire, Denis Langlois glisse un peu vite à mon goût - et sans convaincre - sur ce point.
L'auteur se montre, par ailleurs, très agressif à l'encontre de Denis Seznec, lequel s'est donné pour mission de parvenir, coûte que coûte, à la réhabilitation de son grand-père, au besoin en s'arrangeant quelque peu avec la vérité et en accaparant les médias, toujours prêts à endosser le costume - un peu trop grand pour eux - d'Emile Zola. S'agissant d'un ancien client, j'aurais aimé davantage d'élégance dans le propos.
Convaincue, jusque-là, de l'innocence de Guillaume Seznec (le battage médiatique avait fait son oeuvre), je ressors de cette lecture beaucoup plus informée et, du coup, beaucoup moins convaincue.
Et si Seznec, après tout, était en tout ou partie coupable ?


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
kiki23
23 avril 2015
Denis LANGLOIS qui a été l'avocat de la famille SEZNEC pendant quatorze ans reprend pour la seconde fois (après « l'affaire SEZNEC » en 1988) la plume pour faire le point cette célébrissime énigme judiciaire.
L'auteur suit la chronologie des faits et quelle chronologie puisqu'elle couvre presque un siècle de 1923 à 2015 ! … et peut-être que l'auteur devra réactualiser son ouvrage puisqu'une ultime requête en révision est encore possible…avant que les historiens s'emparent de la question.
C'est sûrement l'ouvrage le plus complet et synthétique, au milieu des 32 parutions sur le sujet à ce jour : une mine d'informations compilées (mais ordonnées) et pourtant bien loin de la pile d'actes de procédure de près d'1m50 que Denis LANGLOIS a découvert la première fois qu'il a consulté le dossier.
L'histoire est connue de tous et pourtant son récit reste captivant, à cause des hommes qu'elle a emportés dans son sillage. Un simple fait divers, qui aurait dû rester dans la rubrique du même nom des journaux locaux et qui pourtant va traverser les régions et les ans parce que des hommes extraordinaires vont la porter. Que serait le dossier de la disparition de QUEMENEUR sans (pour ne citer que les principaux) :
- la forte personnalité de Guillaume SEZNEC et de son épouse Marie-Jeanne ;
- les convictions du commissaire VIDAL et les méthodes de son adjoint BONNY ;
- la fougue de l'ancien juge HERVE ;
- le terrible destin de Jeanne SEZNEC, fille de Guillaume ;
- l'héritage terrible de Denis et Bernard, petit-fils de Guillaume ?
L'affaire SEZNEC est une histoire d'hommes.
Le prétexte (?) à l'écriture de ce livre est pour l'ancien avocat de la famille la révélation d'un élément jusqu'alors enfermé dans le placard des secrets de famille. Et si la solution de l'énigme était si simple, si loin des trafics internationaux de stocks de l'armée américaine ? L'affaire en gagnerai-t-elle en éclat ou en pâleur ?
Et le secret professionnel me direz-vous ? Existe-t-il encore dans un tel contexte, parfois irrationnel et sur-médiatisé ? La seule façon d'avancer pour les survivants n'est-elle pas la vérité, pas tout à fait noire, pas tout à fait blanche ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jauchatpitre
16 mars 2015
Plus qu'un fait divers : une fresque terriblement humaine
Au delà des révélations, qui sont faites sur les possibles circonstances de la mort de Quemener, l'auteur, ancien avocat de la famille Seznec nous décrit de manière minutieuse et impartiale les péripéties souffrances, et turpitudes qui ont accompagné cette longue affaire. En fin observateur de l'humain et de la société, il nous fait part de ses observations sur le dossier en lui-même, mais aussi sur les terribles passions qui ont envenimé cette affaire : celles qui ont conduit Guillaume Seznec à creuser sa propre tombe, à être voués aux gémonies, puis envoyé dans l'enfer des bagnes de Guyane, celles qui ont détruit petit à petit sa famille la conduisant à agir de manière parfois irrationnelle lors des procès en réhabilitation, celles qui ont poussé certain individus : journalistes, juristes, apprentis détectives, « témoins » a profité de cette affaire transformant chaque audience en un véritable cirque médiatique. Un livre captivant, sans jugement où l'auteur tente de nous convaincre de ne pas céder à la haine et aux jugements intempestifs mais de toujours accorder le bénéfice du doute
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Les critiques presse (1)
Culturebox06 mars 2015
Un ouvrage dans lequel l’homme de loi révèle un témoignage jusqu’ici tenu secret par la famille et qui permettrait de faire enfin la lumière sur l’une des plus grandes énigmes policières du XXe siècle.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
218 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre