AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
450 pages
Éditeur : Amazon Publishing (01/05/2020)

Note moyenne : 4.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Mary Banks est une jeune femme à la tête d’une entreprise high-tech des plus rentable aux États-Unis. Elle a tout pour être heureuse : riche, intelligente, un peu rebelle… Pourtant, une terrible nouvelle vient assombrir son brillant avenir. On vient de lui annoncer qu’elle a un cancer incurable. Sa sœur, Helen, est dévastée en apprenant la nouvelle et souhaite que Mary se batte pour rallonger sa vie de quelques mois, ce que refuse catégoriquement Mary, qui ne veut p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
FloppyCorse
  03 mai 2020
Un résumé qui m'a vraiment donné envie de découvrir la suite car on comprend très bien que cette histoire va être prenante, touchante et à juste titre je dois dire car j'en suis sortie toute chamboulée. Pas possible de ne pas être touchée et restée de marbre face à cette magnifique histoire d'amour qui est un véritable coup de coeur pour moi.
Le personnage de Maya Banks est une jeune femme, dotée d'un gros QI, à la tête d'une entreprise high-tech parmi les plus rentables des Etats-Unis. On pourrait croise qu'elle a tout pour être heureuse car elle est riche, intelligente et un peu rebelle. C'est ce qui était le cas jusqu'à ce fameux jour où un médecin lui apprend que ce satané crabe s'est installé en elle et qu'il a déjà beaucoup évolué au point qu'elle n'a plus que quelques mois à vivre. J'ai vraiment été très peinée pour elle et en même temps j'avoues qu'elle m'a vraiment étonné par sa force et sa détermination. Qui, dans son cas, s'accrocherait autant à son boulot pour mener à bien ce projet qui lui tient à coeur car on comprend très vite que son travail rempli le vide affectif et sexuel dans sa vie. Personnage assez solitaire qui ne laisse entrer personne dans sa vie si ce n'est sa soeur Helen qui, depuis l'annonce de sa maladie, la surprotège et accepte très mal ce foutu destin. D'ailleurs on a plus l'impression que c'est Maya qui console et remonte le moral de sa soeur que l'inverse.
Maya ne veut aucun traitement car elle refuse de passer le peu de temps qu'il lui reste à vivre dans un hôpital à subir les effets secondaires de la chimio. J'ai eu un peu de mal à comprendre sa réaction lors de l'annonce de sa maladie car elle n'a pas pleuré, n'a rien laissé transparaître et est restée immobile même si au fond d'elle elle avait envie de crier. Pourquoi tout garder pour elle et ne pas extérioriser sa peine, sa colère à cause de cette foutue maladie.
Imaginez la réaction de cette jeune femme indépendante, solitaire, avec un fort caractère quand elle devra avoir 24h/24 une « nounou » imposée par sa soeur pour s'occuper d'elle… et quelle nounou : un médecin super sexy, aux méthodes peu orthodoxes qui va la chambouler sur bien des plans. Elle qui ne voulait plus s'impliquer émotionnellement depuis la trahison de son ex va avoir bien du mal à ne pas succomber à l'attirance qui crépite entre ses 2 personnages « torturés » mais je n'en dis pas plus car c'est à vous de les découvrir. Elle qui voulait un infirmier bien foutu de la tête aux pieds, pectoraux apparents et bien outillé devra se farcir cet homme arrogant, parfois énervant mais tellement attachant en même temps. Je peux vous dire que leur duo fera des étincelles mdr
Le personnage de Maya est assez complexe car d'un côté on a la femme forte, déterminée à ne pas laisser cette maladie lui bouffer la vie et de l'autre côté une jeune femme fragile, qui sait que ses jours sont comptés et qui malgré le malheur qui s'abat sur elle reste bienveillante envers les autres, compatissante et surtout marrante alors qu'elle cache derrière tout cela ses peurs, ses doutes et surtout sa fragilité que seule Wyatt arrivera à apercevoir vraiment.
Wyatt justement parlons un peu de lui. C'est un médecin charismatique, doué et très peu conventionnel qui a été embauché par Helen, la soeur de Maya pour qu'il s'occupe de cette dernière. On apprend très vite qu'il a un passé assez chaotique que ce soit personnel que professionnel et l'on se demande une bonne partie du roman pourquoi. Lui, l'homme sûr de lui, cash, malicieux, charmant et charmeur, n'aura de cesse de nous étonner et de nous toucher car il cache bien son jeu sous ses allures de bad boy alors que c'est vraiment un homme au grand coeur, qui ne pense qu'au bien-être et bonheur des autres quitte à s'oublier lui. Dès sa rencontre avec Maya, il comprendra que cette dernière aura une place importante dans sa vie et que plus jamais rien ne sera comme avant ELLE !!! D'ailleurs elle l'a bien changé car lui l'homme aigri, amère et désinvolte est devenu plus réfléchi, attentionné, protecteur. Ils ont un point commun qui devraient les rapprocher : des soeurs surprotectrices. En effet, Wyatt a un soeur Lucy qui le surprotège au point que parfois on a l'impression qu'elle voudrait lui dicter sa vie. Mais pour Maya il prendra ses propres décisions et pour la 1èer fois dans sa vie il sait ce qu'il veut et fera tout pour atteindre son but… être aimer de la jeune femme et vivre une belle histoire d'amour même si le temps passe et qu'il semble ne pas vouloir les épargner. D'ailleurs ne dit-on pas que les apparences sont trompeuses ??? Vous serez sans doute étonné comme j'ai pu l'être en apprenant certaines choses car pas une seule seconde j'aurai pu les imaginer et ça Alexandra a bien réussi à me surprendre et les cacher pour qu'on ne s'en doute pas. Bravi Alex j'en suis restée sur le c*l lol
Vous l'aurez compris, Mon coeur de battre s'est arrêté est une histoire d'amour triste car la maladie sera au coeur de cette romance. 2 personnages qui ne vivent que pour leur travail mais qui changeront du tout au tout au contact de l'autre. Et si finalement le destin les avait réuni car ils ont tellement de choses à s'apporter surtout à un certain moment de leur vie ?!
Les personnages secondaires sont assez peu nombreux mais ont une place très importante dans l'histoire. Alors j'ai bien aimé Helen même si par moment j'ai eu du mal à comprendre certaines de ses réactions. Après je peux comprendre que l'épée de Damoclès qui est sur la tête de sa soeur puisse lui faire un peu « perdre » la raison mais bon… personnage touchante, débordée avec des jumeaux super actifs qui ne lui laissent aucun répit. J'ai aimé son franc-parler, son ptit côté casse-bonbon mais aussi tout l'amour qu'elle voue à sa soeur.
L'histoire nous met de suite dans le bain en nous apprenant la maladie de Maya et surtout le compte-à-rebours qui la tourmente. En effet, alors que beaucoup auraient baissé les bras, notre très forte et motivée jeune femme veut mener à bien le projets sur lequel elle travaille depuis de longues semaines. Elle y laissera sa santé s'il le faut mais elle veut arriver au bout et que ce soit un succès. On apprend que la jeune femme n'a pas eu une enfance des plus tendres avec des parents qui n'en avaient que le titre si l'on peut dire et que c'est grâce à sa soeur Helen, qui s'est sacrifiée en quelque sorte pour que Maya continue ses études et se prépare un avenir. D'ailleurs, depuis sa réussite, cette dernière ne cesse de remercier sa soeur pour son dévouement en la faisant travailler à ses côtés et bien plus… surtout après sa mort prochaine.
La rencontre entre notre Maya indépendante, rebelle et solitaire et Wyatt, le beau docteur sexy, charmeur mais aussi parfois arrogant ne sera pas des plus simples. Il faut se rappeler que ce dernier doit veiller sur Maya quand Helen ne le peut pas ce qui ne va pas réjouir notre jeune PDG… ça va donner des belles prises de bec mais aussi de l'attirance, de la sensualité car on sent bien ce crépitement qui jaillit quand ils sont proches l'un de l'autre mdr J'avoues que leur relation qui connaîtra bien des embûches a attisé ma curiosité et de ce fait, j'avais hâte de toujours en découvrir plus ce qui a fait que les pages se sont tournées très vite et que pas un seul instant je ne me suis ennuyée.
Quant à cette fin non mais Alexandra t'as voulu ma mort ou quoi ?!!! j'ai eu la gorge serré, les larmes au bord des yeux et le souffle coupé mais je ne vous en dirai pas plus !
La plume d'Alexandra Lanoix est toujours aussi belle, prenante, envoûtante et addictive. L'auteure évoque des thèmes assez lourds, tristes tels que la maladie, la mort médicalement assistée, le droit de mourir dignement, sans jamais aller dans le « glauque » mais avec beaucoup de pudeur, de douceur, de franchise en y mêlant humour, amour, rebondissements et surtout… des sentiments en pagaille… Ça m'a tenu en haleine tout au long de ma lecture car je ne savais jamais ce que l'auteure réservait à nos héros. Finalement ils vont s'aider mutuellement, se soutenir, ouvrir leur coeur et vont nous offrir des moments d'émotions fortes et intenses à tel point que l'on aura l'impression d'être sur des montagnes russes. Elle arrive à nous embarquer dans son récit dès les 1ers chapitres, rendant notre lecture très agréable, réaliste car l'auteure a mené un travail titanesque pour que son récit soit réaliste, ses personnages bien travaillés donc le plus réels possibles… et l'intrigue originale, passionnante, émouvante et surtout très touchante.
En conclusion je vous conseille de découvrir sans plus attendre ce super roman qui est à la fois une histoire triste mais aussi une leçon de vie qui ne pourra vous laisser de marbre tant il vous prendra aux tripes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tislerkarine
  03 mai 2020
« Un coeur qui bat c'est une âme qui respire. » Laurent Sagalovitsch
Mary Banks est à la tête d'une grosse société hight tech en Californie à San Francisco. Condamnée à mort par une tumeur cérébrale, elle vit sa vie à fond, sans songer à cette maudite grosseur qui lui abrégera sa vie dans un délai très court. Helen est très présente, limite étouffante aussi elle lui propose une « nurse » pour s'occuper de sa soeur mourante. Mary accepte à contre coeur mais pour lui faire plaisir et ainsi ne plus subir cette pression familiale qui l'oppresse. Wyatt, un motard médecin plutôt caractériel, rustre et a l'humour décalé sera celui qui s'occupera de la jolie cheffe d'entreprise. Les débuts seront chaotiques, Mary en prend pour son grade puisque Wyatt ne la ménage pas et ne la considère pas comme une malade mais comme une femme. Il n'hésite pas à la rembarrer, la faire sortir de ses gonds et la provoquer ils sont ses sports de prédilection depuis leur « cohabitation forcée ». La franchise du docteur est ce qu'il faut à Mary car elle veux être traitée comme une personne normale, aussi le ton parfois brut de Wyatt est un électrochoc qui fera son petit bonhomme de chemin vers les émotions refoulées depuis l 'annonce de son cancer. Elle va lui confier sa vie en échange il devra être aux petits soins. Lequel des deux craquera avant l'autre ? Tomber amoureux est exclu pour Mary, sa maladie l'a condamnée à ne jamais être en couple, ne pas souffrir avec un coeur brisé, et être déçue de ce destin qu'elle n'aura pas. Elle se protège, il l'a préserve, ensemble, ils vont devoir se battre contre un mal invisible mais pas que. le charme ravageur de Wyatt fera son travail, la jeune cheffe se laissera faire, dorlotée, choyée et ne pourra cacher cette attraction qui les lie indéniablement. La vie est dure, ravageuse, meurtrière, injuste et elle est surtout belle quand on sait en profiter, c'est ce qu'ils vont faire à leur manière et de façon aussi limpide qu'une étendue d'eau. Wyatt n'a pas tout dit à Mary, il lui cache quelque chose, et lorsqu'elle va le découvrir, le choc sera suivit par une soudaine envie de vivre, d'aimer, de se donner corps et âme à l'être aimé, jusqu'à lui offrir plus que sa vie. Jusqu'où sont ils prêt à aller par amour ? le secret de Wyatt remettra t-il en question une éventuelle relation ? L'amour peut il sauver ce qui ne peut l'être ? Harnachée à la mort qui se profile, Mary va oeuvrer dans l'ombre, mettre ses compétences à profit, espérée être encore là pour voir son projet aboutir et qui sera la clé de tout, un héritage en quelque sorte. Y aura t-il un Wyatt et une Mary unis dans la vie ?
Ce roman est une ode à la vie, à l'amour, un poème dédié à l'espoir. J'ai lu quasiment d'une traite cette histoire, tout en m'imprégnant des personnages, des paysages, des successions d'événements qui se succèdent sans que rien ne les présages. La maladie est malheureusement une réalité, vivre pour mourir voilà notre destinée, sauf qu'à 30 ans, il est un peu prématuré de parler de destin. Mary est digne, forte, sûre de ses choix, en colère après ce corps qui la malmène et heureuse d'avoir Wyatt à ses côtés même s'il est parfois pénible avec ses blagues pourries. Helen m'a fait mal, l'amour qu'elle porte à sa soeur est incommensurable sauf que son côté vénal m'a principalement tapé sur les nerfs, un peu ambivalente cette mère de jumeaux. Ce que représente Mary et Wyatt est tout simplement l'amour, le vrai, le fort, celui qui ne flanche pas à la moindre difficulté, avec le temps ils ont appris à s'apprécier forçant le destin leur donnant le droit de s'aimer même pour une courte durée. Et vous que feriez vous par amour ? Oseriez vous jusqu'à vous donner entièrement sans détour ni relâche? Seriez vous prêt à mourir pour l'être aimé ? Si la chance de vous en sortir vous était proposée, oseriez vous prendre le risque de ne plus ressentir les émotions du moment ?
Ce roman est un coup de coeur magistral, il est de ceux qui laisse une porte ouverte vers un espoir aussi minime soit il, il est de ceux qui redonne vit à des sentiments enfouis et à des émotions aussi fortes que dévastatrices. Durant ma lecture, les montagnes russes se sont invitées, aussi inquisitrices que provocantes, mes ressentis n'ont pas été ménagés. Partagée entre l'incompréhension, la colère, la joie, la stupéfaction, la surprise, le déni et le déchirement, des mots et des moments m'ont frappés de plein fouet. Un roman dont on ne peut pas oublier l'histoire, un roman qui marque, un roman qui blesse, un roman qui fait du bien, un roman qui est un uppercut dans le plexus tellement fort que les larmes accompagnent cette fin de chronique.
Je ne peux que vous encourager à lire ce livre.
Merci Alexandra Lanoix pour cette merveille, pour ta confiance, ta gentillesse et nos échanges.
Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlouquaLecture
  07 mai 2020
Une parution d'Alexandra Lanoix, c'est la garantie de passer un agréable moment, mais également d'avoir la faculté de ressentir des émotions que l'on en croise pas forcément à chaque lecture de romance. Cela fait maintenant un moment que j'ai découvert cette auteure, et c'est toujours avec un immense plaisir que je me lance dans une nouvelle lecture, sans même lire le résumé avant, je suis totalement confiante. Chaque fois c'est le bonheur assuré.
Avant de vous aussi vous laisser tenter, je pense qu'il faut absolument que je vous prévienne : préparez un petit stock de kleenex, cela vous sera fortement utile ! Je n'en avais pas sous la main, j'ai du partir comme une flèche m'en procurer dans une autre pièce de mon domicile !
Ce genre de lecture est toujours une grosse épreuve pour moi, il faut savoir qu'une personne qui m'était très proche, ma grand-mère, est décédée du cancer depuis maintenant presque 18 ans. Encore aujourd'hui, c'est un challenge pour moi de lire des parutions avec ce thème. Je pense l'avoir d'ailleurs déjà mentionné sur une autre chronique. Mais cela ne m'arrête pourtant pas, c'est simplement qu'avec mon vécu, je ressens peut-être tout le récit de manière plus intense.
Mary est une femme que j'ai admiré pour le courage dont elle fait preuve, elle aurait pu faire comme la plupart des gens atteints par cette maladie, se tourner vers la chimio et tout ce qui en découle, pour pouvoir vivre quelques mois supplémentaires. Mais ce n'est pas le cas, elle veut juste continuer de vivre sa vie telle qu'elle l'a vivait avant cette annonce, et quand le jour viendra, eh bien c'est que son heure était arrivée, pourquoi vouloir s'acharner ? Mais au final, peut-être que c'est le meilleur choix qu'elle pouvait faire, celui-ci lui aura permis de faire la connaissance de Wyatt.
Wyatt est médecin, c'est un homme qui a su me toucher en plein coeur aussi, pas pour les mêmes raisons que Mary, mais il c'est fait une place de choix dans mon coeur. J'avoue que ce n'était pourtant pas gagné pour lui, je l'ai trouvé réellement insupportable, voir même imbuvable, une véritable tête-à-claques ! Pourtant, il m'a fait changer d'avis, pas rapidement, c'est venu très lentement, et le moment venu, j'ai craqué. Il n'est pas du genre à tourner au tour du pot, il ne va pas édulcorer pour vous faire plaisir, c'est un homme direct, il est cash, que cela vous plaise ou non, c'est lui, personne en pourra le changer. Vraiment ?
Le point fort de ce roman, en tout cas de mon point de vue, c'est que la maladie, même si celle-ci est bien présente, n'est pas en point de mire tout le temps, je dirais qu'elle sert de toile de fond. Elle n'est pas là pour apitoyer, ni pour en faire une romance forte avec un thème qui pourrait faire penser à d'autres du genre qui ont eu un succès monstrueux. Pour connaître la plume de l'auteure, je pense pouvoir dire sans me tromper, que ce n'est et ne sera jamais le but qu'elle poursuit. Je peux bien entendu me tromper, après tout, comme on dit, on ne connaît jamais vraiment une personne, il y a toujours une part secrète.
Une excellente découverte qui va garder une place de choix dans mon coeur et que je suis certaine de ne pas oublier de si tôt !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KellyAddictionLivresque
  01 mai 2020
Alexandra Lanoix est une auteure que je lis depuis un petit moment maintenant, j'aime sa plume simple et attrayante mais ce n'est pas ce que je préfère chez elle ; lorsque je me plonge dans un des textes de cette auteure j'ai l'impression d'avancer à l'aveugle, car Alexandra Lanoix est totalement imprévisible, elle sait m'étonner et me surprendre et c'est vraiment ce que je recherche dans mes lectures!

Cette histoire est à la fois belle et bouleversante. le sujet reste la maladie mais pas que ; il est aussi question d'amour, de destin et d'espoir ; avec ce roman une myriade d'émotion est au rendez-vous et pour moi il est le meilleur de l'auteure que j'ai pu lire jusqu'à maintenant. J'ai fini en larmes..... chose qui ne m'était pas arrivé depuis un petit moment.

L'histoire va être du point de vue de Mary, 30 ans, qui est à la tête d'une des plus grosses entreprises high-tech de Californie. Une femme très riche, très intelligente mais qui a su rester simple. Mary est très généreuse, très courageuse, honnête - une grande richesse intérieure doublée d'un esprit rebelle et d'une bonne répartie. Une héroïne à laquelle on s'attache très vite, seulement, Mary est gravement malade. Son temps est compté, une tumeur au cerveau lui a été diagnostiqué et elle est.... inopérable.
Notre héroïne ne souhaite aucun traitement, aucune chimio, qui pourraient rallonger son espérance de vie de, peut-être, quelques mois.
Se voile-t-elle la face? Par moments oui.
A-t-elle conscience de ce que cela implique? Assurément.

Mary veut seulement continuer à exister et à vivre ses derniers moments sans que l'on ne critique ses choix. Choix que tout le monde ne comprend pas. Elle souhaite continuer à rester active, gérer ses lourdes responsabilités malgré les recommandations de sa soeur aînée qui s'inquiète pour la santé de sa cadette.

Mary n'a pas encore laissé échapper sa peine, aucune larme, aucun chagrin, aucun apitoiement et justement elle ne veut pas que ceux qui savent pour sa santé se lamentent - Mary veut finir de vivre comme elle l'a décidé et c'est tout.

Revenons sur la grande soeur, c'est grâce à elle que le héros de l'histoire va faire son entrée - acte qu'elle va beaucoup regretter par la suite.....
Wyatt, engagé pour veiller sur la santé de Mary ; contre son gré. Charmant, séduisant, dans son apparence mais son caractère est, comment dire poliment... insupportable!
Arrogant, insolent, provocateur, très très direct, c'est au milieu de joutes verbales très animés que leur relation va démarrer. J'ai ri devant leurs paroles souvent immatures pour leurs âges seulement la réalité à bien vite refait surface ; Wyatt, avec son manque de tact, va prononcer des mots qui, contre toute attente, vont toucher la jeune femme.

Wyatt a un certain charisme non deplaisant. Ce qui m'a vraiment plus chez lui c'est son côté direct, sans filtre ; il dit ce qu'il pense et tant pis si ça blesse - ses façons de parler et d'agir peuvent paraître intrusives. Ses rapports avec Mary sont assez chaotiques au début ; enfin en y réfléchissant bien ses rapports avec tout le monde sont compliqués. Son franc-parler dérange, son comportement agace, et pourtant si les gens savaient que derrière cet homme insupportable se cache une personne avec un grand coeur et extrêmement intelligente ils changeraient peut-être d'avis sur lui. Grâce à Wyatt j'ai beaucoup ri, je me suis attachée à lui autant qu'à Mary, alors quand l'auteure a décidé de les malmener c'est mon petit coeur à moi qu'elle a malmené également.

Cette histoire ne va, heureusement, pas tourner essentiellement autour de la maladie de Mary. C'est l'élément déclencheur oui, mais autour vont se construire des choses plus belles, des choses telles que l'amour, telles que la passion. Comme je vous l'ai dit, j'ai bien ri pendant ma lecture mais j'ai également beaucoup appréhendé le déroulement et surtout le dénouement. Une belle lecture, ça je m'en suis rendu compte très vite, oui mais pour quel final?

Entre moments insouciants, moments de tendresse et moments de détresse, l'auteure a mis beaucoup de sentiments dans son roman et j'ai véritablement été touché.
Même lorsque par moments Alexandra Lanoix faisait prendre de la vitesse à son histoire, afin de m'emmener plus vite à l'essentiel, mon stress est monté tout comme mon empressement d'arriver à la suite ; d'habitude je n'aime pas quand ça va trop vite mais là, étant donné que c'était à petites doses et que cela fait partie du style de l'auteure, je n'ai ressenti aucune gêne pendant la lecture. Pour moi, c'est incontestablement le meilleur roman de Alexandra Lanoix. de plus le sujet de la maladie est traité avec soin, l'auteure n'a pas alourdi le texte avec des mots très complexes ou scientifiques ; cela est bien mené, très efficace et simple, à l'image de sa plume.

En bref, une belle lecture avec des personnages très attachants qui m'ont bouleversé par leur amour, par leurs espoirs et surtout par leurs actes. Une lecture qui s'est terminé dans les larmes et une grande admiration pour l'auteure qui a su me toucher en mettant tant de coeur dans son récit.
Lien : https://addiction-livresque...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Amour_livresques
  26 avril 2020
Mary va apprendre qu'elle est atteinte d'une tumeur au cerveau et que ces jours sont comptés. Elle va préparer son entourage à son départ sans se laisser abattre, il est essentiel pour elle de terminer ce fameux projet de son entreprise high tech. Mais son destin va changer lorsqu'elle va faire la rencontre de Wyatt, médecin venu pour l'accompagner dans ses derniers jours.
Il va être difficile pour moi de vous transmettre tout ce que ce roman m'a fait ressentir. La première chose, c'est un coup de coeur. Pourquoi ? Vous avez tout votre temps ? Parce qu'il y en a des choses à dire sur ce roman. Tout d'abord, parlons de l'histoire en elle-même que j'ai trouvé inattendue, en lisant le résumé, je n'avais pas beaucoup de doute sur le fait que ce roman me plaise, le sujet principale est totalement le genre qui m'attire le plus, mais par contre je ne m'attendais absolument pas à ce que l'auteure réussisse à rebondir, à créer autant de retournements de situations. À un moment je me suis même dis, « bon maintenant qu'est ce qui peut bien encore se passer », et elle a su encore me surprendre. le déroulement de l'histoire et la fin sont vraiment inattendus et puissants. Ensuite, parlons des personnages. Tout d'abord de Mary, une femme prévoyante, battante malgré son passé et le futur qu'on lui prévoit, attachante, touchante, sensible. J'ai retrouvé en elle, certain de mes patients, avec cette envie qu'on ne la considère pas comme malade, ce besoin de vivre. Wyatt, cette rencontre qui va donner un tournant à la vie de Mary. Cet homme franc parfois cinglant, un caractère bien trempé mais avec un coeur si bon, un courage si puissant. Et pour terminer, Helen, la soeur de Mary, remplis d'angoisse, de peur, d'inquiétude. J'ai trouvé chaque personnage criant de vérité, j'y ai retrouvé des petits morceaux de famille, patient que j'ai pu rencontrer dans mon métier.
Pour terminer, l'écriture de l'auteure est juste fluide, addictive, simple, les chapitres sont courts. On voit qu'elle s'est renseignée sur les domaines dont elle parle, ce qui me semble important pour qu'un roman soit réaliste et puissant. En résumé, ce roman est une pépite autant par ses personnages, son histoire et l'écriture de l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlouquaLectureAlouquaLecture   07 mai 2020
—   Vous ne me faites pas la morale, vous ne criez pas, vous n’êtes même pas choquée ? s’indigne-t-il.
—   Quand j’ai eu votre dossier dans les mains, il n’y avait pas beaucoup d’informations vous concernant. Je me suis basée sur ce que je lisais entre les lignes. Vous n’aimez pas les règles, la hiérarchie… Vous n’êtes pas un médecin conventionnel. Alors non, je ne suis pas étonnée par ce que vous me confiez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Elo-DitElo-Dit   01 mai 2020
"Je ne veux pas te dire que je t'aime parce que tu le sais, je ne veux pas te dire que tu es tout pour moi, parce que tu le sais, tu sais tout ce que tu dois savoir."
Commenter  J’apprécie          00
KellyAddictionLivresqueKellyAddictionLivresque   01 mai 2020
Les actes sont bien plus parlants que les mots, souvent.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romanVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
193 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre

.. ..