AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de adtraviata


adtraviata
  24 avril 2016
C'est difficile de parler de ce monologue théâtral, il faut juste le lire et se laisser toucher par le changement de point de vue et les émotions qu'il nous apporte. Il faut juste admirer la profonde humanité de Tom Lanoye qui, face à un travail « de commande » pour commémorer les premières attaques au gaz de la première guerre mondiale, se place du point de vue de la mère d'un jeune terroriste moderne qui a commis un attentat au gaz. Une mère célibataire qui a élevé un enfant certes un peu difficile mais rien que de banal jusqu'à la radicalisation du jeune homme et son acte meurtrier. L'homme de théâtre nous oblige à prendre distance parce que les faits sont révélés progressivement, il part du quotidien le plus normal et il nous fait percevoir la honte d'une femme éclaboussée par la faute du fils.

« Les pères ont mangé des raisins verts et les dents des fils ont été gâtées » dit un verset de la Bible. Cet transmission générationnelle est brisée, inversée par ces jeunes gens qui se font exploser dans le métro ou envoient des avions contre des tours. Les témoignages de leurs profs, de leurs anciens copains, de leurs parents qui les décrivent comme des jeunes gens normaux « avant » prennent une résonance singulière quand on lit les mots (si bien traduits) de Tom Lanoye. Lui qui a si bien raconté la perte du langage et la personnalité flamboyante de sa mère Josée s'est placé avec sensibilité, sans pathos, du côté de la mère du terroriste.

On est effaré aussi devant le côté visionnaire de ce texte : près d'un an après sa première représentation, les médias ont retenti de ses images, de ses cris, de ses plaintes. Mais il nous oblige à dépasser l'émotion instinctive et à réfléchir, à raison garder.

Oui, il faut juste le lire.
Lien : http://desmotsetdesnotes.wor..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus