AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280429969
Éditeur : Harlequin (02/05/2019)

Note moyenne : 2.83/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Découvrez ce que cachent les hommes…  J’aimais les hommes. J’aimais leurs peaux, leurs yeux, leurs mains de bûcheron, d’intellectuel, de professeur, de collégien, de vieillard, de nomade... Chacun d’eux était une île à la dérive, un univers encore vierge de mes caresses, un coffre-fort dont je détenais la clé.  Estelle multiplie les rencontres. Qu'ils soient tendres, drôles, égoïstes ou spirituels, elle aime observer les hommes et les mettre à nu avec d'autant plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  25 mai 2019
😕Estelle Lautrec rencontre Ganaël et s'est pour elle la révélation amoureuse, la dépendance charnelle, la fusion de deux corps... Ils se marient, mais rapidement l'intérêt de Ganaël pour son activité professionnelle prend une telle ampleur qu'Estelle craque un jour et le trompe. Cette fusion vole en éclat. Estelle, toujours entichée de son mari papillonne d'hommes en hommes, gardant toujours l'espoir de voir revenir Ganaël. Les rencontres d'un soir au départ charnelles deviennent de plus en plus sordides par finir par anesthésier les sentiments d'Estelle...

Cela faisait des années que je n'avais pas lu un livre Harlequin et je reste sur les rotules après cette lecture qui m'a, je suis désolée de le lire, ennuyée au possible. Cela vient peut-être de l'idée que je gardais de cet éditeur, mais je m'attendais à quelque chose de plus serein comme lecture. Au final, je me retrouve à lire la descente en enfers d'une femme en mode auto-destruction pour l'amour d'un homme qui la méprise jusqu'à la limite létale et sa renaissance, tel un phénix renaissant de ses cendres suite à UNE rencontre magique, mais impossible.
Dans ce roman en trois parties, seule la patie deux m'a vraiment plu. La première m'a franchement ennuyée avec la succession d'hommes, de relations sexuelles de plus en plus dégradantes ou même le viol d'Estelle par son mari semble normal. La seconde partie apporte enfin une lueur d'espoir à ce roman (il faut dire qu'on ne pouvait qu'avoir cette remontée en vie après la descente aux Enfers de la première partie) avec le deuil enfin réalisé par Estelle de son couple et sa rencontre avec un homme, Yann qui lui ouvrira les yeux sur son mode de fonctionnement. Enfin, la troisième partie serait plus un épilogue digne des Harlequins... Ces deux dernières parties sont trop stéréotypées "Happy-end" et aux antipode de la première qu'on n'adhère pas à l'ensemble.
Au final, lecture laborieuse et gavante par moment. Suivre les pérégrinations d'Estelle est franchement vite lassant. Nous avons une succession de prénom masculin et d'expériences sexuelles sans intérêt. Si le sexe était censé remonter l'intérêt du livre, c'est franchement raté. Mais bon, on ne peut pas accrocher avec tous les livres comme avec toutes les personnes que nous croisons dans nos vies. Ce livre trouvera surement son public.

Je remercie Masse Critique Privilège et les Éditions Harper Collins alias Harlequin pour cet envoi même si ce livre n'a pas trouvé grâce à mes yeux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1112
Fandol
  21 mai 2019
En trois parties, la dernière étant très courte, Camille Lanvin se lance dans une histoire amoureuse très mouvementée, histoire que j'ai trouvée pénible, même si quelques passages érotiques agrémentent la lecture d'un roman découvert grâce à Masse Critique de Babelio et aux éditions HarperCollins France que je remercie.
La peau des hommes intéresse, captive Estelle Lautrec, l'héroïne de ce roman dont la conclusion a l'avantage de bonifier tout le reste mais j'ai bien compris qu'il fallait souffrir pour en arriver à la plénitude. Estelle expose même franchement ce qu'elle pense : « Oui, j'aimais les hommes. Chacun d'eux était une île à la dérive, un univers encore vierge de mes caresses, un coffre-fort dont je détenais la clé. »
Après quelques rencontres et l'exposé de ses désirs, la narratrice qui vit à Toulouse en arrive à son parachutiste, Ganaël, qu'elle épouse, histoire d'amour extraordinaire. Mais ce monsieur donne tout pour son sport favori et néglige celle qui l'aime tellement qu'elle ne peut plus se l'enlever de l'esprit et du coeur. C'est ce qui va revenir constamment, au fil des rencontres diverses et très variées car Estelle ne se refuse rien, expérimente un peu tout en matière d'amour, fume beaucoup mais réussit tout de même à exercer son métier d'assistante réalisatrice.
Il faut dire que nous sommes dans un milieu où l'argent ne semble pas manquer puisque voyages et hôtels de luxe reviennent souvent, ce qui facilite beaucoup les rencontres et donne du temps pour savourer les délices de l'amour physique. Mais Estelle est toujours obsédée par son Ganaël dont elle réussit tout de même à divorcer après être partie vivre à Paris.
Je laisse découvrir toutes les péripéties racontées par Estelle. J'apprécie le côté féministe de ce roman qui paraît être un hommage aux hommes mais sait mettre en avant le plaisir féminin tout en constatant très justement : « Ce que les hommes mettent des jours, voire des mois à comprendre, les femmes le sentent instantanément. »
Comme je l'ai dit plus haut, la fin rachète la lassitude éprouvée à la lecture du livre malgré une écriture rythmée et de courts chapitres.
Cette errance amoureuse faite de réussites mais de beaucoup d'échecs n'est pas très enthousiasmante. le plaisir physique y est bien décrit mais toutes ces rencontres sont pénibles, même si l'autrice s'évertue à varier les circonstances, les émotions et les expériences. J'ai dû attendre les dernières pages pour que l'émotion me touche et c'était un peu tard.

Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          604
Ydamelc
  22 juin 2019
Des jours, des semaines que j'essaie de trouver les mots justes pour vous parler de ce bouquin...
Je ne suis pas sûre de les avoir encore, mais je me lance quand même ! Tant pis...
Parce que, cette histoire m'a plu. Beaucoup.
Estelle vit l'Amour de sa vie, avec un grand A, avec Ganaël.
Un Amour fusionnel. Celui pour lequel on donne tout.
Son coeur, ses tripes, son air... Sa vie.
Un Amour destructeur, aussi.
Parce que Ganaël s'éloigne, lui échappe.
Et la douleur, la souffrance devient trop forte.
C'est invivable pour Estelle.
Elle décide, dans un dernier élan de survie, de le quitter.
Mais comment surmonter cette décision de partir ?
Comment continuer à vivre loin de l'être qui nous fait vibrer ?
Pour qui nos jours semblent suspendus à son odeur, ses caresses, ses mots, son corps qui tremble ?
L'alcool, les anxiolytiques, la drogue ?
Non ! Elle, elle choisit de collectionner les rencontres, les rapports charnels.
Ca peut vous paraître vulgaire, dégradant, sans intérêt.
Mais j'espère bien vous convaincre du contraire.
Estelle est une femme intelligente.
Elle tombe de très haut...
En multipliant les bras, les expériences sexuelles, elle tente de se retrouver. de l'oublier, Lui.
Elle dévoile son histoire avec pudeur et élégance.
Tout est dans le ressenti.
J'ai été sensible à ses réactions, ses émotions, ses sentiments... Tout.
Chacune de ces rencontres apporte une pièce plus ou moins importante au puzzle de sa reconstruction.
J'ai aimé ce bouquin ! Vraiment !
La peau des hommes de Camille Lanvin m'a bien imprégnée.
Merci à l'auteure, Babelio et HarperCollins de m'avoir donner la chance de découvrir cette histoire qui m'a tant touchée...
(Pardonnez moi pour le retard aussi)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
1967fleurs
  29 mai 2019
La lecture de la peau des hommes de Camille Lanvin m'a été proposée dans le cadre d'une masse critique privilégiée. Je remercie donc Babelio et l'éditeur Harpercollins pour l'envoi de ce livre.
Je me suis plongée dans l'écriture de ce premier roman, assez confiante et enthousiaste, j'ai bien aimé le début.
L'héroïne, Estelle, est une assistante réalisatrice qui n'a pas froid aux yeux.
« A cette époque, il me semblait que les hommes étaient comme des cafés crème, une terre noire, âpre et velouté sur laquelle le regard pouvait s'abîmer à la contemplation, pour un instant égaré, un désir intemporel d'amour, de reconnaissance et d'identité charnelle, le tout surmonté d'une mousse légère et voluptueuse »
Pour oublier son amour perdu, Ganaël, parachutiste, elle multiplie les aventures, elle goûte à la peau des hommes…
Et les chapitres se succèdent au rythme des conquêtes, Estelle garde l'espoir de trouver ainsi un sens à sa vie pour se révéler à elle-même.
Elle n'en sort pas indemne. Elle y laisse des plumes.
Estelle m'est apparue irrespectueuse d'elle-même dans sa quête amoureuse...
L'héroïne m'a agacé, je pensais que cela allait décoller autrement….mais non.
Le livre se décompose en 3 parties inégales, ce qui déstabilise complètement l'ossature de ce roman.
Je n'ai pas été conquise du tout par cette lecture qui pour moi est largement inspirée du métier exercé par l'auteur, psychologue et sexologue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          394
coquinnette1974
  18 septembre 2019
La peau des hommes de Camille Lanvin est un roman que j'ai découvert grâce aux éditions Harlequin et net galley.
Estelle multiplie les rencontres. Qu'ils soient tendres, drôles, égoïstes ou spirituels, elle aime observer les hommes et les mettre à nu avec d'autant plus d'entrain qu'elle fuit sa propre histoire.
Car l'avantage de tous ces hommes, c'est qu'ils ne sont pas lui : Ganaël, celui qu'elle a réussi à quitter dans un ultime réflexe de survie. L'amour de sa vie à qui elle avait tout donné.
A Paris, elle tente désormais de tourner la page, et c'est à travers le regard des hommes qu'elle va chercher la femme en elle, celle dont elle a perdu la trace...
La peau des hommes est un roman qui ne m'a pas du tout convaincu. Dès le début je n'ai pas apprécié Estelle, qu'est ce qu'elle m'a agacé ! Et qu'est ce que ce roman m'a ennuyé.
Je n'ai pas aimé Estelle, je n'ai pas accroché à l'histoire, à aucun des personnages et j'ai trouvé ça lent à lire. Je suis totalement passé à coté de ma lecture, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai un peu hésité à faire cette chronique. Je n'aime pas mettre une très mauvaise note à un roman mais tout m'a déplu dans celui ci, même l'écriture et j'en suis navrée.
C'est pour cela que je ne peux pas le recommander, et que je ne mets qu'une petite étoile, désolée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   24 mai 2019
[...] Les philatélistes collectionnent les timbres. A partir d'un seul, d'un carré de quelques centimètre de côté, ils peuvent tout dire : l'époque, le lieu, le contexte, le prix ainsi que le nombre de modèles existants. Pourquoi ne pouvais-je pas collectionner les hommes de la même façon ? Physiquement, charnellement, intellectuellement, d'âme à âme. Je voulais recenser leurs odeurs, leurs regards, leur grain de peau, leur tour de taille ainsi que le timbre de leur voix. Leurs désirs aussi, leurs rêves, leurs espoirs et leurs déceptions. Je voulais connaître l'étendue de leur gamme, comme les couleurs d'un arc-en-ciel, afin de mieux pallier leurs manques. Les sportifs étaient-ils les plus sages, ou détruisaient-ils leurs corps à tant le solliciter ? Et les bureaucrates, l'aimaient-ils, ce corps oublié et engoncé dans des costumes cravates trop serrés ? Mollesse des peaux, muscles saillants, ventres graisseux, abdominaux atrophiés, cuisses charnues, fesses plates, seins blancs, jambes bronzées, pieds abandonnés. Quel corps reflétait quel esprit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Souri7Souri7   25 mai 2019
[...] le premier amour est la matrice du véritable amour. Le premier amour est passion, possession, feu et débordements. Le véritable amour apaise. Il est patience, tempérance, douceur et compréhension. Il est le matin du printemps après les orages d'été.
Commenter  J’apprécie          440
Souri7Souri7   21 mai 2019
[...] à partir du moment où l'on se pose la question de quitter l'autre, le choix est déjà fait. Mettre en application ce départ, en revanche, est une question de courage.
Commenter  J’apprécie          590
Souri7Souri7   23 mai 2019
Ce n'est pas l'amour qui diminue avec le temps. C'est le désir de vivre pour soi qui revient, après avoir tout sacrifié à l'autre.
Commenter  J’apprécie          641
YdamelcYdamelc   21 mai 2019
Ce n'est pas l'amour qui diminue avec le temps. C'est le désir de vivre pour soi qui revient, après avoir tout sacrifié à l'autre.
Commenter  J’apprécie          241
autres livres classés : adultèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3502 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre