AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791092954319
232 pages
Éditeur : MxM Bookmark (21/02/2015)
3.75/5   44 notes
Résumé :
Un beau matin, Adrien English, libraire et aspirant auteur vivant à Los Angeles, se retrouve face à un meurtre. Son ancien camarade de lycée (et employé) a été trouvé poignardé dans une ruelle après qu'il ait été vu en pleine dispute avec Adrien le soir précédent. Naturellement, les flics ont quelques questions à poser à Adrien. Ils ne sont pas vraiment impressionnés par ses réponses et, quelques heures plus tard, quand quelqu'un s'introduit dans la boutique d'Adrie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 44 notes
5
6 avis
4
13 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis

RawhideKid
  01 décembre 2020
C'est le traducteur l'assassin !
Ça m'apprendra à vouloir soutenir les librairies françaises, tiens.
"Les éditions M&M Bookmark ont pour but de promouvoir la fiction à travers des oeuvres de qualité (...)". Ok, dans ce cas là, on se paye un traducteur qualifié. Parce que ce MarcG* ne sait ni traduire de l'anglais ni écrire un français correct. Pendant toute ma lecture je trouvais la syntaxe étrange, comme celle d'un étranger parlant très bien le français mais avec des tournures toujours d'origine. Puis certaines phrases ne faisaient pas vraiment sens dans le contexte global. Bref, il y avait un problème qui bousillait mon plaisir. Donc j'ai noté mentalement un truc qui n'allait pas puis à la fin du roman, j'ai demandé le passage original à une amie qui l'avait lu en VO.
Bref, le passage en français dit "Ce n'est pas un film d'horreur, mais le pire film que j'ai jamais vu, se fendit Max, c'est Bwana le diable avec Robert Stack". Bon, en bon français, on dirait "le plus mauvais film" pour commencer. Mais ce qui me turlupinait, c'était cette histoire de film d'horreur. Quel était le lien entre ce genre et "pire" ? Car le "mais" impose un lien logique entre les deux éléments. Et ici, il n'y en a pas. Il n'est jamais question de cinéma d'horreur dans le bouquin donc ce "mais" n'a aucun sens. La VO maintenant: "It's not a crime film, but the worst movie I ever saw, Max volunteered, was Bwana Devil with Robert Stack". Donc, MarcG traduit "crime film" par "film d'horreur". D'où ? Comment est-ce même possible ? Quelles furent les connexions synaptiques qui l'ont poussé à aller dans ce sens ? Et "se fendre"/"to volunteer" ? Non, ce n'est pas bon non plus. Et "film policier" a un sens dans l'histoire, puisque les personnages font partie d'un groupe d'écrivains de romans policiers. Autant d'erreurs dans une simple petite phrase est étourdissant.
Donc, ai-je vraiment lu ce livre ? Puis-je vraiment en dire quelque chose autre que MarcG ferait bien de retourner sur les bancs du collège ?
Adrien English est un libraire, il vend particulièrement de l'occasion, de Los Angeles et issu d'une famille aisée. Un de ses employés qui est également un de ses plus vieux amis est retrouvé mort, tué salement dans une ruelle. Ce crime est donc le fil rouge du roman où gravitent des personnages plus ou moins intéressants. On a les policiers qui suspectent le héros, un journaliste, un ado qui aide Adrien à la librairie, le groupe d'apprenti écrivains, un cuisinier... Ah oui, Adrien est gay et d'autres personnages aussi, comme le mort. L'intrigue se suit (enfin j'imagine) sans trop de problème. Par contre, les passages de sexe sont hyper bizarres. Alors, c'est encore peut-être la compétence du traducteur, mais on a vraiment l'impression d'être des voyeurs et qu'elles n'ont rien à faire là.
Un #1 qui avait le potentiel d'être addictif pour le genre mais pas avec MarcG.
*oui oui, c'est vraiment écrit comme ça. J'imagine que la vanité est sans limite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
druspike
  23 juin 2021
Insta: https://www.instagram.com/druspike/
Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092
Ombres Funestes est le premier tome d'une série assez conséquente autour du personnage d'Adrien English libraire, écrivain de polar et gay. C'est du policier léger sous fond de romance M/M. Ça faisait un moment que cette série me faisait de l'oeil alors quoi de mieux que le #loveislovereadingchallenge et surtout le mois des fiertés pour le sortir.
De quoi ça parle ? « Un beau matin, Adrien English, libraire et aspirant auteur vivant à Los Angeles, se retrouve face à un meurtre. Son ancien camarade de lycée (et employé) a été trouvé poignardé dans une ruelle après qu'il ait été vu en pleine dispute avec Adrien le soir précédent. Naturellement, les flics ont quelques questions à poser à Adrien. Ils ne sont pas vraiment impressionnés par ses réponses et, quelques heures plus tard, quand quelqu'un s'introduit dans la boutique d'Adrien et la vandalise, la police a tendance à penser qu'Adrien essaie de détourner les soupçons qui pèsent sur lui. Mais Adrien n'est pas dupe. Adrien sait qu'il est le prochain sur la liste.
Présentation de l'éditeur : Mystère m/m - Josh Lanyon est un auteur reconnu pour ses histoires alliant suspense et mystère. Adrien English est le premier tome d'une saga haletante, une des meilleurs séries M/M dont le succés outre-atlantique n'est plus à prouver. Si vous avez aimé le fantôme aux chaussettes jaunes, vous adorerez Adrien.»

Alors je vais tout de suite donner mon premier sentiment à la fermeture de ce roman : qu'est ce qu'il s'est passé avec la traduction ? Pendant toute maa lecture quelque chose me dérangeait et j'ai compris que c'était un soucis avec l'écriture ! Et je ne sais pas comment expliquer clairement mais on sent vraiment que le problème vient de la traduction, comme si ça avait été fait à l'arrache, sans réel projet … J'irais pas jusqu'à via google trad mais par moment c'est vraiment gênant !
Cette mise au point étant faite, je vais maintenant parler du roman en lui-même, intrigue / personnages.
J'ai passé un bon moment avec cette histoire, j'ai beaucoup aimé le personnage d'Adrien, il a ce côté un peu renfermé, solitaire mais qui aimerait s'ouvrir un peu plus. Il a une bonne répartie et il ose quand même certaines choses. Je l'ai trouvé attendrissant !
J'ai beaucoup aimé l'intrigue avec le meurtre du meilleur ami d'Adrien, un homme totalement différent de lui, ils se connaissent depuis l'enfance, il y a autant de choses qui les rapproche que de choses qui les éloigne ! Ce qui forcément va rendre Adrien suspect face à la police, persuadé qu'ils entretenaient une liaison et que c'est un crime passionnel !
Les personnages des flics sont intéressants aussi bien qu'assez caricaturaux ! On sent quand même que Riordan va avoir une place à part, très peu sympathique au départ on fini par comprendre un peu son comportement au fil de la lecture. Je ne dirais pas que j'ai bien aimé ce personnage mais je pense qu'il gagne à être connu !
Petit avertissement pour les habitués du genre thriller / polar on comprend quand même assez vite qui se cache derrière le masque tête de mort ! C'est pas forcément à lire pour le suspens.
C'est resté une bonne lecture malgré cette traduction discutable. Et j'irais quand même vers le tome 2 à l'occasion parce que j'ai bien envie d'approfondir cette rencontre avec Adrien !
Note 7.5/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SamCha
  14 septembre 2015
Dans un premier temps, je dirais que j'aime le caractère d'Adrien ! Un peu (beaucoup) renfermé, du caractère, quelque peu flippé mais malgré tout téméraire… Une belle brochette de sensation !!!
Adrien est un personnage (très) solitaire, qui tient une librairie sans rien ne demander à personne, bon en même temps il n'en a financièrement pas besoin... Il a embauché son ami d'enfance pour lui faire plaisir et pour palier à sa croissance d'activité.
Mais voilà que le copain, Robert -Rob- se fait assassiner. N'ayant aucun mobile réel, et au vu des circonstances de leur relation, les flics le soupçonne assez rapidement.
Et encore plus lorsqu'un autre de ses amis suit le malheureux Rob dans la tombe quelques jours plus tard…
Sans trop entrer dans les détails, Adrien fera la connaissance du duo de flic Chan et Riordan, ainsi que du journaliste gay, Bruce, dont je ne dirai absolument rien... Je le répète, je ne veux pas plomber votre futur suspense !
La relation entre Adrien et Riordan est juste trop tordante, j'ai l'impression que ce dernier fait ressortir le caractère d'Adrien dont j'ai aimé les réflexions et la répartie… A la place d'Adrien, je n'aurai pas eu autant de sang-froid et de self-control.
L'analyse d'Adrien sur la situation est très pertinente, le « voir » essayer de chercher le meurtrier, le pourquoi, le comment, le retour dans son passé de lycéen où il n'était pas beaucoup présent à cause de son problème de coeur (physique et non mental), la recherche de ses anciens camarades et son analyse de déduction m'ont fait l'aimer un peu plus.
Pour une fois je vous mets un extrait que j'ai particulièrement adoré :
« Je décrochai.
Une respiration laborieuse.
— Adrien…
Un murmure rauque qui, en dépit du bon sens, fit balbutier mon coeur de terreur. »
J'étais pliée de rire, ça m'a fait penser à la pub… « C'est ta mèèèèère » !
Oui ? Non ?
Bon, il y a des passages beaucoup mieux que celui-ci mais je ne peux pas tout vous dévoiler.
Pour finir, je m'attendais (espérais) à cette fin… Une fin qui vous donne envie de lire la suite maintenant !!! Mais pas sadique non plus, ce qui est juste PARFAIT !
Bref, je vous recommande vivement cette lecture si vous aimez les petites palpitations, vous creuser les méninges avec le personnage principal, vous rendre compte de vos avancées et de vos erreurs.
Un peu maigre en sexe à mon goût, mais on ne peut pas tout avoir hein ! Et puis ce n'est pas le sujet principal non plus (jamais contente la fille !!!).
Lien : http://www.lespassionsdesash..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
monparadisdeslivres
  20 mars 2015
Premier tome des aventures Adrien English écrite par Josh Lanyon. Agréable surprise pour cet auteur que je découvre pour la première fois.
Adrien « avec un e » est un libraire gay le jour et un auteur à roman policier la nuit. Il apprend par la police que son meilleur ami, Robert Hersey a été assassiné. Par la suite, Adrien reçoit d'étranges appels et de mystérieux cadeaux d'un admirateur secret. Il sent qu'on le traque. Et lorsqu'il en parle aux inspecteurs Chan et Riordan, ces derniers (et surtout Riordan) pensent qu'il essaie de détourner l'attention. Car Adrien est leur principal suspect. Mais Adrien ne va pas en rester là, il va mener lui-même l'enquête. Va-t-il réussir à démasquer le meurtrier ?
Attention, ici il ne s'agit pas de romance M-M passionnée mais un très bon polar M-M. Nous suivons l'enquête avec le point de vue de notre héros Adrien. La relation entre Adrien et l'inspecteur homophobe Riordan est très intéressante. Car l'auteur insuffle de l'humour noir dans les scènes des plus inattendues. Cela fonctionne car on peut voir que nos deux héros sont totalement différents. Pourtant il y a une relation spéciale pleine de tensions entre eux.
Adrien apparaît comme quelqu'un de fragile et attachant. Mais au fil de la lecture, on s'aperçoit qu'il est courageux et déterminé. Riordan, lui il m'a intriguée. C'est le flic arrogant sur de lui et agaçant. Il est difficile à cerner.
On fait connaissance de l'entourage d'Adrien, en particulier les membres de son cercle de lecture. Ce sont des gens normaux et assez sympathiques. Mais il y a aussi la mère d'Adrien, Lisa une femme assez complexe. Enfin on apprend un peu plus sur la victime Robert, un personnage à problèmes qui est sorti du placard et de sa relation avec son ex-femme, Tara.
Avec une plume fluide et légère, « Ombres funestes » est une introduction des prochaines aventures d'Adrien et Riordan. Nous voici plonger dans une enquête mystérieuse où règne le suspense. Malgré une intrigue bien menée à un rythme régulier, on arrive à deviner qui est le coupable. Mais ce n'est pas gênant, car l'histoire captive le lecteur. Avec des personnages uniques, forts et attachants et une enquête bien menée il me tarde de savoir la suite.
La série Adrien English comporte cinq tomes. Espérons que la suite sera éditée très prochainement. Josh Lanyon est un auteur à suivre.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-aN
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pris
  22 avril 2021
Ombres funestes est le premier roman que j'ai lu de Josh Lanyon. Depuis, je ne me suis plus arrêtée, et si possible en V.O.
Le personnage d'Adrien English a clairement inspiré d'autres auteurs depuis, comme C.S. Poe et son Sebastian Snow. Adrien est un libraire, fils de bonne famille, vivant en Californie et assumant son homosexualité. Toute la série tourne autour de la relation amour / haine entretenue avec un policier très au fond de son placard.
Dans ce premier volume a lieu la rencontre de ces deux protagonistes et on peut dire que Riordan n'y paraît pas à son avantage: agressif, homophobe sur les bords, il n'attire guère la sympathie mais on comprend l'attiirance qu'Adrien éprouve pour lui.
La relation n'est pas en place ici, on n'en est qu'aux prémisses et on comprend bien qu'elle va se développer dans les romans suivants.
Ce qui a fait le succès de cette série n'est pas seulement la romance. Josh Lanyon nous tricote ici une intrigue bien ficelée avec un meurtre touchant un des proches d'Adrien. Notre libraire cardiaque se retrouve dans le collimateur de la police mais aussi de l'assassin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          44

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
levrilevri   24 septembre 2020
— Écoute, Tara, je sais que tu es bouleversée.
— C’est à cause de toi qu’il est retourné à Los Angeles.
— Il est revenu ici parce que sa famille est ici. Parce qu’il a grandi ici. Parce que ses amis sont là.
— Parce que tu y es, Adrien, espèce de tafiole. Espèce de pervers. Est-ce que tu crois que je ne suis pas au courant ? Est-ce que tu crois que Bob ne m’a pas parlé de toi ?
Son ton caustique aurait pu dissoudre la ligne téléphonique. Je ne savais pas quoi répondre.
Que diable lui avait dit Rob ?
— Nous étions amis, c’est tout, Tara.
— C’est des conneries ! Des conneries. On était heureux, Adrien. Tout se passait parfaitement bien pour nous. On avait une magnifique maison. D’adorables enfants. Une vie superbe.
Elle semblait sur le point de fondre en larmes. Merde.
— Tara, s’il te plaît, tu dois me croire. C’est Rob qui m’appelait. Je n’ai jamais… J’envoyais des cartes de vœux pour Noël chaque année. À vous deux. Voilà tout. C’était le seul contact que j’essayais d’avoir.
— MENTEUR !
Je tins le combiné éloigné et l’écoutai crier.
— Tu n’es qu’un putain de menteur, Adrien. Tu as foutu ma vie en l’air et tu as tué Bob, alors j’espère que tu es content. Non, tu sais ce que j’espère vraiment, Adrien ? J’espère que tu mourras du sida. J’espère que tu mourras le corps pourrissant et la cervelle rongée…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   24 septembre 2020
— Je connais Robert depuis le lycée. Il travaille pour moi depuis près d’un an.
— Vous n’aviez aucun problème avec lui ? Quel genre d’employé était-il ?
Je clignai des yeux à la remarque de Chan.
— C’était un employé correct, répondis-je, me concentrant enfin sur leurs questions.
— Quel genre d’ami était-il ? poursuivit Riordan.
— Pardon ?
— Couchiez-vous avec lui ?
J’ouvris la bouche mais restai sans voix.
— Étiez-vous amants ? demanda Chan en jetant un coup d’œil à Riordan.
— Non.
— Mais vous êtes homosexuel ?
Ce fut Riordan, droit comme un « i », qui me somma de répondre de son regard froid, m’accablant de toutes les fautes possibles et imaginables.
— Oui, je suis gay. Et alors
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   19 avril 2017
« — M’assurer de quoi ? Vous voulez croire qu’il y a un lien entre les deux ?
— Je ne sais pas. C’est juste un pressentiment …
— Intuition féminine ?
— Allez vous faire foutre !
Riordan repoussa sa chaise encore plus bas, en équilibre précaire, comme s’il était aussi immunisé contre la courtoisie que contre la gravité.
— Quel caractère.
Il leva ses sourcils téméraires.
— Vous êtes sur le point d’attraper un couteau de cuisine ?
— Je pense que vous avez déjà inspecté ma coutellerie.
Il sourit, impassible.
— Ah ouais ?
— Ouais. Lundi, quand vous avez prétendu aller vérifier qu’il n’y avait pas de rôdeur dans mon placard.
Il s’esclaffa.
— Hé, ce n’est pas un très grand placard, n’est-ce pas ?
— Non. Il n’est pas grand. Je n’aime pas les placards. La vie est trop courte pour la passer à se planquer dans le noir. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   24 septembre 2020
Le téléphone sonna et je décrochai. C’était Bruce Green, le journaliste du Boytimes.
— Ne raccrochez pas, M. English, me dit-il à brûle-pourpoint.
— Et pourquoi pas ?
— Parce que j’essaie de vous aider. Mon informateur me dit que le LAPD prévoit de faire de vous son bouc émissaire pour le meurtre de Hersey.
Mon doigt survolait le bouton de prise de ligne, mais j’attendis.
— Vous êtes gay et c’est suffisant pour le LAPD.
— Je ne le crois pas, lui dis-je.
Je ne savais pas si j’en étais persuadé ou non.
— Quoi qu’il en soit, vous perdez votre temps. Je ne sais rien du tout. Je n’ai pas tué Robert ; c’est tout ce que je sais.
— Vous feriez mieux de parler à quelqu’un, M. English. Pour raconter votre côté de l’histoire, me conseilla Green. Votre prochain interrogatoire avec Riordan et Chan aura lieu au poste, croyez-moi sur parole. Ils ont prévu d’arrêter quelqu’un d’ici la fin de la semaine.
J’essayai de répondre malgré la boule dans ma gorge.
— Que croyez-vous pouvoir faire pour moi ?
— Je peux faire en sorte que la communauté gay vous soutienne. Nous mettrons votre histoire en première page : comment le LAPD essaie d’accuser un homme gay innocent à cause de ses préjugés et parce qu’elle est trop fainéante pour faire son travail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   24 septembre 2020
Je vidai mon verre. Bruce appela la serveuse d’un geste impérieux. Dès qu’elle fut hors de portée de voix, il me dit doucement :
— Je ne veux rien dire qui foutrais tout en l’air.
Je demandai presque « Qui foutrait quoi en l’air ? » mais il paraissait sincère. Je haussai les épaules.
— OK.
Après un moment, il baissa le regard. Il ajouta timidement :
— Est-ce que j’en fais trop ? J’ai l’impression qu’on est comme connecté. Je l’ai ressenti dès notre première rencontre. Aux obsèques. Ou bien est-ce seulement moi ?
J’ouvris la bouche, ne trouvai rien d’intelligent à dire et, pour une fois, la refermai.
Bruce fit tinter la glace dans son verre vide.
— Cela fait longtemps que je n’ai pas ressenti quelque chose comme ça.
— Je suis flatté.
Principalement. Mais aussi quelque peu inquiet. Cela faisait longtemps pour moi aussi. Mel avait rejoint sa tour d’ivoire voilà cinq ans. Bordel, je n’avais pas eu un seul rencard en huit mois.
— Mais ?…
— Malgré ces belles paroles, je ne suis pas du genre à me laisser prendre…
Il rit. Après un instant, je réalisai ce que je venais de dire et ris aussi.
— Du moins pas le premier soir, en convint Bruce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2174 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre