AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791092954784
264 pages
MxM Bookmark (15/10/2015)
4.1/5   26 notes
Résumé :
Souffrant du syndrôme de la page blanche et frustré par sa relation avec Jake Riordan - le séduisant inspecteur du LAPD qui refuse de quitter son placard - Adrien English, libraire gay et auteur de romans policiers, prend des vacances dans la Californie du Nord. Sur la route, il tombe sur un mystérieux cadavre.Mais, au moment où les shérifs arrivent, le corps a disparu et Adrien se retrouve une fois de plus à jouer au détective amateur. Quand le jeu devient mortel, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 26 notes
5
6 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

LivresGay
  17 juin 2019
Bon, avec cette série, c'est simple : soit on aime l'écriture de Josh Lanyon et les aventures d'Adrien English, soit on ne les aime pas. Comme vous avez pu constater si vous avez lu notre critique du premier tome, Ombres Funestes, nous, on n'aime pas – on adore. À la fin de ce premier tome, nous avons laissé derrière nous le désinvolte trentenaire Adrien avec son inspecteur du LAPD, Jake Riordan, sans savoir si quelque chose allait se tramer entre eux en termes de relation amoureuse et charnelle, mais avec un fort sentiment (et beaucoup d'espoir) que tel serait le cas. Eh bien, nous entamons la lecture de ce tome n°2, et nous apprenons que les deux se sont beaucoup vus, certes. Leur relation n'a cependant pas du tout évolué. Jake, on se souvient, est un pince-sans-rire, bâti comme une armoire à glace, blond et séduisant, mais… reste désespérément coincé dans son placard. Une tentative de bisou a apparemment eu lieu en notre absence, mais elle n'a pas été concluante, tellement Jake a du mal à concevoir une relation avec un homme qui soit l'expression de sentiments plutôt que de pulsions sexuelles. Soit. Essayer de construire quelque chose avec un gay qui déteste d'être gay et joue à l'hétéro pur et dur – nous, franchement, on partirait au galop ; Adrien, lui, s'accroche. Jusqu'à ce qu'il en ait marre, de cette situation qui semble mener à rien. En plus, il n'avance pas d'un pouce dans l'écriture de son deuxième polar, alors il décide, sur un coup de tête, de prendre quelques affaires et de fuir Pasadena et la région de L.A. pour se réfugier à des centaines de kilomètres de là, dans les montagnes californiennes, dans le ranch qu'il a hérité de sa grand-mère paternelle.
En arrivant nuitamment sur place, sur quoi tombe-t-il ? Ben oui, Adrien ne serait pas Adrien s'il ne découvrait pas, au bout de quelques pages seulement, un cadavre. Bien sûr, il appelle la cavalerie, c'est-à-dire les flics du coin, mais quand ils se ramènent, le macchabée a disparu, et les deux shérifs du cru regardent notre héro d'un oeil dubitatif (leurs chemins vont se recroiser encore plusieurs fois, sans qu'Adrien puisse s'en faire des amis, bien sûr). Par la suite, Adrien découvre que le bonhomme qu'il paie pour entretenir la propriété, Ted Harvey, est introuvable, mais qu'il a planté un champ de beuh derrière le ranch. Sympa. En plus, des archéologues squattent dans un coin reculé de la propriété, à la recherche d'une ancienne mine d'or disparue. Ils manquent de le tuer par un coup de fusil, croyant qu'il est un intrus illégitime, et brandissent une autorisation en bonne et due forme quand il leur demande des comptes. Sauf que cette autorisation est un faux, probablement forgé par le même Harvey pour se faire un peu d'argent de poche. Mais où diable est ce mec ? Dans la nuit, Adrien voit de la lumière dans le camping-car de ce dernier. Quand il va voir ce qui se passe, il se fait attaquer et assommer. Il se réveille avec la tête en citrouille à l'hôpital, avec, à ses côtés… Jake. Qui, bien sûr, ne le lâchera plus d'une semelle jusqu'à la fin du livre. Mais pour arriver au dernier paragraphe, nous passons encore par de multiples péripéties et retournements de situation. C'est mouvementé, c'est mignon car le rapprochement entre Adrien et Jake continue sur sa lancée (enfin ! a-t-on envie de soupirer), c'est bien rythmé et bien écrit, on ne s'ennuie pas une seconde.
Oui, ce deuxième tome nous ravit autant que le premier. L'intrigue est bien ficelée, un bon petit polar comme on les aime, sans trop de violence, trop de réalisme glauque, plutôt comme un bon vieux classique à l'Agatha Christie – ce que l'on appelle un « whodunnit » en anglais (on pourrait traduire cette phrase par « c'est qui qu'a fait tous ces crimes »). Puis, les personnages ! Un Adrien English toujours aussi vulnérable, mais têtu, fonçant sans trop réfléchir dans les situations les plus loufoques, et avec sa façon bien à lui d'énerver plus d'un avec ses remarques bien senties (et bien drôles, il faut le dire). Jake, le roc au coeur tendre que nous voyons tomber de plus en plus éperdument amoureux d'Adrien, à son corps défendant, et qui doit trouver un moyen d'assumer qui il est vraiment et ce qu'il veut de cette relation brinquebalante qu'il entretient avec Adrien. Les shérifs du cru sont un grand moment aussi, bourrus, étroits d'esprit, sans aucune imagination. L'écriture est vive, mais sans trop de fioritures, des phrases simples et justes, des dialogues savoureuses, le tout fluide et rédigé en apparence sans effort. du coup, ça se lit d'une traite, sans effort de la part du lecteur aussi, et c'est très plaisant. On rigole, on est tenu en haleine, on souffre avec Adrien, on souffre avec Jake (on les aime bien, ces deux-là, malgré leurs failles et leurs défauts). Vraiment, ce deuxième tome est presque encore meilleur que le premier, et nous avons hâte de découvrir – et de vous faire découvrir – la suite, qui sera bientôt discuté sur ce site. Amis de polars gay sans prise de tête – foncez-y !
Lien : http://livresgay.fr/danger-a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mateiva
  09 novembre 2015
Ce tome 2 m'a embarqué avec délice dans la vie pas si tranquille d'Adrien, et je me suis régalée de retrouver notre libraire si particulier, et son amant si taciturne.
Comme vous pouvez le lire dans le résumé, Adrien se retrouve en Californie du Sud, où il possède un ranch. Seulement, notre Adrien doit attirer les ennuis comme le miel attire les abeilles, car à peine arrivé, sur la route le menant au ranch, il se retrouve face à face avec un cadavre. Et là, les ennuis commencent. Lui qui souhaitais se mettre au vert afin de retrouver l'inspiration pour son roman et faire le point sur sa drôle de relation avec Jake, son bel inspecteur, semble bien compromis.
Au fil des pages, les corps et les mystères s'amoncellent. Suite à une agression, Jake vole au secours d'Adrien, et reste à ses côtés, pour le protéger, pour le surveiller, pour enquêter. Au cours de ses recherches pour éclaircir ces énigmes, vous aurez droit à un court d'histoire sur la ville qui accueille Adrien. Ce fut très intéressant et assez riche en information, une belle découverte, assez agréable, sans trop alourdir l'histoire, juste ce qu'il faut pour apporter quelques réponses et le pourquoi du comment de ces meurtres, un mélange de légendes et de vérités.
Adrien est fidèle à lui-même. C'est un personnage atypique, calme, courageux, honnête. J'aime beaucoup toutes ses réflexions intérieures, ses déductions, ses élucubrations. Il part dans des monologues assez jouissifs. Il ne manque pas d'humour aussi, parfois un peu sarcastique. Il a quand-même le chic pour se retrouver embarquer malgré lui dans des histoires assez rocambolesques. Sa relation avec Jake lui fait se poser aussi beaucoup de questions. Il se rend bien compte que Jake a de l'importance pour lui, et il s'en rend encore plus compte au cours de leur enquête, malgré qu'il ne se fasse pas non plus trop d'illusions.
Jake vient aider Adrien, car même si tout est platonique avec celui-ci, il tient à lui. Et l'on voit bien au fil des pages, de l'avancement de l'enquête, que Jake éprouve quelque chose pour Adrien. D'ailleurs, ses gestes, son attitude change au long du roman et évolue d'une belle façon. Cependant, la fin du roman nous laisse interrogatif sur la suite de leur histoire.
Entre les deux hommes, il reste beaucoup de non-dit. Ils ne parlent pas vraiment de leur relation, même si celle-ci évolue au cours de ce tome.
En bref, j'ai beaucoup apprécié ce second opus, car il nous apporte une nouvelle enquête intéressante, que ce soit au niveau du suspens, du danger, du passé de la ville, des légendes...pleins de mystères. Ce tome est aussi une avancée dans l'histoire d'Adrien et de Jake, et même si tout reste encore flou pour nos deux hommes, ils se rapprochent, s'embrassent...mais sans oser affronter l'avenir. La tendresse entre eux apparaît également.
La plume de l'auteur est apaisante, juste, très descriptive, sans ennuyer, addictive. Son personnage, Adrien, est un personnage auquel l'on s'attache rapidement. Il semble naïf, mais ne l'est pas, il est intelligent, osé, persévérant. Jake est taciturne, peu bavard, fort, et au fil des pages nous sentons son affection pour Adrien grimper, même si celui-ci se défend d'être gay. C'est une relation compliquée entre eux, que l'auteur arrive à maîtriser avec brio.
L'auteur imbrique brillamment enquête et sentiments amoureux, cela nous donne un récit prenant, et surtout nous titille pour connaitre la suite de cette relation si particulière entre Adrien et Jake.
Au final, une bonne enquête, dont j'ai apprécié chaque dénouement, chaque explication, qui m'a fait voyager, car grâce aux descriptions de l'auteur, j'ai eu l'impression de me retrouver plongée en plein coeur de cette enquête, en plein coeur de cette montagne, de cette forêt, de cette mine, de ces légendes. Par ses mots, ses expressions, mon petit coeur a fondu pour Adrien et pour Jake, j'ai été attendrie par leur relation, cette délicate relation, toute en retenue, en douceur, en tendresse, en sous-entendu.
Un bon tome dont j'ai hâte de découvrir la suite !

Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLivresDeCedrick
  16 mai 2020
Bonjour chère lectrice, cher lecteur,
Tout d'abord, merci de me lire ! Ça me fait particulièrement plaisir.
As-tu écouté le podcast "ma bibli dans le placard" d'Enzo Daumier ? Si ce n'est pas encore fait, tu trouveras un lien sur son site web. Si c'est déjà fait, tu as donc entendu qu'Enzo s'était plongé dans la lecture de la saga Adrien English après la lecture de ma chronique sur le premier épisode. Sauf que le bougre a lu toute la série, lui, tel un boulimique 😉 alors que je n'avais toujours pas commencé le deuxième tome de ce mystère MM 😱 C'est donc à mon rythme que je vais avancer et je vais vous parler cette fois-ci du second opus de Josh Lanyon, intitulé "Danger à Pine Shadow", toujours aux remarquables éditions mxm Bookmark.
Nous quittons Los Angeles pour nous retrouver à la campagne, sur les terres familiales d'Adrien, au nord de la Californie. Parti pour y retrouver l'inspiration nécessaire à l'écriture de son roman, il va y être une fois de plus confronté à plusieurs meurtres. Alors que le shérif local et Adrien s'embrouillent, Jake vient à la rescousse de son
libraire préféré.
Cet opus nous permet de mieux connaître Jake et de l'apprécier à sa juste valeur. le développement de la relation particulière qu'il débute avec Adrien est plausible et intéressant à suivre, avec toujours ce fond de thriller, jusqu'à la dernière page.
A noter que la lecture du premier tome n'est pas obligatoire pour apprécier celle du second.
Bonne lecture et n'oubliez pas de partager ici votre avis, tout en restant chez vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Pris
  22 avril 2021
Peut-être le tome que je préfère ans cette série. Adrien se met au vert et redécouvre le ranch abandonné de sa grand-mère où il n'a pas remis les pieds depuis presqu'un quart de siècle. Bien sûr, il tombe sur un cadavre à l'entrée. Cadavre qui disparaît le temps que le shériff n'arrive...
L'enquête qui démarre est intéressante, entre histoire de l'Ouest, légendes amérindiennes et culture de cannabis sans oublier l'approfondissement de la relation compliquée entre Adrien English et Jake Riordan.
Commenter  J’apprécie          70
Himesama
  24 mai 2019
Un belle surprise, une excellente suite!
J'ai fortement hésité à lire ce deuxième tome car je n'avais pas tellement apprécié la fin du premier volume. Néanmoins, j'en ai tellement entendu de bien que je me suis lancée et j'ai eu raison ce tome m'a beaucoup plus transporté! Tant et si bien que je l'ai lu en deux jours (en travaillant toute la journée, c'est vous dire...).
Un deuxième tome totalement addictif, une enquête très bien menée et un "couple" qui s'ouvre un peu sans brûler les étapes.
En bref, j'ai adoré et me suis toute de suite procuré la suite...
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
PrisPris   22 avril 2021
En fait, c’était principalement Jake qui parlait. Mon rôle était habituellement d’être à l’écoute. De temps en temps, il posait des questions que je rangeais dans la catégorie « style de vie gay » : combien de fois par mois faisais-je l’amour ? (Euh… Est-ce qu’on parlait en termes de temps terrestre ?) Quand avais-je fait mon coming out ? (Après la fac, quand il était trop tard pour que ma mère puisse me punir.) Quels lieux je fréquentais pour rencontrer des hommes ? (Les scènes de crime ?) Même si Jake était plus vieux et probablement plus expérimenté, je me sentais parfois comme son mentor gay ou unBig Brother homo. Je ne me sentais jamais comme son amant.

Un mois à tenter de se tenir compagnie puis un mois d’excuses et d’annulations de rendez-vous.

C’était terminé avant même d’avoir commencé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PrisPris   22 avril 2021
Qu’était-il advenu de cette femme morte depuis longtemps ? Ma compréhension de la culture chinoise était principalement fondée sur les films, mais je supposais qu’elle devait avoir été déshonorée. Quelles options s’offraient à une femme « ruinée » du XIXe siècle, et chinoise de surcroît ?

Malgré leur rôle dans la construction des chemins de fer et leur volonté d’accepter des emplois dont personne d’autre ne voulait, les Chinois avaient été méprisés, détestés même. Le mouvement antichinois avait atteint son apogée en 1880 avec la proposition d’amendement à la Constitution de Californie qui aurait interdit l’embauche d’immigrants Chinois.

Le capitalisme était venu à leur secours.

La bataille fait rage de toute éternité, bien que la race, la religion, le genre ou l’orientation sexuelle des discriminés change régulièrement. Peut-être que le besoin de l’homme d’avoir un bouc émissaire est génétiquement programmé en lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   24 avril 2017
« – Bébé, dit-il finalement et presque avec bienveillance. Tu as trop d’imagination. C’est bien pour un auteur mais pas pour un … euh … détective.
– Il me semble me rappeler que tu m’as dit une fois qu’un bon détective n’a pas peur de faire appel à son imagination.
– Est-ce que tu notes tout ce que je raconte ? s’enquit-il d’un air exaspéré. »
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   24 avril 2017
« En fait, c’était principalement Jake qui parlait. Mon rôle était habituellement d’être à l’écoute. De temps en temps, il posait des questions que je rangeais dans la catégorie « style de vie gay » : combien de fois par mois faisais-je l’amour ? (Euh… Est-ce qu’on parlait en termes de temps terrestre ?) Quand avais-je fait mon coming out ? (Après la fac, quand il était trop tard pour que ma mère puisse me punir.) Quels lieux je fréquentais pour rencontrer des hommes ? (Les scènes de crime ?) Même si Jake était plus vieux et probablement plus expérimenté, je me sentais parfois comme son mentor gay ou un Big Brother homo. Je ne me sentais jamais comme son amant. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   24 avril 2017
« – J’ai fait quelques vérifications. C’est pas la première fois que vous êtes impliqué dans une histoire d’homicide.
– Un homo-cide, précisa Dwayne.
– On a essayé de me tuer.
– Ça vous arrive souvent, on dirait. »
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature LGBT Young Adult

Comment s'appelle le premier roman de Benjamin Alire Saenz !?

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers
L'insaisissable logique de ma vie
Autoboyographie
Sous le même ciel

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeune adulte , lgbt , lgbtq+Créer un quiz sur ce livre