AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266323857
352 pages
Pocket (12/05/2022)
  Existe en édition audio
3.87/5   190 notes
Résumé :
" Voici une lettre bien difficile à écrire. J'espère que vous ne nous maudirez pas trop. Mon fils s'est récemment introduit chez vous en votre absence. "



Aylesford, une banlieue new-yorkaise pleine de charme, offre à ses habitants une qualité de vie exceptionnelle. Pourtant un adolescent y a pris la mauvaise habitude d'entrer par effraction chez ses voisins et de fouiller dans leurs ordinateurs. Lorsque les victimes reçoivent une lettr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (79) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 190 notes

iris29
  03 août 2021
Aylesford : petite banlieue sans histoires de New York ?
Ça c'était avant....
Avant qu'Olivia Sharpe, ulcérée parce qu'à 14h son fils, adolescent, n'est toujours pas réveillé, se décide à aller dans sa chambre et tombe sur son téléphone portable, et qu'elle y lise un message fraîchement arrivé : " Alors, tu t'es fait des baraques cette nuit ? T'as trouvé des trucs ? ". Et son fils avouera rentrer dans des maisons du voisinage, vides , la nuit, et fouiller dans les ordinateurs...
Avant qu' Olivia envoie à ses voisins visités une lettre anonyme d'excuse...
Avant que la superbe Amanda Pierce disparaisse...
Des voisins qui se connaissent tous ( au moins de vue ), qui font des barbecues ensembles, qui sympathisent quelques fois ( et plus si affinités). Shari lapena signe ce qu'on appelle un thriller domestique, très agréable à lire. Je n'avais pas deviné la fin. (Cela mériterait d'être relu pour voir à quel moment j'aurais pu deviner ...).
Le suspens n'est pas insoutenable, mais fait son petit effet, qui fait qu'on n'a pas envie de laisser ce roman en plan pour vaquer à d'autres occupations.
Vu de l'extérieur , ce petit quartier parait bien tranquille, mais certains habitants y cachent beaucoup de choses...
Cela ne me surprendrait pas qu'un producteur sachant produire, l'adapte sur petit ou grand écran, cette histoire est attractive et contient tous les ingrédients pour que le maximum de personnes s'identifient.
Amitié, couples, adolescents, éducation , trahisons, dissimulations, confiance... Êtes vous sûrs de bien connaître vos voisins ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          663
Eve-Yeshe
  07 juin 2021
Le roman s'ouvre sur la scène de crime : une femme est assassinée à coups de marteau sans que le tueur ressente le moindre scrupule… en gros, elle méritait d'être punie. On va suivre l'enquête sur quelques semaines, avec moult rebondissements.
Deux jours plus tard, un homme vient signaler à la police que son épouse, Amanda, n'est pas rentrée d'un week-end de shopping avec une amie. Tout le monde pense à un abandon du domicile conjugal, et d'un mari cocu, car l'amie en question dit qu'il n'a jamais été question de week-end ensemble.
Une quinzaine de jours plus tard, on retrouve par hasard la voiture d'Amanda est retrouvée dans un lac et la jeune femme est enfermée dans le coffre, morte.
En même temps, un adolescent, Raleigh Sharpe, reconnait avoir « visiter » des maisons la nuit, et visitant surtout leurs ordinateurs, et n'hésitant pas à envoyer des courriels bidons mais ravageurs à d'autres personnes. Sa mère, Olivia décide d'écrire une lettre d'excuse anonyme, bien sûr, et de la glisser dans les boites aux lettres des deux maisons que son fils lui a désignées dont l'une est celle de Pierce. Paul Sharpe préfère s'abstenir, mais consulter un avocat, en famille pour que son fils prenne conscience qu'il s'est comporté comme un délinquant.
On va se retrouver ainsi en milieu quasiment clos, puisque tout se passe dans une petite banlieue tranquille, Aylesford, où les voisins s'entendent bien, se connaissent tous, du moins le croient-ils, à part le couple Pierce, arrivés seulement depuis plusieurs mois, et une autre femme plus récemment encore qui n'arrive pas à se faire accepter et surveille tout le monde derrière ses rideaux.
Encore une histoire de meurtre entre voisins comme aime les écrire Shari Lapena. Il faut bien reconnaître qu'on se laisse prendre parle suspense, rien que pour voir jusqu'où elle va nous emmener. L'auteure décrit ses amitiés de longue date qui s'écroulent car elles étaient en fait très superficielles, revisite le mythe de la jalousie et de l'adultère, sous fond de manipulation.
J'ai passé un bon moment, certes, c'est vite lu mais je reste toujours perplexe devant la façon de vivre des Américains, leurs diners entre amis, la manière dont chacun pleure sur l'épaule l'autre, sur fond d'hypocrisie… Tant qu'à faire, je préfère m'encanailler à Wistéria Lane avec les « desperate housewives ».
On a au passage quelques réflexion d'actualité sur la difficulté à élever des ados à l'heure actuelle, le danger des réseaux sociaux, sur le « piratage » (il faut reconnaître que Raleigh est doué mais il devient addict, la décharge d'adrénaline qui accompagne ses visites nocturnes mettent un peu de piment dans sa vie, c'est toujours mieux que le fils des voisins qui passent ses nuits à boire.
J'ai hésité avant de choisir ce roman car je connaissais déjà Shari Lapenaun assassin parmi nous » et « L'étranger dans la maison » et je craignais qu'elle ne surfe sur la vague du style « petit meurtre entre amis » et ce qui devait arriver arriva. Il faut reconnaître, toutefois, que l'auteure arrive à maintenir le suspense et ce roman se laisse lire sans gaspiller trop de neurones.
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Presse de la cité pour m'avoir permis de lire ce roman et de retrouver la plume de son auteure.
#Unevoisineencombrante #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          441
celine85
  05 juin 2021
Robert Pierce signale la disparition de sa femme Amanda qu'il n'a pas vue depuis vendredi matin. Elle devait partir en weekend avec une amie directement après son travail. Il a essayé de la joindre mais elle ne répond pas et quand il a téléphoné à son amie Caroline avec qui elle devait passer le weekend elle lui dit qu'il n'y avait rien de prévu et qu'elle ignore où elle se trouve. Quand Robert se rend à la police, l'agent lui dit que tout semble indiquer qu'elle est partie de son plein gré, qu'elle va finir par revenir, que c'est très courant.
Olivia Sharpe est furieuse, il est plus de 14h et son fils Raleigh n'est toujours pas levé. Pendant qu'il dort elle lui confisque son téléphone. Elle n'a pas l'habitude de fouiner dans son téléphone ni dans son ordinateur car elle lui fait confiance. Mais là le message est juste devant elle et jette un coup d'oeil. Son monde bascule. le message indiquait : « Alors, tu t'es fait des baraques cette nuit ? » puis « T'as trouvé des trucs ? ». Elle tombe totalement des nues. Elle pensait bien le connaitre. Sans attendre le retour de son père, elle monte dans la chambre pour avoir des explications. Il lui dit qu'il s'est introduit mais qu'il n'a rien volé, qu'il fait ça pour le frisson, l'adrénaline et qu'il aime juste s'introduire dans leurs ordinateurs. Qu'il lui arrive d'écrire des mails depuis un compte juste pour faire une blague mais rien d'autre. Sa mère est très inquiète par le comportement de son fil et ne sait pas trop comment réagir. Là seule chose qu'elle trouve à faire c'est d'écrire des lettres anonymes à ces personnes pour les informer et s'excuser. Plutôt flippant pour le voisinage…. Les rumeurs, les suspicions commencent… certaines personnes ne sont pas forcement tranquilles car elles avaient peut être des choses à cacher…
L'inspecteur Webb et l'inspectrice Moen sa coéquipière de la police d'Aylesford se rendent dans un lac où une voiture a été retrouvée par un pêcheur. A première vue, elles ne voient que le sac à main et une valise mais l'odeur les attire vers le coffre où elle découvre le corps d'Amanda. Pas de doute, il s'agit d'un homicide. Qui a tué Amanda ? le mari où bien une autre personne car Amanda semblait avoir ses secrets.
D'ailleurs l'enquête va démontrer que tous les voisins cachent bien des secrets….
C'est un bon thriller/polar mais on ne peut pas dire que la tension soit extrême. On est plutôt sur une histoire de voisinage plutôt classique avec les secrets de chacun révélés et où il est bien difficile de trouver le coupable avant la fin. L'auteure nous balade sur de nombreuses fausses pistes. Ca reste un bon moment lecture
#Unevoisineencombrante #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
diablotin0
  18 septembre 2021
"Une voisine encombrante" est un roman policier plaisant à lire.
Pas de grandes surprises, la fin n'est pas complètement inattendue et l'écriture elle-même ne sort pas de l'ordinaire, mais tout fonctionne et j'ai eu plaisir à retourner plusieurs soirs dans ce quartier résidentiel de New York. Ne vous méprenez pas, mon plaisir ne provient pas d'une ambiance chaleureuse ou paisible non, dans ce quartier tout le monde soupçonne son voisin ! il faut dire que certains événements sont pour le moins perturbants et propices à faire parler. Il y a Raleigh, adolescent qui a pris la fâcheuse habitude de s'introduire chez les gens et de fouiller dans leur ordinateur. La mère qui apprend la dérive de son fils va avoir la bonne idée d'écrire une lettre anonyme pour excuser son fils et la déposer dans les boîtes aux lettres des victimes. Il y a également la belle et séductrice Amanda Pierce qui a disparu et est retrouvée morte au fond d'un lac. Imaginez-vous ce que ces deux faits peuvent provoquer dans un seul quartier ! Entrer dans les familles et vivre leur crainte, leurs soupçons, leurs questionnements m'a plu.
Tout en écrivant cela je me rends compte que l'être humain est un peu tordu (en tout cas moi !) aimer voir de beaux paysages, lire de belles histoires d'amour ou d'amitiés oui, mais aimer lire les tourments des familles, la torture psychologique des uns et des autres ...!!! :-(((
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Pat0212
  12 novembre 2021
Robert Pierce attend sa femme partie en week end avec une amie, mais le lundi elle n'est toujours pas rentrée, aussi signale-t'il sa disparition à la police, qui le rassure : Elle fait sûrement un break et va revenir sous peu, c'est très courant, pas de quoi s'affoler. Olivia tombe des nues en découvrant un message sur le téléphone de son fils de seize ans, un copain lui demande s'il « a fait des baraques cette nuit et ce qu'il a trouvé d'intéressant », alors qu'elle croyait qu'il avait été au cinéma. Raleigh finit par avouer à sa mère qu'il est entré par effraction dans deux maisons et qu'il a fouillé les ordinateurs, il s'entraînait au piratage informatique, un sport comme un autre. Olivia est furieuse et très inquiète de ce qu'en dira Paul, son mari. Elle décide de forcer son fils à lui montrer les maisons visitées et leur écrit une lettre d'excuses anonymes, espérant que personne ne déposera plainte. le père décide de consulter un avocat qui leur conseille de ne pas se manifester, elle avoue sa malheureuse initiative, ce qui rend Paul et Raleigh furieux, l'ambiance se dégrade à la maison. Sa meilleure amie Glenda ne manque pas de problème non plus avec son adolescent qui a commencé à boire, les deux femmes ne savent plus que faire avec ces enfants terribles. Mais leur quartier tranquille s'apprête à vivre un autre bouleversement : Deux semaines après la disparition d'Amanda, on a retrouvé son corps au fond d'un lac voisin et deux inspecteurs commencent leur enquête, les langues se délient, Amanda a la réputation d'être provocante et d'allumer tous les hommes. Parallèlement à l'enquête de la police, Carmine, une nouvelle venue dans le quartier mène la sienne pour découvrir qui est l'auteur des cambriolages, elle comprend assez vite de qui il s'agit, mais tout le monde semble nier l'évidence, surtout les principaux intéressés. le quartier tranquille de cette banlieue résidentielle new-yorkaise est en fait un condensé de secrets glauques et de liaisons extra-conjugales sous son apparence sans histoire.
Ce thriller domestique est très bien écrit, plein de rebondissements et jusqu'au bout je n'ai pas soupçonné la vérité, on va de fausses pistes en impasses. Les policiers sont obstinés et ne s'arrêtent pas aux apparences. Les personnages principaux sont bien développés, à défaut d'être attachants et on est complètement immergé dans l'intrigue. Ce roman raconte l'histoire de relations superficielles et hypocrites qui ne résisteront pas à la révélation des secrets d'alcôve du voisinage, finalement il y a tout un monde entre l'apparence respectable de ces voisins et la réalité de leur vie. L'autre thématique est la difficulté d'élever des adolescents, prêts à essayer toutes sortes d'activités peu recommandables et si loin de ce qu'espéraient leurs mères autrefois autour de la pataugeoire du parc.
Un très bon thriller que je recommande chaleureusement. Un grand merci à Netgalley et aux Presses de la cité pour cette lecture très plaisante.
#Unevoisineencombrante #NetGalleyFrance !
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
VivianeWardVivianeWard   02 août 2022
– Je n'ai rien à voir avec ce qu'il lui est arrivé. Nos cinq à sept ne voulaient rien dire pour moi. J'ai cru qu'elle s'était barrée c'est tout.
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1missmolko1   25 juillet 2019
Saturday, October 14

Olivia Sharpe sits in her kitchen drinking a cup of coffee, gazing blankly out the glass sliding doors to the backyard. It's mid-October, and the maple tree near the back fence is looking splendid in its reds and oranges and yellows. The grass is still green, but the rest of the garden has been prepared for winter; it won't be long before the first frost, she thinks. But for now, she enjoys the yellow sunlight filtering through her backyard and slanting across her spotless kitchen. Or she tries to. It's hard to enjoy anything when she is coming to a slow boil inside.
Her son, Raleigh, still isn't up. Yes, it's Saturday, and he's been in school all week, but it's two o'clock in the afternoon, and it drives her crazy that he's still asleep.
She puts down her coffee and trudges once again up the carpeted stairs to the second floor. She hesitates outside her son's bedroom door, reminds herself not to yell, and then knocks lightly and opens it. As she expected, he's sound asleep. His blanket is still over his head-he pulled it over his head the last time she came in, a half hour ago. She knows he hates it when she tells him to get up, but he doesn't do it on his own, and what is she supposed to do, let him sleep all day? On the weekends she likes to let him relax a little, but for Christ's sake, it's midafternoon.
"Raleigh, get up. It's after two o'clock." She hates the edge she hears in her voice, but she expends so much energy trying to get this boy out of bed every day, it's hard not to resent it.
He doesn't so much as twitch. She stands there looking down at him, feeling a complicated mix of love and frustration. He's a good boy. A smart but unmotivated student. Completely lovable. He's just lazy-not only will he not get out of bed on his own, but he doesn't do his homework, and he doesn't help with chores around the house without endless nagging. He tells her he hates her nagging. Well, she hates it, too. She tells him that if he did what she asked the first time, she wouldn't have to repeat herself, but he doesn't seem to get it. She puts it down to his being sixteen. Sixteen-year-old boys are murder. She hopes that by the time he's eighteen or nineteen, his prefrontal cortex will be more developed, and he will have better executive function and start being more responsible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
iris29iris29   04 août 2021
Elle fulmine : comment est-on censé enseigner le bien et le mal à un enfant alors que tant de personnes en position d'autorité se comportent régulièrement si mal ? Qu'est-ce qui arrive à l' Amérique, bon sang ?
Commenter  J’apprécie          150
missmolko1missmolko1   26 juillet 2019
She puts the paper down, decides to go for a walk, and laces up her shoes. Maybe a walk will clear her head and then she can get some work done.
It's awful, Olivia thinks, leaving the house. A woman who lived on their street was murdered. She can't stop thinking about it.
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   03 août 2021
La silhouette familière de la maison quand elles arrivent lui serre le coeur. Elle redoute ce qui se prépare. Mais elle soutiendra son amie envers et contre tout. Aussi sordide que cela devienne. Les amies, c'est fait pour ça.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Shari Lapena (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Shari Lapena
A Stranger in the House by Shari Lapena
autres livres classés : voisinageVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'étranger dans la maison" de Shari Lapena.

Comment s'appelle la voisine et amie de Karen ?

Brigit
Brigid
Brigig

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger dans la maison de Shari LapenaCréer un quiz sur ce livre