AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de brinvilliers


Ulysse la quarantaine décède soudainement. La narratrice décide de raconter sa vie. Raconter est un bien grand mot car qui connaissait vraiment Ulysse. Tout le monde connaissait ses mensonges mais il était tellement convaincant que tout le monde lui pardonnait.
Un destin imaginatif qui entraîne de mai 1968 à l'élection de François Mitterand.
Un petit livre sur l'amitié avec ses défauts.
Commenter  J’apprécie          30



Ont apprécié cette critique (3)voir plus




{* *}