AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266089333
493 pages
Éditeur : Pocket (13/01/1999)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Mes grandes enquêtes d’historien et mes reportages de journaliste m’ont offert la chance d’être le témoin d’évènements spectaculaires, et surtout de côtoyer d’extraordinaires personnages. Presque toutes ces rencontres m’ont fait découvrir la force et la grandeur de l’homme.

Vous allez sans doute vous demander quel rapport il y a entre les excentricités d’un torero andalou jouant avec la mort et la mort véritable et affreuse d’un ami sous les balles ru... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
barjabulette
  18 décembre 2014
Quoi de mieux pour s'évader que les mille et unes aventures de Dominique Lapierre.
Dans cet ouvrage, ce grand journaliste nous raconte différentes rencontres qui ont jalonné sa vie.
Ce sont toujours des rencontres hors du commun. de ces rencontres sont issus, également, d'autres romans. Et c'est aussi ça l'extraordinaire dans cette histoire, c'est qu'en fait, chacun des livres écrit par l'auteur trouve son origine dans une aventure, une rencontre.
Cette espèce de confession ne fait pas exception à la règle : comme tous les romans de l'auteur, celui ci est passionnant, ouvre aux voyages et à d'autres lectures, il est bien écrit, les descriptions nous plonge dans le voyage.... Que du bonheur !
Commenter  J’apprécie          120
jg69
  26 juillet 2015
Dominique Lapierre nous parle de rencontres extraordinaires qui ont marqué sa vie.
Un beau moment d'évasion.
Commenter  J’apprécie          53

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
zorazurzorazur   29 juillet 2015
En-dehors de ses jambes, le chemin de fer avait été l'unique moyen de locomotion utilisé par le libérateur des Indes dans ses incessants déplacements à travers le pays. Il avait toujours exigé de ne voyager qu'en troisième classe, avec les intouchables, les lépreux, les paysans. Ces trajets en compagnie des plus déshérités avaient tout au long de sa vie aidé le Mahatma à s'identifier aux forces profondes de la nation.
"Si vous saviez ce que ces caprices de Gandhi coûtèrent au Trésor britannique ! nous avait révélé Mounbatten. Nous avions tellement peur qu'il fut assassiné que tous les voyageurs de ses wagons de troisième classe, intouchables, mendiants, lépreux, étaient des inspecteurs de police déguisés."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Dominique Lapierre (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Lapierre
L'émission complète : https://www.web-tv-culture.com/emission/alexandra-lapierre-belle-greene-52639.html
Fille du journaliste et romancier Dominique Lapierre à qui l'on doit notamment « Paris brûle-t-il » ou « La cité de la joie », Alexandra Lapierre a grandi au milieu des livres. Après ses études à la Sorbonne, elle file aux Etats-Unis où elle ambitionne de travailler dans le milieu du cinéma. Finalement, l'écriture la rattrape et son premier titre, « La lionne du boulevard », publié en 1984, préfigure ce qui fera son succès, raconter la grande Histoire à travers ses personnages et par une écriture romanesque.
Depuis, l'ambition d'Alexandra Lapierre est la même, elle s'empare d'un personnage oublié de l'Histoire dont le destin, pourtant, a un moment, a fait changer le monde. Par la qualité de son écriture et la pertinence de ses recherches, elle est devenue incontournable.
Certes, elle a parfois évoqué des personnages masculins. Mais on se souvient surtout d'Artemisia qui, au début du XVIIème siècle en Italie avait le don de la peinture. Hélas pour elle, étant femme, on attribua ses toiles à Caravage. Evoquons aussi Dona Isabel Berreto qui, un siècle plus tôt, sillonna les mers du monde étant la première et seule femme de la flotte espagnole. Avec ce livre, « Je te vois reine des quatre parties du monde », elle fut plusieurs fois primée.
Dans une époque plus récente, Alexandra Lapierre a rappelé les destins croisés de Nancy et Maud Cunard, mère et fille vivant de la fortune de la compagnie maritime éponyme et se livrèrent une rivalité à mort racontée dans « Avec toute ma colère »
Si je cite volontairement ces livres, c'est bien parce que les femmes oubliées de l'Histoire sont au coeur du travail d'Alexandra Lapierre. Elle en fait encore la preuve avec ce nouveau titre, « Belle Greene ».
Dans l'Amérique puritaine du début du XXème siècle, cette jeune femme dénote. Venue de nulle part, elle parvient à intégrer les milieux artistiques new-yorkais, devenant la bibliothécaire attitrée de la fameuse Morgan library, sanctuaire dans lequel le milliardaire JP Morgan entassent ses acquisitions faites en Europe entre tableaux des maitres de la Renaissance et livres anciens.
Ces deux êtres que tout oppose vont devenir inséparables et ayant la confiance totale de son big chef, la sémillante Belle va dépenser des millions de dollars pour constituer l'une des plus belles collections d'art privée encore visible aujourd'hui.
Mais l'autre facette de Belle Greene, c'est aussi le secret de sa naissance. Issue d'un métissage, la peau de Belle est pratiquement blanche et dans l'Amérique ségrégationniste, mentir sur ses origines sera le seul moyen de se construire un avenir. Jamais Belle da Costa Greene ne révèlera qu'elle est noire, sacrifiant au passage sa vie personnelle et amoureuse.
Le parcours de Belle Greene est passionnant et sous la plume romanesque d'Alexandra Lapierre, il devient une fabuleuse aventure dans laquelle le lecteur embarque avec jubilation. Ouvrez le livre d'Alexandra Lapierre, vous ne pourrez plus le lâcher avant la dernière page. Et quelle femme ! Quel destin !
« Belle Greene » d'Alexandra Lapierre est publié chez Flammarion.
+ Lire la suite
autres livres classés : reportageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1097 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre