AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253014885
Éditeur : Le Livre de Poche (05/10/1995)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Pour la préparation de Paris brûle-t-il? les auteurs, assistés d'une équipe de collaborateurs en France, en Allemagne et aux États-Unis, se sont penchés sur des centaines (le documents, d'études historiques, de messages radio et de câbles vieux de vingt ans. Ils ont étudié des centaines de mètres de microfilms (les rapports saisis chez Hitler et ses généraux. Ils ont consulté les archives du commandement d'Eisenhower et du SHAEF dans leur dépôt d’Alexandria, Virgini... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Luniver
  25 mars 2018
Dans mon esprit, une fois le débarquement de Normandie réussi, la guerre s'était plus ou moins terminée, les troupes allemandes se contentant de reculer pendant que les Alliés s'avançaient. Petit à petit, je découvre les chapitres manquants, et avec ce livre, la libération de Paris.
Le sort de la capitale française aurait pu être tragique. Hitler ne voulait la perdre à aucun prix, et avait fait miner l'entièreté de la ville. L'officier allemand chargé de lancer les explosions a tergiversé autant qu'il ne pouvait, comprenant que tout était déjà perdu et ne voulant pas commettre un carnage inutile. Reportant les explosions, reportant les raids d'aviation qui devait recouvrir Paris d'un tapis de bombes, allant même jusqu'à envoyer des messages aux Alliés leur demandant d'arriver plus vite, avant que les renforts n'arrivent : il pourrait ainsi déposer les armes dans l'honneur, après une résistance symbolique.
Et pourtant, les Américains ne la voulaient pas spécialement, cette capitale : il fallait éviter de se laisser piéger dans des combats de rue interminable, et surtout ne pas avoir un million et demi de bouches à nourrir, alors que le ravitaillement des troupes était déjà plus que limite. Et en sous-main, les partisans de De Gaulle et les communistes cherchaient à placer leurs pions : la libération d'accord, mais à condition que ça soit leur propre camp qui gouverne la France après.
Le livre n'est toutefois pas un livre de « grande » Histoire. Plutôt que de voir la situation du point de vue de quelques chefs, on aura plutôt une foule d'anecdotes, parfois comiques, parfois tragiques : des petits gestes chevaleresques sortis de nulle part, des actes de vengeance inutiles, des retournements de veste désespérés, des balles perdues qui viennent faucher des retrouvailles familiales tant attendues à quelques heures de la fin des combats, …
Ce livre provoque beaucoup d'émotions, et laisse une impression étrange que l'Histoire des livres n'existe finalement pas, que des milliers de destins s'entrechoquent dans un chaos total, et que l'avenir d'un grand homme tient moins à ses propres idées qu'à un petit soldat qui se retient de tirer au dernier moment en pensant au plaisir de revoir sa femme et ses enfants bientôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
bookaure
  22 juillet 2013
Paris brûle-t-il? par Dominique Lapierre et Larry Collins nous plonge dans les dix-neuf jours intenses qui ont précédé la libération de Paris, le 25 août 1944.
Tous les points de vue sont abordés: les Américains, les Allemands, les membres des FFI, les grandes figures telles que De Gaulle, Leclerc, von Choltitz, et...le peuple parisien.
Je n'ai pas mis la totalité des étoiles à ce livre parce que je pense que je ne suis définitivement pas une fanatique des romans de guerre. C'est un thème qui ne me passionne que moyennement.
Cependant, c'est toujours avec beaucoup de bonheur que j'ai retrouvé l'écriture de Dominique Lapierre, qui arrive toujours parfaitement à transmettre sa passion à travers ses mots. Grâce à ce style incomparable, on a le sentiment de se retrouver dans un véritable film docu fiction, et de vivre cette épopée aux côtés des protagonistes.
Il est également important de saluer le travail de documentation colossal qui a permis l'écriture de ce récit .
En résumé, je conseille vivement la lecture de cet ouvrage à tous les passionnés d'histoire, plus spécifiquement de la période de la Seconde Guerre mondiale mais aussi tout simplement à tous ceux qui sont à la recherche d'une lecture haletante, pleine de personnages passionnants, donnant l'impression de prendre à l'un des épisodes clés de l'histoire de France.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PhilippeCastellain
  27 décembre 2016
Un classique absolument indémodable, tout comme le film qui en a été tiré.
Il s'agit en fait du récit heure par heure de la libération de Pairs, depuis la réunion de la Résistance où a été décidée l'insurrection, jusqu'à la reddition allemande et à la nuit de fête qui suivit. La description des combats est accompagnée d'une foule d'anecdotes, et d'un nombre colossal de témoignages de ceux ayant participé ou simplement assisté aux évènements ; des chefs de la Résistance à l'homme ayant le premier hissé le drapeau français sur la tour Eiffel, en passant par le général Leclerc et une mère cherchant son fils parmi les soldats de la deuxième DB. le livre présente également le point de vue des Allemands, et cela va du général von Choltitz à un obscur troufion interné à Fresnes pour une histoire de larcin.
Il permet également de découvrir des éléments peu connus de ces évènements, tel que le rôle-clé du consul de Suède Raoul Nordling, ou la volonté d'Eisnhower de ne pas libérer Paris pour économiser l'essence, et comment Leclerc finit par outrepasser ses ordres pour sauver la ville.
La lecture en est donc particulièrement vivante, et le style haletant. Chacun des personnages dont il est question a réellement existé, et a vécu ce qui est raconté. On découvre bien des tragédies, mais surtout l'immense bonheur d'une population libérée, et la joie de ceux qui eurent la chance de retrouver un proche perdu depuis des années dans l'armée de Leclerc.
Une référence absolue sur le sujet, auquel je n'ai pas hésité à renvoyer une collègue quand elle m'a sorti « nan mais en fait Paris a pas du tout été libéré par les Français, c'est Henri Guillemin qui le dit ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MarieC
  03 avril 2012
Aujourd'hui, on appellerait sans doute cet ouvrage un "docufiction". Mais ce mot n'existait pas encore au milieu des années 60, à sa parution. Les auteurs, qui se sont beaucoup documentés retracent les deux semaines qui ont précédé la Libération de Paris. Dans une écriture très journalistique, plus efficace qu'élégante, ils accumulent de courtes anecdotes racontées par divers acteurs de cet évènement historique, mêlant les évènements les plus tragiques ou les plus lourds de conséquences aux historiettes les plus triviales : des ordres de Hitler de détruire Paris aux aventures du résistant chargé de "prendre" l'hôtel Matignon et qui le cherche sur la mauvaise rive de la Seine, des combats acharnés au canard oublié dans la soute d'un char... le tout n'a pas l'ambition de proposer une interprétation historique, ou un éclairage particulier sur cette époque, mais tout simplement de montrer comment le pire aurait du se produire, et comment il a été évité. Au total, j'ai le sentiment d'un ouvrage qui réussit à rendre l'ambiance de la Libération : un mélange de tragique et d'initiatives hasardeuses, de courage et d'amateurisme. Très proche des récits de mes grands parents !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
frandj
  27 juillet 2017
Dominique Lapierre et Larry Collins ont connu la célébrité par leurs livres écrits à quatre mains. Celui-ci est le plus connu; il a été adapté au cinéma. le sujet est celui de la libération de Paris en 1944.
D'un point de vue stratégique, les armées alliées ne donnaient pas la priorité à notre capitale. Mais les enjeux politiques (et symboliques) l'ont emporté sur toute autre considération. L'insurrection a été déclenchée très tôt, au risque d'être écrasée. Hitler, prêt à faire détruire les principaux monuments, mettait sous pression son général commandant la place. Leclerc obtint la permission de lancer une offensive éclair avec ses chars, pour pénétrer dans Paris… par le Sud. Finalement von Choltitz, qui n'était pas un fanatique, a signé la reddition allemande. Tout est bien qui a bien fini, mais ce n'était pas évident a priori. Cet épisode de l'histoire de France est devenu presque légendaire.
Les auteurs ne sont pas de "vrais historiens", ils ont plutôt un profil de journalistes. Les grands événements de la libération de Paris sont décrits d'une manière exacte, mais aussi de très nombreuses anecdotes moins importantes sont rapportées. Les auteurs savent rendre l'atmosphère particulière de la libération de Paris. Leur style est simple et vif; le livre se lit comme un roman. Même les lecteurs peu portés sur l'Histoire ont intérêt à lire cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
LuniverLuniver   25 mars 2018
La cloison de briques venait de tomber. Les uns après les autres, les hommes se glissèrent par la brèche, entrèrent jusqu'à la taille dans l'eau fétide et se mirent en marche. Charles Caillette portait sur son dos André Guérin, un ancien de Verdun. Quelques minutes plus tôt, dans le bureau du maire, la jambe de bois de Guérin avait été arrachée par un éclat d'obus. « Dieu merci, s'était exclamé Guérin, ils arrachent toujours la même ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LuniverLuniver   21 mars 2018
L'accord Nordling-Huhm faillit échouer ce matin-là, de bonne heure, quand le directeur allemand de la prison annonça au Suédois qu'il ne pouvait relâcher les prisonniers sans leur rendre l'argent trouvé sur eux au moment de leur arrestation. Ahuri par ce subit respect du règlement, Nordling demanda à son frère d'"avancer" à la prison 8 000 francs sur le compte du consulat. Il fut encore plus ahuri lorsque trois semaines plus tard, par un intermédiaire à Nancy, les Allemands remboursèrent cette somme au consulat de Suède.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
FanatikFanatik   02 avril 2013
Il y eut un grand silence dans l'obscurité du char. Puis Davanture, suffocant et les yeux douloureux, s'arc-bouta pour relevr le capot de sa tourelle, et se mit à aspirer une bouffée d'air frais. Ebloui par la lumière brutale, il dut fermer les yeux. Quand il les rouvrit, quelques secondes plus tard, il crut que son coeur allait cesser de battre. Droit devant lui, dans un halo doré, apparut sur l'horizon un spectacle glorieux comme le caporal Davanture avait toujours imaginé qu'il devait être, car il ne l'avait jamais encore contemplé de sa vie: la tour Eiffel dans le ciel de Paris
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ladesiderienneladesiderienne   01 janvier 2013
Le jour de gloire est arrivé. Depuis quatre ans, Paris attend cette aube qui se lève enfin. Pas un souffle d'air, pas un nuage, un ciel d'un bleu immaculé. La nature et l'Histoire semblent s"être réunies pour créer ce jour merveilleux, unique, comme jamais Paris, la France ni le monde n'en ont connu. Et comme jamais peut-être, l'Histoire n'en connaîtra de semblable. Dès leur réveil, ce 25 août 1944, fête de saint Louis, patron de la France, 3 millions et demi de Parisiens sont prêts à faire rouler sur leur capitale libérée une telle vague de bonheur et de joie qu'un simple soldat américain, le romancier Irwin Shaw, s'exclamera dans quelques heures : " La guerre devrait finir aujourd'hui."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cvd64cvd64   31 janvier 2018
Le jour de gloire est arrivé. Depuis quatre ans, Paris attend cette aube qui se lève enfin. Pas un souffle d'air, pas un nuage, un ciel d'un bleu immaculé. La nature et l'Histoire semblent s"être réunies pour créer ce jour merveilleux, unique, comme jamais Paris, la France ni le monde n'en ont connu. Et comme jamais peut-être, l'Histoire n'en connaîtra de semblable. Dès leur réveil, ce 25 août 1944, fête de saint Louis, patron de la France, 3 millions et demi de Parisiens sont prêts à faire rouler sur leur capitale libérée une telle vague de bonheur et de joie qu'un simple soldat américain, le romancier Irwin Shaw, s'exclamera dans quelques heures : " La guerre devrait finir aujourd'hui."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dominique Lapierre (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Lapierre
Vidéo de Dominique Lapierre
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1636 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre