AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2764808852
Éditeur : Libre Expression (01/01/2014)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Jean-Marie Lapointe a transformé sa vie en donnant de l'importance à celle des autres. Par le bouddhisme et l'accompagnement de personnes mourantes ou souffrant de déficience intellectuelle, le comédien, animateur, producteur, musicien et conférencier a façonné son propre parcours spirituel et les valeurs profondément humaines qui guident désormais son existence. Son ouvrage Je ne t'oublierai pas dévoile une quinzaine de récits uniques et touchants de gens qui ont m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
kimmessierauteure
  12 septembre 2019
Vivre une séparation, être malade, ­vieillir, frôler la mort… Des étapes ­importantes, éprouvantes, qui marquent notre vie et celle des gens que nous aimons. Des étapes que nous considérons, la plupart du temps, comme des événements douloureux qui nous font souffrir inutilement, mais qui, pourtant, sont déterminants.
Même s'ils bouleversent tout, ébranlent notre équilibre, ils nous obligent à ­réfléchir et à revoir nos priorités. Ils nous forcent à nous questionner. Notre vie a-t-elle un sens? Sommes-nous heureux? Si oui, tout va bien. Notre bonheur est solide et durable. Sinon, il faut avoir le courage de regarder la réalité en face et de ­chambouler notre existence.
Après avoir côtoyé la mort à plusieurs reprises, Jean-Marie Lapointe a choisi de consacrer son existence aux autres par le bénévolat, l'accompagnement de ­personnes ayant des limitations ­physiques ou intellectuelles et des ­malades en fin de vie. Dans son autobiographie Je ne t'oublierai pas, publiée aux Éditions Libre Expression, il partage des moments qu'il a vécus. Des moments magiques, intenses et émouvants, mais aussi des moments décisifs et ­malheureux, comme le décès de sa mère au début des années 1990. Pour la ­première fois, il pleure la mort d'un proche et cette expérience l'éveille à la vie. À partir de ce jour, il transforme celle-ci. « Qu'est-ce que j'attends pour être ­heureux dans ma vie? Est-ce que j'attends d'être sur mon lit de mort pour faire les changements nécessaires? Change tout de suite pendant que tu es en santé et le reste de ta route sera plus enrichissant. Si tu fais des changements en fonction de ton coeur et non de ta tête, il y a de fortes chances que ta vie soit plus heureuse », nous confie-t-il.
Ce besoin impérieux d'être heureux le pousse à divorcer et à lire sur la mort pour mieux la comprendre. En plus de devenir animateur à la télévision, de travailler sur divers documentaires, il fait du bénévolat et fréquente des gens ayant un handicap, une limitation, une maladie ou une ­dépendance. Au fil des ans, ces personnes lui donnent des leçons de courage et d'amour. Tout au long du livre, l'auteur nous les présente et nous raconte leur histoire. À travers ses récits, nous ­constatons qu'il est possible d'aimer la vie en côtoyant la mort. D'être heureux en aidant les autres et de créer des liens authentiques.
En lisant Je ne t'oublierai pas, nous ­découvrons que Jean-Marie Lapointe est un homme influent, dévoué, sensible, passionné et engagé socialement. Est-il parfait? Loin de là! Comme tout le monde, il a des défauts et souffre de ­dépendances, mais il a su adopter un mode de vie sain en identifiant les causes de ses souffrances et de son bonheur. Pour ce faire, la lecture de L'Art du ­bonheur, du Dalaï-lama, l'a grandement aidé. Depuis plusieurs années, grâce à la philosophie bouddhiste, il dépense son énergie à bon escient.
Après la parution de ses récits, en ­janvier 2014, l'auteur a reçu de nombreux courriels. Ce qui ressort le plus? Les gens qui ont lu ses histoires ont été ­profondément émus. Il a d'ailleurs particulièrement aimé rencontrer ses lecteurs dans les salons du livre. En discutant avec eux, il a constaté que la lecture de son ­ouvrage les incite à s'impliquer dans la société et à donner de bon coeur. Son livre a donc du succès puisqu'il inspire l'amour et la compassion.
Pourquoi, selon moi, cette autobiographie vaut-elle la peine d'être lue? Parce que, inévitablement, en comparant notre vie à celle de l'auteur, nous nous interrogeons sur notre propre bonheur et nous réfléchissons à nos actions. Notre ­bonheur est-il véritable ou dépend-il de quelque chose ou de quelqu'un? Nos ­actions quotidiennes sont-elles positives et bénéfiques ou ne causent-elles que des souffrances? Sommes-nous égoïstes ou sensibles au sort des autres?
La postface du livre, écrite par le moine bouddhiste tibétain Matthieu Ricard, nous aide à répondre à ces ­questions. Matthieu Ricard explique brièvement de quelle manière nous pouvons vivre une vie pleine de sens en évitant de confondre plaisir et bonheur. Selon lui, nous avons tous la faculté de changer, comme ­Jean-Marie, de trouver notre voie grâce à la compassion, ­l'altruisme et la ­modification de nos pensées négatives.
Personnellement, Je ne t'oublierai pas a provoqué mon propre réveil extrême. Comme le mentionne l'auteur dans son huitième chapitre : « Rien n'arrive pour rien ».
Lien : http://www.facebook.com/kimm..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2014
Amour et compassion doivent toutefois être éclairés par la sagesse. Celle-ci est fondée sur la compréhension des causes immédiates et ultimes de la souffrance. Par souffrance, on n’entend pas simplement les souffrances visibles dont nous sommes si souvent témoins ou victimes : maladies, guerres, famines, injustice, pauvreté, mais aussi leurs causes, à savoir les poisons mentaux. Aussi longtemps que notre esprit reste obscurci par la confusion, la haine, l’attachement, la jalousie et l’arrogance, la souffrance, sous toutes ses formes, est prête à se manifester.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2014
Si la mort est certaine, son heure est imprévisible. Comment faire face à la mort sans tourner le dos à la vie ? Comment y penser sans être désespéré ou effrayé ? De fait, la manière dont on envisage la mort influence considérablement la qualité de la vie. Certains sont terrifiés, d’autres préfèrent l’ignorer, d’autres encore la contemplent pour mieux apprécier chaque instant qui passe et reconnaître ce qui vaut la peine d’être vécu. Elle leur sert de rappel pour aiguillonner leur diligence et éviter de dilapider leur temps en vaines distractions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2014
Le plaisir n’est que l’ombre du bonheur. Il est directement causé par des stimuli agréables d’ordre sensoriel, esthétique ou intellectuel. L’expérience évanescente du plaisir dépend des circonstances, des lieux ainsi que de moments privilégiés. Sa nature est instable et la sensation qu’il inspire peut vite devenir neutre ou désagréable.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2014
L’ignorance consiste à ne pas en être conscient, comme le mendiant, à la fois pauvre et riche, qui ignore qu’un trésor est enfoui sous sa cabane. Actualiser sa véritable nature, entrer en possession de cette richesse oubliée, permet de vivre une vie pleine de sens. C’est là le plus sûr moyen de trouver la sérénité et d’épanouir l’altruisme dans notre esprit.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 mai 2014
On se challenge positivement, quotidiennement. On s’encourage à faire du bien autour de soi, à donner un sens à nos vies, à ne pas se mettre dans la merde. On est un pilier l’un pour l’autre. Notre amitié est essentielle : j’ai besoin de lui comme il a besoin de moi. Je lui suis extrêmement reconnaissant d’être dans ma vie.
Il me rappelle souvent, lors de nos conversations riches de sens, que chacun de nous est un petit grain de sable nécessaire qui contribue au bonheur des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
821 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre