AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266334600
400 pages
Pocket (25/05/2023)
3.85/5   114 notes
Résumé :


« Pour nous, ce sera le bulletin de vote ou le fusil. » Lorsqu’elle entend ces mots à la radio, un soir d’avril 1964, Mary en est convaincue : elle a enfin trouvé le sujet qu’elle attendait. Après presque un an passé au Columbus, à écrire des articles qui ne l’intéressaient pas vraiment, elle va enfin pouvoir s’impliquer dans une grande cause. Bien décidée à être la porte-parole de ce moment historique, elle prend la route pour le Mississippi, aux cô... >Voir plus
Que lire après L'étoile de la libertéVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 114 notes
5
15 avis
4
16 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
1 avis
J'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a profondément émue et à la lecture duquel je suis passée par toute une panoplie d'émotions.

J'ai été particulièrement touchée par les deux histoires d'amour, ainsi que par les efforts fournis par les esclaves pour atteindre la liberté. Ils ont fait preuve d'un immense courage, il ne faut pas l'oublier.

Mais j'ai aussi été on ne peut plus choquée de relire le sort et les sévices subis par les esclaves, des gens traités pire que du bétail, que les planteurs vendaient à leur guise et brisaient des familles sans sourciller.

J'ai aussi été écoeurée par la façon dont les Afros-américains étaient encore traités dans les années 60 (1960 !!! Donc il y a encore très peu de temps !!!) dans les états du Sud et notammt l'Alabama. Pas d'écoles mixtes, les membres du Klu Klux Klan faisaient pression pour qu'ils ne s'inscrivent pas sur les listes électorales et bien d'autres horreurs.

Mais j'ai aussi vibré avec Ed et Batsy, dans leur parcours vers une vie meilleure, dans leur désir de ne plus être jamais séparés et dans les sacrifices qu'ils étaient prêts à faire pour atteindre leut but. Ils m'ont beaucoup émue, leur sentiments sincères et purs étaient particulièrement touchants.

J'ai aussi été touchée de lire qu'il y avait quand même des Blancs qui faisaient tout leur possible pour aider les esclaves à s'échapper, n'hésitant pas à créer des étapes du "chemin de fer". Cela m'a permis de garder un minimum foi en l'humanité.

Étant friande des doubles temporalités, j'ai été ravie de celle-ci, et même si j'ai d'habitude une préfétence pour l'époque la plus ancienne, j'ai adoré les deux dans ce roman. J'ai en effet également beaucoup aimé passer du temps avec Mary et Edriss et ai une fois encore admiré leir courage, leur bravoure et leur volonté de fer dans le but de changer les choses dans un état où le racisme était profondément ancrées.

Ce roman est donc un coup de coeur pour ma part et j'en recommande chaudement la lecture, parce qu'il ne faut pas oublier qu'il y a peu des hommes faisaient subir à d'autres toutes ces horreurs.
Commenter  J’apprécie          110
L'étoile de la liberté est un roman écrit par Oriane Lapouge, qui est enseignante et mère de trois enfants ; c'est son premier roman. Elle a proposé son manuscrit lors d'un prix littéraire mis en place par les Editions Charleston, qu'elle a gagné. Donc en plus d'être publié en maison d'édition, son livre a remporté le prix du livre romantique 2022. Donc nécessairement ce livre est une romance, mais pas que ! Parce que l'auteure est une passionnée de l'histoire de la communauté afro-américaine, ce qui fait que son livre a aussi un fort versant historique. Si l'histoire est fictionnelle, les événements historiques et nombreux témoignages d'esclaves dont s'est inspiré l'auteure nourrissent les personnages et leurs parcours.

Pour l'histoire, elle se passe sur deux temporalités.

La première, on est dans les années 1960, et on suit une jeune journaliste, Mary, du Nord des États-Unis. Afin de relancer sa carrière, elle va suivre avec un groupe de militants égalitaires pour les droits civiques des citoyens afro-américains, dans une mission de 2 mois dans le Mississippi, et en écrire une série d'articles. Cette mission, on la connaît aujourd'hui sous le nom de « Freedom Summer », ou « L'été de la liberté ». le sud des États-Unis est encore profondément marqué par le racisme, la ségrégation et les actes de violence du Ku Klux Klan - héritage de son passé où sept états esclavagistes du Sud avaient choisis de faire sécession des États-Unis et de former les États confédérés d'Amérique. Les droits des Noirs sont donc très peu respectés, et il existe une énorme pression sociale se fait sur cette population-là. Et durant L'été de la liberté, les militants vont justement aller à la rencontre des populations afro-américaines pour les éduquer à leurs droits, et notamment au droit de vote, droit auquel la population n'accède pas ou peu, tant ils rencontrent d'obstacles - il est recensé que moins de 10% de cette communauté vote. Mary va dont couvrir l'intégralité de ce mouvement.

Dans la deuxième temporalité, nous sommes dans les années 1840/1850, dans une plantation de coton du Mississippi. On rencontre Ed, fils d'une esclave, esclave lui-même. Nous allons suivre son parcours et ses rencontre pour fuir le Sud, vers une liberté.

Ce qui va relier ces deux récits, le pont, c'est que Mary, la jeune journaliste, va sauver des décombres d'une église des carnets datés de 1848 à 1860 qui relatent le parcours de femmes et d'hommes qui ont fui l'esclavage, et de ceux qui les ont aidés. Récits de vie dans lesquels le nom d'Ed va ressortir.
Si ces deux histoires s'entremêle, elles sont font aussi écho. Dans un même état des États-Unis, on suit l'histoire d'un jeune esclave qui va se battre pour accéder à la liberté et rêver à acquérir les mêmes droits que les blancs ; et près d'un siècle plus tard, on retrouve le mouvement de L'été de la liberté qui mène un combat similaire.

Et pour finir, ce livre, parce qu'on l'aurait presque oublié, est une romance ! A ne pas oublier car ce côté « romance » est parfois très appuyé, et contraste franchement avec le ton tragique et violent d'autres scènes. Pour autant, ce même côté « romance » n'est pas superflue, car il dit aussi quelque chose, dans sa construction et les relations mises en avant, d'une époque et de ces périodes de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          30
UN ROMAN HISTORIQUE RÉUSSI ! ⭐️

1964. Mary une journaliste, décide de devenir la porte-parole d'une grande cause. À l'approche de l'élection présidentielle, elle part pour le Mississipi aux côtés de nombreux militants afin d'aider les citoyens noirs à s'inscrire sur les listes électorales. Loin de son Ohio natal, elle va découvrir à quel point la ségrégation et le racisme sont profondément enracinés dans le sud.
En parallèle en 1840, on découvre les effroyables destins d'hommes et femmes ayant fui l'esclavage au péril de leurs vies...

Oui c'est le lauréat du prix Romantique, mais c'est surtout un incroyable roman historique que nous livre l'autrice! Ne vous attendez pas à une romance mièvre, vous allez découvrir des destinées déchirantes. Et finalement, en apportant des petites touches de lumière à ce récit sombre, l'histoire d'amour fait du bien.

Deux époques s'alternent de façon à mettre en évidence le lien entre esclavage et ségrégation un siècle plus tard. C'est très réussi et cela rythme le récit !

Je suis entrée en empathie avec les personnages, j'ai été admirative du courage des militants, et surtout révoltée face à de nombreuses scènes difficiles. C'est un roman nécessaire, qu'il faut lire pour se souvenir, pour garder en mémoire ces atrocités qui ont marqué L Histoire. C'est d'ailleurs pour cela que j'aime tant les romans historiques. Moi qui détestait cette matière à l'école (🙄), j'ai beaucoup appris sur l'histoire de la lutte pour les droits civiques des afro-américains.

J'aurais peut-être apprécié en découvrir davantage sur le Ku Klux Klan. Sur ces hommes influents qui tenaient tant à empêcher toutes les actions en faveur de l'égalité.

Pas de coup de coeur, mais une très belle lecture que ce roman empli d'espoir. La plume de l'autrice Oriane Lapouge est très fluide, j'espère avoir l'occasion de la relire à nouveau !

Aux amateurs de romans historiques: je recommande !
Alors, ça vous dit? 😇





Commenter  J’apprécie          40
L'étoile de la liberté

Mississipi 1964, Mary suit le mouvement pour les droits civiques des noirs qui mène des actions pour l'inscription sur les listes électorales des citoyens afro-américains. C'est un droit auquel ils peuvent difficilement accéder tant ils rencontrent des obstacles. Durant l'été 1964, ils vont aller à la rencontre des populations, les éduquer à ce droit et seront rattrapés par les démons du sud : racisme, ségrégation et membres du Ku Klux Klan qui occupent des emplois très importants.
En parallèle, en 1840 dans le Mississippi 1845, on rencontre Ed fils d'une esclave qui essaie de fuir le Sud.
Les deux histoires vont s'entremêler de façon très intéressante et se faire écho.
Les pages défilent, le style est fluide et les personnages ainsi que leur détermination rendent cette lecture prenante. J'ai trouvé l'atmosphère du Sud bien exploitée ainsi que l'Histoire de la lutte pour les droits civiques des afro-américains.
Le coté “romance “ est parfois très appuyé mais ne m'a pas dérangé.
La construction qui alterne entre deux époques, deux luttes pour des droits et pour la liberté est très intéressante et rend le livre prenant. Perte, séparation, injustice rendent le livre bouleversant. Un beau voyage dans le temps.
Commenter  J’apprécie          70
Premier roman d'Oriane Lapouge qui, je l'espère sera le premier d'une longue série.

L'étoile de la liberté est un roman qui vous fera voyager entre 𝐝𝐞𝐮𝐱 𝐞́𝐩𝐨𝐪𝐮𝐞𝐬. Un petit peu plus de cent ans les séparent mais pourtant les 𝐦oe𝐮𝐫𝐬 𝐝𝐞𝐦𝐞𝐮𝐫𝐞𝐧𝐭 𝐬𝐢 𝐩𝐫𝐨𝐜𝐡𝐞𝐬.

Dans le présent du roman, vous vous trouverez dans les années 1960, plus précisément dans le Sud des États-Unis, dans le Mississipi. Vous y rencontrerez Mary, une jeune femme journaliste prête à mettre sa plume au service d'une 𝐜𝐚𝐮𝐬𝐞 𝐡𝐢𝐬𝐭𝐨𝐫𝐢𝐪𝐮𝐞 : 𝐥𝐞 𝐝𝐫𝐨𝐢𝐭 𝐝𝐞 𝐯𝐨𝐭𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐞𝐫𝐬𝐨𝐧𝐧𝐞𝐬 𝐍𝐨𝐢𝐫𝐞𝐬.

Sa volonté de bien-faire n'est pas sans risque, car tout comme les personnes de couleur, elle sera confrontée aux radicaux Blancs de l'état qui ne souhaitent pas permettre ce droit de vote. le 𝐫𝐚𝐜𝐢𝐬𝐦𝐞 𝐞𝐭 𝐥𝐚 𝐬𝐞́𝐠𝐫𝐞́𝐠𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐬𝐨𝐧𝐭 𝐞𝐧𝐜𝐨𝐫𝐞 𝐚𝐮 𝐫𝐞𝐧𝐝𝐞𝐳-𝐯𝐨𝐮𝐬 dans ce Mississipi des années 60, le Sud des États Unis n'a toujours pas digéré l'abolition de l'esclavage.
.
Dans le passé du roman, relaté dans des carnets trouvés par Mary, 𝐯𝐨𝐮𝐬 𝐬𝐞𝐫𝐞𝐳 𝐜𝐨𝐧𝐟𝐫𝐨𝐧𝐭𝐞́ 𝐚̀ 𝐥'𝐞𝐬𝐜𝐥𝐚𝐯𝐚𝐠𝐞. À ces hommes, ces femmes, ces familles, qui tentent de fuir cet esclavage au péril de leur vie. Vous rencontrerez également bon nombre de personnes désireuses de les aider à fuir cette vie.

Au fil des pages, vous vous rendez compte que c'est un 𝐫𝐨𝐦𝐚𝐧 𝐫𝐢𝐜𝐡𝐞 𝐞𝐧 𝐞́𝐦𝐨𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐞𝐭 𝐞𝐧 𝐇𝐢𝐬𝐭𝐨𝐢𝐫𝐞.Il est empli d'humanité malgré les horreurs qui le peuplent. C'est à la fois un roman qui relate des faits lointains et pourtant toujours d'actualité dans des formes identiques ou variées.

C'est un roman que j'ai aimé car il 𝐥𝐚𝐢𝐬𝐬𝐞 𝐮𝐧𝐞 𝐞𝐦𝐩𝐫𝐞𝐢𝐧𝐭𝐞 𝐞𝐧 𝐧𝐨𝐮𝐬. Je m'arrête ici, pour ne pas vous enlever le plaisir de vous laisser emporter par les personnages de cette histoire.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Nous avons tendance à croire que, seuls, nous ne pouvons rien, mais c'est faux, c'est accepter notre sort! C'est rester un témoin silencieux de notre triste condition.
Commenter  J’apprécie          50
Je n’oublierai jamais ces enfants qui portent en eux les erreurs et les jugements d’un monde adulte, un monde qu’ils ne comprennent pas encore, mais qui a déjà une emprise sur eux.
Commenter  J’apprécie          20
Certaines rencontres et certaines décisions sont comme des balises dans une épaisse forêt, elles nous montrent où sont les chemins, mais aussi, qu'il est toujours possible d'en emprunter un autre que celui qu'on pense nous être destiné.
Commenter  J’apprécie          10
Certaines rencontres et certaines décisions sont comme des balises dans une épaisse forêt, elles nous montrent où sont les chemins, mais aussi au'il est toujours possible d'en emprunter un autre que celui qu'on pense nous être destiné.
Commenter  J’apprécie          10
Être une mère qui aura un enfant à bercer et non une tombe à fleurir.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : ségregationVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus

Autres livres de Oriane Lapouge (1) Voir plus

Lecteurs (524) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3175 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..