AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Blast, Tome 2 : L'Apocalypse selon saint Jacky (68)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
jeranjou
  09 septembre 2013
▲Bim ! Bam ! Boum ! Attention au 2ième effet du BBBBBBLLLLLLAAAAAAAAASSSSSSTTTTTT

Blast est une bande-dessinée mi-polar mi-science fiction écrite et illustrée par un auteur français Manu Larcenet.

►Lors de l'épisode 1, un étrange et imposant personnage, Polza Mancini, est arrêté et interrogé sans ménagement par deux flics au commissariat de police.

Laminé par son complexe physique obsessionnel, on apprend que Mancini a quitté son foyer conjugal et abandonné son métier d'écrivain culinaire.

▼Au cours de sa cavale, Mancini explique que, plusieurs fois, il a réussi à atteindre un état de bien être absolu lui procurant la sensation de voler malgré son poids : le blast !

Au début du tome 2, succombant à ses blessures, Carole Oudinot, peut-être son ex-femme, vient de mourir et Polza mancini devient plus que jamais le suspect numéro du mystérieux meurtre.

◄Survivant durant tout l'été dans la forêt, Mancini raconte que le froid l'obligeait l'hiver à se réfugier dans des maisons isolées jusqu'au jour où il va rencontrer un autre marginal appelé Jacky Jourdain.

Squattant un souterrain sinistre, le bon samaritain Jourdain accueille son nouveau compère Mancini tout en l'initiant au trafic de médicaments et de drogue.

▲Toujours accro au blast, un effet jubilatoire orgasmique parait-il, Mancini se contente de "l'apocalypse selon saint Jacky", c'est-à-dire un trip à l'héroïne sacrément ébouriffant tout de même.

Toujours aussi dérangeant et encore plus noir que le précédent, ce second épisode met en lumière la terrible descente aux enfers d'un homme rongé par son apparence et côtoyant la pire vermine qui soit.


Brutalisant, Lancinant, Alcoolisant, Scotchant, Touchant… Goutez au double effet BLAST en noir et blanc, meilleur que le premier selon moi !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          512
carre
  07 décembre 2015

Allez un tome 2 pour confirmer, l'impression laissée par l'opus 1. Et c'est confirmé, haut la main. Sans la moindre restriction, l'interrogatoire par deux flic du Sieur Polza Mancini est aussi soutenu qu'addictif. Noir indiscutablement, passionnant, flippant, intrigant et vlan dans les dents. Manu Larcenet nous emmène sur les pas de Polza. Entre polar et SF, le difforme gardé à vue, nous fait le témoin de son périple que Larcenet par son scénario et son dessin (et quel magnifiques dessins!), distille avec une sacrée créativité. La nature belle, inquiétante et sauvage, les hommes bêtes et méchants, les planches de Larcenet montrent cela avec réalisme et lucidité. C'est remarquable, passionnant et à dévorer.
« Blast 3 » me voilà !
Commenter  J’apprécie          500
Crossroads
  08 février 2013
Toujours en délicatesse avec la maison poulaga , Polza se remémore...
Il se confie à son rythme , celui d'un monolithe désormais en totale symbiose avec une nature qui l'accueille et le reconnaît désormais comme l'un des siens . Toujours fidèle à son régime médocs / biture , l'ami Polza ne parvient plus à retrouver l'essence même de sa quête : le Blast !
Destin erratique d'un homme qui se cherche sans rarement se trouver , toujours seul n'était ce persistant fantôme paternel , objet de si douloureux questionnements sans réponse .
Il est des rencontres bouleversantes qui vous marquent au fer rouge . Saint Jacky , ange déchu , y imprimera sa marque indélébile !

Trois raisons de lire ce second opus :
1 - barré
2 - passionnant
3 - poétique , ésotérique , onirique , dramatique , ectoplasmique , jcroikya1hic...

Trois raisons de ne pas poursuivre l'aventure :
1 -
2 -
3 -

Voilà...Maintenant , vous faites qu'est-ce que vous voulez au niveau de la volonté déterminante qui vous est propre à vous-même , moi , perso , je file , toujours en mal de noirceur absolue , retrouver Polza pour de nouvelles révélations !
Ici , Trouille , à vous les studios...

Blast 2 : L'apocalypse selon saint Jacky : véritablement en odeur de sainteté !
http://www.youtube.com/watch?v=Yin0SE1y5lk
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Macha_Loubrun
  22 octobre 2014
Le graphisme du deuxième tome de Blast est toujours aussi époustouflant et le scénario ne laisse guère plus de répit au lecteur qu'à Polza pour survivre. Son corps qu'il hait pourtant, est son meilleur rempart, il résiste au pire, la vie en plein froid glacial, l'alcool, les médicaments, la drogue, la violence. Polza est passé à tabac par Saint Jacky, un dealer redoutable qui vit dans un lieu désaffecté où il collectionne les livres. Mais ce dernier va finalement lui sauver la vie et le mêler à son commerce illicite. Tout est porté à son paroxysme et Manu Lacenet met à nu tous leurs paradoxes et leurs folies.
Tout est brutal, ravageur et pourtant il émane de ces pages une étrange poésie, un appel à la vie. Polza semble faire corps avec la nature, sa quête du Blast reste intacte mais on ne sait toujours pas qui a tué Carole Oudinot, on ne sait d'ailleurs toujours rien d'elle…
Il était déjà tard lorsque j'ai terminé L'apocalypse selon Saint Jacky mais je n'ai pas pu résister, j'ai commencé le tome 3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Alfaric
  17 novembre 2018
Dans ce tome 2 intitulé "L'Apocalypse selon Saint Jacky", l'enquête et l'interrogatoire de Polza Mancini se poursuivent bien que le chef d'accusation soit passé de tentative de meurtre à meurtre en bonnes et dues formes... le suspect continue son blabla mystique devant intellectualiser et poétiser sa boulimie, son alcoolisme et ses diverses expériences psychédéliques à grands renforts de produits psychotropes. En prenant de haut avec beaucoup de condescendance tout et tout le monde, le personnage narrateur est toujours aussi imbuvable, et dans ce tome ce n'est pas en squattant de manière voyeuriste et/ou exhibitionniste toutes les demeures qu'il rencontre que cela arrange les choses... On passe de l'été à l'automne et à l'hiver, et Polza Mancini doit trouver un abri pour continuer à se murger en toute sérénité. C'est ainsi qu'il fait la rencontre Saint Jacky un clodo érudit à la fois dealer et serial killer. Mais les enquêteurs ne doivent surtout pas le confronter à la réalité, car le pauvre pourrait se renfermer ou tenter de suicider...
Malgré tout le professionnalisme de son auteur ce chef-d'oeuvre du roman graphique est pour moi toujours aussi peu plaisant et toujours aussi peu intéressant, mais je ne fais sans doute pas partie du public cible puisque je ne suis pas un fanboy d'Emmanuel Larcenet élève modèle de l'école Fluide Glacial
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
manU17
  28 juillet 2013
Ce deuxième volume s'ouvre sur une triste nouvelle, les policiers sont en effet alertés du décès de Carole Oudinot, victime présumée de Polza Mancini. On ignore toujours ce qui lui est réellement arrivé et même s'il a véritablement quelque chose à voir avec son destin tragique. La garde à vue continue pour Polza qui reprend le récit de ses errances, de ses souffrances, de ses délires, de ses plaisirs. Il tire indéniablement une certaine jouissance à s'exposer ainsi face aux deux policiers même s'il a parfois conscience de les dégoûter et qu'il partage leur dégoût. Son vagabondage va lui faire croiser la route d'un autre marginal, le fameux "Saint Jacky", une rencontre pour le moins mémorable…

De la difficulté de s'accepter quand on se sent, quand on est pachydermique ? Accepter le regard des autres ? Accepter les autres ? Devenir un pachyderme pour se protéger du monde extérieur ? S'oublier derrière sa propre carapace de gras pour mieux tenir les autres à distance ou du moins essayer... Et bien d'autres questionnements encore sur la différence, le sens de la vie, ce que l'on est, ce que l'on veut… Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j'erre comme dirait l'autre…

Le plus étrange dans cette lecture, ce sont les questions qui nous assaillent. Qui est vraiment Polza ? Qu'a-t-il vraiment fait ? Qu'est-ce qui l'a vraiment conduit à choisir cette vie marginale ? Pourquoi cette recherche éperdue du Blast ? Qu'est-ce qui se cache derrière ce qui est dit et surtout derrière ce qui est tu ? Où Larcenet veut-il nous emmener ? Mystères, secrets, haine de soi et des autres, fantasmes, divagations, hallucinations, non-dits…

Le plus surprenant, c'est qu'on adhère, on veut savoir, on veut comprendre, on aime ça et on en redemande. Larcenet nous tient et semble ne plus vouloir nous lâcher…Je referme donc ce livre avec beaucoup de questions en tête mais au moins une certitude, je lirai la suite !

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
marina53
  16 novembre 2012
Tenue en haleine à la fin du premier tome, la seule chose qui me restait à faire: lire le deuxième...
On retrouve Polza, toujours en garde à vue. Cette fois-ci, les deux policiers nous en apprennent un peu plus: Carole est morte. Ils vont alors chercher à savoir ce que lui a fait polza. Toujours fidèle à lui-même, celui-ci continue son récit, comment il a réussi à survivre dans la forêt, jusqu'au jour où on l'a tabassé, comment il a rencontré Jacky, ou plutôt Saint Jacky, comme il préfère être nommé... Et, pourtant, ce Jacky est loin d'être un saint...

Toujours sous le charme des dessins de Manu Larcenet, c'est avec un certain plaisir que j'ai retrouvé Polza.
Larcenet fait toujours dans le noir et blanc et surtout le gris, avec en prime, de grandes planches au sens si profond, soudain interrompues par les dessins enfantins aux couleurs criardes.
L'histoire policière, quant à elle, commence à structurer le récit et prend de l'envergure. L'intrigue devient palpitante.

C'est donc "La tête la première" que je vais me jeter sur ce troisième tome...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
gouelan
  20 janvier 2015
On retrouve Polza toujours en garde à vue, subissant un interrogatoire au sujet de l'agression de Carole Oudinot.
Il continue de raconter son voyage, en quête de solitude, de dénuement le plus total, de communion avec la nature, pour essayer de se retrouver, de se créer une nouvelle vie, où son corps et ses maux ne lui pèseraient plus.
C'est un homme en grande souffrance depuis son enfance, qui porte en lui et sur lui de profondes cicatrices.
La société des hommes n'a pas été tendre avec lui, il lui préfère la compagnie de la nature, sa liberté, son absence de règles, de jugements et de morale.
Pas si facile de vivre libre loin du confort des hommes quand l'hiver arrive...

Le puzzle de son itinéraire se construit petit à petit et éclaire les enquêteurs.
Ses différentes rencontres vont renforcer son désir de poursuivre sa quête.
Au-delà de l'affaire policière, c'est d'abord cet être étonnant qui nous interpelle. Il dégage une hypersensibilité. Il est énorme et pourtant si fragile. Il aspire à devenir léger, invisible et cohérent avec le monde qui l'entoure.

Les mots et les dessins sont de véritables coups de poing. Ils nous émeuvent, ils nous dérangent, ils nous assènent un message sur la difficulté à vivre autrement, même si on est hors norme. C'est une histoire qui nous incite à regarder au-delà des apparences.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Titania
  02 février 2015
53ème critique sur cet opus de Blast ! Déperdition par rapport au tome 1 ?
Le problème là, est de ne pas redire ce que j'ai dit du premier tome, quoique l'auteur n'a pas changé de sujet, de technique, de héros...c'est toujours du polar noir passionnant, et ...frustrant car on a envie d'en savoir plus, mais il sait ménager le suspens, ce Manu Larcenet !
On est toujours dans le huis clos du commissariat dans le cadre de la garde à vue, et notre extraordinaire héros raconte son errance, l'été dans les bois, et puis à la quête d'un abri pour l'hiver. Il évoque aussi une descente aux enfers, toujours dans l'excès, avec automutilation, autodestruction, les planches sont alors de couleur ocre....Un nouvel usage de la couleur, avec celle du Blast, le délire extatique.
Jacky, celui du titre, c'est la rencontre de l'album, c'est un personnage trouble, et paradoxal. c'est un dealer zonard, un tueur en série qui sait fait preuve d'altruisme, une énigme de plus pour nous lecteurs, et aussi pour les policiers....je veux savoir....je passe très vite au tome 3, à très bientôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Oliphant
  17 janvier 2015
Dans Blast, on a parfois l'impression d'êtres les policiers qui écoutent, parfois écoeurés ou attendris, les textes, les dessins, les ressentis et le personnage principal qui fait tout pour : odeur, abus d'alcool, de nourritures, passage à un état sauvage... Avec ces dessins immenses noir, gris, où l'humanité est absente ponctués de ces Blasts géants, colorés et enfantins qui nous en mettent plein la vue. L'enquête avance et la suite s'annonce aussi prenante...
Commenter  J’apprécie          120


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3403 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre