AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205059519
284 pages
Dargaud (08/12/2006)
4.34/5   218 notes
Résumé :
Coffret des trois premiers volumes de la bande dessinée Le retour à la terre de Manu Larcenet.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 218 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

LiliGalipette
  18 juillet 2012
« Un jour, Mariette et moi on en a eu marre de la ville. Alors on a loué un camion pour mettre nos cartons et on est partis vivre aux Ravenelles… Les Ravenelles, c'est chouette, c'est la campagne et il y a des arbres, des fleurs, et des oiseaux… À l'arrivée, nous attendait Monsieur Henri. Il nous a gentiment tendu les clés… » Changer d'air et d'horizon, c'est une bonne idée. Mais la transition est parfois douloureuse pour un jeune scénariste de bande dessinée drogué à l'urbanisation. « Pourtant, en quittant Juvisy, j'étais sûr de moi. Pour cette vie à la campagne, j'avais tout prévu. Sauf la panne de barrette mémoire Sushiba® référence DDR-333. » (p. 169)
La vie à la campagne, en pleine nature, devient une découverte et un émerveillement de chaque instant, avec cependant quelques ratés à l'allumage. « Je vois un Virgin Megastore® là-bas !!! / Ah non… ici on appelle ça un silo à grains. » (p. 55) Pourtant, qu'on les regarde de Juvisy ou des Ravenelles, certaines choses ne changent pas. Mariette veut un bébé, Manu veut un potager. Et Manu trouve la boulangère jolie. Manu a le blues à la fin d'un projet. Manu a trouvé un nouveau psy. Et Mariette veut un bébé. Mais Manu a un nouveau projet de bande dessinée : dessiner son arrivée aux Ravenelles et sa nouvelle vie à la campagne. Cela s'appellera le retour à la terre. Il montrera les cartons qui traînent depuis l'emménagement, Madame Mortemont et sa bêche, le maire et son affiche pour la foire aux cochons, l'ermite dans son arbre, etc.
Dans le format du comic-strip américain, Manu Larcenet dessine la vie rurale de Manu Larssinet. Autobiographie non dissimulée et assumée, le retour à la terre est bourré d'humour, de bons mots et de situations cocasses et désopilantes. C'est aussi un hommage à la nature, mais sans lyrisme : Juvisy manque parfois au coeur du nouveau campagnard, mais celui-ci n'avouera jamais ouvertement qu'il aime les sous-bois, l'herbe trop haute et l'air pur. Cette bande dessinée offre un excellent divertissement tout en abordant quelques thèmes majeurs de l'âge adulte : le rapport aux parents, le projet de bébé, le retour aux sources, etc. À lire, ne serait-ce que pour en rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
lechristophe
  09 avril 2018
Cette épaisse BD de presque 300 pages, et au format à l'italienne, est l'intégrale des trois premiers tomes de la série "Le retour à la terre" de Manu Larcenet et Jean-Yves Ferri.
Elle nous conte avec humour les péripéties d'un couple de Juvisiens (habitants de Juvisy), Manu et Mariette, qui a décidé de déménager à la campagne. Mariette s'est aussitôt fondue dans son nouveau cadre de vie mais le choc "culturel" est énorme pour Manu... et le chat. Les copains sont loin, le silence est omniprésent, les villageois sont différents des citadins et parlent le patois, il y a des bêtes en liberté, l'herbe pousse dans le jardin... toutes les situations sont prétexte à une ou plusieurs planches de gags qui visent juste et nous donnent la banane.
Une très bonne série que je ne peux que conseiller à tout le monde et qui apporte une bonne bouffée de bonne humeur.
Commenter  J’apprécie          70
Dajesbox
  17 juillet 2013
J'ai découvert Manu Larcenet avec "Le Combat Ordinaire". Un ouvrage qui m'a émue, chamboulée ... C'est donc tout naturellement que je me suis intéressée à son travail dans le cadre du mien.
"Le retour à la terre", comme l'oeuvre précitée, est une histoire tout ce qu'il y a de plus anecdotique.
Un couple de citadins décide de plaquer la ville pour partir vivre à la campagne. Et pour faire court, leur intégration ne va pas être des plus évidente. Point.
Oui, juste, point.
Dessin épuré, découpage des cases très intéressant ... L'humour est présent à chaque page !
Comme on peut s'y attendre les campagnards rudes et bien gaillards font face aux citadins légèrement précieux et fragiles tout au long de l'histoire. Une histoire qui touche chacun d'entre nous parce qu'elle nous parle.
C'est une histoire qui nous renvoie à nous mêmes, à nos craintes ... Nous sommes perdus dans un monde de plus en plus violent, froid, sale ... On a tous besoin de ce retour à la terre. Aux vraies valeurs, aux vraies choses ... Et c'est ce que nous offre l'ami Manu. Une ouvre pour des gens qui désirent voir les choses comme elles sont, à la recherche d'authenticité ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
alouett
  18 janvier 2017
Manu Larssinet et sa femme, Mariette, décident de s'installer à la campagne, aux Ravenelles. Emporté par son élan, Manu n'avait pas vraiment réalisé ce qu'impliquait le fait de changer aussi radicalement de mode de vie. Passer de la banlieue parisienne… au petit patelin perdu au milieu des champs. Si Mariette semble satisfaite de leur nouveau cadre de vie, Manu va quant à lui prendre la mesure du changement quelques semaines après leur installation.
La connexion internet qui rame, le propriétaire qui a en permanence le nez collé à leur fenêtre (et pour cause, son potager est sur le terrain mitoyen du leur), les copains qui sont loin, les gens du coin qui parlent en patois… le choc est rude. Mais Mariette tient le cap et Manu se fait peu à peu à son nouveau rythme de vie.
Une série marrante, le genre de bouffée d'air et de bonne humeur que l'on aime prendre. Univers loufoque et pour cause : Jean-Yves Ferri scénarise la vie de Manu Larcenet.
Manu et sa casquette rouge, Mariette et son flot orange, Monsieur Henri (le proprio qui est partou)t, la boulangère très… alléchante, Speed (le chat) incapable de s'acclimater à la campagne, un ermite, Esope le garçon aux chaussures rouges, les Atlantes, Tip Top son frère et puis le silence, le manque d'inspiration et son contraire, la solitude rompue par le téléphone qui sonne ou les amis qui débarquent pour le week-end, la déprime, les questions et les doutes.
Une intégrale regroupant les trois premiers tomes a été publiée. Contrairement aux tomes de la séries qui se présentent dans un format classique, son format à l'italienne met en valeur chaque strip. Au rythme d'un gag par page, cette découpe nous donne une furieuse envie de dévorer le bouquin tant on a vraiment l'impression d'une liberté dans la création, comme un plaisir surdimensionné à le réaliser et à imaginer toutes ces situations cocasses. La vie à la campagne est certes caricaturée mais sans le côté hautain et dévalorisant. On finit même par s'attaquer au personnage le plus horripilant qui soit : Madame Mortemont, la vieille acariâtre du village.
Outre les délires quotidiens de Manu et le décalage provoqué par ce « débarquement » d'un citadin à la campagne, on a des passages totalement déconnectés de la réalité, des échanges métaphysiques avec un ermite qui vit dans un arbre et l'apparition ponctuelles des Atlantes, peuple aquatique qui vit dans un étang non loin du village, sorte de cousin dégénéré des mythiques habitants de l'Atlantide. Ils deviennent les compagnons imaginaires du personnage principal, sorte de gardes fous qui lui rappellent au moindre doute que la folie le guette.
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Walex
  02 décembre 2020
Pour être honnête, j'en attendais beaucoup de ce livre, et le début m'a partiellement déçu. L'histoire d'un citadin venant s'installer à la campagne, sous forme de petits strips épurés proches de ce que l'on pouvait trouver à l'époque des blogs BD. J'ai trouvé l'entame un peu creuse, et forcément, aux ressorts comiques clichés et quelques peu attendus, égayés par des délires à base de gros cartons.
Voilà pour le premier tome (« La vraie vie ») figurant dans cette intégrale, dont suivent Les « projets » puis « le vaste monde ». L'histoire gagne alors en épaisseur, et pour être sincère, malgré les stéréotypes certains personnages comme Mortemont la vieille voisine ou bien l'Ermite des bois égayent fortement l'histoire ; tout comme ce délire de mise en abîme, mêlant fiction et réalité entre le dessinateur Larcenet et son personnage Larssinet.
Me voici à la lecture de la moitié de l'histoire, et au final, j'ai bien envie de lire la suite !
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Cronos2008Cronos2008   07 avril 2020
- ... A Paris, les éditeurs se battraient pour avoir un dessin pareil...
JE SUIS MANU LARSSINET!!! Partout mon style fait école!! Je représente
la tendance la plus "UPPER CLASS" de la BD actuelle!
... et ici, les villageois me narguent! Ils osent me demander un second
projet!!
- Laisse tomber Manu. Le plus urgent, pour toi, c'est de finir "Pic d'ozone".
- HA ILS VEULENT DU COCHON?!! ILS VONT EN AVOIR DU COCHON!!
KAROUTCHO DE KAROUTCO DE M****!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
LiliGalipetteLiliGalipette   16 juillet 2012
"Un jour, Mariette et moi on en a eu marre de la ville. Alors on a loué un camion pour mettre nos cartons et on est partis vivre aux Ravenelles...
Les Ravenelles, c'est chouette, c'est la campagne et il y a des arbres, des fleurs, et des oiseaux... A l'arrivée, nous attendait Monsieur Henri. Il nous a gentiment tendu les clés."
Commenter  J’apprécie          120
lechristophelechristophe   09 avril 2018
[Des chasseurs viennent inviter Manu à une battue au sanglier mais il ne veut pas y aller]
- Mariette : Alors trouve une excuse toute bête...
- Manu : Une excuse toute bête ? Quelle excuse toute bête ?
- Mariette : Ben je sais pas moi, la première qui te passe par la tête...
- Manu : La première ? T'en as une, toi ? T'en as une ? Vite !
- Manu [revenant vers les chasseurs] : Désolé messieurs mais je suis enceinte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lechristophelechristophe   09 avril 2018
- Mariette : T'es fou, Manu ! C'est ton meilleur album ! dès qu'il est fini, on part en week-end, d'accord ?
- Manu : Promis !
- Mariette : Et tu sais quoi ?! On en profite pour le faire...
- Manu : Eh ! Mais oui !! Pourquoi pas ?! D'ailleurs, Monsieur Henri pourrait nous aider... Je crois qu'il en connaît un rayon sur le sujet !
Arrête de bouder, Mariette !! Rien à voir avec le bébé ! Je parlais du potager !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliGalipetteLiliGalipette   18 juillet 2012
« Je vois un Virgin Megastore® là-bas !!! / Ah non… ici on appelle ça un silo à grains. » (p. 55)
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Videos de Manu Larcenet (51) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manu Larcenet
Microcosme
autres livres classés : campagneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17851 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre