AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226207511
Éditeur : Albin Michel (05/05/2010)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Désirant échapper, même pour un moment, au bruit du monde, de nombreux Occidentaux cherchent dans les sagesses orientales une pratique du silence qui leur permettra de se recentrer sur la vie de l'esprit. Beaucoup ignorent cependant que le christianisme, lui aussi, propose une telle discipline du silence et de la méditation ; plus encore, qu'elle est présente dès ses premiers temps, ceux des Pères du désert, et qu'e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
enkidu_
  16 août 2014
Même si cet ouvrage aborde le christianisme - et une tradition orientale en particulier -, le "silence" a une qualité séminale dans toutes les grandes familles spirituelles de l'humanité ; le "silence" est, en effet, le meilleur descriptif de Dieu en tant qu'il est l'Un, l'Essence pure, ce "non pas infini, mais inépuisable" (Paul Claudel) dont les Noms, attributs ou qualités sont éreintées par nos mots, constructions purement mentales et, en réalité, par tout mouvement qui, plus que le décrire, le désabonne de Son propre Sur-Être (le "Gottheit" de Maître Eckhart).
La connaissance "rationnelle" ou "discursive" est donc un éloignement - mais non une répudiation, elle peut servir de "batôn sur le chemin", pour quelques instants - de la pureté primordiale de Dieu.
Commenter  J’apprécie          71
augustinchartier
  06 décembre 2015
J’ai beaucoup aimé ce livre, je l’ai même dévoré car il reprennait une partie de mes cours du séminaire. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’avoir un gros bagage philosophique ou théologique pour lire et comprendre ce livre. Cela dit si ça n’est pas le cas il faudra peut-être un peu plus de temps pour en venir à bout.
J’ai trouvé sa lecture relativement facile et surtout très enrichissante personnellement et spirituellement. Il m’a vraiment permis de comprendre ou cerner certains aspects de ma propre spiritualité et de pouvoir m’approprier certaines démarches de foi, même si j'ai eu du mal avec la théologie des larmes qu'il développe et avec laquelle je ne suis pas tout à fait en accord.
Etonnant et beau, ce livre je le conseille à tous ceux qui veulent avancer avec le Christ ou bien qui veulent en savoir un peu plus sur Lui.
Lien : https://lirechretien.fr/2016..
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   16 août 2014
La connaissance est charnelle, elle est une activité de la chair. À l’opposé, l’inconnaissance (et le silence qu’elle présuppose) est spirituelle, elle est une activité de l’esprit dans l’Esprit. La théologie de l’inconnaissance est directement puisée dans l’Évangile : « Ce qui est né chair est chair, ce qui est né de l’Esprit est esprit. » Cet enseignement du Christ indique bien l’existence d’une frontière infranchissable par l’homme seul : la naissance selon la chair d’un côté et la naissance selon l’Esprit de l’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JacopoJacopo   14 avril 2018
L’objet de cet ouvrage n’est pas de baliser les étapes indispensables à l’acquisition de la prière du Nom de Jésus. Nous y avons consacré un livre, et nous n’aborderons ici que les aspects de cette prière se rapportant au silence. La prière du Nom de Jésus constitue la voie la plus simple, mais aussi la plus ardue, pour entrer dans le mystère du silence. Celui qui s’engage dans l’expérience de la prière connaît la parole d’abba Agathon à qui l’on demandait quelle était la chose la plus difficile dans la vie spirituelle. Il répondait : « C’est la prière car, dès que l’homme veut prier ses ennemis, ils veulent l’en empêcher. Car ils savent qu’ils n’entraveront sa marche qu’en le détournant de la prière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
augustinchartieraugustinchartier   06 décembre 2015
Est silencieux celui qui perçoit le commencement de son existence comme le jaillissement de la Lumière dans ses propres ténèbres,...
Commenter  J’apprécie          40
augustinchartieraugustinchartier   06 décembre 2015
L'homme, après l'Incarnation du Verbe et l'oeuvre du salut accompli par lui, reçoit par le baptême des arrhes de cette croissance, qu'il a faculté de faire fructifier ou d'enterrer comme le Seigneur l'enseigne dans la parabole des talents.
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   04 janvier 2018
Le grand mystère dans l’approche de l’homme vers Dieu est que celle-ci est impossible si Dieu ne condescend à la rencontre de l’âme qui désire s’élever vers lui. À la maxime célèbre de toute la théologie patristique, « Dieu devient homme pour que l’homme devienne Dieu », se raccorde cette réalité de l’expérience spirituelle, presque cartésienne, qui est également une tautologie : sans Dieu il ne peut y avoir d’expérience de Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : silenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1210 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre