AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,11

sur 22 notes
5
10 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
coquinnette1974
  19 septembre 2020
Je remercie chaleureusement Rageot Editeur pour l'envoi, via net galley, du roman : Notre monstre d'Agnès Laroche.
Lise, la mère d'Adèle, souffre d'une maladie grave.
Comme elle refuse que cette maladie contamine toute son existence, elle a proposé un pacte à Adèle : en parler le moins possible, et surtout pas à son ex-mari.
Cette maladie est un monstre qu'elles tiennent à distance.
Mais Adèle hésite de plus en plus à laisser sa mère seule, elle s'inquiète au moindre signe inhabituel et, surtout, elle regrette ce qu'elle a fait quelques mois plus tôt, ignorant que sa mère était hospitalisée.

Le secret devient lourd à porter. Peu à peu, Adèle s'éloigne de Blanche, sa meilleure amie. Elle évite les week-ends chez son père. Elle esquive même Darius, un garçon du lycée qui fait tout pour la revoir…
Notre monstre est un excellent roman pour les adolescents et jeunes adultes.
J'ai été très touché par Adèle, une jeune fille un peu paumé suite à un premier amour chaotique. Elle a fait quelques bêtises et s'en veut car suite à sa fuite sa maman a déclaré un cancer. Un grain de beauté s'est avéré une tumeur maligne... Alors Adèle culpabilise, elle se pose des questions ; se demandant si c'est de sa faute. Avec sa mère cela toujours a été compliqué, elle lui en voulait.. Se pourrait t'il qu'elle est provoqué le destin... et la maladie...
Difficile de ne pas être touché par cette adolescente qui se sent coupable, mal dans sa peau et qui se coupe de plus en plus des autres. Y compris de son père, pour éviter de dévoiler le secret de sa mère.
Lise est un personnage qui m'a donné un peu de fil à retordre. Je l'ai trouvé distante. Je comprend qu'elle refuse de parler de sa maladie, qu'elle souhaite protéger sa fille mais elle en fait trop. Son comportement m'a mis mal à l'aise. Comportement qui s'explique au fur et à mesure que l'histoire se déroule...
Notre monstre est un roman surprenant, qui parle de la maladie, du rapport compliqué entre mère et fille.. D'autres choses aussi toutefois je ne peux pas en dire plus de peur de spoiler un ou plusieurs éléments.
Je le recommande à tous, jeunes comme moins jeunes ; il ne laissera pas le lecteur indifférent... ça c'est sur.
C'est tout naturellement que je lui met cinq étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ludi33
  07 octobre 2020
Avec ce roman, on plonge dans les méandres de la maladie, avec une ado, qui soutient sa mère malade d'un cancer, l'Ogresse, comme elles l'appellent. Adèle est une adolescente lambda, un peu rebelle qui a mal vécu la séparation de ses parents et est en conflit permanent avec sa mère, Lise, jusqu'à ce que celle-ci lui annonce sa maladie.
On s'attache vite à ce duo mère-fille, particulièrement à Adèle, mais on souffre avec elle de l'isolement dans lequel elle s'est enfermée pour respecter le règlement imposé face à l'Ogresse.
Inutile d'en dire plus pour ne pas gâcher le retournement de situation incroyable qui va achever ce roman. Franchement, je ne l'avais pas vu venir, donc chapeau à l'autrice.
Notre monstre est un vrai page turner grâce à des chapitres courts, un style dynamique et une intrigue qui va droit au but. Merci aux éditions Rageot et à Netgalley pour cette lecture
Commenter  J’apprécie          150
Sharon
  09 octobre 2020
Beau roman sur un sujet horrible à lire. Je ne parle pas du cancer, non, malheureusement, nous nous retrouvons tous, jeune ou moins jeune, un jour confronté à un proche atteint de cette maladie. Non, je songe à l'interdiction qu'a Adèle de parler, d'échanger autour de la maladie de sa mère avec son entourage. Et si je comprends, éventuellement, au début, que Lise, la mère d'Adèle, ne souhaite pas en parler, je ne comprends pas que, le temps passant, elle ne lève pas cet interdit, voyant à quel point sa fille souffre.

Parce que le sujet du livre est là, pour moi : Adèle se retrouve isolée, fragilisée, et ne peut expliquer aux autres pourquoi elle se comporte ainsi. Plus le temps passe, et plus j'ai trouvé le personnage de la mère toxique, elle qui cherche à écarter sa fille de sa meilleure amie, Blanche. Si l'on voit Blanche à travers les yeux d'Adèle, elle semble sympathique. Si le lecteur examine ses actes objectivement, elle l'est. Alors pourquoi Lise dresse-t-elle un portrait de la jeune femme qui en fait d'elle une manipulatrice au lieu d'une amie fidèle ? Raisonnement rapide : si cela cloche, c'est du côté de la mère, et en tant que témoin extérieur du récit, le lecteur se dit que la maladie n'excuse pas tout. Adèle est inquiète en permanence, s'oublie complètement pour sa mère, qui paraît pourtant extrêmement attentionnée envers sa fille, l'encourageant à vivre sa vie d'adolescente – d'adolescente soigneusement isolée par elle.

Puis, le lecteur se plonge dans le passé d'Adèle, celui d'une fille unique coincée entre des parents qui ne s'entendent plus, d'une mère qui reproche à son mari de ne pas réagir, jusqu'à ce qu'il réagisse réellement – en la quittant. Celui d'une adolescente en pleine rébellion, qui vit sa première grande histoire d'amour et n'en a plus rien à faire des cours et de ses résultats scolaires. Elle n'en a plus rien à faire non plus de « plaire » à ses parents, la communication passant de plus très mal entre eux depuis leur séparation – pourtant, c'est un couple qui divorce, pas les parents, enfin, si l'on est suffisamment mature pour cela. Celui d'une fille qui ne suscitait qu'indifférence et mépris de la part de sa mère, mère qui a bien changé depuis l'annonce de sa maladie.

Roman pour adolescent, certes, mais c'est plutôt un roman que j'aurai envie de faire lire à des adultes. Les enfants dont un proche, un très proche est souffrant auront peut-être du mal à lire la souffrance démesurée d'Adèle, seule face à la maladie de sa mère. Ils seront certainement choqués par certaines scènes. Les adultes sont peut-être mieux armés, pour lire, pour être choqués par certaines situations. Enfin, s'il est un mot-clef à retenir pour ce livre, il est simple : confiance.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LesPapotisdeSophie
  22 octobre 2020
C'est décidé, Adèle va quitter sa mère avec qui le dialogue est de plus en plus difficile. Elle passera sa terminale chez son père. Mais quand cette dernière lui annonce souffrir d'une maladie grave, Adèle reste et respecte les consignes données. Personne ne doit être courant de la situation...

Adèle souffre, s'inquiète pour sa mère, s'isole, refuse les soirées, évite son père. Difficile de porter ce terrible secret. Pourtant un évènement l'interpelle, puis un autre, de quoi sa mère souffre-t-elle vraiment ?

Un roman qui montre un parent toxique, c'est surprenant et déstabilisant. L'auteur montre doucement la relation qui s'installe, la manipulation faite. Un texte qui sonne juste et résonne fort.
Lien : http://lespapotisdesophie.ha..
Commenter  J’apprécie          30
Eowyne
  18 novembre 2020
Coup de coeur pour ce roman adolescent court, qui se lit d'une traite grâce à un style fluide et des rebondissements en cascade. La mère de Lise souffre d'une grave maladie. Après une année de conflits perpétuels entre mère et fille, Lise décide d'être présente pour sa mère qui lutte contre ce monstre et celui-ci devient "notre monstre". L'ado met sa vie entre parenthèse, ment à ses amis et à son père car c'est un secret et essaie de continuer à vivre malgré tout et malgré ce qu'elle a vécu l'année précédente. Des chapitres courts, des flashbacks, des touches de suspens distillées de manière subtile donnent au lecteur l'envie et le besoin de dévorer ce roman. le lecteur attentif comprend petit à petit ce qui se trame jusqu'à la révélation finale, brute et une gamine en reconstruction pendant et après cette tranche de vie. Bravo à l'auteure ! #NotreMonstre #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          10
Maplumedepaon
  12 octobre 2020
Je m'attendais à beaucoup d'émotions à la lecture de ce roman jeunesse qui nous parle de la relation entre une mère et sa fille, un incontournable pour moi, mais j'avais peur aussi avec l'aspect "maladie" de tomber dans le pathos, et absolument pas c'est tout le contraire.

On peut dire que cette lecture a été au-delà de mes attentes, et d'une façon inattendue, car l'auteur m'a complètement surprise et m'a emmené là où je ne m'attendais pas, et ce pour mon plus grand plaisir.

Adèle est une jeune fille bientôt majeure, en pleine construction de son identité avec tout ce que cela comporte comme faux pas et contretemps, et surtout comme difficultés relationnelles avec ses parents et en particulier sa mère.

Lorsque Lise, sa mère, lui annonce qu'elle est atteinte d'un cancer, elles signent une trêve et mettent en place un règlement stipulant qu'Adèle ne doit ni parler de la maladie qu'elles appellent "l'ogresse", ni chercher à se renseigner sur internet.

Adèle se met à passer plus de temps auprès de sa mère et à reprendre goût à ces moments partagés à deux, et se sent de mieux en mieux dans cette bulle qu'elles se sont créée toutes les deux.

Entre le lycée, ses amis, la piscine, son père et sa nouvelle compagne, on va suivre Adèle dans ses doutes, ses interrogations et ses difficultés, ses peurs sur l'avenir.

C'est un roman qui m'a happée dès les premières pages et que j'ai été incapable de reposer, un roman qui m'a totalement retourné la tête, et m'a serré le coeur.

Je me suis énormément attachée à Adèle, et je me demande encore si j'aurai eu sa sagesse, ou si j'aurai usé de mes pouces à la fin...

Je n'ai qu'un seul conseil, lisez ce roman, non seulement il est court, il se lit vite et bien, mais surtout ça faisait belle lurette qu'une histoire ne m'avait pas autant surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chichinette3
  11 octobre 2020
Ce roman est tout à fait surprenant.
Si le sujet, la maladie d'une mère, sa relation avec sa fille dans cette épreuve, a déjà fait l'objet d'autres ouvrage pour la jeunesse, celui-ci par son originalité se démarque largement.
Adèle abandonne tout pour être au plus près de sa mère, atteinte d'un cancer qui risque de l'emporter à tout moment. Alors qu'elles étaient comme chien et chat, cet évènement tragique les rapproche, au point qu'Adèle s'isole du reste du monde. Et pour cause : le règlement de "l'Ogresse" (la maladie) qui interdit d'en parler et de se renseigner, comme une manière de la tenir le plus éloignée possible. A la suite d'une hospitalisation, Adèle découvrira que sa mère ne lui a pas tout dit et la chute en sera que plus violente.
J'ai été surprise par ce dénouement, et même si j'avais des doutes, je ne pensais pas que ça ira jusque là ! Je n'en dit pas plus pour ne pas spoiler !
J'ai donc été agréablement surprise par ce romancer au début, je trouvais que ça ressemblait à d'autres livres du même genre que j'avais lu, mais très vite, j'ai compris, que ce livre était vraiment original et doit être lu absolument. Court, avec une écriture fluide et rythmée, il rassemble de très bons éléments : une intrigue originale, des personnages au caractère prononcé, au destin malmené, attachants.
C'est donc un roman parfait pour les ados e les adultes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lesvoyagesdely
  07 octobre 2020
"Notre monstre" est une lecture forte, poignante, intéressante, addictive, fluide, qui peut vous réserver quelques électrochocs.

Qui est le monstre ? A qui faire confiance ?

C'est une histoire qui se révèle au fur et à mesure, nous avons plusieurs voiles à lever, et le lecteur va de surprise en surprise.
Elle interroge profondément les relations humaines et toute leur complexité.
Où est la vérité ? Où est le mensonge ? Où est la frontière ? Est-ce que des choses sont plus acceptables en certaines circonstances ?
Peut-on restaurer un lien brisé ? La vengeance est-elle une solution ? Peut-on tout pardonner ?
Comment se relever après une épreuve difficile qui nous a changé à jamais, ou du moins notre rapport à certaines choses. ?

C'est un petit livre, qui se lit très vite (si si même pour moi), les pages défilent comme un rien, fébrilement, nous sommes curieux de voir où nous allons et par moment, nous commençons sans doute à en avoir peur aussi.
Petit à petit, tous les faits se lient.

Que pensez du fameux mensonge protecteur ? Peut-on tout cacher aux gens ? Que leur dire ? Que ne pas leur dire ? Vont-ils comprendre ? Vont-ils juger ?

Le livre pose également des questions éternelles et difficiles, mais il montre bien aussi le poids qu'on peut porter, et les influences que certaines choses ont sur notre vie, même certaines qui nous marquent au fer blanc.
Et quand on doit cacher certaines choses, on peut vite s'enfoncer dans le mensonge, donc parfois on fuit. Adèle va fuir certaines relations.

Adèle nous apparaît tour à tour gentille, aimante, avec un brin de folie, rebelle, en colère, méchante, déraisonnable etc. Elle nous apparaît par de multiples facettes selon ce que le lecteur apprend sur elle, mais en tout cas, elle est attachante. En pleine adolescence, elle a aussi fait des mauvais choix.
L'histoire interroge la puissance de nos émotions et l'effet dévastateur que celles-ci peuvent avoir si on se laisse submerger.
Ayant l'interdiction de parler de la maladie de sa mère, cela devient vite compliqué, surtout qu'elle sort d'une histoire difficile.
Ces réactions sont parfois incompréhensibles pour les autres, et elle porte le poids lourd de ce secret.

Il est important que vous découvriez le reste et chaque élément de l'histoire par vous-même. Laissez-vous porter. Vous ne regretterez pas cette expérience aussi belle que terrifiante qui vous fera peut être vous interrogez vous-mêmes sur le rapport que vous entretenez avec les autres : famille, amis, petit ami etc.
Les relations humaines, accorder sa confiance, c'est toujours assez compliqué.

La couverture dégage quelque chose également, une sorte de dualité, et de monstre des profondeurs.

Un grand merci à Netgalley et Rageot pour cette lecture addictive qui m'a tenu haleine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesChroniquesDUneNantaise
  02 octobre 2020
J'ai littéralement dévoré ce roman en moins de 36h, ce qui ne m'était pas arrivé depuis un bon moment. Je me suis retrouvée plongée dans cette histoire du début à la fin et même si je m'attendais à un certain nombre de rebondissements, je n'ai pu m'empêcher d'avoir peur et mal avec les personnages.

C'est un roman qui aborde intelligemment les relations mère-fille qui peuvent être compliquées, surtout à l'adolescence, mais nous questionne aussi sur notre rapport aux membres de notre famille ainsi qu'à nos amis. Il parle aussi de Cancer d'une manière qui m'a quelque peu surprise je dois avouer, mais qui m'a aussi touchée et interpelée.

Je vous encourage vivement à découvrir ce roman d'Agnès Laroche qui n'est pas forcément joyeux mais est clairement poignant. Il est destiné aux adolescents mais je le conseillerais aussi aux adultes et plus spécifiquement aux parents ou à ceux qui sont fréquemment en contact avec des adolescents car il m'a personnellement fait comprendre certaines réactions de ces jeunes qui ne sont plus des enfants mais pas encore tout à fait des adultes.
Lien : https://www.instagram.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lasorcieredesmots
  10 janvier 2021
c'est un livre intéressant et plaisant à lire. Je regrette certaines choses, comme la fin trop évidente ou le manque de sympathique que peut amener Adèle avec son caractère agressif, mais j'ai tout de même pris plaisir à lire ce roman et à voir Adèle évoluer. J'ai apprécié de la voir se poser des questions, de la voir aussi être loyale envers sa mère, de la défendre contre la maladie. le thème de la culpabilité est lui aussi intéressant à suivre, car il est ce qui pèse sur les épaules d'Adèle, en plus de la maladie en elle-même. La relation entre Adèle et sa mère est elle aussi intéressante et plaisante à suivre, car l'on voit bien qu'elles n'ont pas l'habitude d'être aussi proches, et qu'elles font toutes les deux beaucoup d'effort. C'est un livre que je vous conseille de découvrir, qui peut certes sembler très jeunesse, mais qui se lit tout de même avec plaisir et qui permet de découvrir une jolie histoire qui raconte la vie entre une mère et sa fille, qui parle des rapports pas toujours simples entre parents et enfants.
Lien : https://lasorcieredesmots.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le fantôme de Sarah Fisher

Comment est t-elle morte ?

En tombant
En la poussant
Noyer
Suicidé

5 questions
95 lecteurs ont répondu
Thème : Le fantôme de Sarah Fisher de Agnès LarocheCréer un quiz sur ce livre