AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782890745728
180 pages
Éditeur : Mortagne (19/11/2013)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Depuis cette fameuse soirée chez John, Félix en parle sans arrêt à Nathan, son meilleur ami. Il ne cesse d’évoquer cette fête où ils ont bu plus que de raison. Normal, ils sont en âge de s’amuser ! Et bien sûr qu’ils étaient en état de conduire pour rentrer !
Il parle de l’accident, et des jours qui ont suivi : leur copain Zach, toujours dans le coma, Noah, si différent depuis. Il raconte le regard des autres, la difficulté de revenir à une vie normale, après... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
kimmessierauteure
  12 septembre 2019
L'adolescence… Un passage obligé entre l'enfance et l'âge adulte. Entre la légèreté et les contraintes. Entre la sécurité et la liberté. Entre la facilité et les choix. Des choix déterminants… À seize ans, cette période de la vie, bouleversante et excitante, est des plus intéressantes. le jeune fait face à une multitude de possibilités, dont celle d'obtenir un permis de conduire. Vient alors une immense responsabilité.
Pour ce faire, l'adolescent s'inscrira à un cours de conduite, réussira son examen théorique et pratique, puis obtiendra son permis probatoire. Dans 65 % des cas, la majorité des parents discuteront avec leur enfant de la sécurité au volant. Tout sera parfait, jusqu'au jour où l'adolescent perdra sa faculté de pensée lorsque son jugement sera altéré par la consommation d'alcool. le choix, juste et évident, d'éviter de prendre le volant deviendra flou. Et les conséquences pourraient s'avérer catastrophiques.
Sophie Laroche, auteure du roman Vivre, dans la collection Tabou, publié par les Éditions de Mortagne, a écrit sur le sujet pour sensibiliser les jeunes conducteurs. Ayant connu des gens qui ont vécu un drame semblable à Félix, son personnage principal, il était important pour elle de démontrer les répercussions graves et négatives d'un accident de voiture causé par l'abus d'alcool. Certains de ses souvenirs ont été adaptés au récit de son héros et la rédaction de plusieurs scènes l'a profondément affectée, dont celle de l'accident et de l'enterrement. Comme le dit si bien l'auteure : « Ce livre n'est pas une leçon; c'est un cheminement sur la culpabilité, une réflexion sur la fragilité de la vie. Un acte apparemment sans gravité peut bouleverser votre vie à jamais ».
Dans ce roman de 172 pages, le lecteur partage les pensées de Félix, qui discute avec son meilleur copain Nathan, décédé dans un accident de voiture. Félix évoque une fête où ils ont bu plus que de raison avec deux autres de leurs amis. Il parle de l'accident et des jours qui ont suivi. Zach est dans le coma et Noah ne semble plus le même depuis. Félix se confie, dit qu'il est incapable de vivre normalement depuis la mort de son ami. Sa vie, et celle de ses compagnons, a basculé après qu'il ait fait un choix qui a bouleversé son existence à jamais.
Selon moi, ce livre, comme bon nombre de romans de la collection Tabou, devrait être lu dans les écoles secondaires, au deuxième cycle, ou, du moins, être fortement recommandé. À travers le récit de Félix, l'adolescent découvre quelles sont les conséquences dramatiques d'un accident causé par l'abus d'alcool : physiques, psychologiques, émotionnelles, familiales et sociales. de plus, l'histoire est extrêmement touchante (sortez vos mouchoirs…), puisque réaliste. Je suggère aux parents qui ont des ados d'acheter ce bouquin et de leur proposer cette lecture afin de discuter avec eux de ce tabou.
Le premier livre paru dans la collection Tabou, le carnet de Grauku, écrit par Sophie Laroche, une Française géniale qui a aussi inventé le monde humoristique de Camille et cie, a été publié en 2010. Depuis ce temps, 27 autres sujets tabous ont été choisis par la maison d'édition et par les différents auteurs. Chaque fois, un travail de recherche exhaustif est fait sur le sujet. Les informations sont vérifiées et certaines scènes, dans quelques livres, sont inspirées de la vraie vie. En plus d'offrir des histoires fictives de qualité, avec des personnages principaux positifs et des outils de références, ces ouvrages permettent aux enseignants et aux parents d'aborder des thèmes plus délicats avec leurs adolescents.
La collection Tabou, en plus d'être très populaire, donne la possibilité à plusieurs partenaires du milieu scolaire de traiter de certains thèmes : les infections transmissibles sexuellement (L'amour à mort), l'abus dans les relations de couple (L'emprise), l'intimidation (Au-delà des apparences), le TDAH (La rage de vivre), la cyberprédation (Détruiredesvies.com), etc.
Chaque année, des romans de la collection sont suggérés par l'organisme culturel Communication-Jeunesse dans son palmarès annuel, dont le livre sur le décrochage scolaire (Adios), l'homosexualité féminine (Le placard et Coming out) et les relations amoureuses (Love Zone). Ces récits permettent de démystifier certains phénomènes et d'outiller les adolescents pour qu'ils développent leur jugement critique. Vous pouvez vous rendre sur le site des Éditions de Mortagne pour découvrir ces fameux Tabou! (editionsdemortagne.com )
Lien : http://www.facebook.com/kimm..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Patpepette
  12 mars 2017
Je viens de découvrir Sophie Laroche à travers ce roman, difficile mais tellement poignant, que j'en ai été
bouleversée. Elle aborde un sujet tabou et ô combien douloureux… Dès les premières lignes, le ton du livre
est donné. Quatre jeunes ivres… Un accident de voiture… Un mort… Des blessés… Un coupable…
Félix qui vient de perdre son meilleur ami Nathan, va s'adresser à lui tout au long du récit. Une façon de refuser son décès ? Une manière de ne pas l'oublier ? Ou simplement continuer à le faire exister encore un peu ? L'auteure aborde le thème de la perte, de la culpabilité… Comment continuer à vivre après une telle tragédie ? Chacun va avoir sa façon personnelle de faire face à l'événement. Pourtant, pour ce protéger, les jeunes survivants ont menti. Ils l'ont décidé en leur âme et conscience, mais arriveront-ils à assumer ce choix si lourd à porter ? Pour ces survivants, la vie ne sera plus jamais la même… l'auteure décrit parfaitement les différentes étapes que les rescapés doivent traverser. N'oublions pas que parmi eux, il y a un coupable. de qui s'agit-il ? Il va lutter mais parviendra-t-il à se défaire de la culpabilité qui le ronge un peu plus, jour après jour.
Ce roman ne peut laisser personne indifférent. L'auteure nous montre jusqu'où peut aller un individu
coupable de la mort d'un autre, qui plus est un ami.
C'est un parcours du combattant, entre les faits insoutenables et irréparables, et la conscience de chacun.
Un récit délicat mais tellement déchirant, J'ai terminé cette lecture surprise mais à la fois pas étonnée.
Sophie Laroche utilise des mots forts, percutants et parle sans tabou d'un problème tellement d'actualité.
Je resterai marquer par cette oeuvre Il en va de soi que je peux la classer dans la catégorie coups de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
faelys
  22 février 2014
Quand l'alcool au volant anéantit une bande d'amis, comment survivent ceux qui restent?
Il est magnifique et terrible à la fois, ce roman. Impossible de ne pas en être remué, de ne pas penser à protéger ses proches, à passer le message aux ados et à tous les autres aussi. La force de Sophie Laroche c'est de ne pas être moralisatrice mais fine et subtile, de mêler la gravité oppressante à l'écriture lumineuse. Bien sûr il y a un message derrière, une mise en garde, mais le récit est si prenant qu'on évite le ton "campagne de prévention". La parenthèse du titre est très symbolique du récit. La culpabilité, les regrets et la colère dévastatrice pèsent sur les proches après la disparition de Nathan. Mais après cet anéantissement la vie continue, inéluctablement, presque injustement. Si c'est Félix le narrateur, celui que le lecteur accompagne le plus dans son dialogue avec le disparu, les réactions des autres personnages sont tout aussi puissantes, réalistes et poignantes.
Les Editions de Mortagne sont québécoises, et leur collection "Tabou" aborde de nombreux sujets rarement osés en littérature adolescente; l'homosexualité, le suicide, les secrets de famille, la violence en amour... leurs titres sont maintenant accessibles en France pour notre plus grand plaisir (avec expressions québécoises conservées!!). Et si je n'accroche pas forcément avec leurs choix d'illustrations de couverture, en tout cas je recommande chaleureusement leurs textes forts!
Lien : http://www.petitesmadeleines..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Del54110
  21 août 2015
Ce livre fut pour moi, une veritable claque, le sujet abordé dans ce livre ne peux pas nous laisser de marbre. pendant cette lecture je me suis mis à la place du narrateur ou de sa famille. et nous, comment reagiraient-on dans ces circonstances?
Ce livre fait réfléchir sur beaucoup de sujet sans être une véritable "propagande", de plus l'ecriture de l'auteur est vraiment très belle.
Même si sort de cette lecture assez chamboulé, je vous le conseille.
Commenter  J’apprécie          10
catou0688
  06 février 2014
Comment pouvoir garder un tel secret? Comment pouvoir vivre avec la mort de ton ami sur la conscience? J'ai envie de dire que les garçons sont irresponsables, mais je ne crois pas qu'il s'agisse de la bonne morale à tirer de cette histoire.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 septembre 2014
C’est comme si tout s’était arrêté un instant, le temps de l’accident. Personne ne devrait vivre un truc pareil, pas un être humain n’est préparé à ça. Alors, je crois pas qu’on peut classer les actes après coup en bien et en mal. On a fait ce que notre instinct nous poussait à faire, sans réfléchir.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   11 septembre 2014
T’entendre est si doux et si douloureux à la fois. Si désaltérant et infiniment trop court pour étancher ma soif. Ton absence m’assèche ; t’entendre, c’est arroser cet arbre qui dépérit. Mais ce goutte-à-goutte ne suffit pas, il faudrait un torrent, une vague déferlante.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   11 septembre 2014
Il est dans le coma ! Dans le coma pour vrai, dans la vraie vie, pas dans un de ces films stupides où la fille en larmes répète tellement à son prince endormi à quel point elle l’aime qu’il finit par se réveiller pour l’embrasser à pleine bouche.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   11 septembre 2014
Parfois, dans la vie, on ne peut pas s’en tirer seul. Pas question de te bourrer de pilules qui te feront voir la vie en rose, mais tu dois prendre ce que je vais te prescrire sans culpabiliser. Pour t’en sortir, tu dois réussir à te reposer.

Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   11 septembre 2014
Monsieur Seguin avait une chèvre qui, malgré les rappels à l’ordre de son maître, se sauvait tout le temps. Un jour où elle avait fui particulièrement loin, le loup l’avait avalée toute crue.
...J’allais être la chèvre de l’histoire et raconter aux autres comment l’alcool m’avait avalé tout cru.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Sophie Laroche (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Laroche
Découvrez nos romans sur : auzou-romans.fr
Anatole, ce qu'il aime dans la vie, ce sont les enquêtes, les mystères, les énigmes... Son terrain de prédilection : la cour de récréation. Et justement, en ce moment, d'étranges événements se succèdent dans sa nouvelle école... Il est temps pour Anatole d'attraper ses fiches Bristol et surtout... le gang des farceurs !
Pour les lecteurs qui dévorent, "Les enquêtes d'Anatole Bristol" est le second roman illustré de la collection "Pas de géant".
Dès 9 ans, les jeunes lecteurs se passionneront pour les enquêtes d'Anatole et de son amie Philomène. Alors que Philomène tombe gravement malade, Anatole enquête sur le gang de farceurs qui sévit à l'école. Une belle histoire d'amitié écrite par Sophie Laroche, pleine de rebondissements, d'humour et de mystère !
© Editions Auzou (Textes : Sophie Laroche - Illustrations : Carine Hinder) Dépôt légal : Septembre 2012 - Date de parution : 06 septembre 2012
+ Lire la suite
autres livres classés : tabouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages, qui est qui ?

Quel est le vrai nom de "Groku" ?

Laura
Manon
Maria
Groku, nan ?

5 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Le Carnet de Groku de Sophie LarocheCréer un quiz sur ce livre