AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B083WNXGGB
428 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (26/02/2020)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 223 notes)
Résumé :
978-2253181187

Dans la petite ville minière de Kiruna, en Laponie, Viktor Strandgård, celui que l’on surnomme « le pèlerin du paradis » pour avoir miraculeusement survécu à un grave accident, est retrouvé mort dans le temple de cristal, où il officiait. Qui a pu assassiner, aussi sauvagement et avec un tel acharnement, cet éminent membre de l’Église de la Force originelle ? Sollicitée par son amie d’enfance, Sanna, la sœur de la victime, Rebecka Marti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (73) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  14 juillet 2017
Premier livre faisant intervenir la juriste Rebecka Martinsson.
Rebecka Martinsson a depuis longtemps quitté sa communauté de Kiruna afin de mener sa vie indépendante à Stockholm. Travaillant comme avocate fiscaliste dans un des plus grands cabinets juridique, sa vie bascule par un simple journal télévisé : Viktor Strandgård vient d'être découvert assassiné au sein de son église, énuclé, les mains coupées par sa soeur, Sanna. À peine cette nouvelle apprise, le téléphone sonne et Sanna est au bout du fil lui demandant de revenir à Kiruna et de l'aider.
Rebecka Martinsson ne peut refuser son aide à sa meilleure amie même si cela l'oblige à revenir sur son passé qu'elle a tenté d'oublier et sur les raisons de son départ de la communauté. Seulement, à trop remuer les choses, on s'approche du danger... et ce qui est arrivé à Viktor Strandgård pourrait bien lui arriver aussi....

Devant recevoir prochainement le cinquième tome des aventures de cette avocate,😊 je me suis précipitée chez ma soeur qui en est fan afin de lui emprunter Horreur Boréale. Et franchement, je suis étonnée de ne pas l'avoir lu plus tôt.😵
Certes, ce premier roman m'a au départ quelque peu déstabilisée avec un style où l'auteur n'hésite pas à faire part des pensées de son personnage sous forme d'aparté, les flash-back récurrents dans le passé de Rebecka et les sauts entre les différents protagonistes. Mais au final, le rendu est plutôt sympathique.
Côté personnages, nous sommes plutôt gâtés avec une pléthore d'êtres atypiques, drôles, dangereux, cachotiers, sympathiques, froids. Ce premier volet met essentiellement en avant deux personnalités complètement contradictoires : Rebecka, une femme qui a refusé de se soumettre et pris ses distances avec la communauté et son église.... de l'autre, Sanna qui pourrait être le portrait de ce qu'elle aurait pu devenir si elle était restée dans la communauté, à savoir soumise, effacée... Les autres personnages sont également très intéressant et plutôt bien brossés avec le patron de Rebecka à la fois froid et adorable, l'inspectrice Anna-Maria, enceinte de son troisième enfant et qui se permet quelques libertés avec le réglement.... Enfin, les pasteurs de l'église de Cristal qui ont des personnalités en contradiction totale avec leur activité.

Ce roman permet à Asa Larsson de lever le voile sur les dérives des Églises de Suède dont l'organisation pourrait être comparée à des sectes. Ces églises sous couvert de transmettre le message de Dieu, sont avant tout des machines à sous où le pouvoir, la corruption, le sexe et le silence sont monnaie courante. Au travers de ce roman et via notamment les flash-back, nous découvrons comment dès le plus jeune âge des enfants sont endoctrinés afin d'acquérir une pensée conforme à leur communauté et jusqu'où cette "éducation religieuse" peut pousser les gens à passer outre les lois au profit de leur communauté. Au travers de ce roman, cela se traduit par une sensation d'enfermement totale de la communauté où les autres (Rebecka, la police) sont perçus comme sans valeur.

Le seul bémol concernant ce livre vient de l'intrigue policière qui a mon sens est vite expédiée et manque de consistance. Espérons que la prochaine enquête sera plus percutante et plus développée.😕

Une belle découverte et un voyage dans un froid glacial plutôt complexe et prometteur. L'auteur semble manier humour et sérieux avec brio, lui permettant ainsi d'aborder des sujets difficiles sans pour autant rendre le tout anxiogène.
Bon, il va falloir que j'emprunte à ma soeur le suivant : le sang versé, ma curiosité ayant été éveillée. 😊
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1441
lyoko
  23 mars 2018
Un meurtre horrible est perpétrée dans une église. La soeur de la victime prend contact avec Rebecka Martinsson avocate fiscale, qui a un passé lié à la fois au lieu du décès et à la fois à la victime.
Un policier agréable, avec des personnages sympathiques et très typés. L'intrigue se tient et est bien menée.
J'ai tout particulièrement apprécié la vision de l'auteure sur les religieux sectaires. Une belle approche à la fois humaine et financière.
Ce roman est le premier opus ou la belle Rebecka est mise en avant, en tout cas pour moi ce ne sera pas le dernier
Commenter  J’apprécie          710
Eve-Yeshe
  12 mai 2020
Dans la ville de Kiruna, Viktor Strandgård, alias « le pèlerin du paradis » car il a eu une révélation divine après un accident et s'est consacré depuis à Dieu, dans une Église réunifiée, l'Église de la Force Originelle, rassemblement de trois Églises préexistantes a donc été assassiné de manière très violente : un coup sur l'arrière du crâne, puis multiples coups de couteau, puis énucléation et pour finir les mains tranchées (une seule a été retrouvée pas très loin du corps) l'arme a disparu.
Sa soeur Sanna appelle une ancienne amie Rebecka Martinson qui travaille dans un cabinet d'avocats fiscalistes, car c'est elle qui a trouvé le corps. Bonne pâte, Rebecka se rend sur place, au grand dam de son patron, alors qu'elle sait très bien que Sanna manipule tout le monde et qu'elle-même a dû fuir la communauté religieuse il y a quelques années.
Sur place l'enquête est menée par Anna-Maria Bella, et son coéquipier Sven-Erik sous la férule d'un substitut du procureur carriériste, misogyne phallocrate…
On va ainsi plonger dans ce qui est en fait une secte pure et dure : des « prêtres » qui attirent et manipulent des personnes fragiles, qui détournent de l'argent cela s'apparente plutôt à une secte, qui ont des relations sexuelles avec des gamines sous influence, et font pression pour qu'elles n'avortent pas car c'est un crime… Voilà ce qui se passe à l'Église de la Force originelle.
Évidemment quand la police veut interroger les prêtres, c'est l'omerta ! dans le temple (une construction de cristal qui en met plein la vue, errent toutes sortes de gens, notamment un homme toujours en train de parler tout seul, la bible à la main ; il s'agit de Curt Bäckström qui entend Dieu lui parler, comme il « entend des voix sortir des appareils éteints » : radio, téléphone, télé, le réfrigérateur, ou le micro-ondes … on est loin de l'électrosensibilité, on est dans le délire.
J'ai choisi ce polar car j'apprécie beaucoup les polars nordiques, mais celui-ci ne m'a guère plu : les déviances des personnes de la secte, aussi bien les pseudo-prêtres que leurs épouses, d'une part, mais surtout la violence « des êtres humains » notamment une scène de brutalité envers une chienne m'a révulsée ! que les hommes se trucident entre eux, s'ils le veulent, je m'en contrefiche, mais qu'on s'en prenne à des animaux je ne supporte pas.
J'ai d'ailleurs failli lâcher le livre à ce moment-là, mais la curiosité l'a emporté : connaître l'identité du coupable.
Il y a vraiment trop d'illuminés dans cette histoire, et même si le duo de flics et Rebecka sont très sympathiques, mais le principe d'une enquête menée par une avocate me laisse sur la réserve, même si elle collabore avec la police, donc je n'ai pas été emballée. On devrait retrouver Rebecka dans d'autres aventures et Asa Larsson a écrit d'autres polars, mais je n'ai pas très envie de la découvrir davantage. Peut-être, lui laisserai-je une chance avec « Le sang versé» qui a reçu beaucoup d'éloges. Je préfère vraiment Indridason et Adler-Olsen.
Un grand merci à NetGalley et aux éditions le Livre de Poche qui m'ont permis de découvrir ce roman et son auteure.
#LesNouveauxprophètes #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
Sachenka
  11 avril 2018
Plusieurs décennies après le début du déferlement des polars scandinaves dans nos librairies et bibliothèques, trouver des romans policiers originaux devient de plus en plus difficile. À cet égard, je ne voudrais pas me montrer trop critique à l'endroit d'horreur boréale car je suis conscient qu'il est ardu pour les auteurs d'innover. Et il je n'ai pas vraiment de trucs négatifs à dire sur ce dernier bouquin. Mais pas plus de particulièrement positifs non plus. L'écriture est correcte, l'intrigue est plutôt bonne. Bref, une note moyenne pour le premier roman d'Asa Larsson, même si je suis une quinzaine d'années en retard.
Le début m'a un peu déstabilisé, je n'étais pas certain de comprendre qui était le protagoniste. On s'attarde sur Viktor, la victime. Puis sur les policiers chargés de l'enquête. Chaque fois que l'inspectrice Anna-Maria se pointait, enceinte, j'avais en tête l'image de la chef de police Marge Gunderson du film Fargo. Puis d'autres personnages avec plein de potentiel continuent la ronde. Qui sera le personnage principal ?
Eh bien, ce sera Rebecka Martinsson. Et elle m'a paru sympathique dès le début. Elle est juriste de formation et pas policière, mais enquête pour aider une amie (et non pas à titre officiel) est une avenue intéressante… même si elle n'est pas toujours heureuse. J'ai eu des affreux flashbacks de mes pénibles lectures de Camilla Lackberg. Heureusement, Horreur boréale me laisse sur une meilleure impression.
Rebecka Martinsson me semblait assez crédible et sa manière de mener son enquête m'a satisfait. J'ai aussi beaucoup apprécié la façon de dépeindre la Suède, plus éloignée de son aspect édulcoré que plusieurs en font. le nord, les communautés religieuses fermées sur elles-mêmes, une certaine austérité des gens qui les habitent. Finalement, même si ce n'est pas un coup de coeur, j'aime suffisamment l'approche d'Asa Larsson et, assurément, je lirai son roman suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          451
celine85
  14 avril 2020
[AVIS LECTURE] : Les lectures se suivent mais ne se ressemblent pas…
Le pasteur Viktor Strandgard, surnommé « le pèlerin du paradis » est retrouvé mort dans le temple de cristal à Kiruna par sa soeur Sanna. le corps allongé au milieu de l'allée était éventré et atrocement mutilé notamment les yeux arrachés et les mains coupées.
Sanna va demander de l'aide à son amie d'enfance Rebecka Martinsson , avocate fiscaliste au cabinet Meijer & Ditzinger. Elle décide de mener l'enquête même si cela l'oblige à revenir sur son passé qu'elle a tenté d'oublier.
Ce livre est sorti en livre de poche fin février mais vous l'avez peut être lu il y a quelques années sous le titre « Horreur boréale » publié aux éditions Gallimard.
D'habitude les polars suédois me font passer un bon moment mais finalement il n'a pas su répondre à mes attentes. Pour moi, le rythme est beaucoup trop lent. Asa Larsson prend beaucoup trop de temps pour la mise en place du contexte, l'action tarde trop à venir. L'intrigue n'est pas assez axée sur l'enquête policière. Après il peut très bien plaire, tout dépend de vos gouts et de vos attentes. S'il a été réédité c'est bien qu'il y a une raison. Il a d'ailleurs reçu le prix du premier roman policier suédois
#LesNouveauxprophètes #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   14 juillet 2017
— Quel sort s’acharne sur les jolies femmes ? demanda Sven-Erik. Combien connaissent un destin pareil ? Elles choisissent le mauvais type et, une fois les enfants partis, elles se retrouvent comme des oiseaux en cage.
— Elles ne sont pas plus nombreuses que les moches à finir ainsi. On les remarque plus, c’est tout.
Commenter  J’apprécie          860
Eve-YesheEve-Yeshe   12 mai 2020
La dame derrière la caisse lui souriait, mais il avait depuis longtemps le don de voir l’âme des gens et, lorsqu’elle lui avait rendu la monnaie, il l’avait vue se transformer sous ses yeux. Ses dents étaient devenues jaunes, ses yeux s’étaient révulsés dans leurs orbites et ils avaient pris l’apparence du verre dépoli. Les ongles rouges, au bout des doigts qui tenaient les pièces, s’étaient allongés et transformés en griffes crochues…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
mesrivesmesrives   19 mai 2015
Une image tirée d'un livre de contes, songea Rebecka. La jolie chienne noire constellée de flocons jusqu'à la queue. Avec sa grande pelisse grise descendant jusqu'aux genoux et un bonnet en peau de mouton recouvrant sa toison blonde, Sanna incarnait la fée de la forêt.
Elle avait un véritable don pour amadouer les animaux. D'une certaine façon, elles se ressemblaient, la chienne et elle. Le petit animal avait été négligé et maltraité pendant des années. Cela paraissait ne pas avoir laissé de traces mais seulement la place à une intense joie de vivre. Cette insouciance se communiquait par exemple en fourrant sa truffe dans la neige fraîche, ou en aboyant après un écureuil apeuré et réfugié sur le tronc d'un pin. Sanna, qui avait trouvé quelques heures plus tôt son frère mort et dépecé sur le sol d'une église, jouait maintenant avec son toutou dans la neige.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SachenkaSachenka   09 avril 2018
Au-dehors, tel un dragon, l'aurore boréale se déploie dans la nuit. Étoiles et planètes cèdent la place à cet énorme monstre de lumière scintillante. Sans se presser, elle se fraie un chemin à travers la voûte céleste.
Commenter  J’apprécie          200
Gnessou88Gnessou88   27 août 2019
Rebecka Martinsson, avocate fiscaliste à Stockholm, reçoit 1 matin 1 coup de téléphone affolé de Sanna Strandgård, son amie d'enfance à Kiruna en Laponie, lui annonçant la mort de son frère Viktor, retrouvé assassiné au coeur de l'église où il officiait.
Victor Strandgård, c'est 1 peu le messie suédois: après 1 coma prolongé, l'homme avait écrit 1 livre sur son aller-retour ds le monde des morts et contribué activement à la création d'1 église à Kiruna dont les disciples n'ont cessé de croître avec les années.
Quand Rebecka apprend que Sanna, qui a découvert le corps, est considérée comme suspect n°1, elle n'hésite pas à retourner dans le village de son enfance. Mais, ds la petite ville, son arrivée ne fait pas que des heureux. Les 3 pasteurs de l'église semblent avoir bcp de choses à cacher et la neige ne va pas tarder à se teindre de sang...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Åsa Larsson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Åsa Larsson
PAX la série - Interview d'Asa Larsson, Ingela Korsell et Henrik Jonsson
autres livres classés : laponieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1974 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..