AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maryla Laurent (Traducteur)
EAN : 9782221110270
128 pages
Éditeur : Robert Laffont (06/03/2008)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 12 notes)
Résumé :
« Le 2 février 1943. Je n'arrive tout simplement pas à croire qu'un jour je pourrai sortir de chez moi sans porter l'étoile jaune, qu'un jour la guerre sera finie... Mon Dieu, oh mon Dieu, que va-t-il nous arriver ? Rutka, tu as dû devenir complètement folle : tu en appelles à Dieu comme s'il existait ! La parcelle de foi que j'avais jadis s'est complètement brisée. Si Dieu existait, il ne permettrait pas que l'on jette les gens vivants dans des fours. Ou que l'on f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Samarianred
  19 octobre 2015
Rutka parle finalement très peu de la guerre et de sa vie dans les ghettos. Après tout, elle n'a que 14 ans et elle vit déjà ainsi depuis 4 ans, plus d'un tiers de sa vie. Elle est comme toutes les jeunes filles, amoureuse, fâchée avec ses amis, en colère de ne pas avoir plus de liberté. Pourtant à certains moment (surement de désespoir) Rutka laisse entrevoir la situation. Elle semble n'avoir aucun doute sur son sort. Elle sait qu'elle ne survivra pas à la guerre.
Son journal à été rédigé dans ce but et ça laisse parfois l'impression qu'elle s'est censurée. Il y a beaucoup de noms qui se mélangent, de personnes qui apparaissent et disparaissent sans explications. C'est frustrant. le journal est d'ailleurs très court, à peine 4 mois. Jusqu'à la déportation à Auschwitz
J'ai été beaucoup plus touchée par la seconde partie, qui raconte comment le journal est arrivé dans les mains de la famille de Rutka. Je pense avoir lu toute cette partie en pleurant. Comment ne pas être touchée par ce père, unique survivant. Par cette fille qui apprend un jour l'existence de cette demi-soeur et de ce demi-frère au destin si tragique.
De part mes recherches sur internet, j'ai découvert que Rutka n'avait pas été gazée immédiatement. Elle aura survécu 8 mois à Auschwitz. En décembre 43, elle attrape le choléra. Défigurée, affaiblie, elle est emmenée jusqu'aux chambres à gaz dans une brouette poussée par une de ses amies. Pendant le trajet Rutka la suppliait de s'approcher des barbelés pour s'y jeter et mais elles étaient surveillée par un SS.
La troisième partie est écrite par un historien et L Histoire est très bien expliquée, elle "gâche" cependant un peu le début en expliquant les choses de manière terre à terre.
Lien : http://viedecontedefee.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
st79310
  04 août 2011
Journal totalement différent de celui d'Anne Franck. Mon avis est plutôt partagée, pour moi le journal est plutôt court pour ce faire une idée. Cependant, le troisiéme texte ("Les juifs et la Pologne") est relativement bien car il descrit la relation juifs/polonais durant toute l'histoire de la Pologne.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Lecturejeune   01 juin 2008
Lecture jeune, n°126 - Ce journal, découvert en 2006, est celui de Rutka, 14 ans. Elle vit dans le ghetto de Bedzin, une petite ville industrielle proche d’Auschwitz. En janvier1943, Rutka écrit pour raconter sa vie dans ce cauchemar ; elle prévoit la cachette où son amie polonaise devra récupérer son journal quand elle sera expédiée à Auschwitz. Ce sera chose faite : son amie le garde soigneusement, comme un précieux souvenir, et ce n’est qu’à l’âge de 80 ans qu’elle en parle à sa famille, et qu’il parvient ainsi à la demi-soeur de Rutka, née en Israël après l’holocauste.

Ce récit, court et dense, est celui d’une jeune fille surtout préoccupée par ses amis, ses coups de coeur et ses brouilles, et désireuse d’échapper à la pesante atmosphère du ghetto, mais en réalité, rien ne lui échappe de l’existence des chambres à gaz, des exécutions, etc. Ce cri déchirant, mêle lucidité et hargne de vivre, en communauté, avec ceux de son âge. La deuxième partie écrite par sa soeur, expose l’histoire de la famille et celle du journal. Le père de Rutka seul survivant émigra en Israël et y fonda en effet une nouvelle famille. Enfin, dans la dernière partie, Marek Halter fait revivre la communauté juive polonaise durant le nazisme. De là, il remonte les siècles et brosse une grande fresque historique sur l’histoire de la Pologne et les liens étroits entretenus au fil des temps avec la communauté juive. Et se pose l’inévitable question de l’antisémitisme du XXe siècle perdurant dans l’après-guerre et au-delà.

Michelle Brillatz
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
st79310st79310   04 août 2011
Et si on lisait le journal de Rutka Laskier dans toutes les écoles polonaises? Ainsi, les Polonais commenceraient à se réapproprier la part juive de leur propre mémoire.
Commenter  J’apprécie          20

>Histoire de l'Europe depuis 1918>Seconde guerre mondiale: 1939-1945>Histoire sociale, politique, économique (169)
autres livres classés : shoahVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2078 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre