AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709642361
284 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (20/02/2013)
4.5/5   2 notes
Résumé :
Ce que vous allez lire ici, aucun policier n’a encore osé l’écrire. Parce que c’est secret, honteux, choquant, tout simplement parce que c’est la vérité. Inspecteur au 36, puis en grande banlieue parisienne, Patrice Lastère confie la réalité de sa vie de flic. Les voitures de fonction qui prennent l’eau, les balles inadaptées qu’il faut « améliorer » le soir dans sa cuisine, les cadeaux en échange d’indulgences sur certains délits routiers, les fouilles à corps en p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Cronos
  18 avril 2020
C'est cash, aucune langue de bois, j'ai même trouvé les termes un peu trop violents parfois, j'ai senti de la rancoeur par moment même si l'auteur dit le contraire. C'est écrit comme on parlerait, ce qui explique peut-être mon ressenti, cela dit il faut aussi preuve d'auto-dérision, il se traite de poulet par exemple.
Bon c'est un ancien flic pas un écrivain et le bouquin se lit bien donc je ne lui en tiens pas rigueur. D'autant plus que c'est le contenu qui en fait un livre intéressant. Il décrit des situations alarmantes, un manque de moyen que la passion pour ces métiers ne parvient pas à combler. C'est du rafistolage de voiture, de l'écopage de commissariat. Il n'y a pas que dans la police que cela se produit, j'ai lu plusieurs témoignages issus des prisons, détenus comme gardiens, et plus rarement venu de l'Armée, pour eux aussi les économies passent avant la sécurité.
Je ne suis pas en accord avec tout ce qu'écrit Patrice Lastère, notamment sur la minimisation des violences policières ainsi que sur l'adoucissement des services sur le terrain. Pour la première, on l'a encore vu récemment, il y a des mauvaises pommes partout et la police n'y échappe pas, à ma connaissance les formations des agents de terrain manquent de pratique, de formation mais pour ça il faut des moyens. Pour le second point, je trouve au contraire que cela peut être positif, quand un civil doit se confronter à un policier, la rencontre est souvent violente, pas physiquement mais psychologiquement. C'est un atout comme un point faible.
Le livre vaut le coup d'être lu, il répète ce que d'autres on déjà souligné, mes préférés dans le genre témoignage de flics reste Flic, c'est pas du cinoche et Vis ma vie de Flic.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CronosCronos   18 avril 2020
Aujourd'hui, la République ne défend plus sa police. Elle la méconnaît, la critique, la cantonne. Elle ne l'aide ni ne la soutient. Elle tolère que des journalistes n'aient de cesse de la salir, de l'invectiver, la comparant facilement à des polices fachos, sud-américaines ou asiatiques, ou soulignant souvent d'inexistantes bavures. Les gouvernements successifs nous demandent de nous adoucir, de nous attendrir et, surtout, de nous taire. Les lois ont été modifiées, les procédures alourdies et, ce faisant, notre métier a profondément changé. Comme si des esprits peureux, se méfiant de nous, prenaient un malin plaisir à nous rendre le boulot chaque jour plus impossible tout en exigeant de nous des résultats parfaits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CronosCronos   18 avril 2020
Nous travaillons au flanc, à l'envie, à la débrouille. Incroyable cortège de misères et d'archaïsmes, qui s'efface dans la grandeur de nos devoirs accomplis. Notre police est fragile, épuisée et pourtant toujours passionnée.
Commenter  J’apprécie          10
CronosCronos   18 avril 2020
J'ai été poulet pendant plus de trente ans. Au quai des orfèvres, dans une brigade d'élite, puis dans la banlieue Est de Paris en sécurité publique, au cœur du quotidien de mes concitoyens.
Commenter  J’apprécie          10
CronosCronos   18 avril 2020
Nos voitures sont des passoires transpercées par la pluie, nos bure des cagibi vétustes, nos armes des vieilleries, stockées par une administration pingre.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
198 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre