AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cicou45


cicou45
  04 février 2014
Dans ce deuxième tome, Nigel, notre personnage principal que le lecteur a découvert dans le premier tome et, pour ceux qui ne sauraient pas de qui je veux parler et n'auraient pas du tout envie de lire cette série ni de lire ma première critique, je vais faire un rapide petit récapitulatif. Nigel Grant est un londonien, faussaire de métier (enfin, si l'on peut qualifier une ce genre d'activité comme tel) mais qui a la fâcheuse tendance de se mettre tendance à s'empourprer dans des guêpiers incroyables mais bon, c'est le risque du métier et surtout, c'est le risque que l'on court sans cesse en travaillant pour un plus gros bonnet que soi, un homme qui se fait appeler Bulldog et qui a droit de vie ou de mort sur Nigel si il ne lui livre pas la marchandise commandée à temps.

Cependant, cette fois-ci, Nigel a toute autres sortes de problèmes et qui, eux, sont à une autre échelle et se passent, si l'on peut dire, dans une autre dimension. En effet, après avoir perdu son nouvel associé dans le premier tome - associé qui n'était autre qu'un elfe noir et qui s'est suicidé pour protéger Nigel d'une organisation (le Mi10) qui traque tous les êtres féeriques à travers le monde -, Nigel se rend compte (du moins le lui fait-on comprendre) qu'il n'est pas un homme comme les autres. Bien plus que cela, il ne serait même pas un homme du tout puisqu'il serait en réalité le dernier djinn, avec la lourde responsabilité d'être celui qui sauverait tous les êtres non-humains, à savoir tous ceux que le monde (homme, femmes et enfants) ne connaît qu'à travers les comtes et les mythes.

Mais si il y avait bien plus que cela ? Si les êtres féeriques se terraient en lieu sûr en attendant de pouvoir cohabiter en paix avec les humains ? Et si Nigel n'était-il pas, contre l'espérance de Merlin (que le lecteur voit apparaître dans ce deuxième tome) et ses semblables s'étaient trompés et qu'il n'était pas celui qu'il attendaient tous ?

Si vous voulez le savoir, je vous invite à venir découvrir cette série (sans sois sûre moi-même de pouvoir la terminer étant donné que je ne sais pas si la médiathèque de ma ville possède les tomes suivants). Je n'étais pas trop emballé en lisant le premier tome mais je trouve néanmoins l'histoire intrigante (même si, comme je le disais dans ma critique du premier tome, il y a là quelque chose de déjà vu ou déjà lu) mais cela ne fait rien, j'aimerais tout de même connaître la suite. le graphisme est extrêmement bien travaillé (surtout en ce qui concerne les personnages) et la kyrielle de détails divers et variés présents dans chaque dessin est impressionnant, faisant paraître cette ville de Londres...presque vivante !
Commenter  J’apprécie          170



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (17)voir plus