AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tutesvuquandtaslu


tutesvuquandtaslu
  29 septembre 2020
Une pépite.
Une écriture fluide, incisive, un rythme soutenu, haletant.
L'auteur se présente comme journaliste de presse écrite, ce livre en est la preuve.
Dès les premières pages, nous sommes happés dans ce récit qui se deroule demain.
Ce livre n'est que politique et religion, c'est aujourd'hui mais en pire, une réalité, un futur passés au vitriol. le postulat de ce livre est "c'était mieux avant".

J'ai accroché à tous les personnages mais n'en ai apprécié aucun.
Une mère gaucho/pacifiste/antiraciste convaincue, manipulable au possible ;
Un "père" drogué, faignant, qui cherche encore son courage ;
Un oncle soi-disant sauveur, un peu beaucoup réac, catholique, nostalgique d'une vieille France aux Français ;
Et des politiques manipulateurs, qui souhaitent tenter/tester un absurde projet d'intégration, d'antiracisme, de partage d'enfant.
Une mère qui vient d'accoucher fera don de sa progéniture et élevera un autre enfant que le sien. Les enfants deviennent à leur naissance ceux de la République. Dans cette boucle apparaissent les couples de même sexe ou les couples ne pouvant avoir d'enfant. Faites le calcul, certaines mères se retrouvent sans enfant et repartent les mains vides.
C'est ce qui arrive à Mélanie. Et c'est ce que ne tolérera pas son frère.
Un bébé volé, sauvé d'un couple homosexuel, pour être, non pas rendu à sa mère trop imparfaite pour le ravisseur, mais offert au couple "normal et parfait", un père et une mère, catholiques pratiquants dont le premier geste envers cet enfant sera de le faire baptiser.
Cet enlèvement provoquera une enquête de police qui déclenchera des émeutes dans la plupart des grandes villes.
Les cités se soulèvent et les pauvres Français se retrouvent à être des réfugiés en exode, fuyant sur les routes pour être accueillis dans les derniers villages gaulois.
Oui, ils fuient car les musulmans (je ne veux pas parler d'intégristes  car la caricature est telle qu'elle englobe l'ensemble de la communauté musulmane) ont pris le contrôle des cités à l'aide d'armes automatiques. Ils se sont échappé de nos prisons et la France est à feu et à sang.

J'essaie de ne pas oublier qu'il s'agit d'une dystopie.
J'essaie de ne pas oublier que ce livre ne reflète peut-être pas les idées de l'auteur.
Mais pourtant, que de jugements de valeurs, que de racisme latent et ordinaire, que de rappels au passé et du "c'était mieux avant"

Les Français deviennent eux-mêmes des réfugiés dans leur propre pays ? le parallèle avec les peuples réfugiés d'aujourd'hui, fuyant les guerres et les génocides est osé.
Les derniers villages gaulois protégés par leurs habitants, leur premier édile, l'armée et un légionnaire, quelle image ! (dit la secrétaire de mairie)
Nos origines ne sont plus à prouver ni à démontrer et nous sommes autant gaulois si ce n'est moins que Romains, Germains, Goths, Celtes ou méditerranéens. Un petit test adn ne nous ferait pas de mal.

Malgré toutes ces idées que je ne partage pas, cette lecture a été un vrai plaisir, un page turner addictif et haletant.
Oui, la plupart des idées et préceptes me sortent par les yeux mais l'auteur pose des questions, bonnes ou mauvaises, qui sont revigorantes et qu'il faut lire pour que cela n'arrive pas.
Il s'agit d'une auto édition et cet ouvrage mériterait bien plus de reconnaissance.
Ce livre est une pépite que je prendrai plaisir à relire et à diffuser.

Commenter  J’apprécie          845



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (84)voir plus