AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2764423284
Éditeur : Québec Amérique (01/01/2012)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Alexia rêve de faire partie de LA gang populaire de l'école et elle est bien près d'y parvenir. Mais le rêve se transforme en cauchemar quand la jeune fille devient témoin du harcèlement infligé par la bande. La blonde Sabrina semble capable de tout pour rendre la vie impossible à Maude, une ancienne amie d'Alexia. Et Antoine, qui est si beau, est-il vraiment différent des autres? Jusqu'où Alexia devra-t-elle aller pour être acceptée? Osera-t-elle réagir? L'intimida... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
argali
  21 septembre 2014
Un très court (89 pages) roman jeunesse, percutant comme un coup de tonnerre.
Dès le départ, on sait que quelque chose de grave est arrivé. On remonte le fil de l'histoire grâce à Alexia, le témoin, qui confie ses états d'âme et ses regrets face aux événements qui se sont passés dans son entourage.
On entre de plain pied dans le monde de l'adolescence et des bandes de collège. Les jalousies, les mesquineries, les intimidations... toujours pour rire... jusqu'à ce que le harcèlement moral se fasse violence, cruauté.
Le récit est trop court pour entrer dans une analyse psychologique détaillée mais l'intrigue est efficace, les événements chocs et confrontent brutalement les jeunes à la réalité du harcèlement. Une écriture frontale, concise qui place chacun face à ses responsabilités. L'auteure décrit avec subtilité et sensibilité cet univers trouble sans juger mais en posant des questions choc : le jeune qui détourne le regard est-il conscient qu'il se rend complice ? pourra-t-il vivre ensuite avec ces souvenirs ? Se rendent-ils compte, les jeunes, qu'un harceleur est toujours quelqu'un en souffrance qui attaque le premier pour parer les coups ?
Le Cri dénonce une situation intolérable et pourtant trop souvent tolérée en silence alors que les témoins détiennent le plus souvent la clé d'un dénouement heureux pour la victime. Un récit poignant - hélas d'actualité - qui n'est pas sans rappeler « le coup de la girafe » de Camille Bouchard et que l'on devrait faire lire à tous les jeunes ainsi qu'aux éducateurs et enseignants.
Très populaire au Québec, Martine Latulippe écrit pour la jeunesse depuis 1999. « le Cri » a été nominé au Prix jeunesse des libraires en 2013.

Lien : http://argali.eklablog.fr/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
elodin
  16 novembre 2016
Le roman que j'ai lu se nomme le Cri. Ce livre explique une histoire que certains jeunes vivent chaque jour. Celle-ci est écrite par Martine Latulippe. Dans ce roman, on y raconte qu'une bande de jeunes intimide une fille qui n'a jamais rien fait de mal. Une tragédie conclue le livre. J'ai aimé ce livre et je le recommande à tous puisque le thème et le déroulement de l'histoire sont intéressants.
Premièrement, le thème, que je dis excellent, accroche les lecteurs émotionnellement. Dans ce livre, Martine Latulippe parle d'intimidation et selon moi de nos jours l'intimidation est très présente. Personnellement, l'histoire m'a touché puisqu'on se rend compte que des centaines et des milliers de jeunes se font intimider chaque jour.
Deuxièmement, le déroulement m'a beaucoup plu aussi. L'auteur de ce livre explique l'histoire d'une façon particulière. Elle commence par expliquer une partie de son troisième secondaire, mais, par la suite, elle explique le moment présent. J'aime bien la façon qu'elle utilise pour expliquer cette histoire touchante.
En Bref, je recommande ce livre aux personnes qui désirent lire un roman sur l'intimidation. Ce roman m'a beaucoup fait réfléchir et je crois que celui-ci peut faire de même avec vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
PetiteNoisette
  06 août 2016
Comme beaucoup de livres de ce genre, le récit commence par un prologue qui se passe à la fin de l'histoire. le lecteur sait déjà que tout va se terminer par un enterrement et que la jeune héroïne Alexia paraît traumatisée. Et puis le fil de l'histoire reprend au début de l'année scolaire, avec quelques flash-back les années précédentes. Alexia est une jeune fille « normale » qui a des copines mais rêve d'intégrer le groupe le plus populaire de la classe. Et il y a Maude, qu'elle traîne un peu comme un boulet. Maude est sa voisine alors quand elles étaient petites elles ont parfois joué ensemble, surtout que leurs mères sont collègues. Mais depuis leur entrée dans le secondaire, Maude ne fait aucun effort vestimentaire, elle reste timide et solitaire. Alexia ne veut surtout pas qu'on croit qu'elles sont amies. Alors elle fera tout ce qu'on lui demandera pour prouver qu'elle n'en a rien à faire de Maude… sauf que ce n'est pas le cas ! Alexia est une fille bien et se moquer des autres, ce n'est pas vraiment son truc. Mais de là à tenter de les raisonner, c'est bien plus compliqué ! Alors elle laisse traîner les choses et la catastrophe survient…
Un roman comme beaucoup d'autres sur le harcèlement scolaire : fort, poignant, court et précis. La tension monte petit à petit au fil des pages et le lecteur n'a aucun espoir puisqu'il sait déjà que ça va se terminer par un enterrement. Mais l'auteur écrit bien et le suspens reste entier. Grâce à différentes fausses pistes, le lecteur va échafauder des hypothèses qui se révèleront fausses jusqu'au dernier moment. Un bon roman, assez juste je trouve, en ce qui concerne le mécanisme du harcèlement. Et qui donc, bien entendu, fait réfléchir.
Le seul petit bémol que j'aurai à ajouter est qu'il s'agit d'un roman québécois et donc que le français ne ressemble pas au nôtre. Ça m'a souvent gêné dans ma lecture, il y a beaucoup d'expressions inconnues voire de choses qui ne me parlaient pas. Par exemple je ne sais pas quel âge à Alexia puisqu'il n'est question que de la classe, du parcours scolaire, qui n'est pas du tout comme le nôtre.
Si ce roman peut être sans problème destiné à des collégiens (4è-3è plutôt je pense), je le réserverai quand même à des bons lecteurs du fait de la langue utilisée.
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
evemia17
  24 novembre 2016
Tout pour la gang
Le roman que j'ai lu se nomme le cri. Dans ce roman se trouve une histoire touchante, qui raconte tous les péripéties de Alexia une étudiante qui ferait tout pour être dans la gang la plus populaire de son école. J'ai vraiment aimée se petit roman et je le recommande a tout ceux qui aime les histoires un peu dramatique et rapide. le déroulement de l'histoire et surtout le thème en font une histoire intrigante.
Premièrement, le déroulement de l'histoire est super intéressent car, dès le début de l'histoire on commence par la fin, ce qui a attiré mon attention dès le début. Deuxièmement, le thème de ce roman est principalement l'intimidation ce qui m'a interpeler, car c'est un sujet très important pour moi, j'en ai vécue dans mon passer et je peux ressentir les sentiments de Maude et aussi les sentiments de Alexia qui ne sais pas comment agir dans les situations présenter dans ce roman. Finalement si vous cherchez un petit roman rapide à lire et qui font changement de l'ordinaire le cri sera vous combler, même pour les non fanatique de lecture, car c'est t'une lecture facile.
evemia17
Ève-Mia Bélanger
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MOMO123
  09 avril 2013
Le sujet d'intimidation chez les jeunes est traité souvent dans les lectures jeunesses mais je crois que c'est un mal nécessaire pour amener les victimes à réagir et à s'affirmer. Cette lecture n'est pas très longue, elle attirera peut-être des lecteurs débutants.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   18 juillet 2016
Il est beau comme un acteur, les épaules carrées, le sourire parfait… Mais depuis notre première année à La Ruche, son cœur est pris, c’était facile à prévoir, par l’autre vedette de troisième secondaire… Sabrina. Elle se tient justement à ses côtés ce matin, plus éclatante que jamais pour la rentrée. Elle s’est fait faire des mèches, son dégradé est impeccable, ses cheveux longs et bien plats sont si blonds qu’ils semblent briller, et son bronzage est parfait. Je ne l’ai jamais vue aussi belle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 juillet 2016
Parce que l’inimaginable s’est produit. Ça n’arrive pas qu’aux autres, finalement.
On a quinze ans, l’impression d’avoir la vie devant soi, la certitude qu’on ne connaîtra jamais la douleur… et puis tout à coup… vlan ! Si quelqu’un m’avait dit au début de l’année qu’on ne finirait pas tous notre troisième secondaire vivants, je ne l’aurais pas cru. Je me serais probablement moqué de lui. Et pourtant…
La gorge serrée, je vois un cercueil porté par des hommes en complet noir s’avancer dans l’allée. Ma vue se brouille. On ne peut pas mourir à quinze ans… on n’a pas le droit. Surtout pas de cette manière-là !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   18 juillet 2016
J’ai longtemps pensé que j’étais une fille comme toutes les autres, sans rien du tout de particulier. Maintenant, je suis différente, je le sais. Je le serai toujours. J’ai une faute à porter. J’aurai toujours les épaules plus lourdes, voûtées sous le poids de ce silence que j’ai eu peur de rompre.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   18 juillet 2016
Je détourne le regard. Je fuis. Je retourne vers le passé, que je ne peux pas changer. Si au moins j’arrivais à le comprendre, ce passé, si j’arrivais à me pardonner… Mais je rêve. Ça n’arrivera jamais.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   18 juillet 2016
Je n’aurais jamais cru que ça pouvait arriver. Dans la vraie vie, je veux dire. On lit des articles dans les journaux, on entend parler de drames, mais on pense que ça ne concerne que les autres.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Martine Latulippe (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martine Latulippe
Martine Latulippe auteure de Les clés, Terry, un chien et moi, collection Émilie-Rose
autres livres classés : intimidationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
68 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre