AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081378760
Éditeur : Flammarion (02/11/2016)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 24 notes)
Résumé :
La plupart des gens aiment les maths. L'ennui, c'est qu'ils ne le savent pas. Dans les temps préhistoriques, les maths sont nées pour être utiles. Les nombres servaient à compter les moutons d'un troupeau. La géométrie permettait de mesurer les champs et de tracer des routes. L'histoire aurait pu en rester là, mais au fil des siècles, les Homo sapiens furent bien étonnés de découvrir les chemins sinueux de cette science parfois abstraite. Bien sûr, l'histoire des ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
XS
22 mars 2017
Le livre qui vous fera aimer les mathématiques ! s'exclame le bandeau de couverture. Voilà qui titille ma curiosité, au détour de présentoirs d'une librairie encombrée par les piles de livres pré-électoraux divers et variés, où je flâne cet après-midi-là. Et je souris en mon fort intérieur. N'étant pas particulièrement en conflit avec les maths, c'est avec une certaine malice que je m'empare du livre et que je l'achète :
- Et d'une, le titre complet du livre est le grand roman des maths de la préhistoire à nos jours. Voilà un alléchant programme : comment se sont construites les strates successives de nos connaissances ?
- Et de deux, l'auteur est certainement très aguerri dans la transmission ludique des mathématiques, et il est toujours intéressant de comprendre comment transmettre, ce qui m'a toujours paru complexe.
- Et de trois, eh eh, après ma lecture, la victime à qui je destine ce livre est toute trouvée !
Sur le premier point, la démonstration est magistrale. L'auteur arrive très bien à nous montrer en quoi nos ancêtres mathématiciens ont réussi, sur la base de problèmes très concrets, à établir des règles tendant de plus en plus à l'abstraction, d'abord très appliquées, puis démontrées, puis extrapolées. Et c'est assez passionnant de voir ces connaissances, qui nous ont été transmises toutes digérées lors de notre scolarité, se construire dans la durée et parfois l'adversité. le maillage entre l'histoire et les découvertes scientifiques est très réussi !
Sur le deuxième point, les notions mathématiques sont abordées et amenées d'une façon totalement différente d'un cours magistral. Et, potentiellement, évoquer autre chose qu'une vague réminiscence de charabia incompréhensible aux plus réfractaires … ce que je vais de ce pas tester lors de mon troisième point, cet excellent ouvrage ayant pour destinée la bibliothèque d'un spécimen mathématico-réfractaire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
Anis0206
17 août 2017
un livre extraordinaire qui nous présente les maths sous un nouveau jour dans lequel les maths sont nos meilleurs amis, j'ai vraiment adoré me plonger dans l'histoire des mathématiques dans ce livre que je recommande à tous !!
Commenter  J’apprécie          10
yeKcim
09 mars 2017
Comment et pourquoi on a inventé les nombres ? Comment on en est arrivé à les mettre en équations ? J'aime beaucoup l'histoire des sciences, je trouve toujours intéressant de comprendre comment ont été obtenus les résultats scientifiques, pour mieux les appréhender et éviter de tomber dans les dogmes… je suis donc une cible parfaite pour ce livre. Mais le grand roman des maths est loin de pouvoir être réduit uniquement à une simple histoire de maths, il s'agit d'une histoire des hommes, l'histoire d'une part de notre culture, notre histoire vu à travers le prisme des mathématiques. le grand roman des maths devrait être étudié en classe au même titre que la mythologie grecque, l'évolution de l'Union Européenne, l'histoire de l'art, Voltaire ou Aldous Huxley !
Mickaël Launay est un passionné de mathématiques, vous pouvez le découvrir via sa chaîne Youtube MicMaths que je vous conseille vivement de consulter.
Commenter  J’apprécie          20
Stephorak
02 janvier 2017
Les mathématiques... Les math.... Quel supplice pour moi aussi bien au collège qu'au lycée. Pourtant j'ai vraiment apprécié cette matière dans les "petites classes". Ce livre que l'on m'a offert pour noël est une révélation. J'ai adoré la façon dont l'auteur, Mickaël Launay nous retrace l'histoire des mathématiques et développe de nombreux concepts, en expliquant par l'exemple pour mieux comprendre. Grace à sa façon claire et directe il nous détaille la construction des raisonnements et des grands principes. Un un mot il nous INTÉRESSE aux maths. Tout paraît simple. Les nombreuses anecdotes sont passionnantes. Il m'a donné envie de me plonger dans des manuels scolaires pour me lancer à la conquête de concepts qui m'échappaient au lycée et dont j'aurais envie à présent de m'emparer pour résoudre les exercices qui me terrorisaient. Un livre révélation. Un coup de coeur. Merci Didier pour ce beau cadeau.
Commenter  J’apprécie          00
neutrinou
10 juin 2017
"Le principe de Mickaël Launay, c'est qu'on peut aimer les maths en amateur, comme on peut aimer la musique sans savoir jouer d'un instrument ou la peinture sans être capable de toucher un pinceau. Belles comparaisons ! J'ai aussitôt décidé de faire une expérience sur une amie... une amie qui ne manque pas d'intelligence et de logique mais qui ne s'intéresse pas aux sciences et aux techniques. Je lui donc ai parlé de quelques aspects les plus étonnants qu'évoque le grand roman.
Certes, ma narration a sans doute moins de séduction que celle de Mickaël Launay. J'ai pourtant fait de mon mieux. Peine perdue. Elle ne voit aucun charme à ces rencontres inopinées qu'on trouve en mathématique, faux hasards, boucles et pirouettes où on finit par retomber sur ses pattes : qui te font glisser de la stupéfaction à l'admiration (béate). [...]
Quant à l'étrange mariage de la physique et des mathématiques, mariage de la nature avec l'invention humaine, il te jette dans une spirale de doutes et de vertige, comme l'araignée qui flotte sur l'eau de ta baignoire et qui arrive près de la bonde. Chez mon amie, électroencéphalogramme plat.
J'avoue avoir été un peu déçu. J'espérais quand même une petite lueur. Dois-je en conclure qu'il existe un facteur personnel, et qu'aimer les maths, même quand on les appréhende sous leur aspect le plus charmant, n'est pas donné à tout le monde ? Horreur ! Je ne comprends pas ! L'univers s'effondre autour de moi…"
La suite de cette terrible histoire (qui se termine mal), tu la trouveras sur mon blog, ainsi que l'intégralité de ma critique de ce charmant petit livre.
Lien : http://brikbrakbrok.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Anis0206Anis020614 août 2017
Au royaume des mathématiques, la géométrie est reine.
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis020614 août 2017
Tout est nombre
Commenter  J’apprécie          00
missmolko1missmolko128 janvier 2017
- Et sinon, vous faites quoi dans la vie ? m'a-t-elle demandé.
- Je suis mathématicien.
- Oh, moi, j'ai toujours été nulle en maths !
- Ah bon ? Pourtant , ce que je viens de vous raconter avait l'air de vous intéresser.
- Oui... mais là, ce n'est pas vraiment des maths... ça reste compréhensible.
Tiens, on me l'avait encore jamais faite celle-là. Les mathématique serait donc, par définition, une discipline que l'on ne peut pas comprendre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
FloortjeFloortje30 mai 2017
L'un des plus célèbres paradoxes est attribué à Eubulide de Milet et concerne des propos tenus par le poête Epiménide. Ce dernier aurait en effet déclaré un jour : "les Crétois sont des menteurs". Le problème, c'est qu'Epiménide était lui-même crétois ! Par conséquent, si ce qu'il dit est vrai, c'est un menteur ... et donc ce qu'il dit est faux. Et si au contraire, sa phrase est fausse, alors il ment et la phrase dit bien la vérité !
(...) Le paradoxe du menteur remet en cause une idée préconçue que toute phrase doive être soit vraie, soit fausse. Il n'y a pas de troisième possibilité. En mathématiques, cela porte le nom de principe du tiers exclu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
yeKcimyeKcim09 mars 2017
À sa fondation, la cité est nommée Madīnat as-Salām, la Cité de la Paix. On l’appellera également Madīnat al-Anwār, la cité des Lumières, ou encore Āsimat ad-Dunyā, la capitale du monde. C’est pourtant sous un autre nom que la ville d’Al-Mansûr va entrer dansl’histoire : Bagdad.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Mickaël Launay (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mickaël Launay
La face cachée des tables de multiplication - Micmaths
autres livres classés : mathématiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
252 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre