AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757805589
163 pages
Éditeur : Seuil (06/09/2007)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Au fond du labo à gauche, le précédent livre d'Edouard Launet, révélait quelques trésors insoupçonnés de la littérature savante. Viande froide cornichons tend à prouver que les sciences médico-légales sont particulièrement riches. Comptes rendus de médecine légiste et Annales de criminologie évoquent ainsi une " mort par étouffement avec un poisson vivant " et un meurtre à la débiteuse à lames circulaires multiples. Du chasseur tué - au fusil - par son chien au suic... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bunee
  09 avril 2009
Croustillant recueil d'anecdotes issues d'un épluchage des revues spécialisées à la recherche de cas plus ou moins insolites de suicides, meurtres, et/ou blessures.
C'est ainsi qu' Edourd Launet nous invite à découvrir, au fur et à mesure des 50 instantanés qui composent cet ouvrage, toute une panoplie de choses improbables, mais pourtant vraies: étouffement par poisson vivant, chien fusillant un chasseur, suicide à la tronçonneuse ou à la perceuse, suicide by cop, mort par balle retombant du ciel, séances d'auto-érotisation ayant mal tourné , etc
Je ne résiste pas à l'envie de vous énumérer ces chapitres (très courts, deux ou trois pages en moyenne chacun, et dotés des références vous permettant de vérifier, si vous le souhaitez, la véracité des évènements relaté au prix d'une fouille des revues spécialisées):
* Chiens de fusil
* Sots dans le vide
* Comme des mouches
* Faux meurtres, vrais suicides
* Tranches de vie
* Jouir du confort moderne
* Nouveaux horizons du machinisme agricole
* A la mode D Azincourt
* Pilotes achevés
* Fines lames du suicide
* L'ABC du macchabée
* Un record carabiné
* Comme un coup de vieux
* Charger la "mule"
* L'abdomen à tout
* Clous et blessures
* le désespoir façon puzzle
* D'hélices et supplices
* Agitateurs culturels
* La mort en connaît un crayon
* Massacres à la perceuse
* Attachez vous!
* Dangers à la pelle
* Orage ô désespoir
* Complètement scotchés
* Un méchant coup de barre
* Texas style
* Volt fesse
* Castrats strophes
* Tout feu tout flamme
* London underground
* Usage inhabituel d'un tournevis de modèle standard
* Cadavres exquis
* La scie, bien fidèle
* Liquidation totale et définitive
* Méchant coup de pompe
* Les moyens de la fin
* Ballast but not least
* Dans les vessies à la lanterne
* Au rayon charcuterie
* Dégâts des eaux
* La soupe aux sous
* Retour à l'envoyeur
* En avoir ou plus
* Têtes de noeud
* Mortelle, la musique!
* La croix et la manière
* Légitime défausse
* Collègues, je vous hais
* Empoissonés
Vous l'aurez remarqué, le ton employé est l'humour noir, plus ou moins fin, cf. les jeux de mots plus ou moins inspirés que vous voudrez bien découvrir dans la liste ci-dessus.
Très sympathique à lire, même si par moment on se surprend à souhaiter un style d'écriture un peu plus soigné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
geraldineca
  17 décembre 2013
Ce livre m'avait été conseillé par mon professeur de philosophie en terminale, et ce livre est de loin le plus drôle que j'ai pu lire jusqu'à maintenant (drôle, bien que les histoires soient TOUTES VRAIES).
Alors on peut lire l'histoire d'un homme tué par son chien qui a appuyé sur la gâchette du fusil avec sa patte ou bien celle de l'homme qui après s'être infligé 120 coups de couteaux n'a toujours pas réussi à se suicider. le pire (et sans doute le plus drôle finalement) est le ton humoristique et sarcastique de l'auteur.
Pour moi l'histoire la plus hilarante ( 3 ans plus tard et je ne m'en suis toujours pas remise) porte comme titre de chapitre " La scie, bien fidèle". Car oui, tous les chapitres portent des titres bien choisis qui donnent le ton au style de l'auteur (entre autre : "Texas style", "Usage inhabituel d'un tournevis de modèle standard", ou bien le fameux "Volt fesse").
A lire de toute urgence si vous êtes au bout du rouleau ! (ou a offrir pour NOEL !)
Régalez-vous bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SamouRye
  18 avril 2018
Mon .5 manquant s'explique par le manque de mort avec des trucs dans les fesses. À noter qu'un chapitre complet aurait pu être écrit sur des gens qui s'insèrent des engins explosifs pour augmenter l'effet danger.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar
  24 septembre 2020
Recueil de chroniques, dont certaines sont parues dans Libération pendant l'été 2005, dans lesquelles l'auteur répertorie les crimes et suicides les plus imaginatifs, du massacre à la disqueuse ou au canif au suicide au marteau et au clou ou à la pelleteuse.
Parfois on rit à la lecture de se drôle de bouquin, souvent on sourit quelques fois on s'indigne. Et oui l'humour noir n'excuse pas tout !
Lien : https://collectifpolar.com/
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Lorraine47Lorraine47   27 décembre 2013
Vieillir, ça n'a pas que des mauvais côtés. Les problèmes d'acné deviennent moins aigus. On ne met plus une demi-heure le matin pour choisir une chemise. Les amis vous embêtent moins, soient qu'ils meurent, soit qu'ils vous oublient. On ne se sent plus obligé de faire du sport. Et puis quand on se suicide, on se rate rarement.
Commenter  J’apprécie          110
collectifpolarcollectifpolar   24 septembre 2020
Tout au long de l’année, sans exclure les jours fériés,
se déroule autour de la planète une compétition aussi
hasardeuse que spectaculaire: celle de l’autodestruction
la plus singulière, du suicide le plus abracadabrant. Les
revues spécialisées en sciences médico-légales1 tiennent
de ce concours une chronique avide et minutieuse, car
il apparaît que le nombre de façons de se trucider est
quasi infini.
C’est ainsi que l’on trouve dans ces journaux des
articles fort élaborés sur les suicides à la tronçonneuse,
à la perceuse, au marteau, voire en se plantant directement des clous dans la tête. De façon symétrique, la littérature médico-légale recense scrupuleusement les
techniques de meurtre les plus improbables : à la pelle
mécanique, à l’arbalète et même, oui, à la débiteuse à
lames circulaires multiples. La médecine légale, dans
ses sommets, a parfois un côté Salon du bricolage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   24 septembre 2020
Le plus fascinant, dans cette riche matière, ce ne
sont pas tant les faits eux-mêmes que la façon dont les
chercheurs les relatent : sans effroi, sans affect même,
avec un souci constant du détail qui honore cette
profession. Là où nous nous laisserions aller à parler
d’« affaire monstrueuse », l’homme de l’art se contentera d’évoquer un « cas singulier ».
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   24 septembre 2020
Quelle différence y a-t-il entre un chasseur et un chien ? Quand il tire sur son chien, le chasseur est triste. Quand il tire sur son maître, le chien s’en fout.
Car cela arrive. Mais ce n’est pas la faute du chien, en général. Le fusil traînait, l’animal a posé sa patte dessus, le coup est parti. Le chasseur se trouvait bêtement dans la ligne de tir
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   24 septembre 2020
La littérature est particulièrement dense sur les gens
qui s’élancent depuis un pont : il y a pratiquement une
communication pour chaque grand ouvrage d’art de la
planète. Un peu comme les cartes postales.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Edouard Launet (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edouard Launet
Le petit livre des gros égos de Édouard Launet .Voir l'émission : http://www.web-tv-culture.com/le-petit-livre-des-gros-egos-de-edouard-launet-536.html Qu'on en commun Silvio Berlusconi, Frederic Beigbeder, Thierry Ardisson, Franz Olivier Giesbert ou Philippe Sollers ? Leur arrogance et leur ego surdimensionné ! C'est en tout le point de vue d'Edouard Launet qui se lâche dans son nouveau livre paru aux PUF « le petit livre des gros ego ». Les petits phrases assassines, des bons mots, des portraits au vitriol tous plus drôles les uns que les autres. Journaliste à Libération, Edouard Launet ne se fait pas que des amis ! « le petit livre des gros egos » aux PUF Edouard Launet est sur WTC !
+ Lire la suite
>Criminologie>Délits et crimes>Homicides, crimes sexuels, kidnapping (140)
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
509 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre