AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 201225666X
Éditeur : Hachette (14/09/2016)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Mon père est à l'asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu'elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer...Heureusement, deux personnes connaissent notre secret: ma meilleure amie Eden et Digby son frère jumeau merveilleusement parfait - et parfaitement casé.

Certains jours,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  21 octobre 2016
Un roman qui pourrait être sombre sans l'écriture lumineuse et réconfortante de l'auteur.
Le sujet sensible des enfants abandonnés dans leur propre maison est l'intrigue principale. Lucille tente de survivre tant bien que mal avec sa jeune soeur depuis que son père a été interné et que sa mère a fui on ne sait où. Elle font leurs devoirs, tente de donner le change, de faire croire que tout va bien. Puis les factures arrivent, s'accumulent. Mais Lucille ne veut parler à personne de peur qu'on ne la sépare de sa jeune soeur. Comment s'en sortir seules et mineures?
Tout au long du roman, écrit à la première personne, nous suivons les pensées de Lucille plus ou moins positives selon le moment. Il semblerait que sa vie s'effondre, les difficultés s'accumulent alors qu'elle essaie de maintenir sa tête hors de l'eau. Fragile et forte à la fois, c'est un personnage singulier qui va sauver deux vies humaines en quelques mois. C'est aussi une ado qui découvre les premiers émois et ne sait comment réagir. Elle devrait, à son âge, ne se préoccuper que des élans de son coeur et elle a tout un quotidien à gérer en secret.
L'écriture est toutefois réconfortante car des personnages chargés de valeurs humaines gravitent autour des deux soeurs. Peu à peu une certaine solidarité va s'installer, des liens vont se créer ou se renforcer, des rencontres vont se révéler essentielles.
De nombreux flash-back permettent de connaître le passé de cette famille et de mieux cerner le personnage de Lucille qui, encore enfant, assume des tâches d'adulte.
Ce roman est bouleversant, lourd en émotions de toute sorte. Il est également très agréable à lire, dans une langue fluide, et porte à réfléchir sur la vie et le sens qu'on peut lui donner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
stokely
  11 janvier 2017
J'ai beaucoup aimé cette lecture, j'ai d'ailleurs englouti la seconde moitié en peu de temps, le récit touchant de Lucille et de sa petite soeur Wren dont la mère est parti et le père est interné dans un hôpital.
On sent la bienveillance de Lucille qui au lieu de s'apitoyer sur son sort se démène afin d'offrir une vie aussi normal que possible à sa soeur. En se retroussant les manches et en trouvant un emploi dans un bar qui a Fred pour patron.
Très peu de personne sont au courant de la situation de Lucille et Wren et Lucille ne veut pas que les gens l'apprennent car elle a peur d'être séparée de sa soeur. Et puis Lucille est soutenu par ses amis, ses collègues et plus le récit avance et l'on se rend compte que Lucille bénéficie "d'aide" non souhaitée (le frigo qui se remplit tout seul etc....)
Enfin un roman pour les adolescents qui n'est pas une dystopie avec des adolescents en lutte pour survivre dans un monde hostile mais un roman touchant et plein d'espoir sur comment continuer à vivre sans ses parents à un âge si jeune et avec des responsabilités si élevées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Leshayah
  17 septembre 2016
Une histoire qui se lit d'une traite, ou presque.
On ne trouve pas un style particulier dans l'écriture, par contre elle est efficace.
On s'attache tout de suite à Lucille et Wren, qui sont toutes les deux obligées de mûrir trop vite.
On se demande si leur mère va revenir ou bien si leur secret sera découvert avant, et qu'elles seront séparées.
On se demande, tout comme elles, qui est le mystérieux bienfaiteur qui remplit leur frigo au lieu de les dénoncer auprès d'une assistante sociale.
Les amis de Lu, les jumeaux Éden et Digby, les aident de leur mieux - de vrais amis.
Fred, l'employeur de Lu, est surprenant et attendrissant.
L'atmosphère est lourde et étouffante pour les 2 soeurs, mais nous, lecteur, voyons qu'elles ne sont pas seules et la bienveillance qui les entoure, ajoutée à leur courage, nous laisse plein d'espoir à la fermeture du livre.
Deux citations (de Virginia Woolf et Dylan Thomas) sont placées ici et là et sont très adaptées au récit. Des citations que je garderais en mémoire et qui me donnent envie d'en savoir plus sur ces deux auteurs.
J'ai par contre moins accroché à la romance ...Enfin, on ne peut pas tout avoir.
Car malgré ce bémol, le sujet de base - une ado seule à la maison qui doit garder en plus sa soeur de neuf ans et payer les factures - est très bien traité, sans pathos mais beaucoup de vérité et de bienveillance.
Pas un coup de coeur, mais une lecture sympa !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Lire-une-passion
  15 octobre 2016
Je lis trop peu de romans contemporains, et surtout avec des thèmes aussi difficiles, ici : l'abandon de la mère, en laissant ses deux filles survivre sans elles. Je savais qu'en le commençant, j'allais forcément être touchée. Et ça a bien été le cas. J'ai adoré ma lecture, mais en même temps, j'ai eu énormément de peine pour Lucille et sa petite soeur, Wren.
Un terrible constat vient de tomber sur la tête de Lucille : leur mère, à elle et Wren, vient de les abandonner. Elle leur avait promis de rentrer quand elle irait mieux, mais voilà des jours qu'elles n'ont aucune nouvelle, et pour Lucille, sa mère est partie pour ne jamais revenir. C'est à présent à elle de garder la tête hors de l'eau, de survivre et de ne pas oublier l'éducation de sa petite soeur. Les factures s'entassent, le frigo se retrouve vite vide et comme elle a trop honte de ce qu'elle vit, elle n'en parle à personne. Seuls sa meilleure amie, Eden, et son frère, Digby, sont au courant de sa situation. Ils vont tenter de l'aider, mais toujours dans l'ombre, car Lucille ne veut pas que cela s'ébruite, de peur qu'on lui retire sa petite soeur.
Dès le premier chapitre, on s'attache à Lucille, et on voit en elle une battante, malgré ce qui lui tombe sur le coin du nez. Bien évidemment, elle aura des moments de doute, bien évidemment qu'elle sera triste et énervée, mais elle essaye toujours de garder le dessus sur ses sentiments pour ne pas blesser sa petite soeur, qui, bien qu'elle soit jeune, comprend rapidement la situation. D'ailleurs, Wren est parfois trop adulte pour son âge, on le constate très rapidement, tout simplement par ses gestes et ses paroles. Quant à Lucille, elle se retrouve vite dépassée par les factures, le frigo vide et elle se rend compte qu'elle va devoir trouver un job rapidement pour subvenir à leurs besoins. Mais un soir qu'elle rentre chez elles, elle découvre que quelqu'un est passé en catimini : les tiroirs et le frigo sont pleins de nourriture ou encore des muffins au pied de l'escalier. Est-ce quelqu'un qui leur veut du mal, ou est-ce que parmi cette pénombre qui tisse peu à peu sa toile, il reste une part de lumière ?
J'ai trouvé que le sujet de l'abandon était très bien traité. On est évidemment touchés par ce qu'elles vivent, c'est indéniable, mais l'auteure décrit juste ce qu'il faut. Elle ne rentre pas dans l'absurde et dans des descriptions horribles, pour nous mettre les larmes aux yeux. Et puis il y a aussi cette amitié fusionnelle avec Eden, sa meilleure amie. C'est un pilier pour elle, toujours là pour lui remonter le moral, ou encore la remettre sur le droit chemin. Car évidemment, Lucille se perd de temps en temps, elle baisse les bras une ou deux fois, mais Eden est toujours là pour lui donner un coup de pied aux fesses. Mais leur amitié n'est bien sûr pas à l'abri des coups du sort et de la vie en général. Néanmoins, l'auteure a très bien amené cette relation belle et distante à la fois.
Elle pourra aussi compter sur Digby, le frère d'Eden, dont elle est secrètement amoureuse. Il sera un vrai ami, même s'il reste plus en retrait que sa soeur. Ce qui ne l'empêchera pas de l'aider quand il le pourra et la soutenir dans ses moments de faiblesse. En réalité, j'ai beaucoup aimé ce trio, qui nous fait malgré tout passer de bons moments ! On sent cette amitié si forte, et qui peut se relever de catastrophes et de douleurs.
La seconde partie du roman m'a particulièrement touchée, car l'auteure appuie vraiment là où ça fait mal. Elle n'hésite pas à pointer du doigt les douleurs, les égarements et les éloignements. En plus de cela, Lucille pense à son père qui est interné, et les souvenirs refluent en elle, ce qui ne l'aide pas forcément à aller mieux. L'amitié et l'amour sont vraiment les deux sujets que l'auteure a traité avec justesse et beaucoup de douceur et de tristesse à la fois.
En résumé, c'est un roman qui m'a beaucoup touchée par son thème de l'abandon. Il est vrai qu'on a du mal à imaginer une mère abandonner ses enfants. On dit que l'instinct maternel est toujours le plus fort, mais parfois, il est difficile d'oublier ses soucis et de sombrer peu à peu dans la mélancolie et la tristesse, de vouloir être seul pour mieux rebondir. Je conseille vraiment cette lecture à tous, qui, je le sais, pourra en toucher plus d'un.
* Je remercie Marie et Hachette pour leur confiance ! *
Justine P.
« Je ne pense jamais à ma mère, sauf certains matins au moment d'ouvrir les yeux, lorsque le réveil de mon téléphone se met à sonner et vibrer. Dans ces moments-là, je vois son regard bleu électrique, aussi éteint que le jour de son départ. Et les barricades que j'ai pu bâtir pour m'en protéger se révèlent bien impuissantes. Alors je prends une seconde. J'inspire. Je plonge dans ses yeux, puis je les attrape et je les replie. En deux, parce qu'elle nous a abandonnées, en quatre, parce qu'elle n'est pas revenue, je les plie en huit, jusqu'à ce qu'ils deviennent minuscules, deux points bleus insignifiants, et ensuite je souffle dessus. »
« Les gens me fascinent avec leur soif de tragédie, ou de tout ce qui s'en approche, avec leur propension à se l'approprier, leur incapacité à rester en dehors dès qu'ils ont une occasion de se mêler de la vie des autres. Facebook et tous les autres réseaux sociaux ne font qu'accentuer ces travers. »
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ninis47
  15 novembre 2016

Je remercie Marie des éditions Hachette pour l'envoi de ce livre et la confiance qu'elle m'accorde.
Cette jolie couverture toute noire avec les écritures brillantes m'a de suite attirée. Et à la vue du résumé j'ai été très intriguée car je ne savais pas si on allait partir dans du fantastique ou pas... Au final j'ai passé un très bon moment avec ce roman.
Lucille a 17 ans, elle vit seule avec sa soeur depuis que son père a légèrement pété un plomb et fini en prison puis à l'asile et que sa mère ait eu besoin de prendre du recul et partir seule. Niveau parents de l'année on repassera... L'heure de la rentrée a sonné pour Lucille et Wren sa soeur et elles doivent tout faire pour que personne ne sache qu'elles sont seules sinon elles seront séparées. Mais pour ça, Lucille va devoir tout faire et tout gérer toute seule, la maison, les courses, les factures... Les seules personnes au courant de leur situation sont Eden la meilleure amie de Lucille et Digby, son frère jumeau. Ils vont aider du mieux qu'ils le peuvent les deux soeurs abandonnées.
Franchement, je ne sais pas trop quoi vous dire sur ce roman. L'histoire est à la fois triste et cruelle et belle et tendre. J'ai été constamment partagée au cours de ma lecture, entre la colère pour les parents, comment peut-on laisser ses enfants démunis comme ça? Et j'ai été impressionné par la force de Lucille, elle prend le problème à bras le corps, elle se laisse très peu abattre, elle est très forte pour ses 17 ans. Mais en même temps elle a 17 ans, elle peut être colérique, insouciante, ingrate, comme toute ado de son âge en fait! L'auteure nous la dépeint de manière très crédible car elle reste une ado avec des problèmes d'ado, des questions d'ado, même si elle doit gérer des problèmes d'adulte. Cependant, elle se rend compte qu'elle ne doit pas craquer, qu'elle doit être présente pour sa soeur.
Wren justement est un peu le rayon de soleil du livre et de la vie de Lucille. Malgré ses 10 ans elle est très mature, sa soeur lui cache de choses pour ne pas l'attrister et la blesser, pour la protéger, mais on se rend bien compte qu'elle n'est pas dupe.
J'ai adoré la manière dont le roman est construit, un peu comme un journal intime de Lucille, on la suit jour après jour, on la suit dans ses galères mais aussi avec de lueurs d'espoir. le frigo qui se remplit tout seul, le ménage qui est fait lorsqu'elle rentre,... plein de petites choses comme ça et on se demande comment ça se fait, d'où ça vient, on se questionne en même temps que Lucille et Wren!
L'auteur nous offre un roman YA où elle aborde des problématique très fortes, l'abandon, l'amitié, le lien entre deux soeurs, les premiers amours. Certes c'est un roman YA mais très mature, vers les 3/4 du livre, un événement se produit que je n'avais absolument pas vu venir, elle n'hésite pas à malmener ses personnages, ça m'a beaucoup étonné.Je regrette juste la fin que je ne trouve pas assez construite, pas assez abouties, elle finit un peu en queue de poisson, j'aurais apprécié d'avoir plus de réponses à certaines questions...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
LeshayahLeshayah   17 septembre 2016
-Je crois que ta mère vous aime. Elle vous aime même peut-être tellement qu'elle pleure à longueur de journée. Oui, elle s'en veut peut-être à ce point.
Elle pose son regard sur moi, il me transperce avant de revenir à la surface.
- Mais si elle ne revient pas, si elle en est incapable, pour une raison tordue qui légitime son attitude alors qu'elle sait pertinemment tout ce que vous avez traversé, tout ce que vous avez à subir sans elle...Alors dis-moi, mon adorable Lulu, dis-moi quelle putain de différence ça fait ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LeshayahLeshayah   17 septembre 2016
Une fois à l'intérieur, je vais chercher le lecteur CD à l'étage pour le brancher au rez-de-chaussée. On va s'offrir une soirée dansante, Wren et moi, parce que, comme elle dit, parfois il ne reste plus qu'à danser.
Commenter  J’apprécie          20
RebelleReaderRebelleReader   18 septembre 2016
Expliquez-moi à quoi ça sert de vivre si on n'est pas prêt à se battre pour les vérités de son cœur, à prendre le risque d'avoir mal.
Il faut rager.
Commenter  J’apprécie          30
Virginie94Virginie94   22 septembre 2016
Wren et Lucille. Lucille et Wren. Je suis prête à tout. Personne ne nous séparera. Ce qui implique de maintenir au maximum une apparence de normalité. J'ai bien dit une apparence.
Commenter  J’apprécie          10
KellyAddictionLivresqueKellyAddictionLivresque   05 octobre 2016
Bref, j'ai remplacé ma mère en faisant tout comme elle. Enfin, en essayant.... Et l'univers n'est pas dupe, il a comprit que je jouais sans avoir les règles du jeu.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : familleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
897 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .