AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782755637137
Éditeur : Hugo Roman Nway (12/04/2018)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour l’État, plus traditionnel, de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir l’Utah dès que possible).

C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  05 novembre 2018
Tanner est un jeune lycéen qui vient de quitter la clinquante Californie pour rejoindre le morne Utah. Mais c'est sans compter sur sa rencontre avec le grand Sebastien Brother qui va rendre tout cela beaucoup plus intéressant.
Autoboyographie est une romance entre deux jeunes adultes vraiment mignonne et crédible. Mais c'est surtout beaucoup plus que cela. J'ai entamé cette lecture un peu par hasard en me disant « Pourquoi pas ? » et en m'attendant à passer, au mieux, un bon moment de lecture. Cependant Autoboyographie est un roman vraiment intelligent et bien construit. Les personnages tout d'abord sont crédibles et attachants. On a d'un côté un Tanner qui a déjà fait son coming out et dont la famille accepte déjà totalement que leur adolescent soit bisexuel mais qui, arrivé dans l'Utah, Etat américain rempli de mormons, doit retourner dans le placard. Et de l'autre, un Sebastian, qui a grandi dans la religion et qui, malgré son attirance pour Tanner, n'assume pas du tout et voit ici une sorte de défi lancé par Dieu. Les deux jeunes hommes vont se rencontrer dans une classe spéciale où les élèves, encadrés par un éminent professeur, vont apprendre à rédiger un roman en quatre mois. Sebastian, déjà à la fac, a rencontré le succès avec la sortie de son roman lors de l'année précédente. L'écriture aura donc également énormément de place de ce récit et dans la romance.
Contrairement à beaucoup de romance (c'est souvent ce qui me gêne le plus dans ce genre), la relation entre ses deux-là va mettre énormément de temps à se construire, ce qui est bien normal vu le contexte. Mais même s'il ne se passe pas grand choses, l'auteure arrive à nous faire sentir les sentiments et l'attirance qui attise de plus en plus nos deux héros. C'est vraiment une romance remplie de sentiment les plus pures et c'est vraiment très beau à lire et c'est avec beaucoup de plaisir que l'on voit ses deux protagonistes se rapprochaient malgré tout ce qui les séparent (mince je redeviens fleur bleue).
De plus, le roman m'a permis d'apprendre énormément de choses sur le milieu mormon que je connaissais finalement assez peu. Bref, Autoboygraphie est un roman qui aura réussi à faire battre mon coeur et à m'apprendre des choses, que demander de plus ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
Marlene_lmedml
  07 mai 2018
Je ne rate jamais une occasion de lire un roman de Christina Lauren. En ce qui concerne [AUTOBOYOGRAPHIE], j'avais hâte de découvrir ce récit. La couverture est tout simplement sublime, c'était une évidence, ce roman était en tête de liste de mes lectures du mois de mai.
Dans ce roman new adult, les deux auteures abordent des thèmes très intéressants. Elles ont choisi de parler de religion et d'homosexualité. Quand j'ai découvert le résumé, j'étais déjà conquise par les thématiques et l'ébauche de l'histoire. Je dois avouer que ma connaissance en ce qui concerne la religion mormone était plus que limitée avant de découvrir ce livre. Et en parallèle je me suis donc documenté sur le sujet. J'ai trouvé que les auteures avaient vraiment réussir à éclairer ma lanterne à ce propos et mêlé à l'intrigue et la romance j'ai passé un moment super enrichissant et émouvant auprès de Tanner et Sebastian.
Pour revenir un peu sur l'histoire, on va suivre Tanner qui a quitté la Californie pour l'Utah, autant vous dire que c'est un nouveau départ difficile pour lui, car avant il était libre d'aimer qui il voulait mais à Provo dans l'Utah, un état hyper conservateur, et bien ça ne sera pas la même chose. Tanner va devoir cacher qui il est, cela inclus bien évidemment ses préférences sexuelles. Car à Provo, voyez-vous ce serait mal vu d'afficher son homosexualité. La communauté mormone verrait ça d'un mauvais oeil et cela risquerait de mettre à mal la famille de Tanner. Mais voilà, sa meilleure amie Autumn va lui lancer le défi de participer au Séminaire, un programme où les élèves ont quatre mois pour écrire un roman. Et c'est en débutant cette aventure qu'il va faire la rencontre de Sebastian qui a remporté le Séminaire l'année précédente. Tanner va donc voir Sebastian régulièrement étant donné qu'il est le tuteur du programme avec le professeur Fujita. Ce qui ne devait être qu'une attirance fulgurante va se transformer en amour ravageur… car Tanner le sait, jamais il ne pourra fréquenter Sebastian Brother, le fils d'un prêtre mormon. Arrivera-t-il au bout du projet ? Ecrire un roman en quatre mois est-il à la portée de tout le monde ? L'histoire de Tanner et Sebastian a-t-elle la moindre chance ?
Ce roman je l'ai savouré. J'ai pris le temps de lire chaque mot pour faire durer le plaisir. J'ai accroché dès les premières pages, j'étais terriblement intriguée par la religion mormone, par les tenants et les aboutissants d'une telle communauté. Je peux dire que ce roman m'a appris énormément de choses, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Mon coeur a battu très vite dès le début, dès la rencontre entre Tanner et Sebastian. J'ai senti ce lien, cette attirance secrète entre nos deux héros. J'ai eu l'impression de vivre leur histoire réellement tellement les deux auteures ont réussi à retransmettre toutes leurs émotions et les difficultés que leur relation engendre dans leur vies familiales et religieuses.
Cette romance met avant tout en avant la tolérance. Elle illustre à merveille les thèmes abordés par Christina et Lauren. Je dois dire que j'ai été par la profondeur du récit. Ce roman est porté par deux personnages fantastiques. D'un côté, il y a Tanner, un jeune homme qui assume sa bi-sexualité. Tanner a des parents formidables qui ne l'ont jamais mis de côté pour ses préférences sexuelles. Ils sont compréhensifs et très aimants. J'ai adoré la famille de Tanner, ils sont tous géniaux et j'ai aimé les conseils qu'ils ont prodigué à leur enfant. Tanner sait qui il est, il aime les filles mais ils aiment aussi les garçons. C'est comme ça, pour lui c'est simple, l'amour n'a pas de genre, il ne décide pas de qui il tombe amoureuse, fille ou garçon, cela importe peu, ce sont les sentiments naturels qui naissent entre une personne et une autre, qu'importe de quel sexe elle est. Tanner est un personnage très attachant, il a une vision assez tranchée en ce qui concerne les mormons. Et s'il se trompait ? S'il avait tout faux ? Ne devrait-il pas laisser une chance à Sebastian et sa famille ? Ce fut intéressant de le voir tomber amoureux de Sebastian, j'ai trouvé ça tellement adorable et mignon. Tanner est un sacré personnage, il est drôle et attentif. Il est un peu impulsif et souvent sa raison passe aux oubliettes mais on ne peut pas lui en tenir rigueur. Tanner a une évolution particulièrement captivante car il est passé par tout un tas d'émotions, il a dû passer au-dessus de ses préjugés pour vivre son idylle avec un mormon. Si Tanner a déjà sa propre identité il n'en reste pas moins quelqu'un qui a besoin de mûrir et de faire ses propres expériences. En bref, je me suis énormément attaché à Tanner même s'il méritait parfois qu'on le secoue un bon coup ^^ Sebastian est quant à lui un personnage bien plus complexe. Il est mormon, sa religion c'est presque son identité. Il vit pour son Eglise et sa famille. On le sent très investie dans cette facette de sa vie et je me suis vraiment demandé comment cela allait se terminer avec Tanner. Sebastian est un jeune homme qui se cherche, qui a du mal à discerner le bien et le mal, et pour cause, dans sa religion, l'homosexualité est tolérée du moment qu'elle n'est pas pratiquée… Oui, oui, tu peux être attiré par quelqu'un du même sexe mais sacrilège il faut faire taire ses sentiments pour rentrer dans le moule du parfait mormon. J'ai ressenti beaucoup de compassion envers Sebastian car il est tiraillé entre son amour pour Tanner et son amour pour Dieu… Un choix ô combien déchirant. C'est un véritable chemin de croix pour lui, c'est un parcours initiatique qui le conduira à découvrir qui il est. C'est un héros que j'ai adoré du début à la fin. Avec Tanner, ils ne sont pas parfaits, ils sont en plein apprentissage de la vie, ils chutent et se rattrapent, ils apprennent à se découvrir. Ce fut vraiment passionnant et très intense.
Vous allez rencontrer pas mal de personnages secondaires, à commencer par Autumn, la meilleure amie de Tanner. Et oui, c'est elle qui va le pousser à participer au Séminaire, quelque part, elle l'a mis sur le chemin de Sebastian. Autumn est une jeune femme attachante, un peu difficile à cerner parce qu'elle n'a pas le premier rôle et pourtant elle a une importance capitale dans la vie de Tanner. Grâce à son personnage on voit toute la dimension de son amitié avec Tanner, une amitié qui évolue aussi, qui a des ratés et des non-dits. J'ai aimé cette petite nana qui apprend énormément aux côtés de ses amis. Vous vibrerez avec nos héros dans leur quotidien de terminal, j'ai aimé suivre ces jeunes qui avaient tous quelque chose de particulier. On découvre aussi les parents de nos deux héros. Deux familles diamétralement opposée tant sur leur religion que sur leur relation avec leur enfant. J'ai aimé chacune des deux familles, elles avaient toutes les deux des points de vue à défendre et c'était enrichissant de découvrir leurs réactions au fil des pages. Là encore, les deux auteures mettent en relief des relations familiales qui trouvent leur équilibre différemment.
La romance m'a clairement charmée. Oui Tanner et Sebastian m'ont émue, ils m'ont touchée en plein coeur. Leur histoire d'amour naît dans un contexte très particulier, et j'ai ressenti leurs sentiments avec encore plus d'intensité. J'ai aimé le duo qu'ils formaient, leur manière de fonctionner et de travailler sur le manuscrit de Tanner. Cette histoire magnifique qui se dévoile sous nos yeux. Je suis tombée un peu amoureuse de leur amour. C'était tellement beau et unique. Tanner a un véritable coup de foudre qu'il identifie comme un crush physique, mais cela va bien au-delà. La dynamique de la romance m'a plu car elle était vraiment naturelle, parfois un peu maladroite et trop mignonne.
J'ai été ravie de retrouver la plume de Christina Lauren. C'est deux auteures que j'adore qui s'associe pour nous vendre du rêve. Avec [AUTOBOYOGRAPHIE], le lecteur se divertit mais il ouvre aussi son esprit à la réflexion. J'ai particulièrement aimé les thèmes abordés car ensemble cela a rendu le récit percutant. le style des auteures propice à l'émotions m'a ouvert les yeux sur une religion que je ne connaissais que très peu. J'ai aimé en découvrir un aspect plus tangible et comprendre que dans certains états Américains et certaines religions la tolérance à ses limites. Ce roman m'a vraiment percuté, j'ai ressenti énormément d'émotions, j'ai eu souvent le coeur qui se serre, j'avais parfois envie de hurler et de me faire entendre. J'ai aimé la narration du point de vue de Tanner et le final qui nous offre une vue d'ensemble. J'ai trouvé le scénario très intelligent et limpide, j'en ai d'ailleurs discuté avec ma fille de 13 ans qui était vraiment très intriguée par l'histoire. Christina Lauren nous livre là un de leur meilleur roman. Un de ceux que je ne vais jamais arrêter de conseiller car à mes yeux c'est une petite pépite.
En bref, [AUTOBOYOGRAPHIE] est un énorme coup de coeur pour moi. Je pense que j'ai tout aimé dans ce récit, les personnages, le fond profondément touchant et sérieux. Les plumes des deux auteures qui s'allient pour nous offrir un roman intelligent et plein d'émotions qui aborde des thématiques encore décriées et ce, avec beaucoup de douceur et de cohérence. Aucun doute possible, vous allez tombez amoureux avec ce roman. Amoureux du message de tolérance que le roman véhicule, mais aussi de Tanner et Sebastian qui ont su se nicher au fond de mon coeur.
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/05..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesLivresDeCedrick
  29 mai 2020
Je vous parle cette fois-ci du roman "Autoboyographie" de Christina Lauren, pseudonyme collectif de Christina Hobbs et Lauren Billing, paru aux éditions Hugo Roman.
Ce duo d'auteures situe son histoire dans l'Utah, au coeur de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, plus connus comme les Mormons. le propos de ce roman classé Young Adults concerne tant l'aspect religieux, sectaire, que l'acceptation de soi, de son orientation sexuelle et de la passion des sentiments amoureux. On fait ainsi la rencontre de Tanner, jeune lycéen fraîchement arrivé en Utah du fait du nouvel emploi de sa mère. Cette famille est aimante et solide, ce qui permet à cet ado de bien vivre sa bisexualité. Tout se passe (trop) bien au début, notamment avec sa super meilleure amie prénommée Automn. J'ai trouvé que ce début très mielleux patinait un peu, jusqu'au développement des difficultés rencontrées avec le coup de foudre de Tanner pour le fils d'un évêque Mormon. Dès lors, j'ai plus apprécié ma lecture, tout en découvrant quelques spécificités de cette religion. Les sentiments sont bien là et l'on passe alternativement du drame au feel-good à plusieurs reprises. Un bon reflet de la perception exacerbée des évènements de la vie que peuvent avoir des ados.
Alors qu'à la moitié du livre j'étais plutôt déçu, j'ai refermé ce roman avec un ressenti plus positif, même si je suis resté loin d'un coup de coeur.
Et vous qu'en avez-vous pensé ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Camille_Pixie
  12 avril 2018
Ce livre est une des sorties de l'année que j'attendais le plus ! J'avais d'abord craqué sur la couverture tellement jolie mais c'est véritablement le résumé qui m'a donné envie...
En revanche, j'avais déjà lu un livre de ce duo d'auteures et je n'avais pas franchement aimé, du coup, j'avais une petite appréhension. Bon, je vous annonce tout de suite la couleur : j'ai eu un énorme coup de coeur phénoménal pour ce roman !
Lorsqu'il habitait en Californie, Tanner Scott était ouvertement bi. Sa famille est formidable, très ouverte et le soutien du mieux possible. Seulement voilà, il y a trois ans, ils ont emménagé à Provo, une ville dans le fin fond de l'Utah dont 90% de la population est de religion Mormone. Tanner est donc sagement retourné dans son placard, est sorti avec quelques filles et s'est mis à attendre avec impatience son départ pour l'université.
Et puis sa meilleure amie Autumn lui a proposé de s'inscrire au séminaire (comprendre : l'a forcé à s'inscrire), le cours au cours duquel il faut écrire un livre en un semestre... C'est là qu'il a rencontré Sebastian, leur tuteur, celui qui a suivi le cours l'année dernière et dont le livre était si bon qu'il a été publié par une maison d'édition New-yorkaise. Dès le moment où leurs regards se croisent, Tanner est conscient qu'il y a quelque chose de spécial qui se passe et sans vraiment le vouloir, son livre s'écrit tout seul : il va raconter ce que ça fait de tomber amoureux de Sebastian.
Le soucis, c'est que nous sommes dans une petite ville mormone et que Sebastian est au coeur de cette communauté. Il est très impliqué dans son église et il est même le fils de l'évêque de la ville. le parcours des deux garçons va donc être particulièrement semé d'embûches.
D'abord, il y a la famille de Tanner qui est très hostile aux mormons et qui redoute que leur fils se fasse briser le coeur en fonçant dans une relation perdue d'avance.
Et de l'autre coté, il y a Sebastian qui lutte contre ce qu'il ressent, s'en remet à ses croyances et redoute la réaction de ses parents s'ils venaient à apprendre ce qu'il ressent.
J'ai beaucoup aimé la manière dont la mère de Tanner pose les choses : si Sebastian est vraiment attiré par Tanner, il y a peu de chance pour que sa famille le soutienne et dans ce cas, il devra faire un choix : Tanner ou sa famille, son identité ou son église.
J'ai aimé la manière dont les auteures ont présenté la religion à travers les différents personnages. du coté de la mère de Tanner il y a beaucoup de colère et de rejet alors que Sebastian montre à quel point sa foi l'apaise et même le conforte dans ses choix et ce qu'il est. Et puis Tanner est curieux...
Au final, ce n'est pas après la religion que l'on est en colère en lisant ce roman mais après la fermeture d'esprit de certains de ses membres, et notamment la famille de Sebastian. Je trouve ça tellement révoltant de faire passer des idées avant sa famille... Franchement, je ne comprends pas.
Et de l'autre coté, il y a la famille de Tan qui distribue des Stickers pour coller sur les voitures ^^ Ils sont tellement adorables ! Ils rigolent tout le temps, s'entraident... J'adore voir ce genre de familles dans les romans. Et coté soutien, il ne faut pas oublier Autumn qui est quand même au top ! Elle et Tanner ont une amitié ultra fusionnelle et vraiment touchante. La manière dont tous les deux sont atteints quand ils sont en froid est adorable.
Quand on voit tout ça, on se rend aussi compte que malgré sa communauté, Sebastian est vraiment seul parce que s'il est très entouré, il n'y a personne d'assez proche de lui pour qu'il puisse s'ouvrir... C'est assez déprimant de voir tout ce monde mais qui ne compte pas tant que ça quand il y a vraiment quelque chose d'important... Ces familles parfaites qui posent des conditions sur leur amour...
C'est un livre qui est magnifiquement écrit. Autoboyographie, ce n'est pas que le titre de ce roman, c'est le livre qu'écrit Tanner, c'est la violence des sentiments qu'il ressent envers Sebastian et qu'il couche sur le papier parce qu'il ne peut en parler à personne, c'est une histoire d'amour intense dont on redoute la fin.
J'ai adoré ma lecture de la première à la dernière ligne ! J'ai adoré les personnages principaux, la famille de Tanner, la manière dont était traitée l'homosexualité, la religion... J'ai trouvé que les sentiments étaient magnifiquement retranscrits, à tel point que j'en ai eu les larmes aux yeux plus d'une fois et des frissons dans les bras. J'ai souris niaisement par moments et j'ai tremblé en redoutant l'issue de l'histoire.
C'est un roman Merveilleux, vraiment. Un roman que je place tout en haut sur le podium de mes coups de coeurs à relire indéfiniment, aux cotés d'Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers...

Lien : http://ibelieveinpixiedust.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Luxnbooks
  12 avril 2018
Une histoire d'amour bouleversante qui m'a fait passer par un arc-en-ciel d'émotion. Ce roman c'est tout ce que je recherche dans la collection New Way, un sujet actuel qui sensibilise, des émotions décuplées qui secouent les lecteurs et bien évidemment des personnages envoûtants qui s'aiment d'un amour indescriptible. Je lis très peu de romance LGBT, notamment car bien souvent lorsque je lis une romance j'aime imaginer que la jeune fille qui tombe amoureuse c'est moi et que le jeune homme qui sourit c'est mon futur mari, seulement dans une romance homosexuelle, malgré tout le plaisir que je prends j'ai toujours du mal à me projeter dans la romance, non pas qu'il faille une cible, mais ma sensibilité n'est pas la même et c'est un ressenti personnel difficile à expliquer.
Ce roman j'en ai entendu énormément parlé lorsqu'il est sorti en V.O. et ma curiosité a rapidement été piquée, seulement comme je l'indiquait plus haut mes rares immersions étaient belles, mais pas inoubliables pourtant deux facteurs ont été déterminants concernant cette lecture. La première c'est le duo d'auteurs Christina Lauren, jusqu'ici mes découvertes en young adult n'avaient pas laissé de bons souvenirs, mais je souhaitais les découvrir dans un registre moins érotique alors quand l'une de mes collections fétiches a décidé de publier ce roman, mon hésitation n'a duré que quelques instants et j'avoue avoir profité d'un partenariat avec la maison d'édition pour découvrir un roman que je n'aurais pas forcément acheté dès le jour de sa sortie. le résultat est un succès, dès les premiers chapitres je me suis laissé porter par cette sublime histoire qui m'a touché par bien des aspects.
Tanner Scott n'a jamais eu à cacher sa sexualité et sa famille a toujours accepté que leur fils s'exprime en accord avec lui-même, sans aucune honte. Pourtant lorsqu'il quitte la Californie pour l'État de l'Utah, la discrétion semble être une évidence et bien qu'il soit difficile pour lui d'avoir le sentiment de se cacher, après deux sans dans cette nouvelle maison, sa routine semble plutôt bien rodée. Après un défi lancé par Autumn sa meilleure amie, Tanner intègre le prestigieux Séminaire de Provo High, l'objectif étant de rédiger un roman en quatre mois. D'abord plutôt désinvolte, le jeune homme va devoir ajouter le facteur émotionnel, puisqu'au premier regard, il tombe immédiatement sous le charme de l'assistant de son professeur Sebastian Brother.
Ce roman se déroule dans l'État de l'Utah où les mormons font partie du décor et sont même parfois majoritaires. Comme toute communauté religieuse, la religion est maître de toutes leurs décisions et c'est parfois avec une certaine surprise que j'ai découvert certaines de leurs règles. Je ne sais pas si tout est véridique, où si certains aspects de leur croyance sont romancés, mais l'acceptation ne semble pas faire partie de leurs règles. Tanner a toujours eu connaissance des mormons, mais ses connaissances n'ont toujours été que flous. Seulement, malgré le soutien de ses parents, les mormons ne semblent pas attirer leur faveur et pour protéger leur fils, on va découvrir qu'ils sont prêts à durcir les règles et Tanner va devoir surmonter les obstacles qui pourraient se dresser devant lui.
La complexité de cette relation est lié à Sebastian, malgré l'acceptation de ses sentiments il est difficile d'aller contre des valeurs qu'on lui enseigne depuis toujours. C'est déchirant de le voir affronter cette situation sans réel soutien, car à l'inverse de Tanner, Sebastian ne pourra pas être soutenu par sa famille, étant le fils d'un évêque il a le devoir de respecter la volonté de Dieu et l'homosexualité ne fait pas partie des choses "acceptables". Cette romance c'est bien plus qu'une simple attirance entre deux hommes, on est face à des barrières morales où nos personnages vont devoir découvrir qui ils sont réellement et cette recherche d'identité va passer à travers un premier amour à la fois sublime et dévastateur. Une romance bouleversante qui ne laissera personne indifférent.
Lien : https://wp.me/p4u7Dl-42t
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   02 mai 2018
Au bout du compte, mes parents ont embarqué leur fille emo et leur fils bi au merveilleux pays des mormons. Pour atténuer leur culpabilité de m’obliger à faire preuve d’une grande prudence (traduire : en gros, n’en parler à personne), mes parents ont fait de notre maison un antre de fierté gay. Autumn et moi passons notre temps chez elle et Hailey déteste à peu près tout le monde – en tout cas, personne parmi ses amis en colère ne pose un pied chez nous – donc je suis couvert de livres LGBT, de brochures et de tee-shirts arc-en-ciel à n’importe quel moment, avec une embrassade et un regard lourd de fierté. De temps en temps, maman glisse un autocollant destiné à l’arrière d’une voiture sous mon oreiller, et je le trouve quand il me pique la mâchoire la nuit. SI TU N’EXISTAIS PAS, RIEN NE SERAIT PAREIL ! LE COURAGE, C’EST ÊTRE TOI-MÊME DANS UN MONDE QUI TE DIT D’ÊTRE AUTREMENT ! L’AMOUR NE CONNAÎT PAS DE LIMITES. NORMAL, C’EST JUSTE UN TYPE DE POKÉMON !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   06 septembre 2018
- Je suis arrivé ici à quinze ans. Ce qui est, on est d'accord, le pire âge pour passer de la Californie au fin fond de l'Utah ! J'avais un champ de bagues dans la bouches et aucun ami. J'ai de quoi raconter.
Et encore, je zappe que je suis bisexuel a moitié juif dans une ville d'hétérosexuels mormons.
Commenter  J’apprécie          160
prettyrosemaryprettyrosemary   30 avril 2018
Les paroles d’Autumn ont fait résonner cet accord dissonant en moi, le conflit intérieur sur ce que ça signifie d’être bisexuel. Sur une épaule, j’ai le démon, la perception non éclairée que je trouve partout, y compris dans la communauté queer qui dit que la bisexualité, c’est l’indécision. Qu’il est impossible à un bi d’être satisfait avec une seule personne et que c’est une façon de ne pas s’engager. Et sur l’autre épaule, il y a l’ange, celui des bouquins et brochures positives qui me donnent de ‘espoir, qui dit que non, ça signifie juste que je suis susceptible de tomber amoureux de n’importe qui. Je veux bien m’engager, mais c’est la personne qui importe plus que ses organes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   21 juin 2018
Alors, il m'a laissé l'embrasser, juste une fois. Mais je n'ai pas lésiné, et je lui ai offert ma lèvre inférieure.
- Tu es là, ai-je répété.
J'ai senti ses bras m'enlaver la taille, ses mains se nouer sur mes reins.
- Je suis là.
Commenter  J’apprécie          40
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   21 juin 2018
Alors, quand Sebastian Brother entre dans la classe, qu'il me voit, que je le vois, j'ai l'impression de glisser de ma chaise.
Je suis saoul.
Et maintenant, je comprends ce que veut dire Autumn à propos des visages.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Christina Lauren (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christina Lauren
Christina Lauren: Sublime Trailer
autres livres classés : mormonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Saga Beautiful : Tome 1

Quel est le titre du tome 1 ?

Beautiful Renard
Beautiful Bastard
Beautiful Connard

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thème : Beautiful bastard de Christina LaurenCréer un quiz sur ce livre
.. ..