AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Love and other words (97)

Elle_5
Elle_5   08 décembre 2019
 Je pense à elle partout. Elle est partout, à chaque instant, mais elle est aussi constamment absente. Elle rate tous les événements de ma vie et je ne sais pas pour qui c’est le plus difficile : pour moi, qui tente de survivre sans elle, ou pour elle sans moi, qui existe où qu’elle soit. 
Commenter  J’apprécie          46
Elle_5
Elle_5   07 décembre 2019
– Macy. Sérieusement ? murmure-t-il calmement, ce qui peut vouloir dire un millier de choses.
Sérieusement, c’est toi ?
Sérieusement, pourquoi t’es-tu enfuie ?
Sérieusement, où étais-tu ces dix dernières années ?
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui
rkhettaoui   24 novembre 2019
Personne ne me demande rien, je ne dois produire ni justifier d’aucun engagement émotionnel, et je n’ai aucun doute sur le fait qu’il n’a pas besoin de moi. Nous pourrions prolonger cette relation qui nous apporte du sexe, de la sécurité financière et un toit au-dessus de nos têtes, des conversations stimulantes à l’heure du dîner, tout en menant par ailleurs des vies complètement indépendantes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   24 novembre 2019
C’est à la fois plus doux et plus ferme, et clairement plus audacieux. Un petit baiser, encore un autre, et puis il penche la tête pour couvrir ma bouche de la sienne. Il me lèche la lèvre inférieure, emporté par son instinct, comme s’il voulait me goûter.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   24 novembre 2019
D’une certaine manière, j’ai toujours supposé que je ressemblais à ma mère : j’aime les couleurs et le désordre de notre maison de Berkeley. J’aime la musique joyeuse et, l’été, je danse en faisant la vaisselle. Mais au chalet, je me rends compte que je tiens aussi de mon père. Dans le vent frais de mars qui agite les arbres, nous creusons un trou profond dans un silence dépourvu de malaise, en communiquant seulement par des gestes ou des hochements de menton. Quand nous terminons, un petit pommier est fièrement planté dans notre jardin, sur le côté de la maison. Au lieu de me serrer dans ses bras avec enthousiasme et de me dire qu’il m’aime à l’oreille, mon père prend mon visage entre ses mains et se penche pour m’embrasser sur le front.
Commenter  J’apprécie          10
Marlene_lmedml
Marlene_lmedml   02 décembre 2019
J’ai l’impression d’avoir fait sauter les points de suture d’une cicatrice. Je suis complètement à vif – comme si j’avais meurtri un organe émotionnel en moi. Au-dessus de ma tête, le plafond semble terne ; des taches d’humidité qui partent du luminaire se forment le long des craquelures minces de l’enduit. Le ventilateur tournoie paresseusement autour du globe translucide. En tournant sur elles-mêmes, les pales fendent l’air, au même rythme que la respiration régulière de Sean qui dort à côté de moi.

Chh.

Chh.

Chh.

Il dormait déjà quand je suis rentrée aux alentours de 2h du matin. Une fois n’est pas coutume, finir tard m’a soulagée ; je ne sais pas comment j’aurais supporté de dîner avec lui et Phoebe alors que j’étais obsédée par mon entrevue avec Elliot au Saul’s, hier.

J’ai ressenti une bouffée momentanée de culpabilité sur le trajet de retour en bus, quand le chaos de ma garde a commencé à se dissiper et que la rencontre inattendue avec Elliot a pris le relais dans mon esprit. Dans un moment de panique, je me suis demandé s’il avait été impoli de ne pas présenter Elliot à Sabrina.

Et puis il est revenu me hanter immédiatement, putain, sans me laisser le moindre repos. Sean se réveille alors que je me frotte le visage. Il se tourne vers moi, m’attire contre lui, une main sur ma hanche, mais pour la première fois depuis qu’il m’a embrassée en mai dernier, j’interprète ce geste comme une trahison.

Je grogne, m’écarte et m’assois sur le bord du lit, les coudes appuyés sur mes genoux.

– Ça va, ma chérie ? demande-t-il en s’approchant dans mon dos et en appuyant son menton sur mon épaule.

Sean ne connaît même pas l’existence d’Elliot. Ce qui est fou, quand j’y repense, car dans la mesure où je vais l’épouser, il devrait tout savoir de moi, n’est-ce pas ? Même si nous ne sommes pas ensemble depuis si longtemps que cela, les moments charnières devraient se placer en haut de la liste, et pendant presque toute mon adolescence, rien n’a été plus important qu’Elliot. Sean sait que j’ai grandi à Berkeley et passé beaucoup de week-ends dans la région viticole de Healdsburg, où j’avais de bons amis. Mais il ignore que j’ai rencontré Elliot à treize ans, que je suis tombée amoureuse de lui quand j’en avais quatorze, avant de l’écarter de ma vie quelques années plus tard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   24 novembre 2019
Te perdre a été la pire chose qui me soit arrivée, et je sens encore cette douleur sourde m’atteindre – ces années ont été vraiment difficiles –, mais ça m’aide de savoir. Aussi terrible que soit la réalité, j’avais besoin d’en avoir le cœur net.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   24 novembre 2019
J’aimerais entendre le bruit de ses pas, des pages du journal qu’il tourne. Tous ces souvenirs semblent vivre si près de la surface qu’ils déforment et tissent la toile des possibilités. Il est peut-être au rez-de-chaussée, en train de lire. Il sort peut-être de la douche.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   24 novembre 2019
Je n’ai aucun doute sur l’amour d’Elliot – je sais qu’il m’aime, je le sens dans ma chair – mais j’ai toujours été avec lui seulement un tiers du temps, et pendant les deux autres tiers, il y avait Emma. Tous les jours au lycée, pendant toute l’année : accessible, facile, familière.

Je n’ai aucune idée de qui est Elliot, dans la vie réelle. Mon Elliot existe seulement certains jours, et uniquement dans les confins de notre dressing.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   24 novembre 2019
Je n’ai jamais désiré quelqu’un comme je te désire. Il m’a fallu longtemps avant de désirer quelqu’un d’autre, même juste physiquement.

C’est un peu comme se retrouver au centre d’une tornade. Tout autour de moi, les éléments se déchaînent, mais dans ma tête, le calme règne.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Saga Beautiful : Tome 1

    Quel est le titre du tome 1 ?

    Beautiful Renard
    Beautiful Bastard
    Beautiful Connard

    10 questions
    47 lecteurs ont répondu
    Thème : Beautiful bastard de Christina LaurenCréer un quiz sur ce livre