AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848591609
Éditeur : Zinedi (15/06/2017)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Rochehauh. Petit village oublié de tous, où, selon un manuscrit médiéval, serait enfermé le diable lui-même... Un parfait sujet d'article pour Victor, journaliste, parti enquêter trois mois plus tôt, mais jamais revenu. Pour comprendre ce qui s'est passé, son amie Victoria décide de se rendre à Rochehauh. Rapidement, elle est forcée d'admettre que quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi lui interdit-on l'accès au vieux monastère ? Quel secret Victor avait-il déco... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  02 octobre 2017
Lorsque j'ai débuté ce thriller, j'ai fait comme souvent sans relire le synopsis. S'il est dans ma PAL c'est qu'il m'a plu. Pas besoin d'y revenir même si entre temps j'ai oublié. Cela donne ainsi une saveur différente et plus épicée à la découverte. Et ici je dois dire que j'ai été servie. de plus, en postant ma lecture sur Instagram j'ai redécouvert la couverture et ses détails qui ne m'avaient pas encore sauté aux yeux. Cette ambiance de vieilles pierres, cette svatiska m'ont d'ores et déjà fait vibré le palpitant d'anticipation.
Parfois il en faut peu pour être attirée ensuite c'est à la plume de l'auteur de convaincre.
Ici il ne m'a fallu que quelques chapitres pour l'apprécier. Thomas Laurent a une façon de créer son ambiance simple et presque visuelle.
Victoria est une jeune femme secrète, renfermée et têtue. Sa rencontre avec Victor va être un bouleversement.
Deux jeunes gens au passé sensible.
Des prénoms quasi semblables.
Il ne leur en a pas fallu plus pour d'apprivoiser, s'aimer et créer un lien que d'autres non pas compris.
Il a hélas aussi fallu sa passion pour les vieilles pierres et son envie de percer dans le domaine pour pousser Victor à creuser plus loin. Et se perdre.
Voici le genre de roman qui me tient en haleine à plusieurs niveaux.
C'est un savant mélange d'ésotérisme et d'une période de l'histoire sombre et encore récente j'entends la 2e guerre mondiale et le nazisme.
Tel Indiana Jones et la dernière croisade, la quête de Victoria, à la suite de la disparition de son fiancé, va la mener à côtoyer de biens sombres secrets. Les recherches menées en amont par l'auteur apportent de nombreux points réalistes à ce roman. Ses informations s'encastrent avec doigté dans son scénario. La complexité de la trame cachée derrière un manuscrit maudit tend à créer une ambiance pesante et totalement hypnotique. J'ai suivi l'avancée des recherches de Victoria sur la disparition de Victor avec attention et curiosité. Ainsi seront mis en avant un vieux parchemin donnant le chemin vers la prison du diable. Mais aussi des éléments datant de la seconde guerre mondiale et touchant certains habitants de la commune de Rochehauh.
Ainsi Thomas Laurent a su mêler habilement son enquête au jour présent avec L Histoire et la superstition. Les éléments que va découvrir Victoria au fil de son enquête vont lui ouvrir des perspectives effrayantes. Ce qui ne devait être au départ qu'un moyen de faire enfin son deuil de la disparition de Victor va se diriger subrepticement vers un règlement de compte, un besoin viscéral de vérité.
Outre une plume acérée pour dénoncer les méfaits des croyances superstitieuses, Thomas Laurent nous plonge aussi dans des recoins sombres de notre histoire. Lorsque l'enquête pénètre le domaine de la collaboration nazie, des recherches folles d'Heinrich Himmler sur le Graal et autres éléments religieux aptes à faire jaillir la puissance du Reich alors le lecteur est pris au piège.
La présence possible du Diable était déjà un point fortement troublant et attractif du récit mais la présence réelle d'un diable vivant sur le site donne au récit une sensation trouble et prégnante de noirceur.
C'est tout cela qui m'a accompagné dans ma lecture. C'est tout cela qui m'a donné envie à chaque page tournée d'en lire encore une. Car la plume de Thomas Laurent sait y faire. Elle crée l'ambiance lourde de ce village renfermé. Elle pointe du doigt l'étrangère. Même armée d'éléments de réponses sur la quête de Victor, la plume de l'auteur réussit encore à nous ouvrir des opportunités toujours plus sombres. Comme si la possibilité de croiser le Malin ne suffisait pas.
Mais mêlez-y des recherches obsessionnelles basées sur la folie d'un homme et là le côté sombre prend toute sa force.
C'est donc une superbe découverte que ce roman. La plume de Thomas Laurent m'a séduite, je vous la conseille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
murielan
  26 octobre 2017
Lorsque Victoria décide de se rendre dans le village isolé de Rochehauh pour découvrir la vérité sur la disparition de son compagnon, elle est loin de se douter de ce qui l'attend... Une légende locale où l'on parle du Diable lui-même, un manuscrit médiéval crypté, des lieux interdits et des habitants peu enclin à se livrer : les obstacles se bousculent mais Victoria me lâche rien !
J'avais déjà lu le premier roman de Thomas Laurent et je l'avais beaucoup apprécié aussi je n'ai pas hésité lorsque j'ai vu ce nouveau titre lors d'une masse critique. Merci d'ailleurs à Babelio et aux éditions Zinedi pour cet envoi.
J'y ai retrouvé le style percutant de l'auteur, le rythme effréné de l'enquête, la présence de nombreux rebondissements et un contexte historique bien exploité.
Thomas Laurent est sans conteste un jeune auteur de thrillers à suivre !
Commenter  J’apprécie          80
Livresque78
  04 septembre 2017
Si vous aimez les romans de type thrillers, qui mêlent enquêtes et histoire, tout cela avec une savante dose d'imagination, ce roman est pour vous sans aucune hésitation.
Thomas Laurent est un jeune auteur, qui pourtant a l'aisance d'un grand auteur. Une écriture fluide et attirante qui vous plonge dans un univers intrigant dont chaque page est un vrai plaisir. Une ambiance qui m'a par moment rappelé le nom de la rose et une intrigue qui ne peut que rappeler le style de Da Vinci Code.
Une ambiance bien particulière et travaillée qui happe le lecteur du début à la fin...
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          140
paulmaugendre
  25 avril 2018
La chaleur règne sur les Pyrénées en ce mois de septembre, mais cela n'arrête pas Victoria. Elle est à la recherche de son amant, parti trois mois auparavant et dont elle n'a plus eu de nouvelles. le corps n'a jamais été retrouvé pourtant les gendarmes l'ont déclaré mort. Et ce n'est pas la première disparition inexpliquée qui se produit dans les environs.
Victoria est journaliste sportif pour un journal local à Lille et c'est dans les bureaux du média qu'elle a fait la connaissance de Victor. Ils sont tombés amoureux l'un de l'autre, et puis leur vie privée ne nous regarde pas. Sauf qu'elle n'avait pas souhaité l'accompagner et maintenant, trois mois après elle est à Plainedrant bien décidée à découvrir ce qu'il s'est réellement passé dans ce val perché dans la montagne à 2400 mètres d'altitude.
Après avoir consulté des archives locales, s'être renseignée auprès du maire et de quelques autres personnes, elle est persuadée qu'elle vient de mettre le pied dans un mystère qui la dépasse. Mais elle est courageuse, pugnace, amoureuse et elle va se rendre dans le petit village de Rochehauh, un bourg oublié de tous sauf des entrepreneurs qui ont décidé d'établir un barrage. le village sera noyé, mais qu'importe puisqu'il n'est plus répertorié sur les cartes.
Le ravitaillement s'effectue une fois par mois, quand il pense et a envie, par Paul, un habitant de la vallée qui dispose d'une camionnette brinquebalante. Paul la dépose au bout du chemin après avoir parcouru bien des kilomètres, affirmant qu'il ne peut aller plus loin et qu'il faudra qu'elle se débrouille pour descendre jusqu'au village médiéval en péril enfoui dans une vallée.
Elle est accueillie par Boris un quinquagénaire, qui lui désigne un logement chez une vieille dame. le village semble mort et un peu plus haut se dresse le Manoir. Et puis il ya aussi la vieille église et le couvent qui dans le temps accueillaient quelques moines, l'Ordo Oleam, mais il lui est signifié par Boris qu'elle ne peut les visiter.
Pourtant, reprenant l'enquête qui avait été amorcée par Victor, elle tente de déchiffrer un codex crypté, dont elle a eu en main les premières pages à Plainedrant, et dont il manque une grande partie. Elle sent autour d'elle des menaces, s'introduisant en catimini dans les jardins du monastère, apercevant comme un visage qui pourrait être celui d'un fantôme. de plus elle rêve, ou cauchemarde, ayant la vision d'une porte, lorsqu'elle dort dans la pièce qui lui a été allouée dans une cave, la propriétaire vivant à l'étage. Comme tous les autres habitants de ce bourg médiéval qui semblent l'ignorer ou l'éviter. Toutefois le châtelain l'invite en son manoir qui fut un Lebensborn afin de lui confier ses appréciations sur le fameux Codex.

Dans une atmosphère délétère, Victoria se trouve amenée à enquêter sur un passé lointain, un passé proche et surtout le sien.
Elle a été recueillie alors qu'elle n'avait que quatre ans environ, tenant dans sa main un petit mot sur lequel n'étaient inscrits que sa date de naissance et son prénom Victoria. Elle a vécu en pensionnat et en famille d'accueil, puis elle a réussi seule ses études parvenant à devenir journaliste, et afin de mieux comprendre le mode sportif, à devenir une fleurettiste accomplie.
La suite ci-dessous :
Lien : http://leslecturesdelonclepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TheEdenofBooks
  01 juillet 2017
J'ai la joie de retrouver la plume de ce jeune auteur qui m'avait impressionnée dans son premier roman « le signe du diable ». Je me réjouissais de découvrir son deuxième ouvrage, un polar médiéval joliment ficelé, que j'avais, dès son annonce, mis dans ma Wish list.
L'intrigue se déroule dans un endroit insolite et fictif nommé Rochehauh. Il s'agit d'un village perdu et difficile d'accès dans les hautes montagnes pyrénéennes, n'ayant quasi aucun contact avec l'extérieur. Ce bourg médiéval ravitaillé une fois par mois est composé de maisons romanes autour d'un vieux monastère.
Bref, l'auteur nous a imaginé un décor de rêve enflammant l'imagination de son lecteur ! L'endroit, richement décrit pour faire vibrer tous nos sens, instaure une ambiance bien particulière.
Victoria décide de séjourner à Rochehauh pour un mois. La jeune femme s'y rend pour retracer les derniers jours d'existence de son compagnon Victor fraîchement et inexplicablement disparu.
Ce jeune et audacieux journaliste s'étant rendu là-bas afin de rédiger un article inédit sur les mystères de cette bourgade. Il avait en effet appris l'existence d'un manuscrit crypté dont seul le premier paragraphe aurait été déchiffré. Selon la légende, le monastère aurait été créé en 1058 et aurait accueilli 7 moines appartenant à l'ordre mystérieux de l'Ordo Oleam.
Peu à peu, Victoria découvre que ce village et ses habitants cachent d'innombrables secrets inavouables. Elle se rend compte que ce village où tout le monde se connait cache une mentalité monstrueuse. J'ai bien aimé la touche historique évoquant les aspirations totalement folles d'Himmler. On découvre que le village a subit l'occupation allemande et qu'un Lebensborn y a été construit un peu à l'écart. J'avais justement découvert les finalités de ce programme dans la série « The man in the high Castle »
J'ai trouvé que Victoria, l'héroïne de ce roman était une jeune femme attachante, vive et intelligente. Elle a vécu son enfance dans un orphelinat de Bretagne et a ensuite connu une existence solitaire jusqu'à sa rencontre avec Victor. Il représente tout pour elle !
Je n'ai pas pu m'empêcher de le rapprochement avec le célèbre roman d'Umberto Eco « le nom de la rose ». Les deux romans ont plusieurs thèmes en commun comme notamment celui du labyrinthe.
A la fin de ma lecture, après être passée de surprises en surprises, je me suis fait la réflexion que la plume de l'auteur avait incontestablement gagné en maturité. Je me suis également demandée comment il allait pouvoir faire mieux dans un troisième roman? Car il nous a pondu un final grandiose…
Un auteur à suivre !

Lien : https://theedenofbooks.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
hibou_caillou_chouhibou_caillou_chou   23 juillet 2017
Une légère brise venait caresser mes joues. Elle était fraîche sans être froide et sentait bon la montagne. Je ne saurais décrire cette odeur autrement : fragrances d'herbes sauvages charriant le murmure des torrents et le silence des roches, l'éternité des neiges et des sommets inviolés.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Thomas Laurent (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Laurent
Les premières dédicaces de Thomas Laurent à Strasbourg !
autres livres classés : nazismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Thomas Laurent (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1303 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .