AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258144779
Éditeur : Hors collection (20/04/2017)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Ses initiales DD ont été célèbres bien avant BB. Danielle Darrieux a tourné son premier film en 1931, à l'âge de 14 ans. Elle charme par son naturel et incarne alors la jeune femme moderne du cinéma français, une " drôle de gosse " sexy et pétulante.
En 1936 Mayerling de Litvak prouve qu'elle peut tout jouer, la comédie comme le drame. Ce film en fait une star internationale et lui ouvre les portes d'Hollywood. Elle est alors la plus populaire des actrices f... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
carre
  15 mars 2018
C'est drôle, juste avant de recevoir ce très beau livre sur Danielle Darrieux, je venais de revoir "Marie Octobre" et le film de François Ozon "Huit femmes", autant dire que la transition s'imposait aisément.
Analyses pertinentes, travail de recherche colossal, portrait d'une femme indémodable et libre, Clara Laurent réussit haut la main à nous faire partager son admiration pour DD, qui traversa des décennies cinématographiques avec un talent et une liberté qui ne se démentira jamais. Et qui suscitera à chaque fois le respect de la critique par la qualité de son jeu, même dans des films moins réussis.
Un très bel ouvrage pour les amoureux du 7ème art.
Un grand merci à Babelio et à l'éditeur "Hors Collection" pour ce voyage nostalgique et passionnant .
Commenter  J’apprécie          582
bibiouest
  09 mars 2018
J'ai une grande admiration pour Madame Darrieux, la comédienne, la femme. Mais un jour j'ai vu le chagrin et la pitié de Marcel ophüls et puis ce voyage à Berlin en 42. Et j'ai eu comme un goût amer dans la bouche. J'ai voulu en savoir plus mais j'avoue que j'étais déçue par les réponses que je lisais. Mais qui suis-je pour juger ? C'est pour cela que je remercie babélio et les éditions Hors collection de m'avoir fait ce jolie cadeau.(Il fallait que je sache)
Il s'agit là de l'intégralité de la carrière cinématographique de l'une des icônes du cinéma. Danielle Darrieux vedette dans les années 30 que l'on surnommait DD bien avant BB.
L'auteur nous fait vivre de façon chronologique la carrière de l'actrice, en ne mentionnant sa vie privée que si elle est nécessaire à la compréhension de sa carrière, des années 30 aux années 2010
Chaque chapitre nous relate la période et le contexte des rôles de DD. Il apparaît clairement qu'elle a incarné le charme et l'élégance « à la française » mais aussi à l'aube de la Seconde Guerre mondiale la modernité et l'indépendance .
Beaucoup de films décrits m'étaient inconnus. L'auteure nous donne envie de (re)découvrir Mme Darrieux. J'avais adoré Marie Octobre de Julien Duvivier (1959), Mayerling de A.Litvak (1936) et Huit Femmes de F.Ozon (2001). Ce dernier film a d'ailleurs permis à une nouvelle génération de (re)découvrir DD, Je pourrais en citer dix autres qui m'ont marqué.
Mais revenons au livre et à l'objet de mon tourment. le « fameux » et controversé voyage à Berlin pendant l'occupation est ici remis en perspective et dans le contexte de l'époque. Je remercie l'auteure de m'avoir éclairé sur le sujet. J'ai compris et n'ai plus ce petit goût amer au fond de la bouche.
Un tout petit bémol j'ai regretté le manque de photographies. Mis à part cela il va sans dire que ce livre doit être un incontournable des bibliothèques de cinéphiles et autres amoureux du cinéma mais aussi des amateurs d'Histoire. Il est d'une grande richesse...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          344
Bazart
  29 mai 2017
Danielle Darrieux vient de fêter ses 100 ans le 1er mai. : C'est une mémoire du cinéma à elle toute seule, elle a tourné avec Billy Wilder, Max Ophüls, Julien Duvivier, Henri Decoin, Joseph Mankiewicz, Paul Vecchiali
Cette biographie complète et documentée de Clara Laurent nous plonge dans la carrière exceptionnelle de ce "phénomène unique en son genre » qui a récemment prête sa voix à la grand mère de Marjane Satrapi dans Persepolis.
De rôles jeune fille un peu mièvre, en passant par des films de la nouvelle vague, elle a même été nommée Chevalier de la Légion d'Honneur, elle aura incarné plus de cent rôles, et joué dans une trentaine de pièces de théâtre depuis ses débuts, très jeune, à l'âge de 14 ans, jusqu'à sa dernière apparition au cinéma, en 2010, dans Pièce montée de Denys Granier-Deferre.
Au delà de l'analyse détaillée et passionnante de nombre de films tournés par Darrieux c'est aussi tout un pan de l'histoire des femmes des années 40 à 80 qui nous est raconté à travers la carrière d'une actrice extraordinaire qu'il est urgent de redécouvrir.
Un vrai beau livre avec une jolie sélection de photos en milieu d'ouvrages.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
oran
  21 mai 2017
BB est toujours là, même cachée, MM nous a quittés fin 2016. Parmi les grandes actrices qui ont marqué le cinéma français que l'on désigne familièrement par leurs initiales redoublées, il reste DD - Danièle Darrieux-, qui crânement, affiche ses cent ans depuis le 1er mai.
Il importe, avant de parler du livre, de présenter son auteur Clara Laurent. Elle est journaliste, écrivain, professeur de lettres, elle a aussi enseigné l'histoire du cinéma français à Paris-Diderot, à Paris-Nanterre. Pour rédiger cet ouvrage, elle a largement puisé ses informations notamment dans la presse populaire Paris Match, et surtout feu « Cinémonde », qui s'est révélé source féconde.
Ce livre met en exergue les différents domaines de compétences de Clara Laurent.
En parcourant huit décennies vécues par Danielle Darrieux, des années 30 à 2010, de l'âge de 14 ans à 93 ans, elle nous livre, simultanément, la biographie d'une des étoiles du cinéma du XX e siècle, (terme me semble-t-il plus approprié que star pour DD), sa carrière artistique. Elle analyse en détail un grand nombre de ses films - ce sont eux qui servent de fil chronologique au récit- , mais dans ses commentaires, elle intègre étroitement et analyse l'actualité de l'époque , l'évolution de la société française, confrontée aux méandres de l'Histoire, et, particulièrement, celle du statut des femmes en pleine mutation.
Une biographie, certes , mais bien plus une filmographie, car les détails sur sa vie privée restent sobres, cursifs, rien de retentissant, rien de scabreux, respectant en cela la ligne de conduite tout en discrétion de Danielle Darrieux qui déclarait à un journaliste de Paris Match "Vous raconter ma vie, vous donner mes secrets, mais vous n'y songez pas !" Ainsi, des pans de sa vie intime restent dans l'ombre ou la pénombre… Trois maris, dont le sulfureux Porfirio Rosa, un fils décédé à la quarantaine...
Pour les inconditionnels du Cinéma, pour celles qui portent le prénom de Danièle ou Danielle, choisi par leurs parents en hommage à DD… , pour tous les autres aussi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
monalisaklaxon
  19 mars 2018
(Livre reçu dans le cadre d'une Masse Critique.)
Je dois avouer que je ne connaissais que peu Danielle Darrieux, c'est donc avec curiosité que j'ai ouvert cet ouvrage.
C'est une biographie linéaire et efficace qui nous raconte la longue vie et carrière de cette femme incroyable.
J'aurais aimé une écriture moins classique et plus romancée, mais le contenu est là et surtout très bien documenté, j'ai donc assouvi ma curiosité de départ.
Cependant Je conseille plutôt ce livre aux admirateurs de Danielle Darrieux.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
oranoran   19 mai 2017
Danielle Darrieux a manifestement atteint sa taille définitive dans Panurge (1932- 15 ans ) et les robes de Paul Poiret mettent en valeur sa silhouette qui correspond parfaitement aux canons contemporains en vigueur : minceur idéale, corps élancé, sportif et souple, point trop de hanches ni de poitrine, la taille fine et bien prise, les bras fuselés, les épaules douces. L’écrivaine Colette épingle avec humour cette silhouette à la mode de l’entre-deux-guerres par ces mots « Ni gorge, ni croupe (la chasseresse de 1925) s’affirme héronnière et cependant dotée d’un buste interminable » (…) Enfin, l’été, sur la plage, les femmes selon l’écrivaine « sont tenues de montrer patte hâlée, fesse plate, et pas plus de hanche qu’une bouteille à vin du Rhin ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
oranoran   20 octobre 2017
Chanter avec elle
Patrick Bruel sur son duo avec Danielle Darrieux pour la chanson" A Paris dans chaque faubourg" dans l'album Entre deux.
(...) Je pense qu'elle a été l'actrice la plus moderne de sa génération et bien au-delà.
(...) Mais peu importe ici les mots. Saluons simplement la manière dont Danielle Darrieux a abordé sa vie et son vieillissement et qui l'a maintenue éternellement jeune.
(...) Merci, Danielle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
oranoran   21 mai 2017
La réputation de séducteur de Rubirosa est telle que le journaliste ne peut ignorer les incartades de l'époux. Dans les cafés parisiens, les grands modèles de moulins à poivre étaient surnommés des "Rubirosa" en hommage à des qualités que la décence nous empêche ici d'expliquer... ! Rubi était aussi familièrement surnommé "Monsieur toujours prêt"
Commenter  J’apprécie          50
BazartBazart   29 mai 2017
« Quelle autre actrice en France et dans le monde peut se targuer d’avoir débuté sa carrière à 14 ans à peine pour la finir à l’âge de 93 ans ? »
Commenter  J’apprécie          130
oranoran   19 mai 2017
« Regardez autour de vous, dans la rue, les petites Danielle pullulent déjà, avec leur nez en l’air, leurs cheveux au vent, leurs talons plats, et ce petit air à la fois sage et provocant. De toutes les « jeunes » c’est elle qui a le plus de personnalité » (Benjamin Fainsilber 16 juillet 1936 – Cinémonde)
En exergue du chapitre I
Commenter  J’apprécie          11
Video de Clara Laurent (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clara Laurent
Au Cap D?Ail pour La Nuit Européenne des Musées, à la rencontre des auteurs | lecteurs.com .Passer "une nuit blanche" dans un musée avec des auteurs et des lecteurs c?est un rêve pour tout le monde, nous l'avons fait, retour sur une nuit magique dans ce cadre somptueux ! Rencontres uniques, moments exquis en compagnie de Didier van Cauwelaert, Véronique Ovaldé, Metin Arditi, Ingrid Astier, Philippe Besson, Yannick Grannec, Thomas B. Reverdy, Sylvie Bourgeois, Pierre Reichenecker et Pierre Devoluy, Martine Gasquet, Didier Gayraud, Yvette Gazza-Cellario, Clara Laurent, Christel Louvet, Brigitte Rollier, Michel Tourscher, Kate Banks, Theresa Bronn, Sandra Nelson, Julie Ricossé et Sabine Péglion. Ces rencontres "hors les murs" conçues Nathalie Iris - une librairie passionnée, souvenez-vous de la nuit blanche des livres 2016 - sont nécessaires pour les auteurs. Article à découvrir sur lecteurs.com : http://www.lecteurs.com/article/passer-une-nuit-blanche-dans-un-musee-avec-des-auteurs-et-des-lecteurs-un-reve/2442997 Visitez le site : http://www.lecteurs.com/ Suivez lecteurs.com sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/orange.lecteurs/ Twitter : https://twitter.com/OrangeLecteurs Instagram : https://www.instagram.com/lecteurs_com/ Youtube : https://www.youtube.com/channel/¤££¤26Sandra Nelson41¤££¤15tQCg/videos Dailymotion : http://www.dailymotion.com/OrangeLecteurs
+ Lire la suite
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5329 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre