AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075119902
Éditeur : Gallimard Jeunesse (07/02/2019)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 134 notes)
Résumé :
Ce dimanche de 1982 dans le car qui emmène sa classe, Sarah n'est pas de bonne humeur. Sa meilleure amie, Josy, ne lui parle plus. Ce frimeur de Jérôme avec sa cour l'exaspère. Et ce voyage scolaire pour aller voir les barbelés d'Auschwitz est interminable. Mais sur place, devant un amoncellement de valises exposées dans une vitrine, elle est bouleversée. Un nom écrit à la craie sur l'une d'elles la saisit jusqu'au malaise: Levin. De retour chez elle, Sarah est déte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (76) Voir plus Ajouter une critique
rabanne
  19 novembre 2018
Un roman jeunesse captivant.
Il fait partie de nombreux défis lecture (dès le collège / 4è -3è, bien que je le conseillerais plutôt en lycée /seconde).
Années 1980. Sarah, une lycéenne de 15 ans, participe à un voyage scolaire avec sa classe et son professeur d'histoire-géographie au camp d'Auschwitz.
Sur place, elle est soudain bouleversée par une vitrine en particulier, celle derrière laquelle s'amoncellent les valises des anciens déportés du camp de concentration. Un nom de famille surtout attire son attention, et lui provoque intérieurement un étrange malaise. Le beau Jérôme, entre autres, va la soutenir dans la recherche de ses origines...
Un récit prégnant sur la quête d'identité, la relation mère-fille, les secrets de famille, l'héritage, le poids de l'inconscient et la découverte de l'amour*.
Un rythme vivant et une plume agréable à lire dans l'ensemble, qui s'adresse certes à un public adolescent (beaucoup de dialogues et de réflexions typiques de cet âge), mais n'en dérangera pas pour autant les adultes adeptes du genre. Bref, j'ai été touchée par ce premier roman et embarquée par le scénario.

* NB : à signaler, tout de même, que ce roman comporte quelques passages très sensuels, à connotation explicitement sexuelle - des premiers émois aux relations physiques proprement dites. C'est plutôt inhabituel dans l'édition jeunesse, du moins pour celle qui prétend s'adresser à un public de moins de 15 ans. (en tous cas, je n'avais rien lu d'aussi "formel" jusqu'à maintenant pour les collégiens...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          644
thedoc
  17 juillet 2017
Sarah a 15 ans en ce mois de mai 1982. A Orléans, la jeune adolescente mène une vie morose en compagnie de sa mère avec qui elle n'entretient pas des relations très chaleureuses. En effet, la mère et la fille ne se parlent guère, s'évitant même dans leur petit appartement vétuste. Lors d'un voyage scolaire en Pologne, la classe de Sarah visite le camp de concentration d'Auschwitz. Au détour de l'une des vitrines rassemblant les effets des anciens déportés, Sarah est bouleversée par une valise. Un nom est inscrit dessus : Levin. Pourquoi ce nom la tétanise à ce point ? Sarah sent qu'il est temps d'obtenir des réponses à toutes les questions qui l'assaillent depuis si longtemps. de père inconnu, elle souhaite savoir qui il est. Et pourquoi n'a-t-elle pas de famille comme tous ses camarades ? Sarah est prête à affronter sa mère, emmurée dans son silence depuis trop longtemps.
Sève Laurent-Fajal, pour son premier roman, nous conte une histoire familiale bouleversante et nous offre avec le personnage de Sarah une jeune héroïne toute en émotions, entre rire et larmes. Si la grande Histoire rejoint celle de Sarah, c'est bien pourtant cette dernière qui au centre de cette quête identitaire passionnante. Passionnante et judicieuse car Internet n'existe pas encore...La jeune ado, à fleur de peau, va connaître des événements qui vont bouleverser sa vie : des émois du premier amour à la découverte de ses origines, Sarah va grandir en quelques mois.
Ce roman ado a un style très parlé qui ne gâche en rien la poésie qui se dégage parfois du récit. Les personnages sont fouillés et tous très sympathiques, l'histoire d'amour entre Sarah et Jérôme très touchante et réaliste. Peut-être l'événement entourant le départ du père de Sarah aurait gagné à être un peu plus développé et éclairci. Enfin, la relation entre Sarah et sa mère, si courte dans le livre, est pour moi la plus bouleversante.
Un très beau roman de littérature ado.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
AnneClaire29
  15 novembre 2016
Sarah, est une ado, qui a du mal à communiquer avec sa mère et son voyage scolaire en Pologne pour visiter le camps de concentration d'Auschwitz ne va rien arranger.
Sarah est touchée au plus profond d'elle même pendant cette visite et lorsque son regard se pose sur cette valise et le nom marqué dessus "Levin", elle se sent mal comme si un lien la reliait à cette personne qu'elle ne connaît pas. Ce qui fait ressortir son envie de savoir qui est son père, absent depuis sa naissance, et dont sa mère ne parle jamais.
Mais sa mère a un accident qui la plonge dans le coma et ne peut répondre à toutes ses interrogations. Sarah est alors obligée de fouiller dans les affaires de sa mère pour découvrir les secrets de famille.
Dans se tourbillon, Sarah peut compter sur Jérôme, ado frimeur qui l'exaspère, mais qui va lui révéler lors de leur voyage scolaire ses sentiments. Jérôme va devenir son roc, et la soutenir dans ses démarches.
Un premier roman tout en finesse sur les sentiments et la quête de Sarah dans son combat pour découvrir qui elle est, découvrir enfin ses origines et faire éclater la vérité.
Un beau roman que j'ai eu du mal à lâcher pendant ma lecture et à sa fin.
Seul petit manque, pour moi, c'est le personnage de Jérôme dont j'aurai aimé savoir ce qu'il devient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
bidule62
  18 février 2019
Régulièrement, j'essaie de trouver des idées de lectures pour mes filles, ado, sur mon site bien aimé, Babelio (merci NanouAnne25 !). De temps à autre, le livre me tente et je le lis aussi. "Des valises" en fait partie.
Un excellent choix sur la quête d'identité, la Shoah, la famille, les relations mère-fille, les non-dits, le tout assaisonné d'une romance adolescente. Un très bon texte sur une période sombre.
A lire à partir de la fin du collège (3e), après avoir vu en cours la seconde guerre mondiale.
Commenter  J’apprécie          193
larepubliquedeslivres
  29 décembre 2016
Lors de la lecture du résumé, je me suis arrêtée sur le mot Auschwitz. Je me suis alors dit que c'était un livre sur la seconde guerre mondiale. Bien loin de tout ça, j'ai découvert un beau roman.
On suit donc Sarah, qui lors d'un voyage éprouvant à Auschwitz va être bouleversée par l'inscription à la craie sur une valise : Levin. de là va naitre une envie de savoir qui est cette personne mais aussi une quête sur ses origines.
Pour son jeune âge, Sarah fait preuve d'une incroyable maturité. Elle encaisse les coups que la vie met sur sa route sans fléchir. Elle est déterminée à connaitre la vérité sur ses origines. Elle est prête à tout pour cela. Elle pour cela bien soutenue par Jérôme et Josy.
C'est une quête de vérité incroyable qui nous est racontée. Ce roman se passe dans les années 80 donc il n'y a pas internet qui facilite les recherches. On voit la complexité à la base de cette recherche. Mais des fois j'ai trouvé que la solution arrivait trop vite, on nous vend une recherche complexe et quelques temps plus tard, la recherche est faite comme si quelqu'un avait claqué des doigts.
Le professeur d'histoire de Sarah est quelqu'un d'incroyablement humain. Il va aider son élève sans aucune limite. Il va utiliser les armes qu'ils possèdent pour les recherches et que Sarah ne connait pas.
J'ai voulu très vite savoir qui est le père de Sarah donc les pages se sont tournées à une vitesse folle. Chaque découverte faite par Sarah nous donne envie d'aller plus loin. L'histoire d'amour ne prend pas de place et permet au récit d'avancer.
J'ai un petit regret par rapport à l'épilogue, j'aurai aimé que l'on sache ce qu'il est advenu de l'histoire d'amour.
En bref, c'est un beau roman sur la quête d'identité à l'adolescence. J'ai cependant regretté certaines facilités de l'auteur et le manque de développement de l'épilogue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
radebibradebib   11 octobre 2019
Ainsi, un père serait une sorte de guide...Alors, quand on n'a pas de père dans sa vie, ça veut dire qu'on est perdu ? Q'on a pas de repère ? Pas de bras, pas de chocolat ; pas de père, pas de repère ! Et une mère, qu'est-ce que c'est, si ce n'est pas un guide ? Un abri, un refuge, une protection ? Ce serait ça, d'avoir deux parents : un qui montre le chemin et l'autre qui boutonne ton manteau avant que tu ne t'y engages ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
radebibradebib   11 octobre 2019
Parfois, Jérôme me fait l'effet d'un ouragan ; il te bouscule d'un coté, te laisse trente secondes de répit, puis repart à l'attaque de l'autre côté, soulève ta robe, emmêle tes cheveux, met des larmes dans tes yeux et te laisse le cul par terre avec des courants d'air dans la cervelle !
Commenter  J’apprécie          00
radebibradebib   11 octobre 2019
C'est toute sa vie qui sort de terre dans ce potager. C'est tout ce qui reste de sa vie. Et me revoilà, après douze ans, espèce de grande plante sauvage, et pas comestible, qui vient mettre le bazar dans ses plates-bandes.
Commenter  J’apprécie          00
thedocthedoc   11 juillet 2017
- C'est quoi, ces valises ?
- Les valises des gens ; ils arrivaient en train avec leurs bagages et ils écrivaient leur nom dessus pour les retrouver après, mais... on leur rendait pas. On leur prenait tout, les sacs, les cheveux, les bijoux, les... les enfants. La vie.
Commenter  J’apprécie          203
AnneClaire29AnneClaire29   12 novembre 2016
La première partie du livre est un chant. "Je suis de ces enfants qui frémissent quand le vent apporte les cris des oiseaux à leurs oreilles démesurées..." J'y entends des symphonies, des hurlements de loups, des grattements d'insectes.
La deuxième partie est brutal et sans concession. "A la fois fils de youpin et fils de boche." J'y plonge comme dans un étang glacé, les algues entravent mes jambes, je me débats, je suffoque. Je lis comme en apnée. Jusque tard dans la nuit. J'arrive au bout du voyage avec les yeux brûlants, les paupières râpeuses, la bouche sèche... essoufflée comme si j'avais marché tout le long de la frontière entre l'Allemagne et la France, le cou et les pieds nus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : shoahVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Valises : Prix des Incorruptibles 2017-2018 - sélection 3e/lycée

Quelles études a repris la mère de Sarah ?

Des études de droit
Des études de commerce
Des études de médecine
Des études d'Histoire

10 questions
14 lecteurs ont répondu
Thème : Les valises de Sève Laurent-FajalCréer un quiz sur ce livre