AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246270614
247 pages
Éditeur : Grasset (02/10/1982)

Note moyenne : 3.23/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Mlle Beaunon est un personnage singulièrement romanesque. De dimanche en dimanche, nous découvrons qu'elle ne ressemble guère à la légende qu'elle s'est faite au bureau, dans son immeuble et dans sa famille. Elle n'est pas vierge, elle drague dans les musées, elle refuse toute liaison suivie, se débarrasse de chaque homme en inventant un faux nom. Mlle Beaunon est, sinon mythomane, du moins fabulatrice. Si elle drague c'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
zabeth55
  05 février 2012
Un très beau passage sur les chats
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2019
Le Larousse lui apprit que le caribou était un renne dans le langage des indigènes du Canada. Au mot renne elle obtint des renseignements plus nombreux sur ce mammifère ruminant de la famille des cervidés qui atteint un mètre cinquante de haut. Le dictionnaire félicitait cet animal d’être sobre et résistant et de posséder des bois à andouillers aplatis en palette qui lui rendaient grand service pour découvrir les lichens sous la neige. Le petit caribou d’os ressemblait assez à celui de l’illustration mais il avait la tête baissée probablement pour brouter, encore que cette position donnât à ses bois une attitude menaçante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2019
Elle acceptait plus facilement de modifier une opinion claire qu’une opinion fumeuse. Elle avait par exemple tenu pour clair le mépris que le souvenir de son père lui inspirait et croyait même ne guère penser à lui mais un matin, ayant surpris Paul Bâche très occupé à faire reluire avec le bout de son écharpe de laine un petit vase de cuivre toujours posé sur son bureau, elle avait soigneusement écouté l’explication qu’il lui fournissait avec la volubilité d’un coupable qui s’est fait pincer en flagrant délit : il n’aimait pas ce vase et ne le conservait toujours auprès de lui que parce que son père y était très attaché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2019
Mais elle ne jouait jamais les séductrices, s’estimant à peine capable d’être séduite, parce que sous le regard des autres, étant vêtue, elle se ressentait fade comme certaines viandes qui sont tendres et honnêtes mais qui ne retiennent par aucun attrait goûteux. Persuadée que l’on séduit mieux par le ton des paroles que par leur contenu elle n’avait jamais cherché ce ton parce qu’elle avait d’emblée renoncé à l’obtenir. Il y avait de la modestie dans son cas, et peut-être de la paresse, bien qu’elle fût travailleuse au bureau et chez elle. Cette modestie n’allait pas jusqu’au renoncement, bien au contraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2019
Le souci de situer une œuvre dans le contexte de son époque lui aurait donc paru incompréhensible. Elle ignorait l’histoire de l’art. Dans les musées et les expositions elle achetait volontiers des reproductions qu’elle classait à sa guise dans des cartons à dessin. Il lui était aussi arrivé de se procurer des livres qui concernaient des tableaux qu’elle n’avait pas vus à Paris mais achetait-elle un ouvrage sur Cranach qu’après avoir découpé les photographies elle jetait sans regret le reste, bien résolue à ne jamais comprendre qu’on pût traduire l’œuvre d’un peintre en mots et en signes de ponctuation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2019
Quand on gagne de quoi se faire bâtir à Picpus une belle maison entourée d’un jardin, qu’on obtient les Palmes académiques puis la croix de la Légion d’honneur, qu’on roule dans une Renault de douze chevaux, comment ne se prendrait-on pas pour un habile homme et ne serait-on pas enclin à esquisser à tout propos un cours sur l’art de réussir ? Mais Mlle Beaunon était née en un temps où le filon des monuments du souvenir était épuisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Jacques Laurent (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Laurent
Radioscopie de Jacques Laurent par Jacques Chancel, 1978
autres livres classés : double vieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3756 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre