AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258114814
272 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (19/03/2015)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Avril 1837. Le jeune Tom Walker quitte New York avec son père, commis voyageur. Tous deux se dirigent vers l'Ouest, au-delà des montagnes et des plaines arides, pour vendre, de petite ville en petite ville, le célèbre revolver Colt. La joie d'être sur la route, de partager un repas autour d'un feu et de dormir l'un près de l'autre, est cependant de courte durée. Tandis que la nature se fait de plus en plus sauvage, une rencontre dévastatrice laisse Tom seul et démun... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  08 octobre 2015
Cet ouvrage dépaysant nous emporte dans l'Ouest Américain au XIX ° siècle à une époque où le pays était en pleine construction, le territoire encore sauvage, les hommes aussi, et oú les voyages se révèlaient de périlleux périples...En avril1837, Thomas Walker, un jeune garçon de douze ans quitte New- York avec son pére, voyageur de commerce.
Tous deux entreprennent un long voyage vers l'Ouest, au- delà de collines et de plaines souvent arides et inhospitalières, afin de vendre le célèbre "revolver Colt", d'étape en étape....
Perdu en territoire hostile, à l'issue d'une rencontre dévastatrice, je n'en dirai pas plus.....Thomas se retrouve bientôt seul et démuni....
Son salut viendra de la rencontre avec Henry Stands, un homme sombre, un cow- boy solitaire et taciturne qui aime les armes à feu.
Dans une nature dangereuse, tous deux devront lutter pour leur survie parmi les indiens, pourchassés par une bande de tueurs incultes et prêts à tout ...
L'auteur instille de la chair, de l'animalité et même de la bestialité , beaucoup d'alcool dans son récit....
Un ouvrage bien mené, trés humain, profondément émouvant raconté par un adulte avec ses yeux d'enfant d'alors.....
Une histoire et des aventures mouvementées pour les amoureux des grands espaces, une rencontre, une amitié et le début d'un voyage initiatique. Nous suivons la progression, l'évolution et la maturité d'un jeune adolescent épris de justice, un peu naïf.....en proie à beaucoup d'illusions...C'est aussi un beau plaidoyer et une réflexion salutaire contre les armes à feu et leur usage abusif...
Une plongée divertissante au pays des Cow- Boys !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
belette2911
  15 novembre 2017
Tom Walker est un jeune garçon de 12 ans qui vit seul à New-York avec son père et sa tante, sa mère étant décédée.
Son père, commis voyageur en lunette a décidé de changer de crémerie et sera le représentant exclusif d'un jeune entrepreneur dont beaucoup se demandent si son invention aura du succès : Colt…
L'Ouest, le vrai ! Celui de 1837… Celui qui ne fait pas de cadeau, celui des révolvers à un coup et où le révolver de monsieur Colt pourrait changer la donne pour le meilleur et surtout le pire.
Dans un univers où la loi du plus fort ou de celui qui dégaine le premier, comment un homme aussi gentil que monsieur Walker pourrait-il survivre face à des crétins bas de plafond qui pense que la loi du plus fort est toujours la meilleure ?
"Bienvenue en terre hostile" aurait pu être le titre de ce roman car notre jeune Thomas va se retrouver seul, livré à lui-même et devoir négocier son rapatriement vers New-York… Et croyez-moi, on est loin d'Europe Assistance ou de Touring Secours !
Son seul salut réside dans un grand type bougon, taciturne, ancien ranger, Henry Stands, qui n'a absolument pas envie de trimbaler un gamin volubile mais timide dans ses basques.
Les personnages sont attachants, surtout Thomas et au fur et à mesure, je suis sûre que vous apprécierez aussi le ronchon Henry, car si pour Thomas ce voyage a tout d'un voyage de l'ombre vers la lumière qui le fera grandir, il en sera de même pour Henry.
Utilisant une écriture agréable à suivre, plantant ses décors plus vrais que nature, nous distillant de-ci de-là des réflexions sur le progrès, la religion, la culture, les armes à feu, la mentalité, l'auteur nous emmène dans un voyage des plus palpitants, sans pour autant avoir de l'action ou du suspense à tout les coins de page.
Jamais moralisateur, jamais ennuyant, l'auteur dénonce l'utilisation des armes à feu et les dégâts qu'elle peuvent faire mises dans de mauvaises mains.
Un roman qui raconte une aventure formidable, réaliste, un grand voyage qui se déroulera d'Est en Ouest et repartira dans l'autre sens avant d'avoir pu explorer toutes ces terres sauvages qu'étaient celles au delà de la Frontière.
Un roman qui trainait depuis un peu trop longtemps sur mon étagère et qui, sans la LC avec Bianca, aurait encore pris la poussière longtemps vu mon HAL (Himalaya À Lire). Sa chance fut qu'il était placé à côté du roman que je venais de terminer en LC…
Mais pourquoi l'aie-je laissé prendre les poussières aussi longtemps, moi ??

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
JaneEyre
  28 juin 2015
Très agréable moment de lecture durant lequel j'ai suivi les aventures (ou plutôt les mésaventures) de Thomas, jeune garçon de 12 ans perdu en territoire hostile suite au meurtre crapuleux de son père, commis de commerce. Son salut viendra de sa rencontre avec Henry Stands, un homme sombre qui "aime le bruit des armes à feu", et qui l'aidera à survivre. Dans une nature dangereuse, parmi les indiens, pourchassés par une bande de tueurs, sans le sou, nos deux héros devront lutter pour leur survie.
Les personnages sont réellement attachants, que ce soit le jeune narrateur ou son protecteur. Je les ai trouvé crédibles dans leurs réactions, et ils m'ont un peu fais penser aux personnages de True Grit (pour ce qui est du film en tout cas).
Ajoutez à ceci des réflexions sur le progrès technologique (spécialement sur les armes à feux), sur la religion, sur l'honneur et la justice et vous avez un livre très intéressant à lire.
Cependant, je pense que le livre aurait pu être encore plus abouti: j'ai regretté que le style ne soit pas plus recherché (mais le narrateur étant jeune ca se comprend) et j'aurais aimé plus de descriptions et plus de détails historiques.
Merci aux éditions presses de la cité ét à babelio pour ce livre reçu dans le cadre d'une masse critique. Mention spéciale pour la couverture que je trouve MAGNIFIQUE!
Auteur à suivre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
angelita.manchado
  30 mars 2015
Tom a 12 ans, il vit à New York avec son père. Sa mère est décédée.
Son père vend des lunettes comme commis voyageur, il décide de partir, avec son fils, vers l'Ouest, pour vendre des Colts. En effet, il a investi dans cette usine d'armes fabriquées selon le principe de la production en série.
Au bout de quelques jours de voyage, le père de Tom est assassiné sous les yeux de son fils. Ils sont dépouillés.
Tom revient au dernier magasin visité et il rencontre Henry Stands, un homme assez âgé. Tom décidé que Stands le ramènera à New York. Malgré le refus de Stands, il décide de le suivre. Commence alors une aventure pour le jeune garçon et cet homme solitaire.
Un livre complètement dépaysant car nous sommes aux Etats-Unis, au XIXème siècle et le pays est alors en pleine construction. La nature est sauvage, les hommes tout autant. Les villes sont en train de se construire et au fur et à mesure les ouvriers partent laissant ces villes à l'abandon et des habitants en pleine détresse, sans argent. Ils sont démunis. Nous sommes, de plus, en pleine crise économique. Toutefois, certaines villes s'en sortent et se développent. L'auteu nous détaille, également, comment le courrier a évolué, la justice, l'emprise toujours prenante de l'alcool.
Ces aventures de conquête de l'Ouest américain sont vraiment prenantes. J'aime beaucoup cette période. Les mentalités ont, en définitive, peu changé. Il y a toujours des malfrats qui tentent de profiter des plus jeunes, de ceux qui ont quelque chose à vendre. Et là, Thomas et son père n'échappent pas à la règle. L'homme est assassiné sous les yeux de son fils et ce dernier sera l'objet de poursuites car les meurtriers n'en ont pas fini avec lui. La nature humaine est vile. Elle est prête à tuer, s'emparer, poursuivre, se venger. Même ceux qui ont le pouvoir tentent par tous les moyens d'arriver à leurs fins. D'ailleurs, Robert Lautner démontre bien la différence entre les riches et les pauvres, l'évolution des premiers. Si la nature humaine peut être vile, il y aura toujours des personnes qui font le bien, comme certains commerçants.
L'auteur, par la voix de Thomas, dénonce l'usage des armes aux Etats-Unis. de nombreux auteurs sont contre les armes dans ce pays. Robert Lautner nous démontre leur pouvoir, l'usage mauvais qui peut en être fait. Il y a également une bonne partie d'histoire concernant les armes, celles de Samuel Colt, en particulier et ses productions à la chaîne avec la volonté d'en vendre toujours plus, même en mentant. L'évolution est rapide.
Thomas, ayant vécu l'indicible, ne reproduira avec ses fils, ce qu'il a vécu enfant. Il a une haine farouche des armes à feu. Il est timide, il n'a jamais été en contact avec d'autres enfants. Personne ne s'adressait à lui. Même en accompagnant son père dans ses périples, il était juste là pour tenter de l'aider à vendre. Mais en rencontrant Stands, pour une fois, il sait ce qu'il veut. Il peut même être effronté dans ses propos, ses questions. Il ne se laisse pas faire. La relation, entre eux deux, sera une relation de confiance. Tom a mis sa vie dans les mains de Stands. Même ce dernier, qui veut se débarrasser au plus vite de lui, lui faisant penser qu'il ne le fait que pour l'argent, se sent responsable de ce jeune garçon qui a perdu, d'une façon cruelle, son père. le lecteur s'attache à Tom et à Stands. On a peur pour ce jeune garçon. Tom s'est attaché à Stands, il pensera toujours à lui.
En nous montrant l'évolution de Thomas au cours de ces quelques semaines et également d'Henry, Robert Lautner nous entraîne tout de même dans une véritable aventure machiavélique.

Lien : https://jelistulisillit.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Montana
  15 juin 2015
Nous sommes en 1873 et un homme convoque son passé pour nous raconter l'extraordinaire et tragique aventure qu'il a vécu quand il avait 12 ans et son inoubliable rencontre avec un homme exceptionnel : Henry Stands.
Nous voyageons avec des personnages attachants et haut en couleurs, assez proches des personnages du film "True Grit".
C'est aussi un beau plaidoyer contre les armes à feu, les ravages que causent les hommes avec leurs guerres et les effets destructeurs et néfastes des nouvelles technologies compte tenu de l'utilisation qui en est faite.
Bref, un récit bien narré, très humain car raconté par un adulte mais avec ses yeux d'enfant d'alors...
L'épilogue nous raconte brièvement la suite du cours de la vie de Thomas Walker et met en lumière comment ces quelques jours l'ont marqué de façon indélébile.
Donc une "promesse" tenue encore que...j'ai parfois trouvé que la traque dont fait l'objet le jeune Thomas est un peu acharnée, voire exagérée...
De plus, certaines des situations dans lesquelles il se retrouve m'ont parfois semblées un peu improbables et à fortiori les façons dont il s'en sort grâce aux interventions "providentielles" d'Henry Stands !...Tout ce qui arrive à cet enfant de 12 ans en aurait tué plus d'un!
Ce sont les raisons pour lesquelles j'ai attribué la note de 3/5 à ce roman, qui m'a procuré un bien agréable moment de lecture!
Enfin, je tiens à remercier très sincèrement les Editions "Presse de la Cité" pour m'avoir permis de découvrir ce titre et surtout toute l'équipe et les membres de Babelio qui constituent pour moi une bien précieuse famille!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
JaneEyreJaneEyre   26 juin 2015
Tant que vous n'avez pas eu un cheval qui respire près de votre oreille, qui mange dans votre main, qui accorde son pas au vôtre, et qui vous remercie de petits coups de tête, vous ne connaîtrez pas le sens du mot "Félicité".
Commenter  J’apprécie          70
Annette55Annette55   08 octobre 2015
"Le seigneur a fait les hommes
Et Sam Colt les a faits égaux ."
Commenter  J’apprécie          150
MontanaMontana   15 juin 2015
L'arme à feu à répétition a abrégé les guerres, sans aucun doute, mais uniquement parce qu'elle a accru la capacité des hommes à réduire le nombre de leurs ennemis, et non pas parce qu'elle a fait cesser l'horreur de leurs œuvres.
Commenter  J’apprécie          20
MontanaMontana   15 juin 2015
- Viens, mon fils, murmura t-il.
Il avait dit "mon fils"! J'absorbai le mot comme le soleil en hiver.
Il ne m'avait jamais appelé par mon prénom et jusque là il m'avait seulement donné du "petit".
Commenter  J’apprécie          20
MontanaMontana   15 juin 2015
- Comment s'appelle votre cheval ?
- Il n'a pas de nom. Ce serait mal agir que d'être forcé de manger quelque chose qui a un nom.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : westernVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
163 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre