AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de grm-uzik


grm-uzik
  10 octobre 2016
Isidore Ducasse (1846-1870), qui avait jadis pris pour pseudonyme : Comte de Lautréamont en hommage à Eugène Sue et à son personnage Lautréamont. Il avait en tout, écrit deux oeuvres magistrales. À savoir, "Les Chants de Maldoror", "Poésies I" et "Poésies II".

"Les Chants de Maldoror" est une longue imprécation, une litanie faite d'orages, de mouvements de houle, d'éructations, d'invectives dont le dénominateur commun est un profond sentiment de révolte existentiel propre à certains génies tels que Antonin Artaud, Jean Genet ou Luigi Pirandello.
Un recueil extrêmement subtile et composé de 6 chants où Maldoror alias Lautréamont, alias Isidor Ducasse décline leur frénétique avancée dans les ténèbres, pris dans la spirale du mal. le héros est aussi mystérieux que son auteur le très énigmatique isidor Ducasse né en Uruguay et mort très jeune à Paris dans des circonstances inconnues. On sait qu'il jouait du piano des nuits entières. Lautréamont, Maldoror et Ducasse ne font plus qu'un dans ces
pages, où progressivement, le "il" se débarrasse de tout ce qu'il a d'humain pour embaumer ses pages ténébreuses où l'ambiance moyenâgeuse nous
propulse dans un univers glauque et sulfureux, tout en prenant littéralement possession de notre âme. Ici tout y est, la cruauté, la violence et le blasphème, unit dans un savant mélange qui dégage une sensation de volupté. L'auteur nous transporte dans un monde cauchemardesque, risquant de nous faire peur et même de nous faire refermer ce livre en hâte. Cela dit, il faut tout de même, aller jusqu'au bout de la dernière ligne droite, car ce livre est une véritable merveille, une perle.
On y entre dans un monde périlleux, noir, glauque, dans un monde qui apparaît comme bien pire que l'enfer même, mais où on trouvera le
génie de son auteur. Lautréamont, Isidore Ducasse de son vrai nom, est un vrai magicien noir qui fait peur mais surtout qui envoûte.

Je déconseillerais particulièrement aux personnes dont la personnalité n'est pas très structurée, car l'appel schizophrénique est ici, très puissant. Au final, "Les Chants de Maldoror" est un pur chef-d'oeuvre lyrique et magistral, servi en guise avec une prose la plus somptueuse jamais écrite. A découvrir et à lire d'urgence cette sublime Épopée Fantastique !
Commenter  J’apprécie          102



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus