AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
(01/06/2014)
5/5   1 notes
Résumé :
Pas de description
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Saint André en 'Roussillon', de son origine jusqu'en 1900Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Saint-André de Sorède est un petit village niché au creux des Albères, entre mer et montagne. Il ne s'agit pas de mon village natal mais presque. En effet, après une naissance mouvementée et inattendue en région parisienne – quelle idée d'être une grosse prématurée ! -, j'ai tout d'abord habité à Cerbère, aux portes de l'Espagne, puis, à l'âge de 4 ou 5 ans, à Saint-André, que j'ai quitté à trente ans, travail oblige. C'est dire si je le connais ! Enfin, je le croyais du moins. Mais à la lecture de ce précieux ouvrage, je me suis aperçue qu'il n'en était rien et qu'en fait, je ne connaissais que le village « moderne ». Mais ce fut avant tout un grand monastère dont il ne reste à ce jour pratiquement plus rien si ce n'est l'église. Et les maisons se sont construites autour, au fur et à mesure.

Quel plaisir, à la lecture de ce document, de s'intéresser à la vie de nos ancêtres dans ce village dont je connais les rues, les quartiers mais dont j'ignorais toute l'Histoire. Je regrette d'ailleurs que rien ne soit mis en valeur par rapport à cela et que Saint-André en soit réduit à être un simple village de vignerons comme il en existe tant dans la région. Pourtant, quelques panneaux historiques pourraient transformer cette vision d'ensemble.

Ne cherchez pas un code ISBN sur ce livre. Jean Lavail, l'auteur, a voulu être un passeur d'Histoire, coûte que coûte. Et c'est avec ses propres deniers qu'il a fait imprimer ce livre qui, en plus d'être utile et enrichissant, est beau. Il est imprimé sur papier glacé, illustré par des photos en noir et blanc si ce sont de vielles cartes postales ou en couleur si ce sont ses propres photos. Je n'ai qu'un regret : qu'il soit trop court. Mais peut-être puis-je espérer une suite ? Saint-André de 1900 à nos jours... L'espoir fait vivre, après tout !
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
Commenter  J’apprécie          384

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
L’usage de désigner un lieu par un titre de sainteté s’est introduit vers la fin du VIe siècle en « Roussillon ».
Le nom d’un saint est en principe celui d’un apôtre du Christ, qui est de ce fait le saint-patron de la localité, commune.
Lors de la construction du village, ce fut le nom d’André, premier apôtre du Christ qu’on donna. Originaire de BETSAÏDE en Galilée, pêcheur de son état, André mourut en 65 après J-C à PATRAS en Grèce, en martyr sur une croix en forme de « X ». Le second nom est Saint-Sébastien.
Par la suite, on va lui adjoindre afin de le situer un mot en catalan : « de SUREDA » ; dû à la région de chênes lièges, sans qu’il y ait eu dépendance du village voisin qui porte ce nom – d’après la toponymie « SORÈDE ».
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : roussillonVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs (1) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3106 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}