AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2819100384
Éditeur : Éditions Sharon Kena (21/06/2016)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Angèle est membre de « l'Élite ». Fille d'un avocat réputé, elle donne l'image d'une jeune femme hautaine, fière et surtout de « fille à papa ». Jayson, est un « Zonard ». Il fait partie d'une bande de voyous qui squattent une portion de terrain située près des beaux quartiers. Rien ne les destinait à se rencontrer... et pourtant ! Malgré leurs différences, un tendre sentiment va les pousser l'un vers l'autre mais si Jayson est perturbé par son passé de délinquant, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  29 août 2016
4,5/5 sur le blog
J'ai découvert cette auteure avec Défis entre amies et j'avais très envie de la lire de nouveau. Ici c'est avec un New Adult que je continue de découvrir son écriture et je me plais à la lire de nouveau, j'ai été agréablement surprise par ce roman. Il se dévore, quand on le commence, pas moyen de s'arrêter.
Dans cette histoire deux mondes s'opposent : d'un côté l'Elite composée de familles aisées, guindées, de filles et fils à papa et de l'autre la Zone, où vivent ceux qui ont déjà fait de la prison, connaissent la violence, la drogue ou encore des situations familiales compliquées, les zonards.
Angèle vit dans l'Elite, son père est un imminent avocat, coriace en affaires à qui rien ne résiste. Jayson, lui est du côté de la Zone, avec ses amis, il a connu des moments difficiles, la prison, la débâcle, les galères. Ses parties ne se côtoient pas, les zonards se moquent de l'Elite et l'Elite regarde de haut les zonards. Dans l'Elite, aucun travers n'est accepté, sinon on est tout de suite exclu de cette communauté. C'est juste une question de finance, les riches d'un côté, les déchets de l'autre, c'est aussi simple que ça.
Chaque matin, Angèle passe devant la Zone avant de rejoindre ses amies pour aller étudier, chaque matin, elle a le droit à des remarques salaces mais surtout chaque matin, elle le voit "lui". Son regard sur elle est différent de celui des autres, il ne dit jamais rien, il se contente de la regarder. Angèle est un personnage que peu de personnes connaissent vraiment, elle cache un profond mal être et une existence qui a viré au cauchemar à la mort de sa mère, derrière un masque froid et distant, très hautaine. Elle passe ainsi pour cette image qui correspond bien aux autres "amis" qu'elle côtoie.
Lui, Jayson se dévoile être raide dingue d'elle, il ne le cache pas, son regard le trahit, il ne peut pas s'empêcher d'éprouver une forte attirance pour elle et ce malgré le fait qu'il soit bien au courant qu'il ne pourra jamais avoir une relation avec elle. Il continue d'espérer toutefois...
Jayson vit chez sa tante, qui l'a recueilli au décès de sa mère, alors qu'elle-même était très jeune, après plusieurs démêlés avec la justice, il a pu obtenir un job de cuisiner dans lequel il se sent bien. le groupe que constitue les zonards est un groupe très soudé, ils sont tous très liés.
Angèle et Jayson vont être amenés à se rapprocher car Jayson va oser aller aider Angèle et sa petite soeur. A partir de ce moment-là, ils vont commencer à communiquer à travers l'offrande d'un bouquet, un numéro de téléphone jusqu'à ce que les vacances durant lesquelles l'Elite quitte leur logement pour aller au soleil, Angèle commence à fréquenter les zonards.
La double narration nous permet de bien cernés nos deux personnages principaux. On sait très bien ce qu'ils ressentent et ce qu'ils vivent.
Angèle n'a pas la vie si belle et pimpante que tout le monde lui attribue, elle cache un lourd secret et porte sur ses épaules le poids et l'avenir de sa petite soeur. C'est déchirant de voir à quel point elle se métamorphose selon l'endroit et les personnages avec qui elle se trouve. On la découvre alors transie de peur ou alors munie de son masque de fille à papa et c'est en fin de compte au contact de la zone qu'elle se dévoilera telle qu'elle est.
Jayson est comblée qu'elle se soit rapprochée de lui, même s'il redoute le retour de l'Elite, persuadée qu'elle va le quitter alors. Il a du mal à se convaincre qu'il puisse lui être bénéfique d'avoir une relation avec lui, il se sent coupable de céder à son attirance sans penser à ce que cela pourrait engendrer comme conflits pour elle.
C'est un roman dans lequel on s'attache aux personnalités des personnages, on les découvre pour une bonne partie, emplis de bonnes volontés et de grandeur d'âmes tandis que d'autres ne sont que mensonges, noirceurs et faux semblants. Leur histoire à la Roméo et Juliette est très bien menée, l'ensemble est rythmée sans que ça n'aille trop vite. L'auteure arrive à jouer avec les sentiments de chacun, donnant le ton à l'ensemble.
Un rôle sur mesure qui vient de sortir est un tome consacré à Jonas et Ophélie. Je suis curieuse de le lire car Ophélie est un personnage qu'il est difficile d'apprécier dans ce premier tome.
Lien : http://www.livresavie.com/so..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
casscrouton
  20 juillet 2016
Sous le masque des apparences est un roman qui m'a beaucoup plu !
Nous rencontrons Jayson et Angèle. L'un est un « zonard », l'autre fait partie de l'élite. Tout les oppose, ils n'auraient jamais dû se rencontrer. Pourtant, Jayson ne peut détacher son regard d'Angèle lorsqu'elle passe devant la maison où il squatte, il est irrémédiablement attiré par elle à son grand désarroi. Sauf qu'il semblerait que la jeune femme ressente elle aussi la même chose, envers et contre tous.
J'ai aimé ce roman pour deux raisons principales. L'une d'elle est que l'histoire a clairement une fonction dénonciatrice de la société que l'on perçoit avec cette séparation entre l'élite d'un côté et les zonards de l'autre. Deux mondes qui ne peuvent cohabiter sans heurts bien qu'ils se retrouvent sur le même territoire. L'élite dans ce roman est complaisante, condescendante envers quiconque n'appartient pas à leur milieu. Ceux qui habitent la zone sont également stigmatisant dans un sens puisqu'ils haïssent ceux de l'élite et les méprisent férocement. La tension entre les deux modes de vie est véritablement palpable et on l'imagine, une histoire d'amour entre deux protagonistes n'appartenant pas au même groupe relève quasiment de l'impossible.
L'autre raison qui m'a fait aimer ce roman est la romance justement. Honnêtement au début, je me suis dit que bien des choses étaient vraiment clichées et que ça n'allait pas me plaire. Or, je me suis vraiment prise au jeu au fur et à mesure des pages, au point de véritablement m'attacher aux protagonistes et souhaiter fortement leur union malgré tous les obstacles de leurs conditions sociales. Angèle est une peste en société mais l'est beaucoup moins lorsqu'elle rentre chez elle. Lorsque l'on commence à entrevoir ce qu'elle subit au quotidien dès qu'elle franchit le seuil de sa maison, l'empathie se fait immédiate et l'aversion que l'on aurait pu ressentir pour elle au premier abord disparait entièrement. Son amour pour sa soeur Aurore est immense et il nous donne une image encore plus agréable d'Angèle. On lui souhaite de se sortir du tourbillon de malheur dans lequel elle tente de survivre. Jayson quant à lui est l'image du badboy que l'on fréquente souvent en littérature. Violent avec le monde mais tendre envers celle qu'il aime, taciturne et impulsif. Si son caractère n'est pas franchement original, on peut tout de même concéder le fait que le charme opère à chaque fois. C'est le genre de personnage auquel on s'attache immédiatement.
En définitive, j'ai aimé Sous le masque des apparences qui été une véritable et belle découverte à mon sens. Des sujets importants comme le sectarisme dans la société y sont dépeints, tout comme des thèmes encore plus lourds en interne, avec une jolie romance à la clé. J'ai vraiment apprécié !

Lien : http://www.casscrouton.fr/ma..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aurore666
  05 octobre 2016
C'est avec plaisir que j'ai pu retrouver la plume de l'auteure Pierrette Lavallée, dont j'ai déjà lu quelques histoires. En effet, sa plume est fluide et vraiment agréable à lire. Ici, elle arrive une nouvelle fois à me convaincre, dans un nouveau genre, d'un réalisme poignant.
Ce roman nous dépeint une société dans laquelle les riches et les pauvres ne peuvent se côtoyer sans heurts. Angèle, jeune bourge issue de l'Elite, est la fille d'un riche avocat. Elle a, en apparence, tout pour être heureuse. Jayson, lui, est un zonard, c'est-à-dire un jeune issu de la "basse" classe sociale qui a déjà fait de la prison. Petit-à-petit, nous allons découvrir les secrets de chacun et ce n'est pas sans surprise que l'on découvre lequel des deux se cache le plus derrière le masque des apparences. le rapprochement entre eux devrait être impossible. Mais un amour impossible et interdit dans ce monde sectaire va pourtant voir le jour, non sans difficultés, bien sûr. de nombreux rebondissements sont de la partie!
Toute cette histoire tourne autour d'un autre sujet, bien plus délicat et ô combien horrible. Une sale histoire dont l'abcès va être percé et qui va permettre à la personne concernée de se libérer d'une emprise affreuse.
L'épilogue nous emmène vers le deuxième tome, qui est déjà sorti, "Un rôle sur mesure", et dont les personnages sont des personnages secondaires de cette histoire-ci. Une histoire qui promet déjà d'être à la hauteur de celle-ci!
Je remercie vivement Aurélie Lavallée, Directrice des services presse chez mon partenaire Sharon Kena pour l'envoi de ce roman. Je remercie aussi l'auteure, Pierrette Lavallée pour ce roman haut en émotions!
Lien : http://lecoindeslecturespart..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lolie59
  12 octobre 2016
J'ai passé un très agréable moment avec Jayson et Angèle...Des larmes comme me l'avait l'auteure lorsque je l'ai rencontré au salon du livre Les Halliennales.
Ce livre met en scène deux milieux sociaux que tout oppose:l'Elite et les Zonards.Riche en rebondissements,c'est le grand huit des émotions:on sourit,on rit mais on pleure aussi devant tout ce qu'il se passe dans leur vie...
Commenter  J’apprécie          00
viou03
  17 août 2016
Un roman dur, magnifique.
Un nouveau roman de l'auteur que je découvre et une fois encore je suis sous le charme.
Dans ce récit, deux mondes s'affrontent à travers les personnages d'Angèle et Jayson : l'Elite et les Zonards, les riches et les pauvres, deux façons de vivre, deux milieux différents, un de m'as-tu vu et l'autre plus simple.
Il y a aussi un thème terrible développé ici. Ce dernier rend le récit difficile, abject par moments. On se demande comment les choses peuvent changer pour Angèle. J'ai été très surprise de découvrir comment le secret est révélé : une excellente surprise, originale. A partir, de ce moment, l'auteur enchaîne les surprises et les rebondissements, j'ai adoré.
On vit entièrement avec Jayson et Angèle, l'alternance des points de vue y est pour beaucoup mais il y a plus : le plume de l'auteur qui fait de ce récit, une histoire forte, touchante, vraie tant on se sent proches d'Angèle et Jayson.
Le deuxième épilogue nous fait entrevoir un récit aussi fort sinon plus dans le prochain tome qui n'est pas une suite à proprement parler, elle se base sur des personnages secondaires de cet opus.
Un récit fort, magnifiquement dépeint.
Lien : http://viou03etsesdrolesdeli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Aurore666Aurore666   05 octobre 2016
Raphaëlla est ma tante. A la mort de ma mère, avec un père qui n'avait jamais fait partie de ma vie, c'est elle qui a hérité de ma personne. Enfin, disons plutôt qu'elle s'est battue pour que moi, pauvre mouflet de cinq ans, ne soit pas trimballé de famille d'accueil en famille d'accueil. et c'est ainsi qu'à peine âgée d'une vingtaine d'années, elle a déposé une demande de garde définitive au juge, monté un dossier solide et depuis...elle est devenue à la fois ma mère, mon père, ma soeur, ma meilleure amie. Même lorsque je hurlais la nuit parce que ma mère me manquait, puis ensuite pendant mon adolescence difficile, ou lorsque je me suis retrouvé en prison pour mineurs, elle ne m'a jamais laissé tomber. Elle a toujours cru en moi et m'a soutenu, envers et contre tout, sacrifiant sa vie personnelle, se saignant aux quatre veines pour m'offrir une vie stable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : amours impossiblesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre